La langue française

Façade

Définitions du mot « façade »

Trésor de la Langue Française informatisé

FAÇADE, subst. fém.

A.−
1. [Avec un déterm. indiquant la situation de la façade] Mur extérieur d'un bâtiment. La façade du côté de la cour. La façade qui regarde la rivière (Ac.).L'entrée principale, au centre de la façade orientée vers l'est, est précédée d'un perron. La façade opposée donne sur une cour étroite (Bernanos, Crime,1935, p. 732):
1. La façade principale ou occidentale est de la plus élégante simplicité : elle se compose d'un large portail surmonté d'une grande croisée et d'un pignon triangulaire, flanquée de deux hautes tours... Montalembert, Ste Élisabeth,1836, p. 348.
2. Cour. [Sans déterm.] Mur extérieur d'un bâtiment où se trouve l'entrée principale, généralement le plus décoré. Il arrivait quelquefois (...) que l'église n'avait pas sa façade vers l'entrée du monastère, et qu'elle se présentait par le côté ou par l'abside (Lenoir, Archit. monast.,1852, p. 55).Les façades où flamboyaient des enseignes d'or : Hôtel des Voyageurs... Central-Palace... Hôtel du départ... (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 674).Cf. aussi appareillé1ex. 2 :
2. Je m'acheminai vers le château. L'allée que je suivais était droite, bordée de buissons bas, elle ne donnait pas sur la façade, mais sur le côté des communs... Gide, Isabelle,1911, p. 663.
[Sans art., en fonction de déterm.] Une maison splendide, à six croisées de façade (Reybaud, J. Paturot,1842, p. 86).La faible lumière qui, à travers les persiennes en façade, venait des lampes de la rue (Camus, Exil et Roy.,1957, p. 1571).
B.− P. anal.
1. Littér. Partie visible formant un mur. Une sorte de niche dans la façade à pic du rocher (Hugo, Travaill. mer,1866, p. 81).
2. Fam. Visage. Démolir la façade. Jacques (...) descend un de ses adversaires d'un direct au menton, (...) un autre (...) va gémir sur le parquet avec la façade écarlate (Queneau, Loin Rueil,1944, p. 164).
(Se) (re)faire la/sa façade. Se maquiller. Quand on n'a plus dix-huit ans, faut un peu plus d'temps pour faire sa façade (Gyp, Mmela Duchesse,1893, p. 100).
C.− Au fig. Apparence souvent trompeuse. La médiocrité intolérable du petit employé, aussi désastreuse que la misère noire de l'ouvrier, la façade fausse, le luxe menteur, tout ce que cache de désordre et de souffrance la fierté intellectuelle de ne pas travailler à un étau (Zola, Paris,t. 1, 1897, p. 176).Je me charge de vous montrer Lisbonne. Une belle façade, oui! mais vous verrez ce qu'il y a derrière! (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 88):
3. Roberte avait beau se défendre d'approfondir la conduite du père, certains faits matériels surgissaient à chaque seconde malgré elle et faisaient craquer la façade. Aymé, Bœuf cland.,1939, p. 25.
Loc. adj.
[En parlant d'une pers.] (Tout) en façade. Dont la valeur n'est qu'une apparence trompeuse. J.G. Courtin n'est qu'un sot, un grand sot monumental, tout en façade (Renard, Œil clair,1910, p. 179).Malatesta est un faible, un pleureur. C'est un homme en façade, un bravache de carton-pâte comme ceux du carnaval, bon à faire peur aux enfants (Montherl., Malatesta,1946, II, 5, p. 477).
[En parlant d'une chose abstr.] De façade. Qui n'a que l'apparence de la réalité. Du bout des lèvres, il [l'auteur du « Deutsches Lesebuch »] classait les auteurs par ordre de mérite, mais cette hiérarchie de façade cachait mal ses préférences qui étaient utilitaires (Sartre, Mots,1964, p. 51):
4. ... tout ce qu'ils [les gouvernants radicaux] signaient (...) sous le titre pompeux d'accords, d'alliances, d'ententes et d'amitiés, signifiait pour eux un avantage de parade, un sacrifice de façade... Maurras, Kiel et Tanger,1914, p. 93.
Prononc. et Orth. : [fasad]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1565 fassade (Comptes des bâtiments du Roi, éd. L. de Laborde, t. II, p. 112); 1611 façade, faciate (Cotgr.). Empr. à l'ital. facciata « id. », attesté dep. fin xiiies. (Bibbia volgare ds Batt.), dér. de faccia (face*). Fréq. abs. littér. : 1 529. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 320, b) 2 524; xxes. : 2 572, b) 2 476. Bbg. Chautard (É.). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 239. − Hope 1971, p. 194. − Lerat (P.). Lexicogr. et réf. Cah. Lexicol. 1976, no28, pp. 49-50.

Wiktionnaire

Nom commun

façade \fa.sad\ féminin

  1. (Architecture) Un des côtés d’un bâtiment, d’un édifice, lorsqu’il se présente au spectateur.
    • La façade du côté de la cour.
    • La façade qui regarde la rivière.
  2. (En particulier) (Architecture) Le côté où se trouve l'entrée principale.
    • Simple et rustique, elle est située, ma chaumière, […], à l’orée d’un joli bois de hêtres, […]. Une vigne l’encadre joyeusement; des jasmins, parmi lesquels se mêlent quelques roses grimpantes, tapissent sa façade de briques sombres. — (Octave Mirbeau, Ma chaumière, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • De style ogival flamboyant, à ornementation très fouillée, surtout dans la façade et les tours, ses arcs-boutants, ses clochetons, ses pinacles gothiques sont remarquables. — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895, éd. 1923)
    • Sa maison était propre, bien tenue; elle tranchait avec la blancheur gaie de sa façade et le luisant de ses meubles, sur les taudis immondes où, d’ordinaire, croupissent dans la fange et dans la vermine, les marins bretons. — (Octave Mirbeau, Les Eaux muettes )
    • Mon hôtel, en façade sur l’une des principales voies, a vraiment noble allure : des portiers corrects gardent son huis. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • […], et une peinture sous verre, fixée sur la façade, représentait une femme appétissante aux yeux noirs qui, frileusement, s’emmitouflait de fourrures. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Émile vit dans une ville, petite, quiète, une ville aux rues propres, aux trottoirs nets et les façades des maisons rénovées, […]. — (Marcelle Gay, Profil perdu, L’Âge d’Homme, 1984, p.38)
    • Aussi, je me cachai derrière la première, à l’angle de la rue, dotée d’un gazon envahi par les mauvaises herbes et d’un grand lantana aux fleurs rouge et jaune couvertes de poussière qui luttait sur la façade contre un chèvrefeuille. — (Raymond Chandler, L’Homme qui aimait les chiens, traduction de Michel Philip et Andrew Poirier, dans Les ennuis, c’est mon problème, 2009)
  3. (Maçonnerie) Face des murs en contact avec l’extérieur.
    • Isolation des façades d’une maison.
  4. (Figuré) Apparence qui trompe sur la réalité.
    • Talent qui n’est qu’en façade.
    • Cet homme est tout en façade.
    • Derrière une satisfaction de façade, voter cette motion dut être pénible à beaucoup de sénateurs à une époque où l’avènement de Claude demeurait une blessure ouverte. — (Pierre Renucci, Claude, Perrin, Paris, 2012, page 273)

Nom commun

façade \fə.ˈsɑːd\

  1. Façade.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FAÇADE. n. f.
Un des côtés d'un bâtiment, d'un édifice, lorsqu'il se présente au spectateur. La façade du côté de la cour. La façade qui regarde la rivière. Il se dit particulièrement du Côté où se trouve la principale entrée. La façade d'une maison. La façade d'une église. La façade d'un palais. La façade du Louvre. Il signifie figurément Apparence qui trompe sur la réalité. Talent qui n'est qu'en façade. Cet homme est tout en façade.

Littré (1872-1877)

FAÇADE (fa-sa-d') s. f.
  • 1Un des côtés d'un bâtiment, d'un édifice lorsqu'il se présente au spectateur ou lorsqu'il décore une place, une rue. La façade qui regarde la rivière.

    Façade latérale, le mur de pignon ou le retour d'un bâtiment isolé.

  • 2 Particulièrement. Le côté où se trouve la principale entrée. On voit sur cet autel [du temple du Goût] le plan de cette belle façade du Louvre, dont on n'est point redevable au cavalier Bernini, et qui fut construite par Perrault et par Louis le Vau, grands artistes trop peu connus, Voltaire, Temple du Goût. Nous conçûmes les plus grandes espérances, quand nous vîmes élever cette belle façade du Louvre qui fait tant désirer l'achèvement de ce palais, Voltaire, Louis XIV, 33. Michel Ange était grand dessinateur, lorsqu'il conçut le plan de la façade et du dôme de Saint-Pierre de Rome, Diderot, Essai sur la peinture, ch. 6.

HISTORIQUE

XVIe s. À la faciade et front de ce discours, Fav. Th. d'honneur, t. II, p. 1092, dans LACURNE. Faciate, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FAÇADE, s. f. (Archit.) c’est le frontispice ou la structure extérieure d’un bâtiment. On dit le frontispice d’une église, d’un temple, d’un monument public, &c. On dit la façade du côté des jardins, du côté de la rue, de la cour, du grand chemin, &c. On appelle encore façade latérale, le mur de pignon ou le retour d’un bâtiment isolé. C’est par la décoration de la façade d’un édifice, que l’on doit juger de l’importance de ce dernier, du motif qui l’a fait élever, & de la dignité du propriétaire : c’est par son ordonnance que la capacité d’un architecte se manifeste, & que les hommes intelligens jugent de la relation qu’il a sû observer entre la distribution des dedans, & celle des dehors, & de ces deux parties avec la solidité. L’on peut dire que la façade d’un bâtiment est à l’édifice, ce que la physionomie est au corps humain : celle-ci prévient en faveur des qualités de l’ame ; l’autre détermine à bien juger de l’intérieur d’un bâtiment. Mais, de même qu’un peintre, un sculpteur doit varier les expressions de ses figures, afin de ne pas donner à un soldat le caractere d’un héros, ni aux dieux de la fable, des traits qui tiennent trop de l’humanité ; il convient qu’un architecte fasse choix d’un genre de décoration, qui désigne sans équivoque les monumens sacrés, les édifices publics, les maisons royales, & les demeures des particuliers ; attention que nos modernes ont trop négligée jusqu’à présent. Tous nos frontispices, nos façades extérieures portent la même empreinte : celles de nos hôtels sont revêtues des mêmes membres d’architecture, & l’on y remarque les mêmes ornemens qui devroient être reservés pour nos palais ; négligence dont il résulte non-seulement un défaut de convenance condamnable, mais encore une multiplicité de petites parties, qui ne produisent le plus souvent qu’une architecture mesquine, & un desordre dont se ressentent presque toutes les productions de nos jours, sans excepter les temples consacrés à la Divinité.

Malgré l’abus général dont nous parlons, nous allons citer les frontispices & les façades de nos bâtimens françois les plus capables de servir d’autorités, & dont les compositions sont les plus exemptes des défauts que nous reprochons ici. De ce nombre sont, la façade du Louvre du côté de Saint Germain l’Auxerrois, par Claude Perault, pour la décoration des palais des rois : la façade de Versailles, du côté des jardins, par Hardoüin Mansard, pour les maisons royales : la façade du château de Maisons, par François Mansart, pour les édifices de ce genre : la façade du côté de la cour de l’hôtel de Soubise, par M. de la Mair, pour la demeure de nos grands seigneurs : la façade de la maison de campagne de M. de la Boissiere, par M. Carpentier, pour nos belvéders & nos jolies maisons de campagne : les façades de la maison de M. de Janvri, fauxbourg Saint-Germain, par M. Cartaut, pour nos maisons particulieres : la façade du bâtiment de la Charité, rue Taranne, par M. Destouches, pour nos maisons à loyer : le frontispice de l’église de Saint Sulpice, par M. de Servandoni, pour annoncer la grandeur & la magnificence de nos édifices sacrés : celui des Feuillans du côté de la rue Saint Honoré, pour la pureté de l’architecture, par François Mansart : celui de l’église de la Culture de Sainte Catherine, pour la singularité, par le P. de Creil. Enfin nous terminerons cette énumération par la décoration de la porte de Saint-Denis, élevée sur les desseins de François Blondel, comme autant de modeles qui doivent servir d’étude à nos architectes, attirer l’attention des amateurs, & déterminer le jugement de nos propriétaires. Voyez la plus grande partie des façades que nous venons de citer, & les descriptions qui en ont été faites, répandues dans les huit volumes de l’Architecture françoise. Voyez aussi les façades que nous donnons dans cet Ouvrage, Pl. d’Architecture. (P)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « façade »

De l’italien facciata, du latin facies.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. facciata, de faccia, face.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du français façade, de l’italien facciata, du latin facies.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « façade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
façade fasad

Évolution historique de l’usage du mot « façade »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « façade »

  • La façade d'une maison n'appartient pas à son propriétaire mais à celui qui la regarde. De Proverbe chinois
  • Les choses sont une façade, une croûte, Dieu seul est. Mais dans les livres il y a quelque chose de divin. De Henri Michaux / Plume
  • Il y a des gens qui n'ont que la façade... L'entrée sent le palais, et le logement la cabane. De Baltasar Gracian y Morales / L'Homme de cour
  • Les vrais mobiles de nos actes ne sont-ils pas souvent dissimulés derrière une façade d'autant plus facile à ériger qu'elle répond à une nécessité instinctive ? De Pierre Charbonneau / La baie heureuse
  • La beauté des femmes constitue un abus de confiance permanent dans la mesure où la façade fait des promesses qui ne sont pas tenues au-delà. De Philippe Bouvard
  • EnquêteDepuis les années 1990, la façade ouest de la France voit sa population augmenter du fait de migrations entre régions. Un phénomène qui s’est encore accéléré avec la pandémie de Covid-19. Le Monde.fr, Qualité de vie, villes à taille humaine, dynamisme : pourquoi l’« arc atlantique » a le vent en poupe
  • Les Anglais n'ont qu'une idée : paraître. Ils blanchissent les marches de leur perron, badigeonnent la façade de leur cottage, lavent leurs vitres, mettent des rideaux brodés à leurs fenêtres et ont des draps sales. De Victor Hugo
  • On parle du courage d'un condamné à mort qui marche jusqu'au lieu de l'exécution : il en faut parfois autant pour garder une façade acceptable en allant au-devant de la souffrance quotidienne. De Graham Greene / Le Fond du problème
  • Au moment du vote de la loi, l’échéance visée, fruit d’un volontarisme de façade, était 2025 (2015 + 10), mais les faits sont têtus, et un réalisme contraignant a depuis fait décaler l’objectif à 2035 (2020 + 15), mais en en maintenant les termes. Contrepoints, « Convention citoyenne » et nucléaire : une indifférence de façade ? | Contrepoints
  • Des centaines de portraits ornent la façade. © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP , À Paris, des portraits de centaines de soignants ornent la façade de l’Opéra Bastille - Toulon.maville.com
  • La rue Marcelin-Berthelot est bloquée à la circulation jusque fin août. Le curage et le désamiantage de la façade de l’ex-lycée de jeunes filles commence. La démolition devrait débuter mi-août. Dans le même temps, les tuyaux du chauffage urbain vont être tirés dans la rue. La Voix du Nord, À Béthune, la façade de l’ex-lycée de jeunes filles en cours de curage et de désamiantage
  • Justement, sans pouvoir dire au stade actuel de l’enquête de la PJ s’il existe des rapports entre ces affaires rapprochées dans le temps, une épicerie de nuit a été la cible de tirs, la nuit dernière, vers 2h, dans le secteur du stade Philippidès. Trois occupants, également encagoulés, d’un véhicule qui serait un 4×4, comme à Figuerolles un peu plus tôt, ont tiré une rafale de kalachnikov sur la façade de cet établissement. , Montpellier : des rafales de kalachnikov sur la façade d'une épicerie de nuit | Métropolitain
  • Ce support publicitaire, tout comme l’immense façade vitrée du Cnit est commercialisé par Athem, la régie publicitaire des espaces outdoor d’Unibail-Rodamco-Westfield (URW), propriétaire des deux centres. Depuis son lancement en 2006, ce dispositif a attiré plusieurs annonceurs dont l’Armée de Terre, France Télévision, Welleda, Netflix, Volvo, Vueling, Bellevoye, Delta ou encore dernièrement Nintendo. Defense-92.fr, Samsung s’affiche sur la façade du Westfield Les 4 Temps - Defense-92.fr

Images d'illustration du mot « façade »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « façade »

Langue Traduction
Anglais facade
Espagnol fachada
Italien facciata
Allemand fassade
Chinois 正面
Arabe مظهر زائف
Portugais fachada
Russe фасад
Japonais ファサード
Basque fatxada
Corse facciata
Source : Google Translate API

Synonymes de « façade »

Source : synonymes de façade sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « façade »

Façade

Retour au sommaire ➦

Partager