La langue française

Insolence

Sommaire

  • Définitions du mot insolence
  • Étymologie de « insolence »
  • Phonétique de « insolence »
  • Citations contenant le mot « insolence »
  • Traductions du mot « insolence »
  • Synonymes de « insolence »
  • Antonymes de « insolence »

Définitions du mot insolence

Trésor de la Langue Française informatisé

INSOLENCE, subst. fém.

A. − Vx, littér. Audace excessive, insupportable ou insultante. Les droits de chasse ruinaient les agriculteurs, et l'insolence de ces droits était au moins aussi révoltante que le mal positif qu'on en souffrait (Staël, Consid. Révol. fr., t. 1, 1817, p. 225).Quelques appels de brides, invisibles pour les profanes, donnèrent au cheval du préfet, étonné de l'insolence de son cavalier, de petits mouvements d'impatience charmants pour les connaisseurs (Stendhal, L. Leuwen, t. 1, 1836, p. 83).
B. −
1. Manque de respect, oubli ou mépris des égards, ressenti comme une impertinence, une insulte ou une injure. Insolence rare; extrême insolence; propos pleins d'insolence; être de la dernière insolence (avec qqn); redoubler d'insolence. Il dit avec une insolence cachée sous la politesse la plus exquise : « Moi, j'aime tout ce qui est beau » (Goncourt, Journal,1860, p. 721):
1. Comme les jeunes filles passaient le long de la grande cour ovale, où les élèves de toutes les classes étaient réunis, chacun de nous les dévisagea à son aise. Nous étions une bande d'effrontés, de jeunes roués (entre seize et dix-neuf ans) qui mettions notre honneur à tout oser en fait d'indiscipline et d'insolence. Larbaud, F. Marquez,1911, p. 10.
P. métaph. Je me plairai à revisiter, des années après, le beau domaine abandonné, le parc où les allées seront obscurcies par l'insolence des herbes (Larbaud, Barnabooth,1913, p. 296):
2. Je trouve (...) insupportable l'impertinence des choses et la puissance des bagatelles sur notre tranquillité. (...) un flot de mauvaise humeur a grondé et même écumé dans mon âme, par rébellion contre l'insolence du rien, qui se permet d'usurper sur ma liberté. Amiel, Journal,1866, p. 510.
En partic.
Manque de respect de la part d'une personne inférieure ou considérée comme telle. Toutes, languissantes sous l'éclat des bougies et le parfum des fleurs, s'enfonçaient dans ces histoires d'antichambre, (...) se passionnaient pour l'insolence d'un cocher ou d'une laveuse de vaisselle (Zola, Pot-Bouille,1882, p. 88).Je vous préviens que je ferai mon rapport, et que c'est un coup à vous faire casser. Le sergent hoche la tête et sourit avec une insolence à lui rentrer dedans (Vercel, Cap. Conan,1934, p. 55):
3. Ignorez-vous cette maxime (qui est de moi) : « Les honneurs déshonorent, le titre dégrade, la fonction abrutit ». Et d'ailleurs, est-ce que je suis capable de remplir une place, quelle qu'elle soit? Dès le lendemain je me ferais flanquer à la porte pour insolence et insubordination. Flaub., Corresp.,1879, p. 185.
[Désigne une manière d'être vis-à-vis des femmes] Manque de respect. Maugis, − un gros critique musical − ses yeux saillants avivés d'une lueur courte, considère le couple des Américains de tout près, avec une insolence à gifler (Colette, Cl. s'en va,1903, p. 22-23).Elle était d'ordinaire seule dans le compartiment de seconde classe (...). Parfois, un voyageur de commerce montait dans le même compartiment et la regardait avec une insolence faraude : elle détournait les yeux (Daniel-Rops, Mort,1934, p. 147).Il aimait la société des jeunes femmes qu'il traitait avec une insolence caressante et qu'il enveloppait (...) de gestes délicatement peloteurs (Duhamel, Cécile,1938, p. 59).
[En fonction de déterminant] Subst. + d'insolence. Synon. de insolent.Air d'insolence. − Monsieur Philippe, (...) ça fait plaisir de vous voir manger. − Vous trouvez? répond Steeny la bouche pleine. Hors de la présence de M. Ouine, il retrouve aussitôt le ton d'insolence qui exaspère (...) les deux amies (Bernanos, M. Ouine,1943, p. 1531).
Avec insolence. De façon insolente. Synon. insolemment.Répondre, sourire avec insolence; traiter qqn avec insolence. Je le vois encore (...) toisant tout le monde avec insolence (Léautaud, Amours,1906, p. 224).Ils allèrent à Rouen en auto. Lucien voulait voir la cathédrale et l'hôtel de ville, mais Bergère refusa tout net : Ces ordures? demanda-t-il avec insolence (Sartre, Mur,1939, p. 177).
Avoir l'insolence de + inf. Avoir l'audace insultante de. Trouver une occupation, c'est-à-dire un plaisir, et un but dans la vie, à rendre malheureuse une vraie passion, passion qu'on a l'insolence de sentir pour une autre qu'elle (Stendhal, Amour,1822, p. 103).Ce qui surtout excitait l'indignation, c'était la lettre que le général Bouillé avait eu l'insolence d'écrire à l'Assemblée Nationale (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 1, 1870, p. 400).De ses flottes sombrées il ne reste plus sous ses pieds que ce bateau fendu, sur lequel il a l'insolence de défier encore notre vaisseau royal (Claudel, Soulier,1929, 4ejournée, 4, p. 878).
2. P. méton. Résultat de ce manque de respect; action, parole qui témoigne ou manifeste de l'insolence. Dire des insolences; répondre par des insolences; faire une insolence à qqn. Gautier ne t'a pas vue dans la rue lorsqu'il ne t'a pas saluée. Il est fort myope, comme moi, à qui pareilles choses sont coutumières. C'eût été une insolence gratuite, qui n'est pas du reste dans ses allures (Flaub., Corresp.,1853, p. 365).− C'est bien, monsieur, s'il faut que je souffre chez moi les insolences de vos maîtresses!... Une fille ramassée dans quelque ruisseau (Zola, Bonh. dames,1883, p. 695).
Rem. Rob. note que insolence peut, dans cet emploi, être pris en bonne part.
C. − Orgueil offensant, attitude hautaine et arrogante (envers des inférieurs ou des personnes traitées comme telles). Insolence d'un parvenu, des riches envers les pauvres. Le chasseur paradait dans la cour de la Conciergerie avec l'insolence d'un laquais qui se sait indispensable à une princesse exigeante (Balzac, Splend. et mis.,1847, p. 571).Yolande, rendant la main à son cheval (...) passa rapidement devant Sigognac, sur qui elle laissa tomber un regard tout chargé de dédain et d'aristocratique insolence (Gautier, Fracasse,1863, p. 52):
4. ... Gillon qui trône à la table du milieu (...) étale l'insolence, la santé, la superbe, la suprématie de la sottise. Quand il s'approche trop bouffi, trop engoncé de vêtements chauds et que rien ne se sauve autour de lui, je sens la bêtise reine du monde. Frapié, Maternelle,1904, p. 80.
Rem. On relève un emploi en bonne part. L'insolence de Bach est celle d'un démiurge. Il impose son ciel et ses algèbres (Cocteau, Foyer artistes, 1947, p. 141).
[Avec un compl. déterminatif introd. par de désignant ce qui est jugé insolent] Caractère insolent, de souveraine autorité, d'orgueilleuse assurance, de hautaine indifférence. Insolence du génie. L'effroyable insolence de cette illumination du château de Sacca (Stendhal, Chartreuse,1839, p. 381).Partout cependant des ornements de faux or, des torchères électriques, lourdes et tortillées, d'une insolence de luxe atroce (Huysmans, Foules Lourdes,1906, p. 90).Puis, tout à coup, naquit l'Uni-Park, avec la violence de ses bruits, l'insolence de ses clameurs (Queneau, Pierrot,1942, p. 73).
Prononc. et Orth. : [ε ̃sɔlɑ ̃:s]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1450 « arrogance, violence » (Mystère du Viel Testament, éd. J. de Rothschild, 5689 : En ce monde plain de insolence); 2. 1643 « manque de respect » (Corneille, Polyeucte, III, 2); 3. 1672 « acte, parole insolente » (Racine, Bajazet, IV, 6). Empr. au lat.insolentia « inexpérience; étrangeté, caractère insolite » (cf. le m. fr. insolence « id. »1616-20 ds Hug.), « manque de modération : faste, orgueil, arrogance ». Fréq. abs. littér. : 789. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 186, b) 1 103; xxes. : a) 1 145, b) 1 063.

Wiktionnaire

Nom commun 1

insolence \ɛ̃.sɔ.lɑ̃s\ féminin

  1. Manque de respect qui se manifeste par de l’effronterie et une hardiesse excessive.
    • Ils prirent des femmes parmi eux, et menèrent une vie agréable jusqu’à l’époque où leur insolence et leur cruauté poussèrent les naturels à en massacrer une partie. — (Dillon, Voyage dans la mer du sud, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Les infirmiers étaient devenus nettement ironiques et, dans leur attitude, au lieu de la bonhomie ragaillardie qu'il avait su leur laisser prendre, il y eut parfois de l'insolence, presque du mépris. — (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
    • Ce sont pour la plupart des hommes de Front-de-Bœuf, détestés par les Anglais pour des milliers d’actes d’insolence et de tyrannie. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Aussi n’est-il pas rare de voir une bicoque résister pendant des mois à une armée nombreuse. De là, souvent, cette audace et cette insolence du faible contre le fort et le puissant, cette habitude de la résistance individuelle qui faisait le fond du caractère de la féodalité, […]. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
  2. (Au pluriel) Paroles et actions où il y a de l’insolence.
    • Quant à l'autre femme dont tu parles, elle provoqua les propos de madame de Mi. par sa folle jalousie , et même par des insolences. Cela étoit d'autant plus bizarre et impardonnable , qu’elle avoit alors deux ou trois hommes , et que presque certainement elle ne m'a jamais aimé. — (Lettre à Sophie, non datée, probablement début juillet 1779, dans les Lettres originales de Mirabeau, écrites du donjon de Vincennes, pendant les années 1777, 78, 79 & 80, recueillies par P. Manuel, tome 3, Paris : chez J.B. Garnery, Strasbourg : chez Treuttel & Londres : chez Boffe, 1792, p. 323)
  3. (Parfois) Orgueil offensant.
    • L’insolence d’un parvenu.

Nom commun

insolence (Indénombrable)

  1. Insolence.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INSOLENCE. n. f.
Manque de respect qui se manifeste par de l'effronterie et une hardiesse excessive. L'insolence d'un valet. Pousser l'insolence jusqu'à faire telle chose. Y eut-il jamais une telle insolence, une insolence pareille? Sa réponse va jusqu'à l'insolence. Cela est de la dernière insolence. Des regards pleins d'insolence. Il se dit aussi des Paroles et des actions où il y a de l'insolence. Il a fait, il a dit mille insolences. Il peut signifier aussi Orgueil offensant. L'insolence d'un parvenu.

Littré (1872-1877)

INSOLENCE (in-so-lan-s') s. f.
  • 1Perte de respect. Contre elle, dans ma cour, que peut votre insolence ? Corneille, Nicom. II, 3. Elle a, d'une insolence à nulle autre pareille, Après trente leçons insulté mon oreille Par l'impropriété d'un mot sauvage et bas Qu'en termes décisifs condamne Vaugelas, Molière, Femmes sav. II, 6. Le perfide ! à quel point son insolence monte ! Racine, Théb. I, 6. Vos pleurs, votre présence N'ont point de ces cruels désarmé l'insolence ? Racine, Brit. II, 6. Malgré leur insolence Les mutins n'oseraient soutenir ma présence, Racine, Mithr. IV, 6. Traître, tu prétendais qu'en un lâche silence Phèdre ensevelirait ta brutale insolence, Racine, Phèdre, IV, 2. Je ne prends point pour juge un peuple téméraire ; Quoi que son insolence ait osé publier, Le ciel même a pris soin de me justifier, Racine, Ath. II, 5.
  • 2Violence oppressive. Déjà de l'insolence heureux persécuteur, Vous aviez des deux mers assuré les rivages, Racine, Phèdre, III, 5.
  • 3Orgueil offensant. L'insolence des parvenus. Je les prie [les dieux] de vous conduire heureusement dans votre patrie, d'y confondre l'insolence de vos ennemis, Fénelon, Tél. VI. Ses amiraux portèrent même l'insolence de la victoire jusqu'à défendre aux pêcheurs français de suivre la morue le dimanche, Raynal, Hist. phil. XVII, 13.
  • 4Paroles et actions où il y a de l'insolence. Il a fait, il a dit mille insolences. Lisez : jugez après cette insolence Si nous devons d'un traître embrasser la défense, Racine, Baj. IV, 6. J'ai d'autant plus besoin de votre discours qu'on réimprime actuellement mes insolences sur l'histoire générale, Voltaire, Lett. d'Alemb. 27 fév. 1761. Vous aurez entendu ces petits pages qui se battent et se disent des insolences au pied de l'escalier, Vitet, États de Blois, sc. 9.

HISTORIQUE

XVIe s. Voians ceste maladie continuer entre ces gens pour l'insolence [l'excès inhabituel] du froid, D'Aubigné, Hist. I, 275. Le reste fut mis en pieces par le peuple avec des insollences nompareilles, D'Aubigné, ib. I, 292. La roine entrant dans sa chambre avec quelques insolences de joie qu'on n'avait jamais remarquées en elle, D'Aubigné, ib. II, 129. Les centaures s'estant enivrez commirent plusieurs insolences jusqu'à vouloir prendre les femmes à force, Amyot, Thés. 38.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « insolence »

(1495) Du latin insolentia.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin insolentia.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. insolentia, de insolens, insolent. Insolentia a proprement le sens d'action, de chose insolite, sens qui se trouve au XVIe siècle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « insolence »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
insolence ɛ̃sɔlɑ̃s

Citations contenant le mot « insolence »

  • L'insolence cache beaucoup de choses. Elle cache l'essentiel. De Jacques Dutronc / Pensées et répliques
  • L'insolence est l'arme des personnes bien nées. De Claude Aveline / Les Réflexions de monsieur F.A.T.
  • La sottise est le bouclier de la honte, comme l’insolence est celui de la pauvreté. De Léonard de Vinci
  • Une menace, une promesse, une insolence, une courtoisie : cette balance est celle des affaires. De Henry de Montherlant / La Reine Morte
  • L'insolence aujourd'hui est le dernier des luxes. De Daniel Picouly / L'enfant léopard
  • Le cynisme de l'extrême solitude est un calvaire qu'atténue l'insolence. De Emil Michel Cioran / Syllogismes de l’amertume
  • J'aime bien l'insolence, si c'est moi qui la manie. De José Artur / Parlons de moi, y'a que ça qui m'intéresse
  • Le lâche cache la vérité sous l'équivoque de l'insolence ou de la plaisanterie. De Louis-René Des Forêts / Le Bavard
  • C'est un crime que d'être névrosée, quand on y ajoute l'insolence. De Andrée Maillet / Les remparts de Québec
  • La jeunesse une fois passée, il est rare que l'on reste confiné dans l'insolence. De Marcel Proust / Le Côté de Guermantes
  • Il faut rester insolent. La fin de l'insolence, c'est le début de la vieillesse. De Jacques Martin / Jacques MARTIN Pensées, répliques et anecdotes
  • Il faut… jouer la pièce avec un majestueux enthousiasme, bien morguer le public, et le traiter avec la dernière insolence. De Voltaire / Correspondance
  • Il est certain que les sottises cessent d'être telles si elles sont faites avec insolence par des gens intelligents. De Jane Austen / Emma
  • Erdogan a indiqué que le silence mondial assourdissant observé à l’égard des crimes israéliens, est la principale raison qui fait accroître l’insolence d'Israël qui fait fi du droit, de plus en plus, jour après jour. , Erdogan : "Nous rejetons le plan d’annexion et le silence mondial accroît l’insolence d’Israël" | TRT Français
  • François, la soixantaine, est un sale gosse. Capable des pires crasses. A chacune d’entre elles, on se dit « C’est impossible qu’il ne soit pas puni »… Eh bien si, à chaque fois il s’en sort, et insolence suprême, son nouvel avenir semble encore plus radieux que le précédent. Comme quoi il n’y a de la chance que pour la canaille ! Cinq personnages en délire, au milieu des rires et des répliques percutantes qui sont la marque de fabrique des pièces d’Olivier Lejeune. Une soirée de rires et de détente assurée. Concertlive.fr actualité concerts et festivals, UNE CHANCE INSOLENTE à ST BENOIT à partir du 2020-11-21 – Concertlive.fr actualité concerts et festivals
  • Entendre de telles paroles à 19 ans, venant de quelques unes des plus grandes légendes NBA, ça peut faire perdre la tête. C’est sans doute ce qui explique cet entrainement lunaire avec Pat Riley à quelques jours de la draft. Une telle insolence à un si jeune âge, c’est du KG tout craché. Parlons Basket, NBA - « Enfoiré ! » : Le workout ultra-insolent de Kevin Garnett... à 19 ans
  •  «C’est une affaire qu’il faut condamner et sanctionner. Je ne peux pas comprendre, quel que soit ce qu’on peut appeler provocation venant d’un autre député, qu’un monsieur qui a été président du Parlement de la Cedeao, vice-président de l’Assemblée nationale, candidat déclaré à la mairie de Dakar, capitale du Sénégal, tienne des injures publiques de cette nature. C’est inadmissible et inacceptable. Il ne peut pas y avoir de sanctions administratives. Il reste maintenant à savoir si les messieurs qui font l‘objet de ces injures vont saisir ou pas la justice. Mais moi, je pense qu’on a dépassé toutes les bornes possibles, imaginables et inimaginables de l’insolence dans ce pays. » SenePlus, ON A DEPASSE TOUTES LES BORNES DE L'INSOLENCE DANS CE PAYS | SenePlus
  • François, la soixantaine, est un sale gosse, capable des pires crasses. À chacune d’entre-elles, on se dit « C’est impossible qu’il ne soit pas puni »… Eh bien si, à chaque fois il s’en sort, et insolence suprême, son nouvel avenir semble encore plus radieux que le précédent. Il ose tout : disparaitre du domicile conjugal sans avertir sa femme et sa fille, faire le mort pendant six ans et revenir comme si de rien n’était, ou encore s’attaquer au nouveau compagnon de sa femme, alors que le malheureux souffre d’un burn-out. Mais quand surgit un personnage insensé qui va le confronter à une situation inimaginable, là, on se dit que sa chance insolente va enfin l’abandonner ! Concertlive.fr actualité concerts et festivals, UNE CHANCE INSOLENTE à LE BLANC MESNIL à partir du 2021-05-09 – Concertlive.fr actualité concerts et festivals

Traductions du mot « insolence »

Langue Traduction
Anglais insolence
Espagnol insolencia
Italien insolenza
Allemand unverschämtheit
Chinois 傲慢无礼
Arabe الوقاحة
Portugais insolência
Russe наглость
Japonais 傲慢
Basque lotsagabekeria
Corse insolenza
Source : Google Translate API

Synonymes de « insolence »

Source : synonymes de insolence sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « insolence »

Partager