Bienséance : définition de bienséance


Bienséance : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BIENSÉANCE, subst. fém.

Qualité de ce qui sied bien; ce qui est bienséant.
A.− Qualité de ce qui répond aux normes morales d'une société donnée :
1. Avec le xviiesiècle commencent des mœurs sociales, sinon meilleures au fond, du moins plus sévères en apparence; le mot de pudeur, inventé par Des Portes, représente désormais quelque chose, et le sentiment de la bienséance va naître et se développer. Il n'est plus permis de tout nommer avec une sorte d'effronterie naïve, et l'obscénité, qui a conscience d'elle-même, devient clandestine en même temps que coupable. Sainte-Beuve, Poésies,1829, p. 143.
Au plur. Les bienséances. Ensemble de règles correspondant à l'éthique d'une époque. ... infraction aux bienséances publiques (Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène,t. 1,1823, p. 882);la tyrannie des bienséances (Guéhenno, Jean-Jacques,Roman et vérité, 1950, p. 165).
SYNT. Conforme, contraire à la/aux bienséance(s); avec bienséance, contre toute bienséance; bannir, braver, heurter, observer, oublier, respecter les bienséances; être esclave des bienséances; manquer aux bienséances. − PARAD. a) (Quasi-)synon. convenance, correction, décence, honnêteté. b) (Quasi-)anton. cynisme, immodestie, impudeur, inconvenance, indécence, messéance (vx).
B.− (Qualité de) ce qui est conforme aux usages de la politesse :
2. ... le même moi qui m'avait fait la saluer avant que je l'eusse identifiée, (...), me faisait lui tenir par bienséance jusqu'à l'heure où elle s'en allait, mille propos aimables et insignifiants... Proust, Du côté de chez Swann,1913, p. 402.
PARAD. a) (Quasi-)synon. civilité, décorum, étiquette, protocole, savoir-vivre, tact. b) (Quasi-)anton. grossièreté, impertinence, impolitesse, insolence, sans-gêne.
C.− Rare. (Qualité de) ce qui répond à certains critères d'appréciation esthétique :
3. Il était du bel air, et presque de la bienséance, pour un homme aimable, ou qui prétendait l'être, d'avoir ce qu'on appelait une petite maison, ... Marmontel, Essai sur les romans,1799, p. 313.
Spéc., LITT. CLASS. Qualité d'une œuvre qui répond aux lois du genre, aux exigences du sujet, des personnages, au goût dominant d'une époque. P. ext., RHÉT. Bienséances oratoires :
4. Je le peindrais à la tête d'un des premiers corps de l'État, prononçant ces discours qui sont des chefs-d'œuvre de bienséance, de mesure et de noblesse. Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 2, 1848, p. 272.
PRONONC. : [bjε ̃seɑ ̃:s].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1534 droict de bien seance « droit fondé sur la commodité, la convenance » (Rabelais, I, 29 dans Hug.); signalé comme ,,fam.`` par Ac. 1835; 1539 « ce qui convient » (Est.); 1580 « respect de certaines formes » (Montaigne, I, 182 dans Littré). Dér. du rad. de bienséant*; suff. -ance*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 164.
BBG. − Fabre (J.). Bienséance et sent. chez Mme de Lafayette. Cah. de l'Assoc. internat. des ét. fr. 1959, t. 11, pp. 33-36. − Pizzorusso (A.). Morvan de Bellegarde e una retorica delle bienséances. Rivista di letterature moderne e comparate. 1959, pp. 261-278.

Bienséance : définition du Wiktionnaire

Nom commun

bienséance \bjɛ̃.se.ɑ̃s\ féminin

  1. Convenance de ce qui se dit ou se fait avec ce qui est dû aux personnes, à l’âge, au sexe, à la condition, et avec les usages reçus, les mœurs publiques, le temps, le lieu, etc. Qui correspond à l'idée qu'un groupe social se fait de la morale, du bien, du beau et de l'honnête.
    • Cela choque la bienséance, blesse les bienséances, est contraire à la bienséance.
    • Il sait ce que demande, ce que prescrit, ce que veut la bienséance, ce que veulent les bienséances.
    • Il l’a fait par bienséance. Connaître les bienséances. Observer les bienséances.
    • Les règles, les lois de la bienséance. Se mettre au-dessus des bienséances. Cela est contre la bienséance.
    • Ne pas s'écarter de la bienséance. L’oubli des bienséances. Une ignorance grossière des bienséances.
    • PHILINTE
      Il est bon de cacher ce qu’on a dans le cœur.
      Serait-il à propos, et de la bienséance,
      De dire à mille gens tout ce que d’eux, on pense ?
      — (Molière, Le Misanthrope, 1666)
    • «Il faut faire comme les autres»: maxime suspecte, qui signifie presque toujours: «il faut mal faire» dès qu'on l'étend au-delà de ces choses purement extérieures, qui n'ont point de suite, qui dépendent de l'usage, de la mode ou des bienséances. — (La Bruyère, Les Caractères, 1688)
    • Je crois qu’il est bon d’avertir ici que bien qu’il y ait dans Esther des personnages d’hommes, ces personnages n’ont pas laissé d’être représentés par des filles avec toute la bienséance de leur sexe. La chose leur a été d’autant plus aisée qu’anciennement les habits des Persans et des Juifs étaient de longues robes qui tombaient jusqu’à terre. — (Racine, Esther, Préface, 1689)
    • (…) En Amérique, où nous ne dépendons que de nous-mêmes, où nous n’avons plus à ménager les lois arbitraires du rang et de la bienséance, où l’on nous croit même mariés, qui empêche que nous ne le soyons bientôt effectivement et que nous n’anoblissions notre amour par des serments que la religion autorise ? — (Prévost, Manon Lescaut, 1731)
    • Braver toujours les bienséances est d’une âme abjecte ou corrompue ; en être esclave dans toutes les occasions est d’une âme petite. — (Joubert, Pensées, essais et maximes, 1838)
    • Je n'estime pas ces originaux-là. D'autres en font leurs connaissances familières, même leurs amis. Ils m'arrêtent une fois l'an, quand je les rencontre, parce que leur caractère tranche avec celui des autres, et qu'ils rompent cette fastidieuse uniformité que notre éducation, nos conventions de société, nos bienséances d'usage ont introduite. S'il en paraît un dans une compagnie ; c'est un grain de levain qui fermente qui restitue à chacun une portion de son individualité naturelle. Il secoue, il agite ; il fait approuver ou blâmer ; il fait sortir la vérité ; il fait connaître les gens de bien ; il démasque les coquins ; c'est alors que l'homme de bon sens écoute, et démêle son monde. Je connaissais celui-ci de longue main. — (Diderot, Le neveu de Rameau, éd.1891)
    • (…) moi je vous dis: pour les porcs, tout est porc !
      C'est pourquoi les exaltés et les humbles, qui inclinent leur cœur, prêchent ainsi: "Le monde lui-même est un monstre fangeux."
      Car tous ceux-là ont l'esprit malpropre; surtout ceux qui n'ont ni trêve ni repos qu'ils n'aient vu le monde par derrière, - ces hallucinés de l'arrière-monde!
      C'est à eux que je le dis en plein visage, quoique cela choque la bienséance : en ceci le monde ressemble à l'homme, il a un derrière, - ceci est vrai !
      Il y a dans le monde beaucoup de fange: ceci est vrai ! mais ce n'est pas à cause de cela que le monde est un monstre fangeux!
      — (Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra, 1883, trad. H. Albert, 1898)
    • La tyrannie des bienséances. — (Jean Guéhenno, Jean-Jacques, 1950) [1]
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bienséance : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BIENSÉANCE. n. f.
Convenance de ce qui se dit ou se fait avec ce qui est dû aux personnes, à l'âge, au sexe, à la condition, et avec les usages reçus, les mœurs publiques, le temps, le lieu, etc. Cela choque la bienséance, blesse les bienséances. Il sait ce que demande, ce que prescrit, ce que veut la bienséance, ce que veulent les bienséances. Cela est contre la bienséance. Il l'a fait par bienséance. Connaître les bienséances. Observer les bienséances. Les règles, les lois de la bienséance. Se mettre au-dessus des bienséances. Être à la bienséance de quelqu'un, se disait de Ce qu'il conviendrait à quelqu'un d'avoir. Cet emploi, ce poste est à votre bienséance. Cette terre est à votre bienséance, à cause du voisinage. On dit plutôt aujourd'hui Être à la convenance de... Fam., Par droit de bienséance, Sans avoir aucun autre droit que celui de sa propre convenance, de sa propre commodité.

Bienséance : définition du Littré (1872-1877)

BIENSÉANCE (biin-sé-an-s') s. f.
  • 1Ce qui sied bien. On peut rire des erreurs sans blesser la bienséance, Pascal, Prov. 11. Nous sommes prêts d'offenser la bienséance, Sévigné, 141. Il n'y a rien qui choque tant la bienséance que ces sortes de conduites, Sévigné, 8. Il était de la bienséance qu'il liât société avec ses semblables, Bossuet, Serm. Sept. Les belles choses le sont moins hors de leur place ; les bienséances mettent la perfection, et la raison met les bienséances, La Bruyère, 14. Ulysse préférait l'intérêt commun de la Grèce et la victoire à toutes les raisons d'amitié et de bienséance particulière, Fénelon, Tél. X. Un homme qui remplisse toutes les bienséances, Fénelon, Tél. XXII. Il y a des règles de bienséance et d'honneur qui doivent être gardées inviolablement, même à l'égard des ennemis, Rollin, Hist. anc. XVI, 8. Vous regarderez son ministère comme une bienséance de maladie, Massillon, Impén. Vous êtes d'un sexe et d'un rang qui vous met dans les bienséances du monde, Massillon, Élus. Joug qu'on ne porte plus que par bienséance, Massillon, Tiéd. 2. Pour remplir les bienséances de leur rang, Massillon, Pass. La charité n'est pas une simple bienséance, Massillon, Pardon. Un prince qui a conservé la bienséance des mœurs publiques, Massillon, Pet. Car. Incarn. Ses amis, ses proches, ses esclaves même le fuient [un mourant], s'écartent, se retirent, n'osent l'approcher qu'avec précaution, et ne lui rendent plus que des offices de bienséance et de contrainte, Massillon, Mort du pécheur. Et même à notre sexe il est de bienséance De ne pas trop vous en presser, Corneille, Agésilas, I, 2. Que, sensible aux goûts des plaisirs, Éloigné de l'intempérance, je forme encor quelques désirs, Sans offenser la bienséance, Chaulieu, Ode à M. le duc.
  • 2 Terme de littérature. Ce qui convient. Les bienséances oratoires. … La scène demande une exacte raison ; L'étroite bienséance y veut être gardée, Boileau, Art p. II. Il semble que la bienséance y soit un peu forcée, Corneille, Ex. de Poly. Le Tasse ne garde pas aussi exactement que Virgile les bienséances des mœurs, mais il ne s'égare pas comme l'Arioste, Bouhours, Nouv. rem.
  • 3Être à la bienséance de quelqu'un, en parlant de choses, lui convenir. Prends donc en récompense Tout ce qui peut chez nous être à ta bienséance, La Fontaine, Fabl. IX, 15. Ce beau morceau qui était si fort à votre bienséance, Sévigné, 592. Les nobles et les patriciens s'approprièrent sous différents prétextes la meilleure partie de ces terres conquises qui étaient dans leur voisinage et à leur bienséance, Vertot, Rév. rom. liv. I, p. 66. La Marche Trevisane, le Frioul étaient à la bienséance de l'empereur, Voltaire, Mœurs, 113.

    Par droit de bienséance, sans avoir d'autre droit que celui de sa propre convenance.

REMARQUE

Molière a dit en au lieu de à : Cette maison meublée est en ma bienséance, l'Étourd. V, 2. Cette tournure est hors d'usage.

HISTORIQUE

XVIe s. La grace et bienseance des vestements, Montaigne, I, 119. Je veulx que la bienseance exterieure, et l'entregent, et la disposition de la personne, se façonne quand et quand l'ame, Montaigne, I, 182. Henri VIII sur cette bien-seance [conjoncture favorable] traita amitie avec lui [Charles Quint], D'Aubigné, Hist. I, 16. Le conseil debattit longtemps si le roi devoit garder la bienseance à Meaux ou se sauver dans Paris, D'Aubigné, ib. I, 210.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bienséance »

Étymologie de bienséance - Littré

Bienséant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de bienséance - Wiktionnaire

(1534) Dérivé de bienséant[1][2].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bienséance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bienséance bjɛ̃seɑ̃s play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « bienséance »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bienséance »

  • Parce que c’est moi qui vous pose la question : si la vape devait avoir une catégorie souffre-douleur, qui ce serait, et pourquoi ? La zone de commentaires est à votre disposition. En respectant les règles de bienséance, évidemment. Sinon, Maîtresse Sévère vous attends dans son donjon, elle vous fera un clafoutis à la cerise. Vaping Post, Le souffre-douleur de la vape | Vaping Post
  • « Il s’agissait seulement pour nous de rappeler à la bienséance, qu’il était sur un terrain d’agriculteur et qu’il devait demander une permission pour cela. On n’a pas porté plainte et nous n’étions pas dans cette démarche », nous explique Geoffrey Goutoule, exploitant associé des serres à tomates, touché en juin 2019 par un incendie criminel. Un fait divers qui a engendré une sur-réaction des autorités ? www.lamontagne.fr, La convocation d'un juriste de l'environnement par la gendarmerie après un reportage en Corrèze crée la polémique - Rosiers-d'Égletons (19300)
  • Le parc du château de Castries est désormais ouvert tous les jours, de 9 h à 19 h. Deux entrées sont à votre disposition : par l’avenue de la Gare (parking à l’Espace Gare) et par la route de Sommières (parking au foyer Hippolyte-Paulet). N’hésitez pas à venir pique-niquer sur les prairies (pensez à ramener vos déchets dans les poubelles à disposition) et profitez de l’ombre des arbres séculaires du parc, le tout dans le respect des règles de bienséance et de sécurité. midilibre.fr, Les échos du château à l’aqueduc - midilibre.fr
  • La législation autorisant le port de vêtements personnels en prison remonte à 2005. Quinze ans plus tard, elle s'apprête seulement à être appliquée. L'article 43 de la loi souligne que les vêtements et chaussures personnels du détenu doivent répondre aux "normes dictées par une cohabitation forcée avec autrui sur le plan de l'hygiène, de la bienséance, de l'ordre ou de la sécurité". Le détenu peut également être obligé de porter des chaussures ou des vêtements adaptés, alors fournis par l'établissement pénitentiaire, pour réaliser son travail ou d'autres activités. Chaque prison précisera dans son règlement d'ordre intérieur ses propres règles en matière de port et d'entretien des vêtements et des chaussures. Le détenu peut par ailleurs choisir de continuer à endosser l'uniforme de la prison. D'après l'administration pénitentiaire, la majorité des établissements pénitentiaires sont prêts à implémenter la mesure, soit de manière partielle pour certaines sections, soit pour la totalité de la structure. Un nombre limité d'établissements pénitentiaires ne parviendront toutefois pas à la mettre en pratique au 1er juillet, ceux-ci ayant rencontré des problèmes logistiques et techniques en raison de la crise provoquée par le nouveau coronavirus. Le port de vêtements civils pour les détenus de ces établissements pénitentiaires sera cependant possible au cours des prochains mois, assure-t-on. A noter que certaines prisons accordaient déjà volontairement ce droit à leurs détenus. (Belga) RTL Info, Nouveau le 1er juillet - Les détenus autorisés à porter leurs propres vêtements - RTL Info
  • Les élus de la nouvelle commission culture se sont réunis en mairie, sous la présidence de Frédéric Denneulin, adjoint délégué aux affaires culturelles. L’élu a tenu en mettre en place une charte de respect et de bienséance qui permettra de mener à bien, dans un climat serein, les débats et les décisions qui seront prises et proposées au conseil municipal en ce qui concerne les manifestations culturelles qui animeront la commune pour cette nouvelle mandature. midilibre.fr, Les élus de la nouvelle commission culture prennent leurs marques - midilibre.fr
  • Par les temps difficiles et agités qui courent, EUCKEA, association de promotion culturelle humaniste, s’élève contre la violence sous toutes ses formes. Elle prône le dialogue, la concertation, la recherche pacifique de solutions. Elle prône aussi en toutes choses la recherche des causes et de la vérité permettant d’éviter les manipulations. Elle invite chacun à se comporter de manière responsable, au respect des règles élémentaires de bienséance. « Osons agir dans le sens de la qualité, de la prévention, du durable », appuie Gérald Pietrek, son président. , Culture - Loisirs | Casting pour le long-métrage Une Femme du Monde
  • La mort s'encombre rarement de délicatesse. Elle arrive impromptu, vous coupant la parole sans souci ni du lieu ni de l'heure et encore moins des bienséances. De Sylvie Germain / Eclats de sel
  • Tout ce que vous employez au-delà des besoins et des bienséances de votre état est une inhumanité et un vol que vous faites aux pauvres. De Jean-Baptiste Massillon / Sermons
  • En golf, les règles de l’étiquette et de la bienséance sont aussi importantes que les règles du jeu proprement dites. De Bobby Jones
  • Il est contre la bienséance de reprendre en public. De Proverbe oriental

Traductions du mot « bienséance »

Langue Traduction
Portugais decoro
Allemand anstand
Italien decoro
Espagnol decoro
Anglais propriety
Source : Google Translate API

Synonymes de « bienséance »

Source : synonymes de bienséance sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « bienséance »



mots du mois

Mots similaires