La langue française

Arrogance

Sommaire

  • Définitions du mot arrogance
  • Étymologie de « arrogance »
  • Phonétique de « arrogance »
  • Évolution historique de l’usage du mot « arrogance »
  • Citations contenant le mot « arrogance »
  • Traductions du mot « arrogance »
  • Synonymes de « arrogance »
  • Antonymes de « arrogance »

Définitions du mot arrogance

Trésor de la Langue Française informatisé

ARROGANCE, subst. fém.

A.− Comportement fait de mépris et d'insolence, le plus souvent affectés. Parler avec arrogance, une arrogance de matamore. Synon. dédain, suffisance, superbe; anton. humilité, modestie :
1. ... rien qu'à les [tous ces « milliardaires »] apercevoir, cyniques et vautrés à leur place, on découvrait en eux, du premier coup d'œil, l'arrogance la plus affectée, un orgueil de grossièreté étalé dans tout leur maintien, et un mépris stupide et superbe, pour les arts et les élégances de la vieille Europe. Bourges, Le Crépuscule des dieux,1884, p. 337.
2. Cette insolence était plus apparente que réelle. Sans doute, elle répondait à une disposition méprisante de son caractère; mais elle tenait encore plus à ce qu'il y avait en lui d'automatique et de guindé. Les Juifs de cette espèce ne sont point rares; et l'opinion n'est pas tendre pour eux : elle taxe d'arrogance cette raideur cassante, qui est souvent le fait d'une gaucherie incurable de corps et d'âme. R. Rolland, Jean-Christophe,La Foire sur la place, 1908, p. 662.
3. Sans doute un certain non-conformisme agressif, une arrogance et une susceptibilité ombrageuse, une certaine surestimation de soi faite de complaisance et d'angoisse apparaîtront-elles plus tard dérisoires au jeune homme qui sort de l'adolescence. Ricœur, Philos. de la volonté,1949, p. 404.
4. don rodrigo. − Qui ose ici parler avec tant d'arrogance? don alonso. − Un homme, Monsieur, qui parle avec l'épée. don rodrigo. − Il trouvera donc quelqu'un pour châtier sa téméraire folie. Camus, Le Chevalier d'Olmedo,adapté de F. Lope de Vega, 1957, p. 744.
SYNT. L'arrogance d'un geste, d'un regard, d'une voix; une hypocrite arrogance; l'arrogance du succès.
B.− P. ext. [En tant qu'attitude d'un gouvernement ou d'un courant pol.] :
5. Les financiers ne voulaient que des guerres coloniales; le peuple ne voulait pas de guerres du tout; il aimait que le gouvernement montrât de la fierté et même de l'arrogance; mais, au moindre soupçon qu'un conflit européen se préparait, sa violente émotion aurait vite gagné la Chambre. A. France, L'Île des pingouins,1908, p. 374.
6. Mais le plus remarquable en ce sens c'est que depuis un temps − exactement depuis les reproches adressés à Benoît XV, lors de la dernière guerre, pour n'avoir point flétri l'arrogance du nationalisme allemand... Benda, La Trahison des clercs,1927, p. 108.
[En tant que caractère d'un peuple] :
7. Les chants mélancoliques des Indiens (les yaravis que chantent autour des fermes les Indiens dans la campagne péruvienne) disent quelles amours passionnées fermentent dans ces âmes où se mêlent la mélancolie indigène et l'arrogance espagnole. Barrès, Mes cahiers,t. 14, 1922-23, p. 112.
C.− P. anal. [Appliqué à un inanimé] :
8. Les ailes des malheureux [mâles] sont lacérées, leurs tarses arrachés, leurs antennes rongées, et leurs magnifiques yeux noirs, miroirs des fleurs exubérantes, réverbères de l'azur et de l'innocente arrogance de l'été, ... Maeterlinck, La Vie des abeilles,1901, p. 251.
9. Le papé tira son grand chapeau noir sur ses yeux et marcha tête baissée. Il aurait fallu marcher en fermant les yeux; on voyait quand même le chemin tout rétréci par l'arrogance de ces mauvaises herbes dures, le chemin charretier qui n'avait plus maintenant de blanc et de tanné que l'épaisseur d'un fil. Giono, Le Grand troupeau,1931, p. 127.
PRONONC. : [aʀ ɔgɑ ̃:s]. Warn. 1968 signale qu'on peut entendre parfois la prononc. : ar-r ɔ- avec [rr] géminées. Pour Barbeau-Rodhe 1930, la prononc. avec [rr] est rare. Fér. 1768, Land. 1834 et Gattel 1841 notent la 1resyllabe longue. Gattel 1841 ajoute que r se prononce ,,forte``. Aucun dict. du xixes. ne transcrit [rr] géminées.
ÉTYMOL. ET HIST. − Ca 1170 (B. de Ste Maure, Ducs Normandie, éd. Fahlin, Upsal 1954, 22592 : Cum par orguil e par bobance E par si estrange arrogance Qu'a rien vivant ne s'umilie; ibid., 17604-5 : Judas com cil qui Deu traï, Plein d'arrogance e plein de mal). Empr. au lat. arrogantia « id. » (Rhét. Her. 4, 1, 2 ds TLL s.v., 649, 27).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 160.

Wiktionnaire

Nom commun

arrogance \a.ʁɔ.ɡɑ̃s\ féminin

  1. Attitude hautaine et présomptueuse.
    • Tels sont surtout les comédiens, les musiciens, les orateurs et les poètes. Moins ils ont de talent, plus ils ont d’orgueil, de vanité, d’arrogance. Tous ces fous trouvent cependant d’autres fous qui les applaudissent; […] — (Érasme; Éloge de la folie,1509, Traduction de Thibault de Laveaux en 1780)
    • Le corps d’officiers, respirant l’orgueil et l’arrogance, étalait à l’épreuve sa nullité professionnelle (à peu d’exceptions près) et sa pourriture morale. — (Jules Leverrier; « La naissance de l’Armée nationale 1789-1794 » -1939)
    • […] vous avez humilié l’orgueil de vos ennemis et de ceux de votre roi quand leur arrogance était à son comble. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Choyé par les siens, protégé par ses aînés, il avait conquis l’assurance, l’arrogance presque de ceux qui se sentent forts, […]. — (Louis Pergaud, Une revanche, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Son monocle a l’air de ne servir qu’à maintenir son arrogance. — (Pierre Audibert, Les Comédies de la Guerre, 1928, p.88)
    • Ils [les Américains] nous énervaient de plus en plus avec leur discours moral, leurs actionnaires et leurs fonds de pension, leur pollution de la planète et leur dégoût de nos fromages. Pour signifler la pauvreté foncière de leur supériorité, fondée sur les armes et l’économie, un mot les définissait usuellement : « arrogance ». Des conquérants sans idéal sinon le pétrole et le dollars. — (Annie Ernaux, Les années, Gallimard, 2008, collection Folio, pages 218-219.)

Nom commun

arrogance

  1. Arrogance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ARROGANCE. n. f.
Attitude hautaine et présomptueuse. Sotte arrogance. Arrogance insupportable. Parler avec arrogance. Cet homme est plein d'arrogance.

Littré (1872-1877)

ARROGANCE (a-ro-gan-s') s. f.
  • Orgueil accompagné de manières hautaines et de prétentions téméraires. Langage plein d'arrogance. C'est le comble de l'arrogance. Ton arrogance insigne Ne mériterait pas qu'on te fît cet honneur, Voltaire, Tancr. III, 6. D'un peuple trop heureux l'indocile arrogance, Voltaire, Brutus, III, 1. Assez et trop longtemps l'arrogance de Rome A cru qu'être Romain c'était être plus qu'homme, Corneille, Pomp. I, 1. La grandeur et la gloire, ces grandes paroles par lesquelles l'arrogance humaine tâche de s'étourdir elle-même pour ne pas apercevoir son néant, Bossuet, Duch. d'Orl.

HISTORIQUE

XIIe s. L'orgoil, le pris e la bobance E la très sorfaite arrogance Del siecle tote [il] haï tant…, Benoit de Sainte-Maure, II, 8062.

XVe s. Que les envieux pussent dire que le roy eust par son arrogance perdu sa seigneurie, Bouciq. III, 8.

XVIe s. Et quelle arrogance est-ce, je vous prie, de condamner le juge souverain, quand il absoud gratuitement ? Calvin, Inst. 580. Par arrogance j'enten l'orgueil qui s'engendre d'une folle persuasion de justice, Calvin, ib. 598. Cela le remplit d'arrogance, et les soudards de temerité, encore plus que jamais, Amyot, Fab. 20.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « arrogance »

Du latin arrogantia, lui-même dérivé du verbe latin arrogare (de ad-, « vers », et rogō, « demander » ou « faire une requête »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De l'ancien français arrogance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Arrogantia, d'arrogans.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « arrogance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
arrogance arɔgɑ̃s

Évolution historique de l’usage du mot « arrogance »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « arrogance »

  • Dès que tu as envie de faire quelque chose ou même de dire quelque chose, cette sincérité peut être prise comme de l’arrogance. De Jean Dujardin / Première, février 2013
  • L'arrogance du fort s'éteint comme une braise Quand il n'est plus certain de filer à l'anglaise. René de Obaldia, Innocentines, Petite Ritournelle impériale , Grasset
  • L’arrogance est le défaut des bons chefs. De Ken Follett / Les piliers de la terre
  • La prodigalité conduit à l'arrogance, et la parcimonie à l'avarice. L'arrogance est pire que l'avarice. De Confucius / Entretiens du maître avec ses disciples
  • L'arrogance précède la ruine, l'orgueil précède la chute. De Danièle et Stefan Satrenkyi / De belles histoires pour nous tous
  • La timidité est le défaut des petits hommes et l'arrogance, la vertu des grands. De Marie-Claire Blais
  • Ignorance et arrogance ne riment pas seulement, ils vont souvent de pair. De Jacques Sternberg / Dictionnaire des idées revues
  • A quelques-uns l’arrogance tient lieu de grandeur ; l’inhumanité de fermeté ; et la fourberie, d’esprit. De Jean de La Bruyère / Caractères
  • Il faut feindre la faiblesse, afin que l'ennemi se perde dans l'arrogance. De Sun Tzu / L'art de la guerre
  • Attention aux hommes chauves et riches ; l'arrogance du "riche" annule souvent le charme de la calvitie. De Rita Rudner / Choses à savoir sur les hommes
  • Un homme d’humble condition qui se comporte avec arrogance est copieusement détesté. Un homme de grande condition qui se comporte avec modestie est hautement respecté. De Ankhchechonqy / Enseignements
  • Le racisme, le manque de tolérance caché sous l’arrogance, les guerres et leurs conséquences, marquent l’histoire de nos pays. De Günter Grass / In Praise of Yasar Kemal
  • Quand le pouvoir pousse l’homme à l’arrogance, la poésie lui rappelle la richesse de l’existence. Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie. De John Fitzgerald Kennedy / Discours à l'Université d'Amherst le 26 octobre 1963
  • Le défaut d'ambition, dans les grands, est quelquefois la source de beaucoup de vices ; de là le mépris des devoirs, l'arrogance, la lâcheté et la mollesse. De Vauvenargues / Réflexions et maximes
  • Entre celle qui se résigne à jouer le rôle de l'esclave et celui qui joue, fût-ce avec arrogance, le rôle du maître, ma sympathie va à ce dernier De Luigi Pirandello / Feu Mathias Pascal
  • Allez à contre-courant, n'écoutez pas les voix qui sont nombreuses à faire la propagande de modèles de vie fondés sur l'arrogance et la violence, le succès à tout prix, l'apparence et les possessions matérielles. De Benoît XVI / Messe devant près de 500 000 jeunes à Lorette (Italie)
  • Monstrueux d’arrogance et de mépris du peuple palestinien  , Politique | L’association France Palestine mobilisée contre le plan Trump à Chambéry
  • «La direction du groupe a rejeté avec mépris et arrogance l’offre d’un repreneur sérieux soutenue par le gouvernement, les élus et le syndicat CGT de la sucrerie de Toury. Cette opération aurait permis la sauvegarde de plus de la moitié des emplois », soulignent dans un communiqué de presse les élus syndicaux CGT du site beauceron du groupe Cristal Union. www.lechorepublicain.fr, L’amertume des élus de la CGT de la sucrerie de Toury après l'arrêt définitif de la production, mardi 23 juin - Toury (28390)

Traductions du mot « arrogance »

Langue Traduction
Anglais arrogance
Espagnol arrogancia
Italien arroganza
Allemand arroganz
Chinois 傲慢
Arabe غطرسة
Portugais arrogância
Russe высокомерие
Japonais 傲慢
Basque harrokeria
Corse arroganza
Source : Google Translate API

Synonymes de « arrogance »

Source : synonymes de arrogance sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « arrogance »

Partager