Immobiliser : définition de immobiliser


Immobiliser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

IMMOBILISER, verbe trans.

A. −
1. Qqn/qqc. immobilise qqc.Empêcher de se déplacer, arrêter le mouvement de.
a) [Le suj. désigne un animé] Les quatre adversaires de Meaulnes (...) revenaient à la charge pour lui immobiliser bras et jambes (Alain-Fournier, Meaulnes,1913, p. 137).Armand se précipite à temps pour saisir Thierry à bras-le-corps et l'immobiliser (Martin du G., Taciturne,1932, III, 8, p. 1341) :
1. Arrêter les locomotives, immobiliser les navires, refuser aux machines de l'industrie la houille, c'est substituer à la vie générale et une de la nation la vie dispersée d'innombrables groupes locaux. Jaurès, Ét. soc.,1901, p. 117.
Emploi pronom. réfl. Cinquante-sept hommes cloués les uns à côté des autres (...), tous geignant, grimaçant et s'immobilisant de leur mieux, afin de diminuer leur souffrance (Du Camp, Nil,1854, p. 216).Tout à coup, un des danseurs s'immobilisait, tout raide (Lorrain, Phocas,1901, p. 151).
S'immobiliser dans qqc.[Le compl. désigne une attitude physique] Se figer dans. « Halte! » (...) Le coureur stoppa, perdit l'équilibre, s'immobilisant dans une de ces attitudes violentes où les photographes pétrifient la vie (Cocteau, Crit. indir.,1932, p. 225).
[P. méton. du suj.] En supposant même qu'une grève générale révolutionnaire parvienne à obstruer les ports, à immobiliser les locomotives (Jaurès, Ét. soc.,1901p. 114).
Emploi pronom. réfl. S'arrêter. L'abbé Cornille s'impatienta, inquiet de ce que le cortège s'immobilisait depuis deux minutes (Zola, Rêve,1888, p. 118).La botte du Lager-Führer s'immobilisa innocemment à quelques centimètres de la cachette (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 348).
Emploi pronom. passif. Une luxueuse voiture, pilotée par un chauffeur en livrée, vient de s'immobiliser au bord du trottoir (Sartre, Jeux sont faits,1947, p. 84).
b) [Le suj. désigne un inanimé] Depuis près de quatre cents ans ces arbres immobilisaient leur sève et ne poussaient plus (Huysmans, En route, t. 1, 1895, p. 47).Une habitude de la méditation qui l'immobilise muet devant une fleur au bord de la route (Faure, Espr. formes,1927, p. 267).
Emploi pronom. passif. Ces horloges détraquées dont s'immobilisent les rouages autour d'un cylindre affolé qui tourne (Courteline, Ronds-de-cuir,1893, 5etabl., 1, p. 167).
c) En partic. [L'obj. désigne le visage ou une de ses parties] Figer dans une attitude, dans une expression. La lèvre supérieure (...), comme immobilisée dans un perpétuel début de sourire (Martin du G., J. Barois,1913, p. 348).Dans le silence qui, pendant un instant, coud toutes ces lèvres, immobilise ces visages devenus graves (Bordeaux, Fort de Vaux,1916, p. 98) :
2. ... ma vieille voisine rageuse (...), immobilisa les muscles de son visage et plaça ses bras en croix sur sa poitrine pour montrer qu'elle ne se mêlait pas aux applaudissements des autres... Proust, Guermantes 1,1920, p. 50.
Emploi pronom. Le visage du vieil homme s'immobilisa quelques instants dans un rictus dramatique (Duhamel, Suzanne,1941, p. 111).
d) MÉD. [L'obj. désigne une partie du corps] Rendre immobile par des moyens divers et à des fins thérapeutiques. Immobiliser un membre fracturé. Des gouttières qui non seulement ne les immobilisaient pas [certaines fractures de cuisse], mais qui, souvent, contribuaient à exagérer l'angulation du membre (Judet, Fractures membres,1948, p. 12).
2. Qqn/qqc. immobilise qqn.Frapper de stupeur, rendre incapable d'agir, de s'exprimer. Synon. figer, paralyser, pétrifier.
a) [Le suj. désigne un affect] La stupeur, la terreur immobilise (qqn). La peur nous immobilise et nous paralyse (J. Vuillemin, Essai signif. mort,1949, p. 178).
[P. méton. de l'obj.] S'il m'aime, il connaît ces chocs mystérieux (...) ces menus foudroiements qui immobilisent soudain un geste, coupent un éclat de voix (Colette, Vagab.,1910, p. 301).
b) [Le suj. désigne une chose] Un nouveau spectacle les immobilisa tous les deux (Zola, Débâcle,1892, p. 214).Du haut de la tribune, où les clameurs m'immobilisaient, je vis avec dégoût, sur le banc des ministres, Ribot (Barrès, Leurs fig.,1901, p. 231).
Immobiliser de + subst. :
3. Ces portières ouvertes montrant des femmes enveloppées de fourrures, ces hommes descendus en paletots épais, tout ce luxe confortable, échoué parmi cette mer de glace les immobilisaient d'étonnement. Zola, Bête hum.,1890, p. 154.
3. Qqn/qqc. immobilise qqn (le plus souvent au passif).Empêcher d'agir, de se déplacer. Synon. retenir.
a) [Le suj. désigne une pers.] Je suis immobilisé à Paris depuis cinq jours à cause de ces salauds-là (Alain-Fournier, Corresp. [avec Rivière], 1913, p. 363).
b) [Le suj. désigne un inanimé] La réparation devait immobiliser là-bas, pendant deux jours, le mécanicien, Jacques Lantier, (...) et son chauffeur, Pecqueux (Zola, Bête hum.,1890p. 26).
En partic. [Le suj. désigne un accident de santé] J'étais étendu moi-même dans un fauteuil, immobilisé par la goutte (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Folle, 1882, p. 173).J'étais retourné le voir aux environs d'Angers où l'immobilisait une attaque (Gide, Corresp. [avec Valéry], 1906, p. 412).
B. − P. anal. Qqn/qqc. immobilise qqc.
1. Paralyser le fonctionnement de. Synon. asphyxier :
4. Ensuite, la famine s'en mêlait. L'imbécile tyrannie des lois immobilisant le commerce, empêchant la libre vente des grains, déterminait tous les dix ans d'effrayantes disettes, sous des années de soleil trop chaud ou de trop longues pluies... Zola, Terre,1887, p. 80.
2. Spécialement
a) DR. Convertir juridiquement un bien meuble en bien immeuble par une fiction de la loi. Immobiliser des rentes sur l'État (Ac. 1835, 1878).
b) ÉCON. [Le compl. désigne de l'argent, un capital] Placer, investir et, par là, rendre indisponible. Ces trois cent mille francs, je les ai placés, immobilisés, comme on dit, et je n'y touche pas (Hugo, Corresp.,1845, p. 625).Londres, Hambourg, Amsterdam spéculaient sur les denrées coloniales en se concédant réciproquement des crédits et en immobilisant leurs capitaux pour constituer des stocks (Lefebvre, Révol. fr.,1963, p. 645).
C. − Au fig. Qqn/qqc. immobilise qqn/qqc.
1. Fixer, arrêter. Ci-gît la poésie de (...) Voilà ce qu'il faudrait inscrire trop souvent à ces poésies complètes qui fixent et immobilisent ce qui une fois en nous a flotté et a vécu (Sainte-Beuve, Corresp., t. 6, 1845, p. 210). Les petites attentions de la toilette féminine qui immobilisent la fraîcheur et conservent, jusqu'à près de cinquante ans, le charme et la beauté (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Duchoux, 1887, p. 702).Il [un auteur] obéit à une nécessité : il faut bien qu'il immobilise, qu'il fixe cette vie passée qui fut mouvante (Mauriac, Écrits intimes, Commenc. d'une vie, 1932, p. 12).
Immobiliser sur + subst. (rare).J'arrivai à immobiliser Gide un moment sur ce problème du sens du mot vérité (Du Bos, Journal,1928, p. 180).
Emploi pronom. réfl. Qqn s'immobilise sur qqc.Fixer son attention, son esprit sur. Flaubert (...) se levait la nuit pour effacer un mot, s'immobilisait sur un adjectif (Bourget, Essais psychol.,1883, p. 128).Coutillot s'immobilisa une semaine sur ces mots terribles : l'opium, la belladone, la ciguë (D'Esparbès, Demi-soldes,1899, p. 43).
2. Empêcher l'évolution, le changement, le progrès de. Les institutions religieuses que Jésus nous a léguées (...), pour les agrandir et non pour les immobiliser (Sand, Lélia,1839, p. 476).L'aptitude à trop bien copier immobilise la peinture et abrège la vie d'une école (Hourticq, Hist. art, Fr., 1914, p. 366).
Immobiliser dans + subst. :
5. À la fin du règne de Louis XV, il apparut que les Parlements, en s'opposant aux changements, par conséquent aux réformes et aux progrès, mettaient la monarchie dans l'impossibilité d'administrer, l'immobilisaient dans la routine et, par un attachement aveugle et intéressé aux coutumes, la menaient à une catastrophe, car il faudrait alors tout briser pour satisfaire aux besoins du temps. Bainville, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 304.
Emploi pronom. S'arrêter dans sa progression, son évolution :
6. J'ai varié, je varierai encore. À tout moment, je sens en moi une profonde disposition à changer, qui se confond avec l'instinct de vivre. Je n'éprouve pas qu'il nous soit requis de nous immobiliser à jamais. Green, Journal,1939, p. 175.
S'immobiliser dans + subst.Il raisonnait en riche, en conservateur qui s'immobilise dans la fortune acquise (Zola, Fécondité,1899, p. 21).Les musiciens allemands s'immobilisaient dans les campements de leurs pères et prétendaient arrêter l'évolution du monde à la barrière de leurs victoires passées (Rolland, J.-Chr., Maison, 1909, p. 953).
REM.
Immobilisant, -ante, adj.,rare. Qui immobilise. Des yeux fixes, droit dans les siens, expriment une attention stupide et d'une immobilisante intensité (Malègue, Augustin, t. 2, 1933, p. 217).
Prononc. et Orth. : [im(m)ɔbilize]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1654 « rendre immobile, arrêter » (Cyrano de Bergerac, Le Pédant Joué, IV, 4 ds Mél. Gamillscheg, 1968, p. 29); 2. 1802 « donner à un effet mobilier la qualité d'immeuble » (Nouv. dict. fr.-all., Flick d'apr. FEW t. 4, p. 573a); 1823 (Boiste). Dér. de immobile*; suff. -iser*; cf. immobiliter « rendre immobile » 1507 (Th. Gaillard, Traicté des 4 degrez d'amour d'apr. FEW t. 4, p. 573a). Fréq. abs. littér. : 399. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 44, b) 87; xxes. : a) 883, b) 1 080. Bbg. Quem. DDL t. 8.

Immobiliser : définition du Wiktionnaire

Verbe

immobiliser \i(m).mɔ.bi.li.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Maintenir dans l’immobilité.
    • Immobiliser un malade.
    • Immobiliser un régiment.
  2. (Par extension) Faire un placement de capitaux qui rend ces capitaux indisponibles.
    • Immobiliser des capitaux dans l’industrie, dans une affaire, dans des entreprises industrielles.
  3. (Pronominal) Devenir immobile.
    • Le prince chassait souvent le gibier de mer sur une yole, avec deux ou trois de la bande, les autres s’immobilisaient en d'interminables farnientes. — (Joséphin Péladan, La gynandre, Paris : chez E. Dentu, 1891, p. 238)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Immobiliser : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IMMOBILISER. v. tr.
Maintenir dans l'immobilité. Immobiliser un malade. Immobiliser un régiment. Il signifie, par extension, Faire un placement de capitaux qui rend ces capitaux indisponibles. Immobiliser des capitaux dans l'industrie, dans une affaire, dans des entreprises industrielles.

Immobiliser : définition du Littré (1872-1877)

IMMOBILISER (i-mmo-bi-li-zé) v. a.
  • Terme de jurisprudence. Donner à un effet mobilier la qualité d'immeuble. Immobiliser des rentes sur l'État.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « immobiliser »

Étymologie de immobiliser - Littré

Im… négatif, et mobiliser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de immobiliser - Wiktionnaire

(1654) Dérivé de immobile avec le suffixe -iser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « immobiliser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
immobiliser immɔbilize play_arrow

Conjugaison du verbe « immobiliser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe immobiliser

Citations contenant le mot « immobiliser »

  • Un accident impressionnant est survenu ce mercredi, vers 23 h, rue de Stalingrad à Wattrelos. Une Golf est venue percuter la façade d’une maison avant de s’immobiliser sur la chaussée. À l’intérieur, trois blessés dont deux graves. Deux autres occupants, dont la conductrice, ont pris la fuite avant de se présenter d’elles-mêmes au commissariat. LA VDN, Deux femmes de 19 ans grièvement blessées dans un accident à Wattrelos
  • Ce mercredi, partout en France, les salariés des réseaux de bus urbain sont invités à immobiliser leur véhicule une minute, en signe de soutien à leur collègue agressé. À Brest, la CFDT Bibus, majoritaire chez l’opérateur du réseau, appelle les chauffeurs à s’arrêter et à actionner leur klaxon à 19 h 15. De manière plus globale, ils dénoncent les agressions « devenues monnaies courantes » sur l’ensemble du territoire. Le Telegramme, À Brest, le réseau Bibus immobilisé une minute ce mercredi - Brest - Le Télégramme
  • Air Austral avait dû immobiliser un B787 à cause d’un problème sur le moteur. La justice vient de trancher. La compagnie doit indemniser les passagers. L'Echo Touristique, Justice : Air Austral condamnée à indemniser les passagers pour un B787 immobilisé
  • La cérémonie commémorative du 14-Juillet s’est déroulée lundi 13 juillet, à 19 h 30 pour un premier rassemblement devant la mairie. Le cortège avec les porte-drapeaux en tête s’est dirigé vers la promenade pour s’immobiliser devant le monument aux Morts. Beaucoup d’Alzonnais ont répondu présent autour de Régis Banquet, premier magistrat accompagné d’enfants du conseil municipal des jeunes, du conseil municipal, de la gendarmerie locale, des sapeurs-pompiers et des "pionniers" notamment Raymond Montardy et Guy Albi. Dépôt de gerbes et instants protocolaires solennisaient l’évènement. Dans son allocution Régis Banquet mettait l’accent, entre autres, sur le confinement dû au Covid-19, se félicitait de la solidarité de la population, rassurait les usagers empruntant la route de Raissac par la fin des travaux et la mise en circulation prochaine (début Août !) et cerise sur le gâteau l’édile mettait à l’honneur les 25 couturières et un couturier qui ont participé à la confection des masques en leur décernant une médaille ainsi qu’une rose ! lindependant.fr, Solennité et convivialité pour le 14-Juillet - lindependant.fr
  • La voiture a d’abord percuté le muret de protection puis a traversé la voie et a heurté la falaise en plusieurs endroits avant de s’immobiliser sur la chaussée. Gravement blessé, le conducteur – un homme âgé de 46 ans qui se trouvait seul à bord — a été secouru par les sapeurs-pompiers et une équipe du Samu 38 avant d’être transporté par l’hélicoptère de la Sécurité civile à l’hôpital Michallon de Grenoble-La Tronche pour être admis au service déchocage. , Faits-divers - Justice | Un blessé grave dans un accident sur la RD 531
  • Se suicider c'est cesser d'avancer. C'est s'immobiliser. De Wilfrid Lemoine / Le Déroulement

Traductions du mot « immobiliser »

Langue Traduction
Corse immobilizza
Basque geldiarazteko
Japonais 固定する
Russe обездвижьте
Portugais imobilizar
Arabe شل الحركة
Chinois 固定
Allemand immobilisieren
Italien immobilizzare
Espagnol inmovilizar
Anglais immobilize
Source : Google Translate API

Synonymes de « immobiliser »

Source : synonymes de immobiliser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « immobiliser »



mots du mois

Mots similaires