Détaler : définition de détaler


Détaler : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉTALER, verbe.

A.− Emploi trans., vx. Enlever et ranger la marchandise qu'on avait étalée. On détale ces marchandises tous les soirs (Ac.1835, 1878).
Absol. La foire est finie, les marchands ont détalé (Ac.1798-1932).Le commissaire les a fait détaler (Ac.1798-1878) :
1. ... les paysans finissent de vendre ce qu'ils ont apporté; les revendeuses, qu'on appelle les dames de la halle, viennent reprendre leurs baraques louées; il faut que les autres détalent vite, qu'ils cèdent à bas prix ce qui leur reste... Erckmann-Chatrian, Histoire d'un paysan,t. 1, 1870, p. 339.
Rem. Ex. unique ds la docum. La plupart des dict. (excepté Rob., Dub., Lar. encyclop., Lar. Lang. fr.) mentionnent le subst. masc. détalage « action de détaler les marchandises ».
B.− Emploi intrans., cour. et fam. S'éloigner rapidement, souvent sous une menace. ,,Quand il m'aperçut, il détala bien vite. Je le ferai bien détaler. Comme il [ce lièvre] a détalé!`` (Ac.1798-1932).Mais il [le petit paysan] avait ôté ses sabots pour courir plus vite, et il détala à travers la bruyère, pieds nus et plus rapide qu'un chevreuil (Ponson du Terr., Rocambole,t. 1, 1859, p. 591):
2. hécube. − Nous connaissons le vocabulaire. L'homme en temps de guerre s'appelle le héros. Il peut ne pas en être plus brave, et fuir à toutes jambes. Mais c'est du moins un héros qui détale. Giraudoux, La Guerre de Troie n'aura pas lieu,1935, I, 6, p. 59.
SYNT. La charrette, les chevaux, le lièvre, le train détale(nt); détaler à toute bride, à toutes jambes, au plus vite, au triple galop, comme si on avait le diable à ses trousses.
Rem. On relève un emploi subst. de détaler chez Chateaubriand : On distinguait le détaler des courants, le sifflement des récifs, la voix de la lame lointaine (Mém., t. 1, 1848, p. 357). D'après Rheims 1969 il s'agirait en mar. de la substantivation du verbe détaler : ,,on dit qu'un navire détale bien quand il est fin voilier`` (Littré); le procédé est comparable à celui qui est en usage dans le vocab. sportif, cf. le jeter, le lancer, le grimper, etc.
Prononc. et Orth. : [detale], (je) détale [detal]. Ds Ac. 1694 et 1718, s.v. destaler; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. [xves. [d'apr. Littré] destaller « étaler [des marchandises] » (Godefroy, Observ. sur Charles VIII, p. 529 ds La Curne); xvies. ds Hug.]; 1. ca 1553 « remballer la marchandise étalée » (R. Hist. litt. Fr., 10, 321 ds FEW t. 17, p. 207 b); av. 1575 [d'apr. l'éditeur] (soi) destaller « défaire son étalage » (Anc. Poés. fr., éd. A. de Montaiglon, VII, 78); 2. [2equart xiiies. [ms. ca 1285] destaler « écarter » (Vrai ciment d'amour, 195 ds T.-L.), attest. douteuse]; 1583 « s'enfuir » (L'Enfer de la mère Cardine ds Anc. Poés. fr., III, 334). 1 dér. de étaler* par substitution du préf. dé(s)- au préf. é- (cf. FEW t. 17, p. 207b); 2 prob. issu, par substitution de préf. de l'a. fr. estaler au sens de « assigner une place à quelqu'un; s'arrêter, prendre position », v. étaler (FEW t. 17, p. 209b, note 2) une dérivation de 1 au sens de « remballer la marchandise étalée » semble moins probable. Fréq. abs. littér. : 118. Bbg. Chautard (É.). La Vie étrange de l'argot. Paris, 1931, p. 275. − Pamart (P.). Mots de Chateaubriand. Vie Lang. 1969, p. 452.

Détaler : définition du Wiktionnaire

Verbe 1

détaler \de.ta.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Ôter, resserrer la marchandise qu’on avait étalée.
    • (Absolument)La foire est finie, les marchands ont détalé.

Verbe 2

détaler \de.ta.le\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Se retirer d’un endroit promptement et malgré soi.
    • Quelques gazelles qui étaient en train d'y paître, effrayées par notre apparition subite, détalent comme le vent et disparaissent en un clin-d'œil. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 111)
    • Lammons s’est redressé d’un bond, a remonté son pantalon à la six-quatre-deux et a détalé comme un lièvre. (Antoine!Bello , Roman américain, 2014)
    • Un lièvre détale. Je le regarde bondir. — (Argument, vol. xxi, n° 2, printmps-été 2019, p. 45)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Détaler : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉTALER. v. tr.
Ôter, resserrer la marchandise qu'on avait étalée. Absolument, La foire est finie, les marchands ont détalé. Dans ce sens, il a vieilli. Il est aussi intransitif et signifie familièrement Se retirer de quelque endroit promptement et malgré soi. Quand il m'aperçut, il détala bien vite. Je le ferai bien détaler. Comme ce lièvre a détalé!

Détaler : définition du Littré (1872-1877)

DÉTALER (dé-ta-lé) v. a.
  • 1Resserrer, remballer la marchandise qui était étalée.

    Absolument. Les marchands ont détalé.

  • 2 V. n. Dans le langage familier, décamper, s'en aller au plus vite. Il n'est plus temps de rimailler ; On m'a dit qu'il faut détaler, Scarron, Testament, p. 133, dans POUGENS. Allons, que l'on détale de chez moi, Molière, Avare, I, 3. À la porte de la salle Ils entendirent du bruit ; Le rat de ville détale ; Son camarade le suit, La Fontaine, Fabl. I, 9. Il met sur pieds sa bête et la fait détaler, La Fontaine, ib. III, 1. … Ami, je te conseille De fuir en attendant que ton maître s'éveille ; Il ne saurait tarder : détale vite, et cours, La Fontaine, ib. VIII, 17. Ils ont enfin détalé d'ici, après avoir fait l'un et l'autre le diable à quatre, Brueys, Grondeur, II, 2.

    Terme de manége. Un cheval détale bien quand il court avec légèreté et grâce.

    Terme de marine. On dit qu'un navire détale bien, quand il est fin voilier.

REMARQUE

Détaler, v. n. se conjugue avec l'auxiliaire avoir, quand on exprime l'action : ils ont détalé ce matin ; avec l'auxiliaire être, quand on exprime l'état : ils sont détalés depuis ce matin.

HISTORIQUE

XVe s. Puissent aller et venir aus dites foires et y amener, vendre et destaler [étaler] toutes denrées et marchandises quellesconques, franchement et quittement, Godefroy, Observ. sur Charles VIII, p. 529, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Détaler : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉTALER, (Comm.) serrer la marchandise que l’on avoit mise en étalage, fermer sa boutique.

Détaler, se dit aussi des marchands qui courent les foires, lorsqu’après qu’elles sont finies, ils emballent & chargent la marchandise qui leur reste, ferment leurs loges, & partent pour aller étaler ailleurs ou se retirer chez eux.

Détaler, ou plûtôt faire détaler, c’est obliger les petits marchands qui étalent leurs marchandises en des lieux où il ne leur est pas permis, de replier leurs balles & de se retirer. Dictionn. de Comm. & de Trév. (G)

Détaler, v. act. (Jardin.) quand on leve de terre une fleur, on trouve souvent à son pié du peuple appellé talles, qu’il faut ôter. Cette opération se fait tous les ans aux plantes qui poussent vigoureusement ; on attend deux ou trois ans pour les autres. Voyez Talles. (K)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « détaler »

Étymologie de détaler - Littré

D pour dé… préfixe, et étaler ; bourguig. detalai, s'en aller.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « détaler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
détaler detale play_arrow

Conjugaison du verbe « détaler »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe détaler

Évolution historique de l’usage du mot « détaler »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « détaler »

  • En fait, c’est à trois séquences différentes auxquelles on a droit, chacune mettant de l’avant différents aspects des capacités du R1T. L’une d’elles nous montre comment le pick-up est capable de détaler à l’arrêt, le tout dans un nuage de poussière visant à impressionner la galerie. auto123.com, Rivian nous montre son modèle R1T en action | Actualités automobile | Auto123
  • J’ai buté sur un gros caillou à demi-enterré, c’est la deuxième fois. Nous montons un sentier qui mène - à environ un kilomètre, mille mètres tout de même! - à une forme de crique de torrent de montagne, un creux, une petite mare d’eau courante et fraiche, bien ombragée. Aux heures les plus chaudes nous serons protégés de la chaleur de forge qui a cours ici par une muraille semée de grottes, parcourue par des bouquetins qui nous observent brièvement avant de détaler plus loin. Ça grimpe raide, c’est déprimant. J’ai l’impression de porter une tonne à chaque bras; comme dans les dessins animés mes bras vont s’allonger jusqu’à ce que mes mains atteignent le sol. Je me dandinerai alors comme un grand singe, c’est peut-être déjà le cas. Je songe aux hardis pique-niqueurs des bords de route, qui installent une table légère à l’arrière de leur voiture automobile, coffre ouvert, et se posent là pour tailler la baguette et la charcuterie, heureux de respecter l’horaire qu’ils s’étaient fixé au départ, impassibles au passage des énormes camions et du tourbillon d’air qui fait s’envoler les assiettes en carton. Rien à voir avec ma situation, il s’agit de pique-niques étape, on a une route à tracer, on va s’établir quelque part, c’est une pause dans le cadre d’une espèce de mini-déménagement; elle conserve un esprit ouvrier. Je les comprends d’autant mieux que je suis adepte fervent de la pause casse-croûte dès lors que la durée totale prévue de mon trajet automobile titille les deux heures. S’il s’agit d’un trajet ferroporté, je passe à cinquante minutes. Par exemple si je me rends au Mans depuis Paris en empruntant un train du réseau TGV, j’emporte une bouteille, une baguette, du saucisson. Hop! Bien agréable. Pour l’heure je marche en trébuchant sur la caillasse de ce sentier qui semble plus raide à chaque pas. Je sais, car je suis capable de raison, que je serai ravi dans quelques petites minutes mais pour l’heure je suis au bord de la suffocation. J’aimerais bien boire un petit coup du vin de copains que j’ai embarqué. Une bouteille de rouge, une bouteille de blanc. J’aurais peut-être dû en prendre deux de chaque? J’ai toujours peur de manquer. Mais c’est lourd. Surtout que, pour paraphraser Gabin-le-dabe , les poids des denrées d’un pique-nique, c’est comme les emmerdes, ça s’additionne. En plus j’ai pris une glacière, le gars m’a juré que ce genre de glacière molle est très efficace pour conserver le frais et moins lourde que les glacières rigides. J’y ai mis six espèces de briques glacées en matière bleue, posées bien à plat au fond, et j’ai roulé chaque bouteille dans un sac dit sac-congélation, du coup les quatre bouteilles ne tenaient pas, c’est pour ça que j’en ai pris deux seulement. Savez-vous combien pèse une bouteille de vin pleine, qu’il soit blanc ou rouge? Mille deux cent grammes, un kilo deux! Faut être vigilant. A suivre ... L'Opinion, Vers le pique-nique, épisode 7, psychologie du lourd, l’impact du poids des choses sur le moral | Mille saveurs | L'Opinion
  • Recherché par la police, le jeune homme ne sera interpellé que trois jours plus tard. Une Toyota Yaris, avec trois hommes à bord, roule un peu vite à Nancy rue Jeanne-d’Arc et, serrée par les forces de l’ordre, voit son conducteur détaler. C’est Bryan, permis annulé depuis mai, qui sera arrêté quelques heures plus tard. , Faits-divers - Justice | Il braque un homme avec un fusil à pompe : 2 mois ferme avec incarcération

Traductions du mot « détaler »

Langue Traduction
Corse scamperu
Basque scamper
Japonais 詐欺師
Russe носиться
Portugais correr
Arabe المستعجل
Chinois 疾走
Allemand huschen
Italien scorrazzata
Espagnol corretear
Anglais scamper
Source : Google Translate API

Synonymes de « détaler »

Source : synonymes de détaler sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « détaler »


Mots similaires