Arrimer : définition de arrimer


Arrimer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ARRIMER, verbe trans.

MAR. [L'obj. désigne la cargaison d'un navire] Disposer méthodiquement, en répartissant le poids du chargement dans le sens longitudinal, transversal et vertical, et fixer solidement. Arrimer les marchandises, la cargaison.
1. P. méton. Arrimer un vaisseau. En fixer solidement la cargaison avant d'appareiller :
1. Un mois après ses essais dans le golfe de la Clyde, le Duncan, arrimé, approvisionné, aménagé, pouvait prendre la mer. Le départ fut fixé au 25 août, ce qui permettait au yacht d'arriver vers le commencement du printemps des latitudes australes. Verne, Les Enfants du capitaine Grant,t. 1, 1868, p. 42.
Rem. Except. péj., le compl. peut désigner des personnes :
2. Deux heures après, tous les noirs étaient dûment embarqués, arrimés, encaqués dans le faux pont de la Catherine, les nègres à bâbord et les négresses à tribord; ... Sue, Atar Gull,1831, p. 7.
2. P. ext.
a) Arrimer le matériel. Le fixer solidement pour résister à la tempête, au transport, aux secousses. Arrimer avec des cordes une malle sur le toit de la voiture (Dub.) :
3. Chaque fois qu'il s'arrêtait pour arrimer mieux un bagage, pour souffler et essuyer l'eau grasse de sa transpiration, il examinait furtivement tous les coins de l'horizon et scrutait la lisière du bois. Barbusse, Le Feu,1916, p. 66.
4. Dans tout le port c'était l'agitation qui précède la tempête; on amenait des voiles et des mâts, on arrimait des câbles, des ancres grinçaient. Maurois, Ariel ou la Vie de Shelley,1923, p. 340.
b) [Le compl. désigne des objets de toutes sortes] Ranger en fixant solidement.
3. P. métaph. [En parlant de pers.] Solidement arrimé à. Solidement attaché à :
5. Par chance, ceux qui l'observent sont dénués d'imagination et solidement arrimés à leur science. Colette, En pays connu,1949, p. 189.
4. Région. (Canada).
a) ,,Disposer, placer, ranger, installer, mettre en ordre.`` (Canada 1930). Arrimer les marchandises dans un magasin.
b) Arranger une chose (le feu, le dîner), une personne (accoutrer; malmener).
PRONONC. ET ORTH. : [aʀime], j'arrime [ʒaʀim]. Gattel 1841 précise que [r] se prononce ,,forte``. Fér. Crit. t. 1 1787 rappelle que ,,Richelet met Arrimer ou Arrumer, en disant que le 1erest le meilleur, [que] l'Acad. ne met que celui-là`` (cf. Ac. 1798 qui consacre encore une entrée aux anc. formes arrumage, arrumer et arrumeur; cf. aussi Ac. Compl. 1842 et Lar. 19e.).
ÉTYMOL. ET HIST. − [1361-62 Bordeaux comm. mar. « disposer (des marchandises) de manière convenable » (Arch. Gironde, XXI, 687 cité par Baldinger ds Mélanges Flasdieck, 37 : solvi pro alia de convers ad arrimandum vina II s. sterl; glosé ibid., XXII « placer les barriques sur les tins »)]; 1398, nov. « ranger (des marchandises) dans la cale d'un navire » (Ordon., VIII, 303 ds Gdf. Compl. : Mestier de arrimer vins en l'eau de Sayne). Empr. directement comme terme de comm. mar. au m. angl. rimen « débarrasser, faire place » (vieil angl. ryman dep. Beowulf ds NED), au temps de la domination angl. en Guyenne, v. supra attest. de 1361; de même 1459, Bordeaux : arrimarii navium 1484, Bayonne ds Baldinger, ibid. Terme solidement implanté dès la 2emoitié du xives. (arrimage et arrimeur 1398), nettement localisé dans les dial. de l'Ouest (FEW t. 16, p. 721a); le m. angl. rimen se rattache à l'a. nord. ryma (de Vries, Anord.), a. sax. rūmian, a. fris. rēma, m. b. all., m. néerl. rumen (Verdam), a. h. all., m. h. all. rumen (Lexer30) « id. », formes qui postulent un germ. *rumian (got. rūms ds Feist; i.-e. *rū- « ouvrir »; cf. lat. rus « campagne », IEW, I, 874). L'aire géogr. gallo-rom. du mot est difficilement conciliable avec l'hyp. d'un empr. à l'a. nord. (De Gorog, § 3). L'hyp. d'un empr. à l'a. h. all. rīm « nombre » (Diez5) fait difficulté du point de vue sémantique. À bon droit, Valkh. 48 écarte l'hyp. d'un empr. à un néerl. aanrumen, nulle part attesté, mais, de même que EWFS2, il mêle à tort les formes arrimer, arinner, aruner, parvenues en fr. par des voies différentes : 1. le pic. arinner « disposer (une armée) » (1190 Guy de Cambrai, Veng. Alex.; début xiiies. Guill. de Palerme ds Gdf.) est empr. au m. néerl. rinen « toucher » (Verdam), hyp. que confirme l'aire géogr. du mot; 2. a) arruner 1379 « ranger, mettre en ordre (des animaux) », (J. de Brie, Bon Berger ds T.-L.) est dér. du m. fr. run « place, rang (d'une personne) » 1415 ds Gdf.; b) arrumer « ranger la cargaison dans une cale de navire » (1386 mar. Zeller, Das Seerecht von Oléron nach Handschrift Paris Arsenal, 2750, Berlin, 1911 : arrumer, die Schiffsladung ordnen; [1399 Bordeaux : ad arrumandum vina ds Baldinger, loc. cit.]), est dér. du m. fr. run « espace dans la cale d'un vaisseau » (1386 mar. Zeller, op. cit. : run, Platz, Schiffsraum); le m. fr. rūn terme gén. et terme de mar. est à rattacher au germ. rum « place » (got. rūms, supra; a. nord. rum ds De Vries, op. cit.; v. angl. m. angl. rūm ds NED, s.v. room subst. 1; a. h. all., m. h. all. rūm ds Lexer30) par un intermédiaire difficile à préciser : soit par le m. angl., Behrens ds Z. f. Spr. Lit. t. 32, p. 147 (bien que NED ne connaisse d'accept. mar. qu'au xixes.; mais cependant le mot run connaît une grande extension comme terme gén. en Normandie, prob. à la faveur de la Guerre de Cent Ans) soit par l'a. nord. rūm, tout au moins pour run terme mar. (cf. lapon [< nord.] rumme « pièce dans un bateau », De Vries, op. cit.), qui dans ce cas devait exister antérieurement à sa 1reattest. L'hyp. d'un empr. au frq. *raum, de run terme mar. (EWFS2) fait difficulté en raison de l'apparition tardive du mot.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 37.
BBG. − Aubert De La Rue (E.). Le Fr. parlé aux îles Saint-Pierre-et-Miquelon. Vie Lang. 1969, no206, p. 245. − Barber 1969. − Bél. 1957. − Canada 1930. − De Gorog 1958, § 3. − Esn. 1966. − Jal 1848. − Kuhn 1931, p. 200. − Le Clère 1960. − Soé-Dup. 1906. − Timm. 1892. − Will. 1831. − Zastrow 1963, p. 402, 430, 432.

Arrimer : définition du Wiktionnaire

Verbe

arrimer \a.ʁi.me\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Marine) Distribuer, arranger convenablement et placer avec solidité à l’intérieur d’un bâtiment les divers objets qui composent sa charge, sa cargaison.
    • Arrimer le lest.
    • Arrimer des futailles, des marchandises, une cargaison.
    • Les ancres, les cordes, les vivres, les caisses à eau que l’on devait remplir à l’arrivée, tout fut arrimé sous les yeux de Fergusson. — (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863)
  2. (Figuré) Attacher, faire tenir ensemble, éviter la séparation de.
    • Démocratie et transmission, deux exigences complémentaires qui arriment l'Europe à son passé déchiré. — (Simone Veil, discours au Bundestag, Berlin, 27 janvier 2004, dans Simone Veil, Mes combats, Bayard, 2016, p. 184)

Verbe

arrimer \Prononciation ?\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (orthographe non normalisée du gallo)

  1. Installer, arranger des marchandises.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Arrimer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ARRIMER. v. tr.
T. de Marine. Distribuer, arranger convenablement et placer avec solidité dans l'intérieur d'un bâtiment les divers objets qui composent sa charge, sa cargaison. Arrimer le lest. Arrimer des futailles, des marchandises, une cargaison.

Arrimer : définition du Littré (1872-1877)

ARRIMER (a-ri-mé) v. a.
  • Terme de marine. Arranger la charge d'un vaisseau.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Arrimer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

ARRIMER, v. act. (Marine.) c’est placer & arranger d’une maniere convenable la cargaison d’un vaisseau. Un vaisseau mal arrimé, est celui dont la charge est mal arrangée, de façon qu’il est trop sur l’avant ou sur le cul, ce qui l’empêche de gouverner : cela s’appelle sur les mers du Levant, être mal mis en estive. C’est aussi un mauvais arrimage, lorsque les futailles se déplacent & roulent hors de leur place ; desorte qu’elles se heurtent, se défoncent, & causent de grands coulages. Par l’ordonnance de 1672, il est défendu de défoncer les futailles vuides, & de les mettre en fagot, & ordonné qu’elles seront remplies d’eau salée pour servir à l’arrimage des vaisseaux.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « arrimer »

Étymologie de arrimer - Littré

Espagn. et portug. arrumar. Il y a aussi en espagnol arrimar qui veut dire mettre près, et duquel Diez rapproche le français arrimer ; mais il serait singulier que arrimar n'eût pas le sens d'arrimer en espagnol et l'eût pris en français. Il est beaucoup plus vraisemblable que arrimer est une altération d'arrumar, d'autant plus qu'on a dit aussi, en français, arrumer (voy. ARRIMEUR). Maintenant si l'on cherche l'étymologie d'arrumar, on rencontre l'ancien français rum ou rumb, qui signifie fond de cale, ventre de navire, et qui est le danois rummet, l'allemand Raum, avec le même sens (rum, raum, room, signifiant en général espace, dans les langues germaniques).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de arrimer - Wiktionnaire

(XIVe siècle) Du moyen anglais rimen (« faire de la place ») qui donne ream en anglais, avec le préfixe a- ; l’ancien français avait arrumer (portugais arrumar) mais les mots sont probablement sans rapports directs.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « arrimer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
arrimer arime play_arrow

Conjugaison du verbe « arrimer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe arrimer

Évolution historique de l’usage du mot « arrimer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « arrimer »

  • L'Oncopole a lancé Innove-Onco, un programme de financement développé en partenariat avec le Fonds de recherche du Québec - Santé (FRQS), le Bureau de l'innovation, le Programme québécois de cancérologie du ministère de la Santé et des Services sociaux et la collaboration de l'Institut national d'excellence en santé et services sociaux (INESSS). Grâce à une contribution additionnelle de 200 000 $ de GlaxoSmithKline (GSK), le budget total du concours s'élève à 1 700 000 $, permettant de financer deux projets pour 2 ans. Innove-Onco a pour objectif général d'arrimer l'amélioration des pratiques cliniques, l'intégration de l'innovation et la recherche en oncologie. En parallèle, ce sera une occasion de mieux comprendre les facteurs qui facilitent ou limitent l'intégration des innovations. Une annonce des récipiendaires suivra prochainement. , L'Oncopole arrime recherche, innovation et pratiques cliniques en oncologie par la conduite de deux concours : Innove-Onco et Priorité patient
  • Le milliardaire Elon Musk qui rêve de développer le tourisme spatial a réussi son pari de faire décoller une fusée capable de s’arrimer à la station internationale. , A 22h24, la station ISS survolera de nouveau Lyon avec deux passagers supplémentaires | Actu Lyon
  • […] après-midi, la direction de la Santé publique de la Montérégie a annoncé à son tour que les bilans se feraient de façon hebdomadaire afin  de s’arrimer à la décision nationale. On ignore pour le moment si elle changera […] Le Reflet, COVID-19 : la Santé publique de la Montérégie publiera les données une fois par semaine - Le Reflet
  • Le 20 mai, la France a accepté de mettre fin à son engagement à arrimer le franc CFA. Les 14 pays de la zone franc n'auront plus à déposer la moitié de leurs réserves de change auprès de la France. VOA, L'ECO, monnaie unique, mort-né par manque de confiance entre anglophones et francophones
  • Il a présenté aujourd'hui un plan qui permettra d'arrimer la couronne périphérique au futur réseau structurant de transport en commun. BLVD, BLVD
  • A travers ce projet de loi de sept chapitres et vingt cinq articles soumis à l’examen des députés, le gouvernement camerounais entend ainsi abroger la loi du. 16 décembre 1991 et de son décret d’application du 7 mai 1993 signé par le Premier ministre de l’époque, Simon Achidi Achu, pour s’arrimer aux standards internationaux (africains et mondiaux) en matière de recensements et enquêtes statistiques. Il s’agit en l’occurrence de la charte africaine de la statistique adoptée en 2009 par l’Union africaine, ainsi que les principes fondamentaux de la statistique officielle contenus dans la résolution de la Commission statistique des Nations Unies d’Avril 1994. Actu Cameroun, Activités statistiques : une loi pour arrimer le Cameroun aux standards internationaux
  • Les deux astronautes américains doivent s'arrimer à la station spatiale internationale ce dimanche après-midi. RMC, Lancement réussi pour Space X qui doit maintenant s'arrimer à la station spatiale internationale
  • Pour arrimer l’agriculture aux engagements climatiques pris en 2015 par la France à la COP21, il suffirait de conditionner au climat, à la biodiversité, à la ressource en eau, les 20 milliards annuels de concours publics à l’agriculture dès le premier euro versé. Ce qui permettrait de financer la transition climatique et écologique de l’agriculture sans augmentation de budget. Le Monde.fr, « Arrimer l’agriculture aux engagements climatiques de la France »

Traductions du mot « arrimer »

Langue Traduction
Corse rimetteci
Basque lotu
Japonais 抑える
Russe привязать
Portugais amarrar
Arabe التعادل لأسفل
Chinois 束缚
Allemand festbinden
Italien vincolare
Espagnol atar
Anglais tie down
Source : Google Translate API

Synonymes de « arrimer »

Source : synonymes de arrimer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « arrimer »



mots du mois

Mots similaires