Bercer : définition de bercer


Bercer : définition du Wiktionnaire

Verbe

bercer \bɛʁ.se\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se bercer)

  1. Balancer avec douceur, afin d'apaiser ou d'endormir.
    • Bercer dans ses bras, sur ses genoux.
    • Il y avait, sur une étoile, une planète, la mienne, la Terre, un petit prince à consoler! Je le pris dans les bras. Je le berçai.— (Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince, Éditions Gallimard, France, 2013, p. 34.)
  2. (Puériculture) Balancer dans un berceau.
    • Le lendemain matin, elle berçait son bébé dans la cour lorsqu’un ancien domestique de son grand-père vint la chercher. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
  3. (Figuré) Avoir ouï parler souventes fois, dès son plus jeune âge.
    • Chaque fois que ma pensée se reporte aux souvenirs de cette province du Valois, je me rappelle avec ravissement les chants et les récits qui ont bercé mon enfance. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Chansons et légendes du Valois, 1854)
    • J’ai moi-même gardé longtemps une sensation d’inquiétude générale […]. Elle a eu pour origine le résidu, gisant dans le tréfonds de mon être, des conversations dont ma jeunesse fut bercée. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  4. (Figuré) Amuser d’espérances fausses ou éloignées.
    • Il y a longtemps que vous me bercez de cette assurance.
    • On les berçait d’un espoir qu’on ne pouvait réaliser.
    • Bercer quelqu’un de vaines promesses.
    • (Pronominal)Se bercer d’espérances frivoles, d’idées chimériques.
  5. (Gravure) Utiliser l'outil appelé berceau pour préparer la plaque de métal à graver.

Verbe

bercer \bɛʁ.se\ transitif

  1. Variante de berser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bercer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BERCER. v. tr.
Balancer dans un berceau. Bercer un enfant. Par analogie, il signifie Remuer comme dans un berceau. Bercer dans ses bras, sur ses genoux. Fig. et fam., J'ai été bercé de cela, de ces contes-là, Mon enfance a été bercée de ces récits, J'en ai ouï parler mille fois, dès mon plus jeune âge. Il signifie au figuré Amuser d'espérances fausses ou éloignées. Il y a longtemps que vous me bercez de cette assurance. On les berçait d'un espoir qu'on ne pouvait réaliser. Bercer quelqu'un de vaines promesses. Se bercer d'espérances frivoles, d'idées chimériques.

Bercer : définition du Littré (1872-1877)

BERCER (bèr-sé ; le c prend une cédille devant un a ou un o : je berçai, nous berçons) v. a.
  • 1Balancer dans un berceau. On berce les enfants pour les apaiser et les endormir. Comme nos citoyens, de race désireux, Qui bercent les enfants qui ne sont pas à eux, Régnier, Sat. II.
  • 2 Par extension. Comme de vieux nochers dont la couche mobile est suspendue aux mâts, plus ils [les corbeaux] sont bercés par les orages, plus ils dorment profondément, Chateaubriand, Génie, I, V, 3. L'eau berce… La tente des matelots, Lamartine, Harm. I, 3.
  • 3 Fig. Endormir, adoucir. On m'a conté qu'au bord du Gange assis, Des exilés, gais enfants de la Seine, à mes chansons, là, berçaient leurs soucis, Béranger, Couplets à des habit. de Maurice. Le songe d'un enfant que berce un vague amour, Hugo, Odes, V, 4.
  • 4Amuser d'espérances. On le berçait de vaines promesses. Un espoir frivole le berça longtemps. Je ne regarde la vie que comme un songe ; mais, de toutes les idées flatteuses qui peuvent nous bercer dans ce rêve d'un moment…, Voltaire, Lett. Mme du Deffant, mars 1765.

    Fig. et familièrement. J'ai été bercé de cela, de ces contes-là, j'en ai ouï parler mille fois dès mon bas âge.

    Le diable le berce, se dit d'un homme inquiet et agité, et aussi d'un homme qu'une passion captive en une sorte d'extase. Les vers sont donc durs, raboteux ? non, rapportez-vous-en à ce diable qui m'a bercé, Voltaire, Lett. D'Argental, 19 nov. 1766. Amour me berce, je ne puis plus sommeiller, Ancienne chanson du Comte Ory., replacée par SCRIBE dans l'opéra de ce nom, II, 10, sous cette forme : Amour me berce, et ne puis sommeiller.

  • 5 Terme de gravure. Bercer une planche, la préparer avec le berceau.
  • 6Se bercer, v. réfl. Il se berçait dans son hamac.

    Fig. Se repaître vainement de. Dès lors il se berça d'un vain espoir. Cependant, à le voir, plein de vapeurs légères, Soi-même se bercer de ses propres chimères, Boileau, Sat. VIII.

  • 7 En termes de manége, on dit qu'un cheval se berce lorsque, pendant ses allures, son corps éprouve un balancement latéral très prononcé.

HISTORIQUE

XIVe s. À Jehan Parchet, peintre, pour deux biers à berser, l'un grant et l'autre petit, par lui peins, De Laborde, Émaux, p. 164. À Jehan le huchier, pour un berseil de bois d'Illande avec la bersouere faits par lui et livré, pour bersier Madame Jehanne de France, fille de Madame la Royne, De Laborde, ib.

XVe s. Une petite fille qui berçoit ung petit enfant aagé d'un an ou environ, Du Cange, berciolum.

XVIe s. Et quoique la douleur lui aidast à crier, mardi gras avoit si bien bersé les habitans que le corps de garde fut deffait sans secours, D'Aubigné, Hist. II, 117. Tu m'en bailles bien ; je suis tout bersé [rebattu] de telles matieres, Despériers, Cymbal. 169. Dequoy les Flamands ont fait un proverbe, qui dit que, quand le François dort, le diable le berce, Sat. Mén. p. 171.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Bercer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

BERCER, (se) v. pas. en Manege, se dit d’un cheval qui se laisse aller nonchalamment d’un côté & d’autre au pas & au trot, imitant pour ainsi dire, le mouvement qu’on fait faire au berceau pour endormir un enfant. Ce dandinement marque très-souvent un cheval mou & sans vigueur. (V)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Bercer : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « bercer » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « bercer »

Étymologie de bercer - Littré

Bourguig. breussé ; wall. bilsi, bilzî ; provenç. bursar, bressar (voy. BERCEAU).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de bercer - Wiktionnaire

(1220) Dénominal de l’ancien français bers (« berceau »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bercer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bercer bɛrse play_arrow

Conjugaison du verbe « bercer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe bercer

Évolution historique de l’usage du mot « bercer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bercer »

  • Le roman le sera tout autant sans doute. Il ne sert à rien de se bercer de la moindre illusion. Si je couche ici ces quelques réflexions c’est pour vous inciter à faire de même, à vivre cette expérience en participant à votre tour à ce même concours. Je vous en donne les références, n’essayant nullement de garder par devers moi cette information pour accroître mes chances. Plus on sera de fous à oser, moins on se rira de la pauvre copie que je vais envoyer. Club de Mediapart, Comme un caillou dans l’eau. | Le Club de Mediapart
  • Demain soir, on ne déambulera pas, par dizaines de milliers, en se laissant bercer par les mélodies en liberté dans les rues d’Angoulême. Aucune scène ne sera installée sur les places Saint-Martial, du Minage ou devant l’hôtel de ville pour fêter l’arrivée de l’été. CharenteLibre.fr, Fête de la musique en sourdine à Angoulême - Charente Libre.fr
  • #LillMusicale va bercer #Strasbourg jusqu’à minuit. #FeteDeLaMusique2020 pic.twitter.com/vN3UEdUj46 , Strasbourg : une Fête de la musique sans masques et gestes barrières | Actu Strasbourg
  • Se faire bercer loin de tous par les vagues ou se reposer tranquille sous les pins? La Croatie espère séduire les touristes stressés par le coronavirus grâce à ses bateaux de plaisance et ses campings en pleine nature. La Croix, «La paix et le silence»: comment la Croatie veut séduire les touristes
  • Quand je vous aurai bien répété que la vie est un enfant qu'il faut bercer jusqu'à ce qu'il s'endorme, j'aurai dit tout ce que je sais. De Voltaire / Correspondance
  • On devrait pouvoir se laisser bercer, abandonné comme une algue devant la marée, mais on est toujours emmené au large. De André Brink / Un instant dans le vent, 1985
  • Il faut toujours un hiver pour bercer un printemps. De Anonyme

Images d'illustration du mot « bercer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « bercer »

Langue Traduction
Portugais embalar
Allemand wiegen
Italien cullare
Espagnol mecer
Anglais rock
Source : Google Translate API

Synonymes de « bercer »

Source : synonymes de bercer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « bercer »


Mots similaires