La langue française

Chiffonner

Définitions du mot « chiffonner »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHIFFONNER, verbe trans.

A.− [Le compl. désigne un vêtement, un tissu ou plus rarement un papier]
1. Froisser en donnant l'apparence d'un chiffon, en faisant de nombreux faux plis. Chiffonner un mouchoir, un billet :
1. Pour l'attirer à lui, il a posé la main sur sa hanche et il s'attarde, à froisser le tissu. − La belle robe, dit-il, une robe bien troublante, on a envie de la chiffonner... Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 188.
Rem. Le verbe peut se construire à la forme pronom. avec une valeur passive. Les robes se chiffonnent facilement (Lar. 20e). Le vieux livre entr'ouvert dont les pages se chiffonnaient sous mon coude (Hugo, Le Rhin, 1842, p. 24). On rencontre également la forme intrans., rare et vieillie, avec le sens de « ramasser de vieux chiffons, exercer le métier de chiffonnier » :
2. − Figurez-vous d'abord que mon père était chiffonnier... − Dans ce cas-là, − dit Rose Pompon en riant, − votre père chiffonnait en amateur, et pour l'honneur. Sue, Le Juif errant,1844-45, p. 82.
P. métaph. [Les] petits lords Byrons, qui, après avoir chiffonné la vie comme une serviette (Balzac, La Peau de chagrin,1831, p. 46).
P. méton., fam. Chiffonner une femme. Causer quelque désordre dans sa toilette en la serrant de trop près, la peloter :
3. Pierre chiffonnait avec grâce les objets de ses soins, les agaçait juste ce qu'il faut avec son agitation; il avait l'embrassade franche, la bouche fraîche... Morand, L'Homme pressé,1941, p. 170.
2. P. antiphrase. Arranger avec goût et habileté des étoffes, des détails de toilette, se livrer à de petits travaux d'aiguille. Elle chiffonnait les dentelles d'un chapeau mieux que les meilleures modistes (Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Rose, 1884, p. 926).
Emploi abs. Celles qui sont occupées à chiffonner et à pouponner (Alain, Propos,1909, p. 48).
B.− Au fig. [Le compl. désigne une pers.] Préoccuper, tracasser ou contrarier. Ça me chiffonnait d'emmener le gamin (A. Daudet, Contes du lundi,1873, p. 84).Cette histoire d'impôt sur le revenu les chiffonnait (Aragon, Les Beaux quartiers,1936, p. 83).
Prononc. et Orth. : [ʃifɔne], (je) chiffonne [ʃifɔn]. Ds Ac. 1694-1932. Fér. Crit. t. 1 1787 propose la graph. chifoner. Étymol. et Hist. 1. 1657 chiffonner (une femme) « déranger la toilette d'une femme en la lutinant » (Jean Ogier de Gombauld, Épigrammes, livre I, 47); 1673 « froisser (une étoffe, un papier) » (Sévigné, éd. 1735, 321 ds Littré); 1746 p. anal. air chifoné (La Morlière, Angola, hist. indienne, dédic. ds Brunot t. 6, p. 1310); 2. 1718 « inquiéter, chagriner » (Le Roux, Dict. comique, p. 117 ds IGLF); 3. ca 1760 « s'occuper d'ajustements de toilette » (Diderot, Neveu de Rameau, 40 ds IGLF); 4. 1866 « ramasser les chiffons dans les rues » (Lar. 19e). Dér. de chiffon*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 116.
DÉR. 1.
Chiffonnable, adj.Qui peut être chiffonné, qui se chiffonne facilement. Hercule habillé en femme d'étoffes chiffonnables (Malraux, La Condition humaine,1933, p. 343). [ʃifɔnabl̥]. 1reattest. 1866 (Lar. 19e); de chiffonner, suff. -able*. Fréq. abs. littér. : 1.
2.
Chiffonnade, subst. fém.,art culin. Feuilles de laitue, d'oseille ou d'une autre plante, coupées en fines lanières et fondues au beurre. Faire à part une chiffonnade de quelques feuilles de laitue coupées en julienne, étuvées au beurre (Les Gdes heures de la cuis. fr.,1955, p. 204). [ʃifɔnad]. 1reattest. 1832 (Raymond); de chiffonner, suff. -ade* (sur le modèle de différents termes de cuis. en -ade tels que capilotade, croustade, brandade, estouffade).
3.
Chiffonnerie, subst. fém.Vêtement, tissu ou assemblage de tissus élégants. L'abbé-ministre n'était pas entièrement brouillé (...) avec les chiffonneries galantes (Sainte-Beuve, Causeries du lundi, t. 8, 1851-62, p. 31).Son jupon perdu dans la chiffonnerie parfumée de ses vêtements épars (A. France, L'Anneau d'améthyste,1899, p. 308). Seule transcr. ds Littré : chi-fo-ne-rie. 1reattest. 1853 id.; de chiffonner, suff. -erie*.
BBG. − Quem. 2es. t. 4 1972 (s.v. chiffonnade).Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 210.

Wiktionnaire

Verbe

chiffonner \ʃi.fɔ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Froisser, mettre en chiffon, déranger l’ajustement.
    • Chiffonner une étoffe, une robe, du papier.
    • Chiffonner quelqu’un.
    • Elle a été chiffonnée par la foule.
    • Le vent l’a toute chiffonnée.
  2. (Figuré) (Familier) Être peu régulier mais non sans quelque agrément, en parlant d’un visage.
    • Une petite mine chiffonnée.
    • J'admirais cette physionomie digne de l'art antique au milieu des minois chiffonnés de ses compagnes. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Sylvie, 1854)
  3. (Figuré) (Familier) Contrarier.
    • Cela le chiffonne.
    • – Tu sais bien qu’au moment de mourir, il y aura quelque chose qui me chiffonnera, un petit doute qui va me gâter l’agonie. — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 56)
  4. (Intransitif) S’occuper de petits travaux d’aiguille.
    • Elle aime à chiffonner.
    • Elle chiffonne avec une adresse remarquable.
    • Cette robe délicieuse de soie, qui lui va si bien, c’est elle-même qui l’a « fripée ». Elle « chiffonne » les étoffes avec des doigts de fée. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, pages 311-312.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHIFFONNER. v. tr.
Froisser, mettre en chiffon. Chiffonner une étoffe, une robe, du papier. Chiffonner quelqu'un, Déranger son ajustement. Elle a été chiffonnée par la foule. Le vent l'a toute chiffonnée. Fig. et fam., Une petite mine chiffonnée, se dit d'un Visage peu régulier qui n'est pas sans quelque agrément. Fig. et fam., Cela le chiffonne, Cela le contrarie. Employé comme verbe intransitif, il signifie aussi S'occuper de petits travaux d'aiguille. Elle aime à chiffonner. Elle chiffonne avec une adresse remarquable.

Littré (1872-1877)

CHIFFONNER (chi-fo-né)
  • 1 V. n. Travailler sur des chiffons ou sur de petits morceaux de linge que les femmes du monde nomment collectivement chiffons. Je me suis brûlée en chiffonnant autour de cette bougie, Beaumarchais, Barb. de Sév. II, 11.
  • 2 V. a. Mettre en chiffon. Chiffonner du linge, un vêtement, du papier. Son mari a pris la lettre et l'a chiffonnée, Sévigné, 321. Quelque lettre qu'il déchire ou chiffonne un moment après, Rousseau, Hél. II, 2.
  • 3Déranger l'ajustement, particulièrement d'une femme. C'est un badin qui la chiffonne, Gombault, Ep. Liv. I, dans RICHELET. Elle [la duchesse de Bourgogne] les embrassait [le roi et Mme de Maintenon], les baisait, les caressait, les chiffonnait, Saint-Simon, 321, 195. Et sans nuire à sa toilette, Je la chiffonne à mon gré, Béranger, Jeannette. Mondor… Devant moi te chiffonne, Sans te mettre en courroux, Béranger, Inf. de Lisette.
  • 4 Fig. Chagriner, intriguer. Cela vous chiffonne. M'interrompre à tous coups, c'est me chiffonner l'âme, Poisson, Com. sans titre, dans LE ROUX, Dict. com.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CHIFFONNER.
4Ajoutez : Le voyage de Poinsinet [Pichegru] me chiffonne… à l'excès, Klinglin, Corresp. Paris, pluv. an VI, t. I, p. 245.
5Exercer la profession de chiffonnier. Considérant qu'un certain nombre d'individus chiffonnent sans autorisation, Ordonn. de police, 15 août 1872.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « chiffonner »

Chiffon ; wallon, chifôder, chifouder.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) → voir chiffon et -er
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chiffonner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chiffonner ʃifɔne

Évolution historique de l’usage du mot « chiffonner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chiffonner »

  • La candidate, qui souhaite « développer la culture vélo », propose la création de randonnées le dimanche ou encore la formation de tous les écoliers de la ville à un permis vélo. Si elle n’interdira pas la voiture, plusieurs mesures pourraient quand même chiffonner les automobilistes (ville à 30 km/h sauf axes structurants, passage en sens unique de certaines rues, verbalisation des infractions au Code de la route, pour tous les usagers…) , Municipales 2020 à Nantes : Les candidates roulent pour le vélo
  • Ils n’ont même pas cherché une femme alibi ! L’équipe-projet StopCovid cite ses « contributeurs individuels » dans un communiqué : sept hommes et… aucune femme. Si le projet gouvernemental d’une application mobile de « contact tracing » -StopCovid- fait débat pour des questions éthiques, l’absence de femme autour de la table ne semble pas chiffonner les décideurs . Le communiqué de l’Inria, qui pilote le projet de grandes institutions et entreprises publiques ou privées au sein de cette équipe-projet StopCovid décrit l’«écosystème des contributeurs de StopCovid » sans tiquer sur ce rassemblement « men only ». On sait, en plus, que l’intelligence artificielle conçue avec un regard masculin est pétrie de biais sexistes (voir ici ou là). Tout comme la médecine (voir : Le genre au secours de la santé ou cette enquête sur les médicaments qui soignent mieux les hommes que les femmes). Mais la lutte contre le covid ne s’encombre pas de ce que ces messieurs doivent considérer comme des broutilles féministes.  , Non-parité décomplexée, le retour – Les Nouvelles NEWS
  • On dirait que vous pouvez chiffonner pour cette pomme. Instant Interview, Ce logo Apple va faire beaucoup d'argent – Instant Interview
  • A Lyon, le statut de Jeff Reine-Adélaïde n'est pas encore un sujet de crispations. Au sortir d'une crise inédite dans son histoire au XXIe siècle, l'OL revient de trop loin pour se chiffonner sur une individualité qui n'est ni un joueur majeur de l'équipe, ni le leader du groupe. Il n'empêche, le cas de l'international Espoirs est complexe et pourrait, déjà, mettre Rudi Garcia face à ses propres failles. Eurosport, Avant Zenit - Lyon - Avec Reine-Adélaïde, Rudi Garcia et les dangers de sa comm' - Ligue des champions 2019-2020 - Football - Eurosport
  • "Titi" Poizot, c’est le jeune qui monte. C’est d’ailleurs ce que pense Jean Ragnotti qui sait de quoi il parle. Le Haut-Alpin vient de racheter une Renault Clio R3 du préparateur italien Luigi Balbosca afin de valider les dernières homologations FIA. Une auto avec un moteur de 260 chevaux, dont on se souvient encore de ses passages spectaculaires lors du dernier rallye du Dévoluy qu’il a brillamment conclu à la 4e place du général devant des grosses autos. Pilote talentueux, avec son propre son style, régalant souvent les spectateurs quitte parfois a un peu chiffonner son auto, mais qu’importe du moment qu’il en a l’ivresse. Dès lors, il va encore faire valoir son coup de volant. "Mon objectif ? La classe R3 en deux roues motrices, ce serait bien", confie celui qui sera copiloté Marion Grand, un duo haut-alpin qui devrait faire sensation une fois de plus. LaProvence.com, Sports | Les Alpins du rallye Monte-Carlo : Thibault Poizot et Marion Grand | La Provence
  • Lundi, on va enfin chiffonner le passé. 73 jours plus tard, ils ne seront pas plus d'une quinzaine à faire leur rentrée dans cette même salle, la norme sanitaire par classe en élémentaire. 10 maximum en maternelle, de l'autre côté. LaProvence.com, Société | Martigues : branle-bas de combat à l'école | La Provence

Traductions du mot « chiffonner »

Langue Traduction
Anglais muss
Italien sgualcire
Source : Google Translate API

Synonymes de « chiffonner »

Source : synonymes de chiffonner sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « chiffonner »

Chiffonner

Retour au sommaire ➦

Partager