Repasser : définition de repasser


Repasser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

REPASSER, verbe

A. − Empl. intrans. Qqn ou qqc. repasse
1. [Corresp. à passer I A] Passer de nouveau; aller de nouveau d'un point à un autre. Cette voiture passa et repassa plusieurs fois (Staël, Corinne, t. 3, 1807, p. 221).Au sortir du tribunal, il repassa, comme tous les autres condamnés, par un corridor qui traversait la prison (A. France, Dieux ont soif, 1912, p. 241).
Repasser derrière qqn. Contrôler, corriger son travail. (Dict. xxes.).
Repasser par un lieu. Y revenir. Si jamais je repasse par Grenoble, il faut que je fasse faire des recherches dans les archives (Stendhal, H. Brulard, t. 1, 1836, p. 350).Au revoir, Marius. En revenant de Paris, pour t'embarquer, tu repasseras par ici? (Pagnol, Fanny, 1932, iii, 3, p. 180).P. anal. Repasser par qqc.Refaire l'expérience de quelque chose. Il faudrait repasser par ces alternances de révolte et d'effroi, recommencer à se battre pour se convaincre! (Huysmans, En route, t. 1, 1895, p. 277):
L. me disait avoir eu souvent, à un certain moment, l'impression vive qu'il repassait par un ensemble de circonstances déjà traversées, et en quelque sorte de répéter somnambuliquement des actes et des paroles antérieurement joués... Amiel, Journal, 1866, p. 116.
Au fig.
a) Revenir en mémoire, traverser l'esprit. Alors, repassèrent en foule dans ses souvenirs les aimées d'autrefois, avec leurs attitudes préférées (Reider, MlleVallantin, 1862, p. 167).Il me semblait que ma vie entière repassait devant moi (Green, Journal, 1942, p. 269).
b) Vieilli. Revenir par la pensée sur quelque chose. Il repassait sans cesse sur les sujets d'affliction qu'il avait eus (Ac.1878, 1935).
2. Se présenter de nouveau chez quelqu'un. Campardon, hésitant, dit enfin à Octave qu'il repasserait le prendre, pour le dîner (Zola, Pot-Bouille, 1882, p. 16).Le coiffeur est là, je lui ai dit de repasser dans une heure (Proust, Swann, 1913, p. 380).
Expr. pop., fam. [Pour signifier l'agacement, le refus] Vous repasserez! Il, elle repassera! (Dict. xxes.).
3. Repasser de qqc.1à qqc.2[Qqc.1 et 2désignent des inanimés abstr.] Passer de nouveau; revenir. En repassant ensuite des fonctions génératrices à leurs coefficiens (Laplace, Théorie analyt. probabil., 1812, p. 61).
B. − Empl. trans.
1. Qqn1ou qqc.1repasse qqc.2
a) [Corresp. à passer I B]
α) Passer de nouveau; franchir, traverser une nouvelle fois, dans le même sens ou en sens inverse. Nous nous séparâmes à Wawayanda, dans le Haut-Jersey, d'où nous repassâmes les Highlands (Crèvecœur, Voyage, t. 1, 1801, p. 294).J'y retourne, dit-il simplement. Et il repasse le seuil (Bordeaux, Fort de Vaux, 1916, p. 62).
[Avec une valeur factitive] Faire traverser, faire franchir, en transportant de nouveau ou en arrière. Le bac a repassé les voyageurs (Rob.).
β) P. anal. Se soumettre une nouvelle fois à (un examen, un test, une épreuve). Repasser un examen, un concours; repasser une visite médicale. Elle a à repasser ses examens, elle va potasser, la pauvre gosse (Proust, J. filles en fleurs, 1918, p. 889).
b) Au fig.
Faire revenir en mémoire. J'ai repassé lentement toute cette époque qui contient ma vie, depuis que je connais Valérie (Krüdener, Valérie, 1803, p. 129).Son confesseur, lui ordonna de ne s'endormir jamais sans avoir repassé dans son esprit chacun des épisodes principaux du sacrifice du calvaire (Bernanos, Imposture, 1927, p. 364).
Relire, apprendre à plusieurs reprises, dans le but de garder en mémoire. Synon. réviser, potasser (fam.).Repasser une leçon, une composition. Je repasse mon rôle. J'en ai pour un quart d'heure (Rolland, J.-Ćhr., Révolte, 1907, p. 468).Il décida de repasser une dernière fois son cours de littérature anglaise (Green, Moïra, 1950, p. 74).
2. Qqn1repasse qqc.1à qqn2
a) Passer de nouveau; transmettre, faire parvenir ce qu'on a reçu de quelqu'un d'autre. Cet argent, Cordier le repassait presque aussitôt après à Lepic (Gide, Souv. Cour d'ass., 1913, p. 659).Empl. pronom. réciproque. De tous les vieux adages, que, de génération en génération, les hommes se repassent, celui-là est un des plus immortellement vrais (Loti, Aziyadé, 1879, p. 59).
Repasser un plat. Le présenter une nouvelle fois. Je suis jalouse comme on a faim lorsqu'un serveur trop pressé oublie de vous repasser le plat qu'on aime (Bernanos, Joie, 1929, p. 588).
b) P. ext. Donner, remettre à quelqu'un. Enfin, elle pourrait bien me repasser ses vieilles robes de soie, moi qu'aime tant à porter de la soie (Balzac, Ferragus, 1833, p. 109).Êtes-vous seulement connaisseur? Je vous demande cela dans votre intérêt, parce que vous devez vous faire repasser des croûtes par les marchands (Proust, Swann, 1913, p. 16).
c) Repasser un film, un disque. Le présenter, le faire entendre une nouvelle fois. (Dict. xxes.).
3. Qqn1repasse qqc.1(à/dans/sur qqn2ou qqc.2).
a) [Corresp. à passer IV B] Passer de nouveau; mettre de nouveau. Il repassa vivement sa redingote (Flaub., Éduc. sent., t. 1, 1869, p. 215).
[Qqc.1désigne une partie du corps hum.] Repasser la main dans les cheveux. Il sortit puis, se ravisant, repassa la tête dans l'encadrement de la porte (Peisson, Parti Liverpool, 1932, p. 130).
b) Soumettre de nouveau à l'action de. Repasser un plat au four pour le réchauffer. Repasser des étoffes par la teinture, à la teinture (Ac.).
En partic. Repasser des cuirs. ,,Leur donner un nouvel apprêt`` (Ac.). Repasser une lame. L'aiguiser en la passant à plusieurs reprises sur une pierre, sur une meule. Pierre à repasser. Mario, l'homme pratique de toutes choses, qui vient de m'apprendre à repasser mes rasoirs (Goncourt, Journal, 1858, p. 480).Je repasse comme ça les gros couteaux de la boucherie quand ils sont sales avec du sang. Alors, je la sens ma pierre elle est à son plein de bonheur (Giono, Eau vive, 1943, p. 11).Repasser une montre. Vérifier et ajuster les rouages d'une montre. (Dict. xixeet xxes.).
[Le compl. d'obj. désigne une pièce de linge, un vêtement froissé...] Rendre lisse et net, donner la forme voulue au moyen d'un fer chaud ou d'un autre instrument approprié. Repasser un pantalon, une chemise; linge à repasser; planche, table à repasser; fer à repasser, machine à repasser. Caroline repassait en partie son linge, et taillait elle-même ses robes (Gozlan, Notaire, 1836, p. 5).
Absol. Les filles de la reine d'Angleterre (...) apprennent à se servir elles-mêmes, à balayer leur chambre, à savonner et à repasser (A. France, Vie littér., 1888, p. 41).
c) Au fig., arg. Tuer. Synon. rectifier.Son pote (...) avait été repassé deux piges auparavant (Le Breton, Rififi, 1953, p. 192).
d) Distiller une eau-de-vie une nouvelle fois. (Ds Rob., Lar. Lang. fr.).
4. Qqn1repasse qqc.1(avec qqc.2).Suivre une nouvelle fois un tracé existant. Aujourd'hui je repasse à l'encre les notes prises au crayon (Flaub., Corresp., 1879, p. 322).Il se servait, pour m'enseigner la géographie, de « cartes muettes », dont je devais repérer et inscrire tous les noms, repasser à l'encre les tracés discrets (Gide, Si le grain, 1924, p. 412).
Empl. intrans. Qqn1repasse sur qqc.2Le temps n'est pas une ligne sur laquelle on repasse (Bergson, Essai donn. imm., 1889, p. 142).
Prononc. et Orth.: [ʀ əpɑse], [-pa-], (il) repasse [-pas], [-pɑ:s]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1160 respasser « guérir » (Eneas, éd. J.-J. Salverda de Grave, 7470); 2. a) ca 1175 repasser « traverser de nouveau (par exemple la mer) » (Chronique Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 33259); 1280 « faire passer de nouveau (quelqu'un) » (Philippe de Beaumanoir, Jehan et Blonde, éd. S. Lécuyer, 5093); b) 1538 repasser « passer de nouveau par un endroit » (Est. d'apr. FEW t. 7, p. 717a); 1694 « revenir voir quelqu'un » (Ac.); 3. 1613 repasser « revenir à l'esprit » (M. Régnier, Elégie, I ds Œuvres, éd. G. Raibaud, p. 217, 99); 1635 repasser (qqc.) « se remettre quelque chose dans l'esprit, en mémoire » (Corneille, Médée, II, 2); 4. 1671 « retoucher, corriger » (terme de litt. et des beaux-arts) (Pomey); 5. techn. a) 1669 repasser du linge (Widerhold Fr.-all.); b) 1679 repasser (des couteaux) (Rich.); c) 1690 repasser (les cuirs, etc.) « donner un nouvel apprêt à » (Fur.); d) 1690 repasser du vin « rendre potable du vin affaibli en le mêlant avec du vin nouveau » (ibid.); 1904 repasser « redistiller une eau-de-vie faible » (Nouv. Lar. ill.); e) 1875 repasser (une montre) « vérifier chacune des pièces de » (Lar. 19e); 6. 1805 « céder, donner quelque chose à quelqu'un » (Le Père Lantimèche, p. 25 ds Quem. DDL t. 19); 1828-29 se repasser qqc. « s'offrir » (Vidocq, Mém. de Vidocq, IV, p. 246, ibid. t. 6). Dér. de passer*; préf. re-*. Fréq. abs. littér.: 1 634. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2 276, b) 2 754; xxes.: a) 2 175, b) 2 219.
DÉR.
Repasse, subst. fém.a) Grosse farine encore mêlée de son. (Dict. xixeet xxes.). b) Opération qui consiste à redistiller une eau-de-vie faible. (Dict. xixeet xxes.). c) Pop. Mauvais café obtenu en repassant de l'eau sur du marc. (Ds Rob., Lar. Lang. fr.). [ʀ əpɑ:s], [-as]. 1resattest. 1777 a) « grosse farine qui doit être séparée du son qui l'accompagne » (Encyclop. Suppl. t. 3, p. 920a), b) α) 1803 « action de distiller une eau-de-vie faible » (Boiste), β) 1866 pop. « mauvais café » (Delvau); déverbal de repasser. Bbg. Quem. DDL t. 32.

Repasser : définition du Wiktionnaire

Verbe 1

repasser \ʁə.pɑ.se\ ou \ʁə.pa.se\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Passer de nouveau.
    • La passade consiste à mener un cheval au galop sur une ligne droite et à exécuter une demi-volte ou une demi-pirouette ordinaire à chaque extrémité de cette ligne, de manière à la parcourir plusieurs fois de suite, en passant et repassant. — (Félix van der Meer, Connaissances complètes du cavalier, de l’écuyer et de l’homme de cheval, p. 245, Lebègue & Cie à Bruxelles & Dumaine à Paris, 1865)
    • Le temps avait passé. Dix heures venaient de sonner à la vieille horloge comtoise dont le nombril de verre laissait voir la lentille de cuivre du balancier passer et repasser impitoyablement. — (Louis Pergaud, Le Retour, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • La pensée bourgeoise dit toujours au Peuple : « Croyez-moi sur parole ; ce que je vous annonce est vrai. Tous les penseurs que je nourris ont travaillé pour vous. Vous n’êtes pas en état de repenser toutes leurs difficultés, de repasser par leurs chemins. » — (Paul Nizan, Les Chiens de garde, 1932)
  2. Revenir quelque part (personne), revenir à son origine (chose) .
    • Il me faut repasser par la gare où j’ai laissé mon léger bagage en consigne. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. III, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • C’est la personne qui revint ici vers onze heures, qui ouvrit la porte de la chambre de l’infirmière à l’aide d’une clef dont elle seule pouvait se servir, qui traversa ladite chambre, tira le verrou et entra chez Miles Despard en portant une tasse contenant du poison sous le couvert d’un médicament qu’il était dans son rôle de faire absorber au malade, qui repassa ensuite dans l’autre chambre, re-verrouilla la porte de communication et se retrouva enfin dans le couloir après avoir refermé l’autre porte avec sa clef… — (John Dickson Carr, La Chambre ardente, traduction de Maurice-Bernard Endrèbe, 1962, chapitre XX)
    • Ce domaine est repassé dans notre famille, un siècle après en être sorti sous la Révolution.
  3. (Figuré) Revenir par la pensée sur quelque chose.
    • Il repassait sans cesse sur les sujets d’affliction qu’il avait eus.

Verbe 2

repasser \ʁə.pɑ.se\ ou \ʁə.pa.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Traverser de nouveau.
    • Repasser la mer.
    • Il fallut repasser la rivière.
  2. Faire passer de nouveau.
    • Le même batelier qui vous a passé vous repassera.
  3. Polir de nouveau.
    • (Sens propre) Repasser la lime sur quelque ouvrage de fer, de cuivre, etc.
    • (Figuré) Repasser la lime sur une œuvre écrite, en vers ou en prose.
  4. Aiguiser des lames, leur donner de nouveau le taillant et le fil.
    • Repasser des couteaux, des rasoirs, des ciseaux, etc.
    • Le voilà donc qui prend un couteau de chasse sur le buffet voisin ; il le repasse sur sa botte, et fait une fausse attaque à sa gorge. — (Charles Dickens, Vie et aventures de Nicolas Nickleby, 1885)
  5. Passer un fer chaud sur du linge, pour le rendre plus uni, pour lui donner de bons plis et en ôter les mauvais.
    • Madame Putois, une femme de quarante-cinq ans, maigre, petite, repassait sans une goutte de sueur, boutonnée dans un vieux caraco marron. […] [Clémence] dormait sur la besogne, la tête et le ventre comme bourrés de chiffons. Mais on la gardait quand même, car pas une ouvrière ne pouvait se flatter de repasser une chemise d’homme avec son chic. Elle avait la spécialité des chemises d’homme. — (Émile Zola, L’Assommoir, 1877)
    • Mais Clémence eût beau ajouter des commentaires dégoûtants, Gervaise continuait à repasser tranquillement une robe blanche. — (Émile Zola, ibid.)
    • Et, dans l’après-midi, tandis que les enfants dormaient dans la maison silencieuse, Zaheira s’appliqua à recoudre des boutons, à repasser des cravates, à repriser des chaussettes. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
  6. (Figuré) Remettre à la teinture des étoffes n’ont pas bien pris d’abord la couleur qu’on voulait leur donner, ou qu’elles l’ont perdue avec le temps.
    • Repasser des étoffes par la teinture, à la teinture.
  7. Donner un nouvel apprêt
    • Repasser des cuirs.
  8. (Sens courant) Présenter de nouveau. Repasser un plat lors d’un banquet.
    • Sophie. — Allons, filez… voilà une bouteille de vin et une moitié d’un pâté que j’ai sauvés du dîner… Pour qu’il vous en reste, du pâté, je ne l’ai pas repassé ! — (Georges Feydeau, Le Système Ribadier, 1892, acte I, scène 1)
    • Ce qui est fait est fait : l’Histoire ne repasse pas les plats. — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], D’un château l’autre, Gallimard, 1957)
  9. (Populaire) Faire passer discrètement.
    • Il a connu aussi un idiot, qui vendait des journaux et auquel on n’a jamais pu repasser une pièce fausse; il ne faudrait pas croire que les idiots soient plus bêtes que les autres. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace)
  10. (Figuré) Parcourir de nouveau dans sa pensée, se remettre dans l’esprit, dans la mémoire.
    • Quand je repasse dans ma mémoire tout ce qu’il a fait pour moi… — Vous ne sauriez trop repasser dans votre esprit les obligations que vous avez à cette personne.
    • (Absolument)En repassant toute sa vie, il y trouve peu de jours heureux.
    • Dans cette nuit terrible, il repassa sa vie. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  11. Répéter ce qu’on a appris par cœur, afin d’être plus sûr de sa mémoire.
    • Ce comédien repasse toujours son rôle avant d’entrer en scène.
    • Il a besoin de repasser sa leçon avant de vous la réciter.
    • Et puis, et puis… vendredi, composition de récitation : onze poésies à repasser, oui onze. — (Colette Vivier, La maison des petits bonheurs, 1939, éd. Casterman Poche, page 56.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Repasser : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REPASSER. v. intr.
Passer de nouveau. La chasse a passé et repassé devant nous. Il a passé par ici ce matin, il m'a dit qu'il repasserait demain. Je ne veux pas repasser par le même chemin. Cela repassera par mes mains. Il signifie aussi Retourner à l'endroit d'où l'on est venu. Il vient de repasser en Angleterre. Fig., Ce domaine a repassé dans notre famille, après en être sorti depuis un siècle. Il signifie, au figuré, Revenir par la pensée sur quelque chose. Il repassait sans cesse sur les sujets d'affliction qu'il avait eus.

REPASSER est aussi verbe transitif et signifie Traverser de nouveau. Repasser la mer. Repasser les monts. L'armée repassa les Alpes. Il fallut repasser la rivière. Il signifie aussi Faire passer de nouveau. Le même batelier qui vous a passé vous repassera. Repasser des couteaux, des rasoirs, des ciseaux, etc., sur la meule, sur la pierre et absolument Repasser des couteaux, des rasoirs, des ciseaux, etc., Les aiguiser, leur donner de nouveau le taillant et le fil. Repasser la lime sur quelque ouvrage de fer, de cuivre, etc., Le polir de nouveau avec la lime. Fig., Repasser la lime sur un ouvrage de prose ou de vers, Y travailler de nouveau, pour achever de le polir. Repasser du linge, une étoffe, un chapeau, Passer un fer chaud sur du linge, etc., pour le rendre plus uni, pour lui donner de bons plis et en ôter les mauvais. Repasser des étoffes par la teinture, à la teinture, Les remettre à la teinture lorsqu'elles n'ont pas bien pris d'abord la couleur qu'on voulait leur donner, ou qu'elles l'ont perdue avec le temps. Repasser des cuirs, Leur donner un nouvel apprêt. Repasser un plat, Le présenter de nouveau.

REPASSER s'emploie encore figurément et signifie Parcourir de nouveau dans sa pensée, se remettre dans l'esprit, dans la mémoire. Quand je repasse dans ma mémoire tout ce qu'il a fait pour moi... Vous ne sauriez trop repasser dans votre esprit les obligations que vous avez à cette personne. On dit aussi quelquefois simplement dans ce sens Repasser. En repassant toute sa vie, il y trouve peu de jours heureux. Repasser un sermon, un discours, un rôle, etc., Répéter un sermon, un discours, un rôle, etc., qu'on a appris par cœur, afin d'être plus sûr de sa mémoire. Ce comédien repasse toujours son rôle avant d'entrer en scène. Il a besoin de repasser sa leçon avant de vous la réciter.

Repasser : définition du Littré (1872-1877)

REPASSER (re-pâ-sé) v. n.
  • 1Passer de nouveau. Creusez, fouillez, bêchez, ne laissez nulle place Où la main ne passe et repasse, La Fontaine, Fabl. V, 9. Tiens, l'homme passe ainsi ; puis la femme repasse [dans une danse], Molière, Fâch. I, 5. Je vois errer toutes leurs ombres ; elles se promènent, passent et repassent sans cesse les unes après les autres, sans troubler le profond repos qui règne dans ce lieu saint, Lesage, Diable boit. 12. Comme ils [les brachmanes] croyaient que les âmes passaient et repassaient des corps humains dans ceux des bêtes, Voltaire, Dict. phil. Viande. Tous les esprits étaient encore remplis de l'ancienne fable de cet Aldobrandin, surnommé Petrus igneus, qui, dans le onzième siècle, avait passé et repassé sur des charbons ardents au milieu de deux bûchers, Voltaire, Mœurs, 108. Sans cesse autour de moi l'on passe, l'on repasse ; C'est un mot, un coup d'œil, et cela me délasse, Collin D'Harleville, Vieux célib. II, 2. Comme lui [le voyageur], de nos pieds secouons la poussière ; L'homme par ce chemin [la vie] ne repasse jamais ; Comme lui, respirons au bout de la carrière Ce calme avant-coureur de l'éternelle paix, Lamartine, Médit. I, 6.

    Fig. Au milieu de tant d'objets différents, qui, tour à tour et comme par des évolutions réglées, passent sans cesse et repassent, Bourdaloue, 3e dim. apr. Pâq. Dom. t. II, p. 111.

    Fig. Plus d'une erreur passe et repasse Entre les branches d'un compas, Béranger, les Scienc.

  • 2Après être allé d'un lieu à un autre, revenir de celui-ci au premier. Elle ramasse quelques vaisseaux qu'elle charge d'officiers et de munitions, et repasse enfin en Angleterre, Bossuet, Reine d'Anglet. Ricomer était repassé en Occident, pour en ramener un secours plus considérable, Fléchier, Hist. de Théodose, I, 58. Elle les avait engagés de venir dîner chez elle en repassant, Marivaux, Pays. parv. 6e part. Vous serez plus fêté, plus honoré que tous nos ambassadeurs ; mais repassez par chez nous en revenant [de Berlin], Voltaire, Lett. d'Alemb. 1er mai 1763. Ils [les tapirs] ont l'habitude de passer et repasser toujours par les mêmes lieux ; et il est à craindre de se trouver sur ces chemins dont ils ne se détournent jamais, Buffon, Quadrup. t. X, p. 4. Xerxès, à la tête de la plus formidable des armées, y traversa la mer sur un double pont qu'il avait fait construire ; il y repassa peu de temps après, dans un bateau de pêcheur, Barthélemy, Anach. ch. 2.

    Repasser se dit quelquefois pour revenir. Mille pardons ; ce soir ou demain repassez ; J'aime à croire qu'alors nous pourrons nous entendre, Picard, Entrée dans le monde, II, 8.

    Fig. Ce bien a repassé dans notre famille, après en être sorti il y a bien des années.

  • 3Il se dit quelquefois pour passer, avec l'idée d'un échange de place. Au lieu de faire passer les Espagnols dans les Indes, il faudrait faire repasser les Indiens et les métis en Espagne, Montesquieu, Lett. pers. 121.
  • 4 Fig. Aller d'un sentiment à un autre, d'une idée à une autre. Du courroux à l'amour si le retour est doux, On repasse aisément de l'amour au courroux, Corneille, Oth. IV, 7.
  • 5 Fig. Revenir à l'esprit. Et tout ce qui repasse en mon entendement, Régnier, Élég. I. Je ne sais pas ce qui vous repasse dans la tête ; pour moi, je ne vois que votre amitié, que vos soins, Sévigné, 20 sept. 1679.
  • 6Revenir sur quelque chose par l'examen, en idée. Ma jalousie à tout propos Me promène sur ma disgrâce ; Et plus mon esprit y repasse, Moins j'en puis débrouiller le funeste chaos, Molière, Amph. III, 1. Nous avons relu des pièces de Corneille, et repassé avec plaisir sur toutes nos vieilles admirations, Sévigné, 56. Conservez bien vos sentiments, vos pensées, la droiture de votre esprit ; repassez quelquefois sur tout cela, comme on sent de l'eau de la reine d'Hongrie quand on est dans le mauvais air, Sévigné, 17 avr. 1689. Que j'aurais de choses à vous dire… si je voulais repasser sur tous les sujets de tristesse que vous avez eus de votre côté, et moi du mien ! Sévigné, à Pompone, 24 nov. 1695. Alors, quand les malheurs nous ouvrent les yeux, nous repassons avec amertume sur tous nos faux pas, Bossuet, Reine d'Anglet. Marchez en simplicité : ne repassez plus sur vos confessions, Bossuet, Lett. Corn. 117. La vie est un sommeil ; les vieillards sont ceux dont le sommeil a été plus long : ils ne commencent à se réveiller que quand il faut mourir ; s'ils repassent alors sur tout le cours de leurs années, ils ne trouvent souvent ni vertus, ni actions louables qui les distinguent les unes des autres, La Bruyère, XI. En repassant sur les divers rôles que vous avez remplis sur la terre, Massillon, Avent, Jugem.

    Relire. Il a fallu repasser sur ces endroits [de votre lettre], Sévigné, 15 août 1685.

    Repasser, v. n. se conjugue avec l'auxiliaire avoir, quand on veut marquer l'action : Il a repassé par le même chemin ; avec être, quand on veut marquer l'état : Il est repassé depuis longtemps.

  • 7 V. a. Traverser de nouveau. Encore une campagne, et nos seuls escadrons Aux aigles de Sylla font repasser les monts, Corneille, Sertor. II, 2. Comme nous sortions du coucher, le roi eut des nouvelles de M. de Turenne, qui a en effet passé le Rhin, parce que les impériaux l'avaient repassé, Pellisson, Lett. hist. t. II, p. 295. Je ne voudrais point que vous allassiez repasser la Durance, ni remonter à Lambesc ; cela vous jette trop loin dans l'hiver, Sévigné, 291. On dit… que… Il [Thésée] a vu le Cocyte et les rivages sombres… Mais qu'il n'a pu sortir de ce triste séjour, Ni repasser les bords qu'on passe sans retour, Racine, Phèd. II, 1. Troupes fugitives, Repassez les monts et les mers, Rassemblez-vous des bouts de l'univers, Racine, Esth. III, 9. En repassant la grande muraille, ils [les Tartares] retombèrent dans la barbarie, et vécurent dans leurs déserts aussi grossiers qu'ils en étaient sortis, Raynal, Hist. phil. V, 17.
  • 8Transporter de nouveau. Le même batelier qui vous a passé vous repassera.

    Fig. Repassant mon esprit sur tous les objets qui s'étaient jamais présentés à mes sens, Descartes, Méth. VI, 3.

  • 9Mouvoir en allant et venant.

    Repasser la lime sur quelque ouvrage de fer, de cuivre, etc. le polir de nouveau avec la lime.

    Fig. Repasser la lime sur un ouvrage de prose ou de vers, le polir par un nouveau travail.

  • 10Repasser des couteaux, des rasoirs, des ciseaux, etc. sur la meule, sur la pierre, les aiguiser, leur donner de nouveau le fil.
  • 11Repasser des cuirs, leur donner un nouvel apprêt.

    Repasser un vieux chapeau, le reteindre, lui donner un nouvel apprêt.

    Repasser la laine, lui donner la dernière préparation avant la filature.

    Repasser des étoffes par la teinture, à la teinture, les remettre à la teinture, lorsqu'elles n'ont pas bien pris la couleur, ou qu'elles l'ont perdue par le temps.

    Chez les doreurs sur bois, c'est, après que le champ a été vermillonné, donner une seconde couche de vermillon beaucoup plus vif sur toutes les parties de l'ouvrage.

  • 12Repasser une allée, passer le râteau sur une allée pour la nettoyer, la ratisser entièrement.

    Repasser une planche, chez les layetiers, y donner la dernière façon pour la rendre lisse et polie.

    Terme de beaux-arts. Repasser, retoucher un ouvrage, travailler de nouveau aux endroits négligés, ou qui n'ont pas la perfection requise.

    On dit mieux rechercher.

    Terme de chaudronnier. Polir une pièce au marteau.

    Terme d'épinglier. Passer la pointe d'une épingle au dernier degré de finesse qu'elle doit avoir.

    Terme de marine. Visiter et réparer le gréement d'un navire.

    Passer de nouveau, ou, simplement, passer les manœuvres.

  • 13Remettre du pain rassis au four pour lui rendre l'apparence du pain frais.

    Repasser les crasses chez les fondeurs, refondre les scories.

    Repasser du vin, jeter du vin usé, affaibli ou de mauvaise qualité sur un râpé de raisin, ou le mêler avec du vin nouveau pour lui donner de la force et le rendre potable.

  • 14Repasser un chapeau neuf au fer, en aplatir le poil avec un instrument de fer chaud.

    Repasser du linge, des étoffes, passer un fer chaud sur du linge, sur des étoffes, pour les rendre plus unies. Repasser les coutures d'une robe. N'en est-il pas de même de celui qui eut la première chemise ? pour celui qui la fit blanchir et repasser, je le crois un génie plein de ressources et capable de gouverner un État, Voltaire, Dict. phil. Luxe. J'ai démoli mon théâtre, j'en fais des cnambres à coucher et à repasser le linge, Voltaire, Lett. Richelieu, 21 janv. 1765.

    Absolument. La blanchisseuse repasse aujourd'hui.

    Populairement. Repasser le buffle à quelqu'un, ou, simplement, repasser quelqu'un, le rosser. Par la jernie ! il faut le repasser, Théât. ital. de Gherardi, t. I, p. 586. Après cela, nous lui avons repassé son buffle d'importance, ib. p. 589. Par ma foi, tu es un drôle de corps, tu ne l'as pas mal repassé, Campistron, l'Amante amant, IV, 7.

    Maltraiter de paroles, réprimander. Il a été bien repassé par le chef d'atelier.

  • 15 Fig. Examiner une seconde fois. Repasser un compte.

    Relire. Qu'on repasse sa vie [de saint Augustin] depuis le temps de sa conversion, on verra que ce cœur, naturellement grand et élevé, ne pouvait avoir d'autres bornes que dieu même, Fléchier, Panég. de St Augustin, III.

  • 16 Fig. Se remettre dans l'esprit, en mémoire. Repasse mes bontés et tes ingratitudes, Corneille, Tois. d'or, III, 3. Ce que nous venons de vous dire est très véritable, écoutez-le donc, et le repassez dans votre esprit, Sacy, Bible, Job, V, 27. Nous te prions qu'il n'y ait point de jour où tu ne le repasses [un conseil] en ta mémoire, Pascal, Lett. à Mme Périer, 1er avr. 1648. Trois mois entiers furent employés à repasser avec larmes ses ans écoulés parmi tant d'illusions, et à préparer sa confession, Bossuet, Anne de Gonz. Je trouve, en repassant ma vie, que, depuis l'âge de trente-deux ans, qui fut le commencement de ma fortune, je n'ai pas été un moment sans peines, Maintenon, Lett. à Mme de Caylus, 10 avr. 1717. Si je n'eusse sans cesse repassé dans mon esprit ma triste aventure, Fénelon, Tél. X.

    Repasser un souvenir, le rappeler. Je vous vois chaque jour… sans cesse repasser Le souvenir des traits qui vous ont su blesser, Corneille, Toison d'or, I, 1.

  • 17 Fig. Étudier à plusieurs reprises. Çà, tandis que nous voici seuls, repassons un peu les leçons que je t'ai données, Brueys, Muet, I, 2. À chaque pas [en Italie], Tite Live, Salluste, Tacite, Horace revenaient à ma mémoire ; je repassais mes auteurs sans livres, Duclos, Œuv. t. VII, p. 45. Je portais toujours avec moi quelque livre qu'avec une peine incroyable j'étudiais et repassais tout en travaillant, Rousseau, Conf. VI. Embrasse-moi, ma fille ; repasse encore ta sonate, Picard, Manie de briller, I, 6.

    Redire, répéter ce qu'on a appris par cœur, afin d'être plus sûr de sa mémoire. Repasser sa leçon. Il faut repasser ces mots souvent, de peur de les oublier : medicus sum, Hauteroche, Crisp. méd. III, 1. Pour jouer mon rôle sans peine, Je le veux un peu repasser, Molière, Amph. I, 1. Ils repassent leurs vers ; S'ils n'ont un peu de temps, tout ira de travers, Th. Corneille, l'Inconnu, V, 3.

  • 18Se repasser, v. réfl. se dit en parlant d'une étoffe qui peut supporter sans s'altérer le contact du fer chaud. La mousseline se repasse très bien. Le crêpe noir ne se repasse pas.

HISTORIQUE

XIIIe s. Se vous voulez honorer Vos prudommes et amer [aimer], Il feroient repasser Les Anglois outre la mer, Hues de la Ferté, Romancero, p. 192. [Il commande à son ser viteur] Qu'il die au marinier loial, Que il les passe [les chevaliers] outre sans mal, Et rapasse à leur revenir, Bl. et Jeh. V. 5076.

XVe s. Et [les Français] rappasserent toutes les montagnes de Roncevaux, et tout au long du pays des Basques, et entra le duc de Bourbon en Bearn, Froissart, II, III, 87. Repasser la mer, Commines, IV, 11.

XVIe s. Isabelle ayant à repasser de Zelande en son royaume, Montaigne, I, 154. Cette mine fut inutile, comme aussi le siege, qui attendit pourtant la cour à repasser… ils furent sans exploit de guerre jusqu'au repasser du roi, D'Aubigné, Hist. II, 135. Puis soit passé [un médicament composé] par dedans la chausse d'Hippocras, et après repassé avec six onces de sucre rosat, Paré, XXIV, 24.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

REPASSER.
12Ajoutez :

Terme de technologie générale. Repasser un objet fabriqué à la machine, le polir, l'ajuster, lui donner la dernière façon à la main. Repasser un fusil, une montre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Repasser : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

REPASSER, v. act. (Gram.) c’est passer plusieurs fois. Caron ne repasse personne. L’armée a repassé le Rhin. Repassez sur cet endroit de votre discours. Repassez votre journée le soir. Voyez les articles suivans.

Repasser un compte, (Commerce.) c’est l’examiner, le calculer de nouveau, en reprendre tous les articles pour voir si l’on n’a rien omis, ou si l’on ne s’est point trompé. Diction. de Comm.

Repasser, terme de Blanchisseuse ; c’est mettre un linge mouillé sur un linge qui est séché, & détirer proprement le linge seché pour en accommoder les ourlets ; ce mot signifie encore polir avec le fer. On dit aussi repasser le point à l’ivoire, pour dire l’ajuster, & le relever avec une dent d’ivoire, après qu’on l’a repassé au fer. (D. J.)

Repasser, terme de Boulanger ; c’est remettre au four du pain rassis afin de le rattendrir.

Repasser des cuirs, les remettre en couleur & leur donner un nouveau lustre. Les Bourreliers le disent ordinairement des harnois de chevaux, & les Selliers des cuirs de carrosses, qu’ils noircissent avec le noir des Courroyeurs. Voyez Sellier & Bourrelier.

Repasser, (Cardeur.) c’est la derniere façon que les Cardeurs donnent à la laine pour être propre à filer. Pour y parvenir, ils la passent plusieurs fois sur des repassettes, & la roulent en feuillets avec le dos de ces repassettes. Voyez Feuillets & Repassettes.

Repasser un chapeau neuf au feu ; terme de Chapelier, qui signifie en applatir le poil avec un instrument de fer, semblable à celui dont se servent les blanchisseuses pour repasser le linge, à l’exception qu’il est plus épais & plus large ; cette façon n’est en usage en France que depuis fort peu de tems, & nous vient des chapeliers anglois. Voyez Chapeau.

Repasser un chapeau vieux ; c’est le reteindre & lui donner un nouveau lustre & un nouvel apprêt. Il y a des maîtres chapeliers qui ne s’occupent qu’à repasser des chapeaux pour les revendre ; tels sont ceux qui étalent sous le petit châtelet, & dans d’autres endroits de Paris. Quoique ces ouvriers soient chapeliers aussi bien que les autres, ils ne peuvent point cependant travailler à la fabrique des chapeaux neufs, tant que dure l’option qu’ils ont faite de ne travailler qu’en vieux. Voyez Chapelier.

Repasser, en terme de Chauderonnier, c’est polir une piece au marteau de maniere qu’aucun coup de tranche ni de panne ne paroisse.

Repasser, en terme de Doreur sur bois ; c’est après que le champ a été vermillonné, donner une seconde couche de vermillon beaucoup plus vif sur toutes les parties de l’ouvrage, sans en excepter les ornemens les plus mats.

Repasser, en terme d’Epinglier ; c’est pousser la pointe d’une épingle au dernier degré de finesse qu’elle doit avoir. On y parvient en la posant sur une meule beaucoup plus douce que celle qui sert à ébaucher. Voyez Meule & Ebaucher, & les fig. Pl. de l’Epinglier.

Repasser les crasses, (Fondeurs de caracteres.) c’est refondre les scories ou l’écume qui se forme sur la fonte lorsqu’elle est en fusion, & y mélant de nouvelle matiere, la rendre propre à servir de nouveau. (D. J.)

Repasser, (Coutelier, Taillandier.) on dit repasser un couteau, une serpe, un croissant, une faux, quand on les passe sur la meule pour les mieux faire couper.

Repasser une allée, un jardin, (Jardinage.) c’est le ratisser entierement.

Repasser, en terme de Layettier, signifie la derniere façon qu’on donne à la planche pour la rendre lisse & polie.

Repasser, terme de Teinture ; c’est reteindre de nouveau une étoffe dans la couleur qu’elle a déjà, comme teindre de bleu en bleu, de noir en noir.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « repasser »

Étymologie de repasser - Littré

Re…, et passer. L'ancienne langue avait un verbe respasser, et quelquefois repasser, qui signifiait rétablir, guérir, reposer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de repasser - Wiktionnaire

(XIIe siècle) Dérivé de passer avec le préfixe re-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « repasser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
repasser rǝpase play_arrow

Conjugaison du verbe « repasser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe repasser

Citations contenant le mot « repasser »

  • La mesure, qui avait été annoncée il y a un an, est désormais dans sa phase opérationnelle. Bruno Belin, le président du conseil départemental de la Vienne a annoncé que 250 kms de routes départementales allaient repasser à une limitation à 90 km/h au 1er août et autant d'ici la fin de l'année. France 3 Nouvelle-Aquitaine, Dans la Vienne, 250 kilomètres de routes départementales vont repasser aux 90 km/h au 1er août
  • Fers à repasser à vapeur Générateur marché 2020 Rapport de recherche est un document clé dans la mesure où les clients et les industries sont concernées non seulement comprendre la situation du marché concurrentiel qui existe actuellement, mais aussi ce que lavenir tient pour elle dans la période à venir, à savoir, entre 2020 et 2024. Il a pris le statut de marché précédent de 2014-2019 pour projeter létat futur. Le rapport a classé en termes de région, le type, les industries clés, et de lapplication. , Fers à repasser à vapeur Générateur Rapport détude du marché (2020-2024) avec les pays Top données, analyse concurrentielle, la stratégie Proposition, des cibles potentielles, évaluation et recommandations – JustFamous
  • Cette passion, Jacques Testet l’a concrétisée par l’installation de trois musées, qui cohabitent dans une ancienne boulangerie-épicerie au centre du village : le musée des Outils anciens, le musée des Fers à repasser et, enfin, celui des Poupées folkloriques et historiques. SudOuest.fr, Vieux outils, fers à repasser, poupées folkloriques… les trois musées de Soumensac sont ouverts
  • Fer à repasser Marché Le rapport de recherche sur l’industrie mondiale 2020 est une enquête approfondie sur l’état authentique et le flux et le reflux du marché / des entreprises pour l’industrie mondiale du Fer à repasser. De même, le rapport de recherche classe le marché mondial de Fer à repasser par segment par joueur, type, application, canal de Marchéing et région. Ce rapport évalue en outre les grossistes du marché mondial Fer à repasser, les canaux de négociation, les défis, les ouvertures, les moteurs, les exemples futurs, le taux d’amélioration, la part de marché, la scène de conflit et le statut. Topographiquement, ce rapport donne l’importation, la charge, l’utilisation claire et la formation de Fer à repasser en Asie du Sud-Est, au Japon, en Chine, en Europe, en Amérique du Nord et en Inde. , Fer à repasser Marché 2020 Impact de COVID-19 sur la taille de l’industrie, la part, l’analyse mondiale, l’état du développement, les tendances régionales, l’évaluation des opportunités et l’étude de recherche approfondie jusqu’en 2026 – Énergies Renouvelables Afrique
  • Parmi ses autres caractéristiques, ce fer à repasser embarque : Magazine de l'économie, Fer à repasser LIDL à 29,99 euros Chez LIDL - Mag Eco.
  • Si vous êtes ici, nous supposons que vous recherchez le meilleur fer repasser. Cependant, étant donné le nombre d’options disponibles sur le marché, il devient vraiment intimidant de choisir le bon produit qui correspond à vos besoins. Donc, après nous être épuisés pendant des jours et avoir testé des produits 537, nous l’avons finalement réduit et répertorié le meilleur fer repasser ici. Informations Cameroun, 30 Meilleur fer repasser en 2020 Basé sur 537 Revues
  • Sur les 4520 km de routes départementales, quelques 500 km ont été étudiés et le Département a proposé de repasser 350 km à 90 km/h, en pratique moins de 8% du réseau des Routes Départementales. le mouvement, Hérault : 350km de routes départementales vont repasser au 90km/h - le mouvement
  • En été, le t-shirt, uni ou imprimé, est très prisé des hommes en quête de simplicité et de fraîcheur. Pour plus d'élégance, faut-il le repasser ? La question divise. Le Figaro.fr, La question existentielle: faut-il repasser un t-shirt?
  • Il est temps que Dieu monte à la tribune, sinon il risque de ne pas repasser aux prochaines élections. De Frédéric Dard
  • L'absence est le cuir à repasser de l'affection. De Louis Auguste Commerson

Images d'illustration du mot « repasser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « repasser »

Langue Traduction
Corse ferru
Basque burdin
Japonais
Russe железо
Portugais ferro
Arabe حديد
Chinois
Allemand eisen
Italien stirare
Espagnol planchar
Anglais iron
Source : Google Translate API

Synonymes de « repasser »

Source : synonymes de repasser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « repasser »


Mots similaires