Éclaire : définition de éclaire


Éclaire : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCLAIRE, subst. fém.

BOT. Éclaire ou grande éclaire. Synon. de chélidoine*.Petite éclaire. Synon. de renoncule ficaire.La petite éclaire, la grande éclaire (...) étalaient leurs fleurs (Giono, Que ma joie demeure,1935, p. 359).
Prononc. et Orth. : [eklε:ʀ]. Ds Ac. 1762-1878. Homon. éclair. Étymol. et Hist. 1. 1remoitié xiiies. bot. (Aucassin et Nicolette, éd. M. Roques, XL, 34); 2. 1325 « soupirail » (Arch. JJ 64, fo1 vods Gdf.) − 1490 « lucarne » (Béthune, ap. La Fons, Gloss. ms., Bibl. Amiens, ibid.), repris dans une acception spéc. : 1823 « trou dans la table à découper la morue » (Boiste). Déverbal de éclairer*, 1 parce que cette plante avait la réputation d'éclaircir la vue; 2 p. réf. au fait qu'un soupirail ou une lucarne servent à éclairer un endroit. Fréq. abs. littér. : 3.

Éclaire : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCLAIRE, subst. fém.

BOT. Éclaire ou grande éclaire. Synon. de chélidoine*.Petite éclaire. Synon. de renoncule ficaire.La petite éclaire, la grande éclaire (...) étalaient leurs fleurs (Giono, Que ma joie demeure,1935, p. 359).
Prononc. et Orth. : [eklε:ʀ]. Ds Ac. 1762-1878. Homon. éclair. Étymol. et Hist. 1. 1remoitié xiiies. bot. (Aucassin et Nicolette, éd. M. Roques, XL, 34); 2. 1325 « soupirail » (Arch. JJ 64, fo1 vods Gdf.) − 1490 « lucarne » (Béthune, ap. La Fons, Gloss. ms., Bibl. Amiens, ibid.), repris dans une acception spéc. : 1823 « trou dans la table à découper la morue » (Boiste). Déverbal de éclairer*, 1 parce que cette plante avait la réputation d'éclaircir la vue; 2 p. réf. au fait qu'un soupirail ou une lucarne servent à éclairer un endroit. Fréq. abs. littér. : 3.

Éclaire : définition du Wiktionnaire

Nom commun

éclaire \e.klɛʁ\ féminin

  1. (Botanique) Synonyme de chélidoine.
    • Prenez des feuilles de la petite chélidoine ou éclaire non lavées, & une poignée de racines lavées & essuyées. — (L'agronome ou dictionnaire portatif du cultivateur, Rouen, 1787)
  2. (Botanique) Synonyme de renoncule ficaire.

Forme de verbe

éclaire \e.klɛʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de éclairer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de éclairer.
    • Si la science enorgueillit quelques-uns de ceux qu’elle éclaire, c’est parce qu’ils ne sçavent point en retirer tout l’avantage qu’elle peut leur procurer ; semblables à ces Insulaires qui ouvrent le sein de la terre pour en retirer des trésors inutiles pour eux, parce qu’ils ignorent l’art de les orfévrir. — (Choix littéraire, 1759)
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de éclairer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de éclairer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de éclairer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Éclaire : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCLAIRER. v. tr.
Rendre clair, remplir de lumière. Le jour qui nous éclaire. Ce lustre éclaire tout le salon. Une salle de bal bien éclairée. Absolument, Le soleil éclaire. La lune n'éclairait plus. Cette ampoule n'est pas bonne, elle n'éclaire pas, elle éclaire mal. Cet appartement, cet escalier est bien éclairé, n'est pas suffisamment éclairé, est mal éclairé, Le jour y pénètre bien, n'y pénètre pas assez, n'y entre pas dans la direction convenable. Il signifie par extension Apporter ou fournir de la lumière à quelqu'un, afin qu'il y voie clair. Vous m'éclairez mal. Éclairer une personne qui descend dans une cave. Absolument, Allez éclairer. Éclairez. Être logé, nourri, éclairé, Avoir le logement, la nourriture, l'éclairage. Il signifie figurément Rendre plus intelligible. Cette découverte a éclairé bien des points restés jusqu'ici obscurs. Ces deux passages de l'"Énéide" s'éclairent l'un par l'autre. Figurément aussi, il signifie Mettre en état de comprendre, de se rendre compte. Cette étude lui a bien éclairé l'esprit. Être éclairé des lumières de la foi. L'expérience nous éclaire. Il faut que je l'interroge, il pourra nous éclairer là-dessus. Le participe passé

ÉCLAIRÉ, ÉE, signifie, particulièrement au figuré, Qui a de grandes lumières, beaucoup de connaissances, beaucoup d'expérience. Les gens éclairés. C'est un esprit fort éclairé. Un public peu éclairé. Une sagesse éclairée. Par extension, Un jugement éclairé. Une critique éclairée. En termes d'Art militaire, Éclairer sa marche, Faire visiter et bien observer les endroits où l'on veut se porter. Par extension, Éclairer une armée. Ce général sait bien s'éclairer. En termes de Peinture, il signifie Distribuer des lumières d'un tableau, y répandre des clairs avec intelligence. Il est aussi intransitif et alors il signifie Répandre de la clarté. Les yeux des chats, les vers luisants éclairent pendant la nuit. Il s'emploie impersonnellement, en parlant de la Foudre, dans le sens de Faire des éclairs. Il éclaire. Il n'a fait qu'éclairer toute la nuit.

Éclaire : définition du Littré (1872-1877)

ÉCLAIRE (é-klê-r') s. f.
  • L'éclaire ou la grande éclaire, la chélidoine des botanistes. Petite éclaire, renoncule ficaire.

HISTORIQUE

XVe s. Au joly mois que clers ont figure jaulne… Que l'on voit le pré de fleurs repainturé Et ces beaulx bois de feuilles verdoyer, Perceforest, t. I, f° 78.

XVIe s. Ce nom d'esclaire est donné à cette herbe à cause que d'icelle les arondelles guerissent leurs petits de l'esborgnement, De Serres, 615. Deux esclaires y a-il, petite et grande ; ceste-là aussi ditte herbe aux escrouelles, De Serres, 616.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « éclaire »

Étymologie de éclaire - Littré

Éclairer, à cause que cette plante était supposée éclaircir la vue.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de éclaire - Wiktionnaire

(XIIIe siècle) Déverbal sans suffixe de éclairer, parce que cette plante avait la réputation d’éclaircir la vue.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « éclaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
éclaire eklɛr play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « éclaire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « éclaire »

  • L’expérience n’est une lumière qui n’éclaire que soi-même. De Lao-Tseu
  • Fou celui qui veut éclairer le soleil, fou celui qui veut amuser son âne. De Proverbe indien
  • L’expérience est une bougie qui n’éclaire que celui qui la porte. De Confucius
  • Ouvreuse : silhouette féminine qui éclaire votre porte-monnaie. De Chaval
  • Mon plus beau jour est celui qui m'éclaire. De Antoine Désaugiers
  • La raison souvent n'éclaire que les naufrages. De Claude Adrien Helvétius
  • La lanterne n'éclaire que celui qui la tient. De Anonyme
  • Quand il s'agit d'éclairer et d'être éclairé, il faut regarder où est le devoir et non où est le péril. De Victor Hugo / Nouvelles Odes
  • Le savant dont les moeurs sont déréglées ressemble à un aveugle qui porte un flambeau dont il éclaire les autres, sans pouvoir s'éclairer lui-même. De Mocharrafoddin Saadi / Le jardin des roses
  • L'homme ne peut s'éclairer par Dieu ; c'est par l'homme qu'on essaiera d'éclairer Dieu. De Simone de Beauvoir / Pyrrhus et Cinéas
  • Il y a trois actes de gouvernement : éclairer, soutenir, combattre : éclairer les aveugles, soutenir les faibles, combattre les ennemis. De Henri Lacordaire / Pensées

Traductions du mot « éclaire »

Langue Traduction
Corse illuminatu
Basque ilustratuak
Japonais 悟った
Russe просвещенный
Portugais iluminado
Arabe المستنير
Chinois 开明
Allemand erleuchtet
Italien illuminato
Espagnol relámpago
Anglais enlightened
Source : Google Translate API

Antonymes de « éclaire »



mots du mois

Mots similaires