La langue française

Douillet, douillette

Sommaire

  • Définitions du mot douillet, douillette
  • Étymologie de « douillet »
  • Phonétique de « douillet »
  • Évolution historique de l’usage du mot « douillet »
  • Citations contenant le mot « douillet »
  • Images d'illustration du mot « douillet »
  • Traductions du mot « douillet »
  • Synonymes de « douillet »
  • Antonymes de « douillet »

Définitions du mot douillet, douillette

Trésor de la Langue Française informatisé

DOUILLET, ETTE, adj.

A.− [En parlant d'une chose]
1. [En parlant d'un élément de literie ou d'ameublement] Qui est doux et délicatement moelleux. Lit, oreiller, matelas, coussin, fauteuil douillet. Un lit soigneusement bordé, chaud, douillet (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 280).
[En parlant d'une étoffe, d'un vêtement chaud et confortable] Un paletot doublé de molleton bien douillet et bien chaud (Barbier, Satires,1865, p. 67).
2. P. ext.
a) [En parlant d'un lieu] Qui est aménagé avec un confort délicat, raffiné, intime. Appartement douillet; un intérieur douillet :
1. En entrant dans la chambre, elle [madame Caroline] trouva les rideaux fermés, six bougies (...) éclairant d'une flamme tranquille ce nid de duvet et de soie, une chambre trop douillette de belle dame à vendre, avec ses sièges profonds ... Zola, L'Argent,1891, p. 163.
b) [Avec une idée de chaleur, de tranquillité] Qui est vécu avec bien-être, agrément et calme. Sommeil douillet; atmosphère, existence douillette. Je me lèverai à midi : j'aurai des matinées douillettes dans mon lit (Estaunié, Empreinte,1896, p. 18).Ils étaient assis au fond du bar, en face du comptoir, c'était douillet, entourés d'un gros bruit cotonneux qui berçait (Sartre, Sursis,1945, p. 131).La situation douillette et abritée de la vie prénatale (Mounier, Traité caract.,1946, p. 452).
Emploi subst. avec valeur de neutre. Ces rochers très noirs et dessinés comme sur les gravures qu'on aime à contempler du douillet de son lit, par-dessus l'édredon (Giono, Bonh. fou,1957, p. 246).
c) [En parlant d'une partie du corps, du corps d'une pers.] Qui est doux, tendre et délicat au toucher. Chair douillette; menton, ventre douillet; main, gorge douillette. Elle [Lina] qui aimait tant tous les petits, (...) ceux qui courent et qui commencent à lire, ceux qui ne sont encore que de la chair douillette à dorloter et à baiser (A. Daudet, Évangéliste,1883, p. 45).Les plis d'un torse de femme, les creux douillets, les fossettes, les courbes grasses de sa chair (Faure, Hist. art,1921, p. 207):
2. Point de muscles visibles, mais partout une rassurante épaisseur, çà et là l'indication d'un pli qui sera plus tard douillet. Colette, Belles saisons,1945, p. 122.
3. P. anal., rare. [En parlant d'un mets] Moelleux. Tu ne mettras que trois œufs, c'est plus douillet (Goncourt, Journal,1858, p. 550).
B.− [En parlant d'une pers.]
1. Qui est exagérément sensible aux petites douleurs physiques. Mmede Coulanges. − Oh! que je me suis fait mal au pied! Mmede Tourville. − Tais-toi, douillette! (Mérimée, Théâtre Gazul,1825, p. 73).On n'était pas douillet dans la famille : malade ou non, on ne se plaignait jamais (Rolland, J.-Chr.,Aube, 1904, p. 47).
Vieilli. Être douillet à qqc. Y être très sensible. Elle devenait douillette au froid, sensible au vent (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 251).
Emploi subst. Faire le douillet, la douillette; un douillet. Ce douillet se plaint du climat : ne dirait-on pas qu'il est né dans la ouate et qu'il a grandi en serre chaude? (Sandeau, Mllede La Seiglière,1848, p. 167).
2. P. ext. Délicat, trop sensible. Ces bêtes, disait-elle, c'est très douillet; ça prend des coliques pour un rien (Zola, Ventre Paris,1873, p. 731).
[En parlant d'un organe] Son estomac douillet lui fait changer continuellement de cuisine (Amiel, Journal,1866, p. 318).
3. Qui aime la mollesse, un confort raffiné. Le confort est notre Capoue à tous. Nous nous amollissons dans le bien-être. Une génération douillette, sensitive, efféminée se forme ainsi dans le duvet et dans l'abondance (Amiel, Journal,1866p. 208).
Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. douillard, pop. Qui est très douillet. Je ne dirai rien, si tu m'aimes. Nous nous en irons. Nous le laisserons à sa forêt, bien tranquille, bien douillard, à vieillir tout à fait (La Varende, Homme aux gants, 1943, p. 322).
Prononc. et Orth. : [dujε], fém. [-εt], l mouillé en dernier lieu ds Littré. Ds Ac. depuis 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Début du xives. « mou » (Vilain de Farbu ds Fabliaux, éd. A. de Montaiglon et G. Raynaud, t. IV, p. 84 et 239 [var. ms. Berne 354] : un gastel Doillet); b) 1327 « doux, moelleux » (J.-M. Richard, Mahaut, comtesse d'Artois, p. 192 : pour une fourrure duillet pour une robe); 2. 1555 « délicat, sensible » (Ronsard, Hymnes ds Œuvres, éd. P. Laumonier, t. 8, p. 188 : nostre corps. Qui [...] est tendre et douillet par dehors). Dér. avec le suff. -et* de l'a. et m. fr. douille « mou, tendre » [ca 1230 (Aloul ds Fabliaux, éd. citée, t. 1, p. 282, 815 : doille) − 1507 (ds Hug.)], du lat. class. ductilis « malléable, ductile ». Fréq. abs. littér. : 65. Bbg. Lew. 1960, p. 298. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 73.

Wiktionnaire

Adjectif

douillet \du.jɛ\ masculin

  1. Qui est moelleux.
    • Un oreiller bien douillet.
  2. Personne trop délicate, qu’un rien incommode, qui est sensible à la plus légère douleur.
    • Cet enfant est trop douillet !
    • Ne soyez pas si douillette !

Nom commun

douillet \du.jɛ\ masculin (pour une femme on dit : douillette)

  1. Personne douillette.
    • Faire le douillet.

Forme d’adjectif

douillette \du.jɛt\ féminin

  1. Féminin singulier de douillet.

Nom commun 1

douillette \du.jɛt\ féminin (pour un homme on dit : douillet)

  1. Femme douillette.
    • Faire la douillette.
    • C’est une douillette.

Nom commun 2

douillette \du.jɛt\ féminin

  1. (Habillement) Vêtement ordinairement de drap ouaté, porté surtout par les ecclésiastiques, qui le mettent par-dessus les autres, en hiver.
    • Ainsi la belle douillette que je réservais pour les circonstances exceptionnelles est maintenant trop large. — (Georges Bernanos, Journal d’un curé de campagne, 1936, p. 36)
    • [...] on m’avait fait frisé pour être photographié, coiffer avec précaution un chapeau que je n’avais encore jamais mis et revêtir une douillette de velours. — (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, Éditions Gallimard, Folio n°1924, 1987, page 143)
    • Sylvestre Bonnard, votre chaude douillette recouvre le cuir d’un âne. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 100.)
  2. Sorte de petit fauteuil à bras.
  3. (Canada) Couette.

Forme de verbe

douillette \du.jɛt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de douilletter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de douilletter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de douilletter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de douilletter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de douilletter.

Forme d’adjectif

douillette \du.jɛt\ féminin

  1. Féminin singulier de douillet.

Nom commun 1

douillette \du.jɛt\ féminin (pour un homme on dit : douillet)

  1. Femme douillette.
    • Faire la douillette.
    • C’est une douillette.

Nom commun 2

douillette \du.jɛt\ féminin

  1. (Habillement) Vêtement ordinairement de drap ouaté, porté surtout par les ecclésiastiques, qui le mettent par-dessus les autres, en hiver.
    • Ainsi la belle douillette que je réservais pour les circonstances exceptionnelles est maintenant trop large. — (Georges Bernanos, Journal d’un curé de campagne, 1936, p. 36)
    • [...] on m’avait fait frisé pour être photographié, coiffer avec précaution un chapeau que je n’avais encore jamais mis et revêtir une douillette de velours. — (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, Éditions Gallimard, Folio n°1924, 1987, page 143)
    • Sylvestre Bonnard, votre chaude douillette recouvre le cuir d’un âne. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 100.)
  2. Sorte de petit fauteuil à bras.
  3. (Canada) Couette.

Forme de verbe

douillette \du.jɛt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de douilletter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de douilletter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de douilletter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de douilletter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de douilletter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DOUILLET, ETTE. adj.
Qui est moelleux. Un oreiller bien douillet. Il se dit aussi d'une Personne trop délicate, qu'un rien incommode, qui est sensible à la plus légère douleur. Cet enfant est trop douillet! Ne soyez pas si douillette! Substantivement, Faire le douillet. C'est un douillet, une douillette.

DOUILLETTE, nom féminin, désigne un Vêtement ordinairement de drap ouaté, porté surtout par les ecclésiastiques, qui le mettent par-dessus les autres, en hiver.

Littré (1872-1877)

DOUILLET (dou-llè, llè-t', ll mouillées, et non dou-yè) adj.
  • 1Doux et mollet. Lit, oreiller bien douillet.

    Tendre et délicat. Peau douillette.

  • 2Trop sensible aux petites impressions désagréables. Il ne faut pas être si douillet.

    Substantivement. Faire le douillet. C'est une douillette. Bon, bon, messieurs, dit-il, vous êtes des douillets, Voltaire, Roi de Prusse, 66.

HISTORIQUE

XVIe s. Ils se tenoient par bandes, joyeulx, mignars, douilletz aulcuns ; aultres tristes, graves, severes, rechignez, Rabelais, Pant. IV, 58. Voyez ceste perche d'oyseaulx, comment ilz sont douilletz et en bon poinct, des rentes qui nous viennent de Touraine, Rabelais, ib. V, 6. … Ou bien que les froides gelées Eussent faict mourir les œillets Qu'elle tient si chers et douillets, Saint-Gelais, 77. Si bien qu'on ne peut sçavoir, à la voir et à le voir, Laquelle ou de la fleurette, Ou d'elle est la plus douillette, Ronsard, 553. Pour ce il faut de l'argent à couvrir nostre corps, Qui de lui-mesme est tendre et douillet par dehors, Ronsard, 905.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DOUILLET. Ajoutez :
3 Familièrement, un père douillet, un homme qui a peur du moindre mal. Il ne peut… et ne doit jamais s'imaginer un Christ, en quelque action que ce soit, avec un visage de torticolis ou d'un père douillet, vu qu'étant sur la terre parmi les hommes, il était même difficile de le considérer en face, Lett. Poussin, dans J. DU MESNIL, Hist. des amat. ital. p. 494.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « douillet »

De l’ancien français douille (« mou ») avec le suffixe -et.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diminutif de l'ancien adjectif douille ou doille, qui signifiait mou, et qui provient de l'adjectif ductilis, qui se prête au maniement (voy. DUCTILE). Il ne faut pas le confondre avec le lorrain deuil, qui signifie dolent, douloureux, sensible ; on dit d'une partie qui a reçu un coup : cela m'est deuil ; deuil paraît un adjectif formé du verbe douloir comme le substantif français deuil.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « douillet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
douillet dujɛ

Évolution historique de l’usage du mot « douillet »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « douillet »

  • L’amour est un coussin douillet et une épée posée sur la gorge. De Shan Sa / Alexandre et Alestria
  • Il pensait certainement avoir trouvé un endroit douillet et chaud pour se reposer. Mais le chat, qui s'était réfugié dans la machine à laver de ses propriétaires, a vite déchanté lorsqu'il s'est retrouvé à tourner au milieu des draps. CNEWS, Un chat survit à un cycle de lavage en machine | CNEWS
  • Vous voulez rendre votre chambre douillette et en faire un lieu propice à la détente ? Différentes possibilités s’offrent à vous pour insuffler à votre espace nuit un air cocooning. Cette ambiance déco apporte du bien-être et de la douceur à votre chambre. Une chambre cosy est réconfortante et chaleureuse. Voici notamment quelques astuces pour faire de cette pièce un nid douillet et cosy à souhait. La Nouvelle Tribune, Rendre une chambre cosy : conseils et astuces – La Nouvelle Tribune
  • Le modèle, âgé de 28 ans, a partagé un selfie miroir le lundi alors qu’il était enveloppé dans une robe de chambre douillette – mais ce n’était pas votre style typique de gaufrier. MLActu, La robe de chambre "supplémentaire" d'Olivia Culpo vous coûtera plus de 5 000 dollars - MLActu
  • Une compacte qui ne surjoue pas le dynamisme mais se veut avant tout douillette et facile à vivre, ça change… Sur le papier, ce n’est pas pour nous déplaire. Et vous ? TopGear, Tout ce qu'il faut savoir sur la nouvelle Citroën C4 - TopGear
  • Si vous voulez une assise douillette, prenez des coussins lors de votre pique-nique ! Biba Magazine, Les indispensables pour un pique-nique réussi
  • Ce sera une édition à la fois chouette, en hommage à la déco de cette année autour des oiseaux et douillette. Parce que nous avons voulu rassurer le public. » , A Saint-Hilaire de Chaléons, au programme du festival des Zendimanchés... | Le Courrier du Pays de Retz

Images d'illustration du mot « douillet »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « douillet »

Langue Traduction
Anglais cozy
Espagnol acogedor
Italien accogliente
Allemand gemütlich
Chinois 舒适
Arabe مريح
Portugais acolhedor
Russe уютный
Japonais 居心地の良い
Basque erosoa
Corse accogliente
Source : Google Translate API

Synonymes de « douillet »

Source : synonymes de douillet sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « douillet »

Partager