La langue française

Efféminé, efféminée

Sommaire

  • Définitions du mot efféminé, efféminée
  • Étymologie de « efféminé »
  • Phonétique de « efféminé »
  • Évolution historique de l’usage du mot « efféminé »
  • Citations contenant le mot « efféminé »
  • Traductions du mot « efféminé »
  • Synonymes de « efféminé »
  • Antonymes de « efféminé »

Définitions du mot « efféminé, efféminée »

Trésor de la Langue Française informatisé

EFFÉMINÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst.

Gén. péj.
I.− Part. passé de efféminer*.
II.− Emploi adj.
A.− [Appliqué à une pers. ou à l'un de ses attributs]
1. [Appliqué à une pers.] Dont l'aspect général, l'allure, les manières font penser à une femme. Ce prince efféminé [Henri III] qui passait chaque jour quatre heures à sa toilette (Jouy, Hermite,t. 4, 1813, p. 268):
1. Les beaux s'aspergeaient la tête d'eau de fleur d'oranger, vêtus de couleurs tendres, parmi lesquelles les dolmans écarlates des officiers mettaient une note stridente. Les « macaronis » ou muscadins de la fin du dix-huitième, peints, médisants et efféminés, croisaient, sans les regarder, les belles dames pensives à cheveux poudrés... Morand, Londres,1933, p. 119.
2. [À l'un de ses attributs]
a) [À un détail physique] Qui présente une certaine ressemblance avec un ou plusieurs attributs physiques de la femme. Air, aspect, trait, visage efféminé; allure, attitude, mine efféminée. Deux messieurs à barbiche grise parlent politique d'une voix un peu efféminée, avec des inflexions chantantes (Chardonne, Dest. sent. II,1934, p. 266).Ce visage sensible aux traits un peu efféminés (Aymé, Uranus,1948, p. 62).
b) [Au moral] Qui exprime ou traduit des sentiments, des tendances, des habitudes de vie généralement prêtées à la femme. Caractère, cœur efféminé; âme, éducation, nature efféminée; mœurs efféminées. Cette éducation efféminée et sénile (Sainte-Beuve, Caus. lundi,t. 2, 1851-62, p. 488).Ce qu'il y a en lui de mollesse efféminée (Serrière, T.N.P.,1959, p. 117).
En partic., dans un cont. toujours péj. Faible, sans énergie. Mon caractère mol et efféminé (Maine de Biran, Journal,1815, p. 37).
B.− P. anal. [Appliqué à une manifestation ou à une création de l'esprit, à un genre littér. ou artistique] Qui manque de force dans la composition, qui présente un certain caractère de mièvrerie et de fadeur. Les sons efféminés de la flûte de Pan (Chateaubr., Martyrs,t. 2, 1810, p. 177).La littérature efféminée du dernier siècle (Lamart., Nouv. confid.,1851, p. 296).
III.− Emploi subst. Homme ou jeune homme dont les allures, les habitudes de vie ou de penser ressemblent à celles d'une femme. Spéc. et péj. Homme de peu d'énergie ou de mœurs douteuses :
2. ... tandis que les gladiateurs énormes, aux muscles de fer, s'assommaient à coups de poing, sur les gradins s'étalaient les efféminés et les courtisanes aux chairs molles et dissoutes par les orgies. Zola, Mes haines,1866, p. 51.
Fréq. abs. littér. : 113.

Wiktionnaire

Adjectif

efféminé \e.fe.mi.ne\ masculin

  1. Qui n’a pas une apparence physique virile.
  2. Qui ressemble à une femme, qui est plus délicat qu’un homme moyen dans ses traits et ses manières.
    • Malgré une taille avantageuse, l’inconnu avait dans toute sa personne quelque chose d’efféminé ; ses traits fins, mais pâles et un peu ridés, prenaient, dès qu’il ouvrait la bouche, une expression caressante… — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, tome 2,4, 1833)
    • Un groupe d’enfants jouaient avec la guenon apprivoisée d’un Flamand efféminé, un habitant de l’impasse qui se faisait appeler Fifi, et qui ne portait que des chemises en pagne et des boubous africains. Gaël Faye, Petit Pays, Grasset, 2016, pages 108–109
  3. Qui possède des caractéristiques généralement attribuées au genre féminin.
    • Cœur efféminé.

Forme de verbe

efféminé \e.fe.mi.ne\

  1. Participe passé masculin singulier de efféminer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EFFÉMINER. v. tr.
Rendre faible comme l'est ordinairement une femme, amollir. Les voluptés efféminent l'âme et le corps. Le luxe effémine une nation. Le participe passé

EFFÉMINÉ, ÉE, est adjectif et signifie Qui tient de la faiblesse féminine ou Qui affecte les allures de la femme. Homme efféminé. Cœur efféminé. Visage efféminé. Air efféminé. Naturel efféminé. Mœurs efféminées. Substantivement, C'est un efféminé. Ce sont des efféminés.

Littré (1872-1877)

EFFÉMINÉ (è-fé-mi-né, née) part. passé.
  • 1Rendu par les habitudes semblable à une femme. Va, cœur efféminé, va, lâche, sors d'ici, Rotrou, Antig. IV, 6. Des cœurs efféminés dont l'oisive mollesse Ne connaît d'intérêts que ceux de leur tendresse, Voltaire, Sophon. I, 2.

    Substantivement. Un efféminé. C'est le propre de l'efféminé de se lever tard, de passer une partie du jour à sa toilette, de se voir au miroir, de se parfumer, de se mettre des mouches, de recevoir des billets et d'y faire réponse, La Bruyère, I.

  • 2En parlant des choses. Pour la musique, on sait que les anciens croyaient que rien n'était plus pernicieux à une république bien policée que d'y laisser introduire une mélodie efféminée, Fénelon, Éduc. des filles, ch. 12. Quel est le citoyen parmi nous qui se priverait, comme Julien, Antonin et Marc-Aurèle, de toutes les délicatesses de notre vie molle et efféminée… ? Voltaire, Dict. phil. Philosophes, I. Essayant sur le luth des chants efféminés, Delavigne, Vêpres sic. II, 2.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « efféminé »

Du participe passé adjectivé de efféminer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « efféminé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
efféminé ɛfemɛ̃e

Évolution historique de l’usage du mot « efféminé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « efféminé »

  • Un efféminé est souvent un jeune homme qui n’est pas mâle du tout. De Anonyme
  • Tiens donc, sexisme primaire. Quel est le contraire d'un débat "viril"? un débat "efféminé"? Auriez vous titré "Un débat efféminé mais correct" pour un débat entre femmes? midilibre.fr, Municipales à Perpignan : un débat viril mais correct entre Louis Aliot et Jean-Marc Pujol - midilibre.fr
  • "Je me suis dit 'tiens je vais chercher 'féminin'". Elle filme alors l'écran de son ordinateur, et tape le mot, qui la mène au terme "efféminé", puis à des adjectifs qui se rattachent principalement au physique, et à sa supposée faiblesse. "'Féminin' c'est efféminé, c'est mince, c'est chétif", déplore Angèle. Elle adresse un sourire ironique à la plateforme en la remerciant pour ce moment, avant de citer une dernière fois les qualificatifs aberrants prêtés au terme femme. "Je me sens muse, je me sens nénette, je me sens épouse". , Angèle : la chanteuse atomise un dictionnaire des synonymes en ligne - Terrafemina

Traductions du mot « efféminé »

Langue Traduction
Anglais effeminate
Espagnol afeminado
Italien effeminato
Allemand weibisch
Chinois 体现
Arabe مخنث
Portugais efeminado
Russe женоподобный
Japonais 女々しい
Basque effeminate
Corse effeminatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « efféminé »

Source : synonymes de efféminé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « efféminé »

Partager