La langue française

Déraisonnable

Définitions du mot « déraisonnable »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉRAISONNABLE, adj.

A.− [En parlant d'une pers.] Qui manque de raison dans ses actes ou dans sa manière d'être. Une conduite déraisonnable, des goûts déraisonnables. Lucile était violente, impérieuse, déraisonnable (Chateaubr., Mém.,t. 2, 1848, p. 35).Soyez déraisonnables tout un jour. Vous aurez, pour la triste raison, tout le reste de la vie (Clemenceau, Vers réparation,1899, p. 515).
PARAD. a) Synon. absurde, extravagant, incohérent, inconscient, inconséquent, insensé, irréfléchi, farfelu (fam.), loufoque (fam.). b) Anton. équilibré, posé, réfléchi, sage, sensé.
Emploi subst. masc. à valeur de neutre. Ce goût dépravé de l'absurde, ce désir du déraisonnable que chacun de nous porte caché dans un repli de son cœur (A. France, Vie littér.,1890, p. 335).
Ds le domaine de la pathol., littér. Synon. de aliéné mental.Cet homme (...) qui voulant expliquer à des visiteurs d'un hôpital d'aliénés qu'il n'était pas lui-même déraisonnable, malgré ce que prétendait le docteur (Proust, Fugit.,1922, p. 540).
B.− [En parlant d'une proposition, d'une situation] Qui s'écarte de la raison. Aujourd'hui, j'ai reçu de très convenables propositions de location [de la maison] pour six ans. Eh bien, c'est illogique et déraisonnable (Goncourt, Journal,1870, p. 576).
Prononc. et Orth. : [deʀ εzɔnabl̥]. Ds Ac. 1694, s.v. desraisonnable; ds Ac. 1718-1932, sous la forme moderne. Étymol. et Hist. 1370-72 desraisonnable (Oresme, Ethique, éd. A. D. Menut, p. 143). Dér. de raisonnable*; préf. dé(s)-*, (lat. dis-); cf. l'a. fr. desraisnable, 1remoitié xiiies. (Comm. sur les Ps., Rich. 963, p. 266 ds Gdf.). Fréq. abs. littér. : 300. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 289, b) 388; xxes. : a) 558, b) 484.
DÉR.
Déraisonnablement, adv.,rare. D'une manière déraisonnable. Agir, parler, penser déraisonnablement. Lechy Elbernon. − (...) Qu'est-ce qui vous retient? Pourquoi ne vous tuez-vous pas? Marthe. − Vous parlez déraisonnablement (Claudel, Échange,1894, III, p. 703).Il était comme son père entreprenant à l'excès, déraisonnablement confiant en son étoile (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 197). [deʀ εzɔnabləmɑ ̃]. Ds Ac. 1694 s.v. desraisonnablement; ds Ac. 1718-1932 sous la forme moderne. 1reattest. 1353 (Varin, Archiv. administrat. de la ville de Reims, t. 3, p. 41 ds Littré); de déraisonnable, suff. -ment1*, cf. 1220-25 desraisnablement (G. de Cambrai, Barlaam et Jos., 6164 ds T.-L.). Fréq. abs. littér. : 11.

Wiktionnaire

Adjectif

déraisonnable \de.ʁɛ.zɔ.nabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui n’est pas raisonnable.
    • Il est vrai que les hannetons et les chauves-souris, par exemple, ont une façon de voler qui nous semble déraisonnable ; mais elle ne le semble ainsi qu’à nous autres dont ce n’est pas la fonction de voler. — (Franc-Nohain [Maurice Étienne Legrand], Guide du bon sens, Éditions des Portiques, 1932)
    • Pourtant je tiens jalousement à l’avertissement lancé par Homère aux Grecs dans L’Iliade et par Tyrtée dans les Élégies: « C’est une faiblesse déraisonnable que de se décharger sur la divinité de la responsabilité d’une morale et d’un ordre public » — Dieu, Allah ou quel qu’il soit. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉRAISONNABLE. adj. des deux genres
. Qui n'est pas raisonnable. C'est un homme tout à fait déraisonnable. Projet, conduite déraisonnable.

Littré (1872-1877)

DÉRAISONNABLE (dé-rè-zo-na-bl') adj.
  • 1Qui n'est pas raisonnable. C'est un homme tout à fait déraisonnable.
  • 2En parlant des choses. Conduite déraisonnable. Ce qu'a fait Massinisse est si déraisonnable Qu'à peine mon esprit le trouve imaginable, Mairet, Sophon. IV, 4. Votre dernière plainte n'est pas moins déraisonnable, Pascal, Réfut. de la rép. à la 12e prov.

HISTORIQUE

XIVe s. Dire que un homme qui fait adultere ne veuille pas estre incontinent, c'est un dit desraisonnable, Oresme, Eth. 73.

XVIe s. Il n'exaulce point leurs prieres, attendu qu'elles sont desraisonnables, Amyot, P. Aem. 32. À une femme desraisonnable il ne couste non plus de passer par dessus une raison que par dessus une aultre, Montaigne, II, 84. Et des humeurs desraisonnables des hommes, il semble que les philosophes mesmes se desfacent plus tard et plus envy de cette-cy [l'amour de la gloire] que de nulle aultre, Montaigne, I, 320.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déraisonnable »

(début XIVe siècle) → voir dé- et raisonnable. (XIIIe siècle).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dé… préfixe, et raisonnable.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « déraisonnable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déraisonnable derɛsɔnabl

Évolution historique de l’usage du mot « déraisonnable »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déraisonnable »

  • Chatrouiller : avoir une peur déraisonnable des guilis. De Alain Finkielkraut / Petit fictionnaire illustré
  • Remarquez bien que la plupart des choses qui nous font plaisir sont déraisonnables. De Montesquieu / Mes pensées
  • L'amitié d'un seul homme raisonnable vaut mieux que celle de tous les gens déraisonnables ensemble. De Démocrite / Fragments
  • Existe-t-il plaisir plus grand ou plus vif que l’amour physique ? Non, pas plus qu’il n’existe plaisir plus déraisonnable. De Platon
  • Un enfant raisonnable est une sale graine de délateur dévot et lâche, un garçon déraisonnable est beaucoup mieux. De Georg Christoph Lichtenberg / Aphorismes
  • L’homme raisonnable s’adapte au monde ; l’homme déraisonnable s’obstine à essayer d’adapter le monde à lui-même. Tout progrès dépend donc de l’homme déraisonnable. De George Bernard Shaw / Maximes pour révolutionnaires
  • Il est raisonnable d'être déraisonnable. De Anonyme
  • Dans ce livre déraisonnable, inclassable et irrésumable, on lira de belles réflexions sur le métier des armes, d’écrire, de partir et de croire. On trouvera des portraits inspirés d’écrivains (Genevoix, Apollinaire, Ghéon, Simenon), de militaires indociles, tels Mangin ou Lyautey, ce « Rimbaud en uniforme », mais aussi de chartreux, de parachutistes, de jardiniers, d’explorateurs, de peintres à fresque, de fumeurs de pipe, d’anachorètes et de deux Richelieu, le cardinal et le ministre de Louis XVIII. On apprendra que Blaise Pascal est le fondateur de la RATP, on glissera de l’abbaye de Port-Royal au Bercy de Polnareff et du Sahara algérien de Charles de Foucauld au désert de Scété, où Sureau imagine Isabelle Adjani poussant la porte de Moïse le Noir. L'Obs, Déraisonnable, inclassable, irrésumable : le roman-fleuve de François Sureau
  • La ministre fédérale de la Santé publique Maggie De Block juge « déraisonnable » que certains États de l’Union européenne négocient un vaccin contre le nouveau coronavirus en dehors de l’initiative commune lancée par la Commission européenne. Le Soir, Maggie De Block juge déraisonnable de négocier un vaccin en dehors de l’initiative européenne - Le Soir
  • « Certaines résidences augmentent le coût des services offerts d’une manière déraisonnable », juge l’auteure. La Presse, Assurer la protection juridique des aînés en résidence privée
  • Le Premier ministre a déclaré qu’il n’était «  pas déraisonnable  » de supposer que les voyages internationaux ne seront pas pris en compte jusqu’en juillet 2021. News 24, `` Pas déraisonnable '': pourquoi les Australiens devraient se préparer à aucun voyage international jusqu'en juillet 2021 - News 24
  • La Chine a demandé à quatre médias américains de divulguer des détails sur leur personnel et leurs opérations financières dans le pays dans un délai de sept jours à compter du 1er juillet, en réponse au traitement déraisonnable de Washington des médias chinois aux États-Unis. , La Chine demande à quatre médias américains de révéler les détails de leurs activités dans le pays
  • Suite à l’épidémie, l’association trouve déraisonnable de les organiser cette année. , Suppression des festivités liées à la Fête nationale française le 14 juillet à Liège - Nandrin

Traductions du mot « déraisonnable »

Langue Traduction
Anglais unreasonable
Espagnol irrazonable
Italien irragionevole
Allemand unvernünftig
Chinois 不合理
Arabe غير منطقى
Portugais irracional
Russe необоснованный
Japonais 無理
Basque arrazoizkoa
Corse irragionevule
Source : Google Translate API

Synonymes de « déraisonnable »

Source : synonymes de déraisonnable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « déraisonnable »

Déraisonnable

Retour au sommaire ➦

Partager