Dément : définition de dément


Dément : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉMENT, ENTE, adj.

A.− Qui est atteint de démence ou est un signe de démence. Ce visage effondré où les gros yeux à demi déments saillaient comme deux plantes saxifrages (Drieu la Roch., Rêv. bourg.,1939, p. 342):
1. ... mais, voyons, tu ne juges point que décidément les êtres qui, pieusement, ignoblement, suivent ces offices sont un peu fous? − Fous! et pourquoi? − le culte du Démon n'est pas plus insane que celui de Dieu; l'un purule et l'autre resplendit, voilà tout; à ce compte-là, tous les gens qui implorent une divinité quelconque seraient déments! Huysmans, Là-bas,t. 2, 1891, p. 149.
SYNT. Un besoin, un esprit, un plaisir dément; une foule, une peur, une vie démente; des cris, des gestes, des propos déments; il est dément de + inf.
Emploi subst. Un dément sénile, des déments précoces. Cet étrange goût moderne de l'artificiel, du compliqué, du dément (T'Serstevens, Itinér. esp.,1933, p. 220):
2. Tandis qu'il parlait ainsi, les yeux des vieux déments demeuraient tous orientés vers lui, et dans le même silence. Et lui-même, portant sa grosse tête carrée avec majesté, regardait sans cesse dans la direction des cages. Druon, Les Grandes familles,t. 2, 1948, p. 244.
B.− P. exagér.
1. Extravagant. Entre les hautes murailles tantôt fermées sur leur nudité médiévale, tantôt drapées dans les guipures démentes que les siècles d'opulence et de joyeuse curée avaient jetées au travers des façades comme la parure d'une nuit de folie (Gracq, Syrtes,1951, p. 322).
2. Extrême :
3. ... aujourd'hui, me voilà encore plus libre qu'il y a des années, libéré que je suis du souvenir et de l'illusion... Je sais que rien ne dure! Savoir cela! Nous sommes deux ou trois dans l'histoire à en avoir fait vraiment l'expérience, accompli ce bonheur dément. Camus, Caligula,1944, IV, 13, p. 106.
Prononc. et Orth. : [demɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1490 desment(e) adj. « atteint de démence » (Guillaume Tardif, Facéties de Poge ds R. Hist. litt. Fr., t. 9, p. 481) − 1592, ibid.; de nouv. 1832 adj. et subst. (Raymond); 2. 1883 adj. « excessif, déraisonnable (d'un objet) » (Huysmans, Art mod., p. 70). Empr. au lat. class. demens, dementis, de de- privatif et mens « esprit, intelligence ». Fréq. abs. littér. : 40. Bbg. Quem. 2es. t. 2 1971.

Dément : définition du Wiktionnaire

Adjectif

dément \de.mɑ̃\ masculin

  1. (Médecine) Qui est dans l’état de démence.
  2. (Par extension) (Familier) Qui défie la raison ; incroyable.
    • Ainsi, défilèrent consécutivement les qualificatifs de dément, délirant, chouette, bath, et pas mal. On pouvait tout aussi bien dire d'une fille qu'elle était chouette et d'une capitale étrangère visitée à Pâques que c'était pas mal. — (Philippe Labro, Des Feux mal éteints, Editions Gallimard, 1967, 2014, chap.2)

Nom commun

dément \de.mɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : démente)

  1. Fou.
    • Ce déplorable dingo racontait sa vie. Il avait eu pour mère une démente qui se faisait appeler Madame Satan, […]. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)

Forme de verbe

dément \de.mɑ̃\

  1. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de démentir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dément : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉMENT, ENTE. adj.
T. de Médecine. Qui est dans l'état de démence. Il s'emploie aussi comme nom. Un dément, une démente.

Dément : définition du Littré (1872-1877)

DÉMENT (dé-man, man-t') adj.
  • Terme de médecine. Qui est atteint de démence ; qui concerne cette affection.

    Substantivement. Un dément.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dément »

Étymologie de dément - Littré

Lat. demens, de la préposition de, hors, et mens, esprit : hors de son esprit, qui a perdu l'esprit. L'ancien français avait le verbe dementer, du latin dementare, ôter l'esprit ; se dementer, perdre l'esprit ; très bons mots qu'il est dommage qu'on ait perdus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de dément - Wiktionnaire

Du latin demens (sens identique) composé du préfixe privatif de- et de mens (« pensée, intelligence »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dément »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dément demɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « dément »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dément »

  • Non, Fernando Alonso ne fera pas son grand retour en F1. Du moins pas de manière imminente. Alors que Renault songerait toujours à lui pour succéder à Daniel Ricciardo, qui prendra le direction de McLaren en fin de saison, le pilote espagnol a démenti une possible arrivée dans l'écurie française dès celle actuelle, qui commencera ce dimanche en Autriche. Eurosport, Fernando Alonso dément une arrivée imminente en F1 - Saison 2020 - Formule 1 - Eurosport
  • La Russie et les talibans ont séparément démenti, samedi 27 juin, les informations du New York Times, qui affirme que Moscou a offert des primes à des insurgés afghans pour tuer des soldats occidentaux en Afghanistan. Le Monde.fr, Moscou dément avoir offert des primes aux talibans pour tuer des soldats américains
  • Au vu d’autres scrutins, la participation est en effet très forte (la plus importante depuis l’élection présidentielle de 1995), en Pologne, où l’abstentionnisme peut être considérable (à titre de comparaison, 48,9% des électeurs se sont déplacés aux urnes en 2015). Cela dément les théories sur l’apathie des électeurs qui laisseraient élire le PiS dans l’indifférence générale. La mobilisation est donc forte, et cela, aussi bien du côté gouvernemental et du côté de l’opposition. Le Courrier d'Europe centrale, "Ce scrutin dément les théories sur l’apathie des électeurs polonais" - Le Courrier d'Europe centrale
  • "Quand je suis arrivé, j'ai dit que j'étais étonné de toutes les fake news que je voyais et entendais". Propriétaire et président de la Fiorentina depuis l'été 2019, Rocco Commisso a publié ce samedi un communiqué pour démentir fermement une arrivée prochaine de Daniele De Rossi au poste d'entraîneur. Sky Sport Italia avait en effet annoncé la veille que l'ancien milieu de terrain avait été choisi pour remplacer Beppe Iachini. RMC SPORT, Fiorentina: le président dément l'arrivée de De Rossi au poste d'entraîneur
  • A force de chercher de bonnes raisons, on en trouve ; on les dit ; et après on y tient, non pas tant parce qu'elles sont bonnes que pour ne pas se démentir. De Pierre Choderlos de Laclos / Lettres
  • La réalité est presque toujours un démenti constant infligé à nos craintes comme à nos espoirs. De Paul Javor / Sa raison de vivre
  • Les nouvelles vont parfois si vite qu’elles n’arrivent même plus à se rattraper pour se démentir. De André Frossard / Les Pensées
  • Ne croyez jamais une chose en politique aussi longtemps qu'elle n'a pas été démentie. De Otto von Bismarck
  • On dit que l'argent n'a pas d'odeur : le pétrole est là pour le démentir. De Pierre Mac Orlan
  • Le cirque, c’est un rond de paradis dans un monde dur et dément. De Annie Fratellini
  • En politique, il ne faut jamais rien croire tant que ça n’a pas été officiellement démenti. De Garou
  • Mentir c’est un métier, mais démentir c’est tout un art. De Georges Wolinski / Les Socialos
  • L’assistant-réalisateur est au comédien ce que l’infirmier est au dément, mais en plus brutal. De Marcel Gotlib
  • On vante les morts parce qu'on est sûr qu'ils n'en démentiront rien. De Michel Campiche
  • Espérer, c’est démentir l’avenir. De Emil Michel Cioran / Syllogismes de l’amertume
  • Nous convenons de nos défauts, mais c’est pour que l’on nous démente. De Jean-Pierre Florian
  • Pour allumer une querelle, un démenti vaut un soufflet. De Proverbe français
  • On crée pour l’éternité, même si elle se charge de démentir. De François Mitterrand
  • Psychiatre : dément dont l'idée fixe est de guérir d'autres déments. De Georges Elgozy / Le Fictionnaire

Traductions du mot « dément »

Langue Traduction
Corse insane
Basque erokeria
Japonais 狂気
Russe ненормальный
Portugais insano
Arabe مجنون
Chinois
Allemand wahnsinnig
Italien folle
Espagnol insano
Anglais insane
Source : Google Translate API

Synonymes de « dément »

Source : synonymes de dément sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dément »



mots du mois

Mots similaires