La langue française

Modéré

Définitions du mot « modéré »

Trésor de la Langue Française informatisé

MODÉRÉ, -ÉE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de modérer*.
II. − Adjectif
A. − [En parlant d'une pers.]
1. Qui fait preuve de modération, de mesure; qui se tient éloigné de tout excès. Synon. mesuré, pondéré, raisonnable, réservé, sage; anton. démesuré, immodéré.Être patient et modéré. Ces paroles violentes dans la bouche d'un vieillard si modéré et si sage, produisirent un effet extraordinaire (Chateaubr.,Natchez, 1826, p.457).L'orateur reprit sa phrase, en l'adoucissant. Il s'efforçait d'être très modéré maintenant, arrondissant de belles périodes (Zola,E. Rougon, 1876, p.360).
Modéré dans + compl. circ. précisant la nature ou le domaine de la modération.Modéré dans ses ambitions, dans ses désirs, dans ses paroles, dans ses prétentions; modéré dans ses dépenses. Nous devons être modérés dans nos amitiés; car l'expérience nous prouve qu'elles se changent quelquefois en inimitiés (Bern. de St-P.,Harm. nat., 1814, p.314).Pour un temps, la presse devint plus modérée et plus prudente dans ses appréciations (Joffre,Mém., t.2, 1931, p.385):
1. − J'espère que vous êtes modéré dans vos habitudes, reprit le professeur. − Je vis comme on doit. − Pas trop d'alcool, hein? Green,Moïra, 1950, p.92.
2. En partic.
a) Qui, par tempérament ou par principe, est éloigné de toute opinion extrême. Les persécutions que subissait le plus vénérable et le plus modéré des chefs de l'Église, le pape Pie VII (Staël,Consid. Révol. fr., t.2, 1817, p.119).Le difficile, (...) c'est d'être modéré sans être faible. On se croit déshonoré si on ne demande pas la lune, et tout de suite (Alain,Propos, 1929, p.848).
Emploi subst. Il n'y a que les esprits exagérés qui soutiennent qu'ils soient tout. Moi, je suis un modéré; je fuis les extrémités (Renan,Drames philos., Prêtre Némi, 1885, p.542).Si ma vie avait été autre, si j'avais été un prudent, un modéré, un mesuré, que serais-je aujourd'hui? (Bloy,Journal, 1897, p.257).Des discoureurs, des ergoteurs, des modérés, toujours prêts, en paroles, à condamner la guerre et le nationalisme (Martin du G.,Thib., Été 14, 1936, p.615).
b) POL. Qui professe des opinions éloignées des extrêmes (et souvent conservatrices). Anton. extrémiste, intransigeant.Député, ministre modéré. Je suis tombé en pleines élections (...). J'ai soutenu brillamment (...) la candidature d'un radical modéré, pour barrer la route au conservateur (Bernanos,Imposture, 1927, p.420):
2. Comme la plupart des hommes de la petite ville, la politique tenait une grande place dans sa pensée. Il était républicain ardemment modéré, libéral avec intolérance, patriote, et, à l'exemple de son père, extrêmement anticlérical. Rolland,J.-Chr., Antoinette, 1908, p. 831.
Emploi subst. Les modérés. En France, les hommes politiques et les électeurs des diverses tendances du centre droit, généralement conservateurs. Synon. centriste.Le cabinet Mirevault (...) gouvernait depuis onze mois. Les modérés lui reprochaient son radicalisme (Vogüé,Morts, 1899, p.219).Malgré les attaques des radicaux et des socialistes, les modérés, appuyés sur la droite, paraissaient solidement installés au pouvoir (Bainville,Hist.Fr., t.2, 1924, p.245).Ce sont les élections municipales, voyons! Les modérés essayent de déboulonner la mairie radicale de Marguillier (Malègue,Augustin, t.1, 1933, p.117).
[P. méton.] Qui exprime ou représente ces opinions. Journal, parti, programme modéré; politique modérée. Le gouvernement appelé révolutionnaire sera à l'instant remplacé par un régime modéré (Sénac de Meilhan,Émigré, 1797, p.1689).On eut ainsi plusieurs années de gouvernement modéré, si modéré qu'après l'assassinat de Sadi Carnot par un anarchiste, en 1894, le président élu fut Casimir-Perier, petit-fils du ministre de «la résistance» sous Louis-Philippe, représentant de la haute bourgeoisie (Bainville,Hist.Fr., t.2, 1924, p.245).
B. − [En parlant d'une chose]
1. Qui tient le milieu entre les extrêmes, qui exprime la mesure, le calme. Synon. discret, mesuré.Amitié modérée; paroles modérées; expression modérée de ses sentiments; sentiment, style, ton modéré. J'invite la partie civile à user de termes plus modérés (Courteline,Client sér., 1897, 3, p.51).Elle marche d'un pas si modéré, coupé de tant de haltes, qu'elle est pour toute la rue un exemple de repos (Romains,Hommes bonne vol., 1932, p.56).Je me sens incapable d'aucune appréciation raisonnable, modérée, de faits dont le véritable sens m'échappe peut-être (Bernanos,Journal curé camp., 1936, p.1131).
P. ext. Qui est très peu prononcé, qui marque une légère réticence. Synon. discret, faible, relatif; anton. ardent, fort, prononcé.Enthousiasme modéré; goût modéré pour qqc. Les gouvernants ne recueillent que des éloges modérés pour ce qu'ils font de bon (Bergson,Deux sources, 1932, p.312).L'Église n'avait qu'un penchant modéré pour les alchimistes (Gracq,Beau tén., 1945, p.90).
2. [En parlant d'une chose susceptible de variation de grandeur, d'intensité, de quantité] Qui n'est pas excessif. Synon. moyen; anton. fort, exagéré.Feu, pouls, vent modéré; chaleur, croissance, vitesse modérée; à doses modérées; prix, impôt, tarif, taux modéré. Il vendait ses marchandises aux marchands, en se contentant d'un bénéfice modéré (Balzac,Cous. Pons, 1847, p.109).Du vin? en quantité modérée cela ne peut vous faire du mal, c'est en somme un tonifiant (Proust,Sodome, 1922, p.641):
3. Il avait une nature d'Allemand du Sud, indolente et molle, peu faite pour résister à l'excès de la fortune ou de l'infortune, du chaud ou du froid, et qui a besoin, pour conserver son équilibre, d'une température modérée. Rolland,J.-Chr., Révolte, 1907, p.539.
Habitation à loyer modéré. V. loyer A 2 et H.L.M.
MUS. (Mouvement) modéré. Synon. moderato; anton. vif.Une introduction de mouvement modéré ou allegro, qui est une sorte de récitatif (Dumesnil,Hist.théâtre lyr., 1953, p.115).
Prononc. et Orth.: [mɔdeʀe]. Ac. 1694-1740 moderé; dep.1762 modéré. Fréq. abs. littér.: 910. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1798, b) 968; xxes.: a) 1236, b) 1072. Bbg. Dub. Pol. 1962, p.345. _ Gall. 1955, p.66. _ Vardar Soc. pol. 1973 [1970], p.268.

Wiktionnaire

Nom commun

modéré \mɔ.de.ʁe\ masculin (pour une femme on dit : modérée)

  1. (Politique) Partisan de positions politiques non extrémistes.

Adjectif

modéré \mɔ.de.ʁe\

  1. Qui agit ou pense avec modération, sans excès, en se tenant à l’écart des extrêmes. (en parlant de personnes).
    • Plus le cheval est irritable, nerveux ou craintif plus il faut être modéré dans l’emploi de la chambrière ; […]. — (Félix van der Meer, Connaissances complètes du cavalier, de l'écuyer et de l'homme de cheval, page 255, Lebègue & Cie à Bruxelles & Dumaine à Paris, 1865)
    • Mathilde, d’ordinaire si modérée, s’emporta violemment.
    • Il s’efforçait de réfréner sa colère et de rester modéré.
    • Toujours modéré dans ses actes, il sait être véhément dans ses propos.
  2. Qui évite les excès, les extrémités. (en parlant d’actes, de sentiments, d’opinions).
    • Je n’ai jamais éprouvé pour lui que des sentiments très modérés.
    • Nous traversâmes le village à une allure très modérée.
    • Il appelle modérées des positions qui sont, de fait, conservatrices.
  3. Qui se situe dans la moyenne.
    • Une brise modérée venait du grand large.
    • Les prix ont connu une croissance modérée.
    • Il faut faire du vin une consommation modérée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MODÉRER. v. tr.
Diminuer, adoucir, tempérer, rendre moins violent, tenir dans de justes limites. Modérer le feu d'un fourneau. Modérer la vitesse d'un cheval. Modérer l'action d'une machine. Vous allez trop vite, modérez votre allure. Modérer la température. Modérer sa dépense. Fig., Modérer sa colère, ses passions, ses désirs, son ambition, son ardeur. Modérer ses prétentions. Modérer le zèle de quelqu'un. Peu de gens savent se modérer dans la bonne fortune. Il a su se modérer dans les occasions les plus difficiles.

Littré (1872-1877)

MODÉRÉ (mo-dé-ré, rée) part. passé de modérer
  • 1Retenu dans une juste mesure. Les passions modérées par la raison.
  • 2 Par extension, qui se tient dans une juste mesure, en parlant des personnes. … N'espérez pas de le voir modéré [César], Corneille, Pomp. IV, 1. Charles 1er, roi d'Angleterre, était juste, modéré, magnanime, Bossuet, Reine d'Anglet. Son esprit modéré ne se perdait pas dans ces vastes pensées, Bossuet, le Tellier. Les esprits justes, doux, modérés, non-seulement ne les atteignent [les esprits vastes], ne les admirent pas, mais ne les comprennent point, La Bruyère, I. Qu'elle vous serve à être plus modéré dans vos désirs, Fénelon, Tél. I. Il ne faut jamais être la dupe de ces réponses méditées, de ces discours publics que le cœur désavoue ; Colbert paraissait modéré, mais il poursuivait la mort de Fouquet avec acharnement, Voltaire, Louis XIV, 25. L'empereur [Joseph 1er] n'était nulle part modéré dans son bonheur, Voltaire, ib. 22.

    Il se dit des choses dans le même sens. Adorez donc, Ô grand roi, celui qui vous fait régner, qui vous fait vaincre, et qui vous donne dans la victoire, malgré la fierté qu'elle inspire, des sentiments si modérés, Bossuet, Mar.-Thér. J'avoue que le livre est sage et modéré ; tout critique doit l'être, Voltaire, Lett. Damilaville, 26 juin 1766.

  • 3Qui est éloigné de l'excès, de l'extrême, en parlant des choses. Une chaleur modérée. Un feu modéré. La plupart d'eux embrasse un avis modéré, Corneille, Tite et Bérén. IV, 1. Les gens qui ont eu le malheur de s'accoutumer aux plaisirs violents perdent le goût des plaisirs modérés, et s'ennuient toujours dans une recherche inquiète de la joie, Fénelon, Éduc. des filles, ch. 5. Vous vantez sa superbe fortune [d'Orbassan] ; Mes vœux plus modérés la voudraient plus commune, Voltaire, Tancr. I, 4.

    Terme de musique. Se dit d'un mouvement moyen entre le lent et le gai. On dit plus souvent moderato.

  • 4 S. m. Un modéré, les modérés, ceux qui ont la prétention d'appartenir au parti ennemi des extrêmes. Il y a de faux modérés, de faux équitables, qui voudraient qu'on épargnât les hérésiarques, Bossuet, Rem. Hist. conc. II, 10.

    S'est dit en particulier, sous la Convention, d'abord des girondins, puis des dantonistes, et, sous le Directoire, du parti opposé aux républicains exaltés.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « modéré »

Participe passé de modérer, employé comme adjectif ou adjectif substantivé.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « modéré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
modéré mɔdere

Citations contenant le mot « modéré »

  • Je suis anticlérical modéré, j'adore les églises vides. De Guy Bedos
  • Le monde ne vaut que par les extrêmes et ne dure que par les moyens. Il ne vaut que par les ultras et ne dure que par les modérés. Paul Valéry, Cahier B 1910, Gallimard
  • Un homme modérément honnête avec une femme modérément fidèle, tous deux buveurs modérés, dans une maison modérément saine, voilà le vrai type de la classe bourgeoise. De George Bernard Shaw / Bréviaire d'un révolutionnaire
  • Vent modéré à parfois assez fort, de Nord sur les Provinces Sud et les Côtes Centre et faible à modéré de secteur Sud sur le Sud-Est et le Sud de l’Oriental et de Nord à Ouest ailleurs. HIBAPRESS, MÉTÉO :  VENT MODÉRÉ ET NUAGES BAS - HIBAPRESS
  • Dans les Côtes-d’Armor l’état du ciel restera changeant. Alternance de larges éclaircies et de passages nuageux, parfois plus denses dans l’après-midi. Pas de précipitations. Les températures sont comprises le matin entre 12 et 14°C et entre 19 et 25°C l’après-midi. Le vent est modéré. Le Telegramme, Météo en Bretagne : retour des nuages ce jeudi - Bretagne - Le Télégramme
  • Les modérés s’opposent toujours modérément à la violence. De Anatole France / L’Ile des pingouins
  • Un modéré, c’est un monsieur qui s’occupe modérément des intérêts d’autrui. De Jules Renard / Journal 1905 - 1910
  • On peut être modéré avec des opinions extrêmes. De Louis de Bonald

Images d'illustration du mot « modéré »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « modéré »

Langue Traduction
Anglais moderate
Espagnol moderar
Italien moderare
Allemand mäßig
Chinois 中等
Arabe معتدل
Portugais moderado
Russe умеренной
Japonais 適度な
Basque moderatua
Corse moderatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « modéré »

Source : synonymes de modéré sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « modéré »

Modéré

Retour au sommaire ➦

Partager