La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « ingénu »

Ingénu

Définitions de « ingénu »

Trésor de la Langue Française informatisé

INGÉNU, -UE, adj.

A. − [En parlant d'une pers.]
1. DR. ROMAIN. Qui est, de par sa naissance, de condition libre (p. oppos. à affranchi). (Dict. xixeet xxes.).
Emploi subst. Auguste permit à tous les ingénus qui n'étaient pas sénateurs, d'épouser des affranchies (Ac.1935).
2. Courant. Qui fait preuve d'une franchise innocente et naïve. Éraste, jeune homme avide, disciple ingénu (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 204):
1. Pâle, aux visages de perle, mains tordues, je vois palpiter et mourir ces Anglaises et ces Américaines si ingénues dans l'acte de s'offrir. Montherl., Olymp.,1924, p. 330.
Emploi subst. Faire l'ingénu, jouer les ingénues. [En terme de théâtre] Rôle d'ingénue, ingénu de théâtre. Elle éclata d'un rire charmant d'ingénue (Proust, Swann,1913, p. 256).Elle avait la voix et l'accent que prennent les ingénues pour dire que le petit chat est mort (Duhamel, Désert Bièvres,1937, p. 227):
2. Il fallut que j'en vinsse à la Sorbonne pour connaître, pour découvrir, avec une stupeur d'ingénu de théâtre, ce que c'est qu'un maître qui en veut à ses élèves, qui sèche d'envie et de jalousie, et du besoin d'une domination tyrannique... Péguy, Argent,1913, p. 1131.
Une fausse ingénue. Jeune femme jouant l'innocence et la naïveté. La petite se lassa et dit : « Oh! pardon, Monsieur! » en fausse ingénue (Colette, Chambre d'hôtel,1940, p. 41).
Subst. fém. (Coiffure à l') Ingénue. Une des volumineuses coiffures de femme à la mode au xviiiesiècle (d'apr. Leloir 1961).
B. − [En parlant d'un trait physique ou mor.] Qui dénote une franchise innocente et naïve. Un sourire ingénu :
3. Elle n'avait pas l'air de savoir, en effet. Elle gardait ses yeux ingénus, son odeur de chasteté, la naïveté d'une petite fille incapable de distinguer un monsieur d'une dame. Zola, Pot-Bouille,1882, p. 301.
[En parlant d'une activité ou de son résultat] Qui traduit une franchise innocente et naïve. C'est dans la petite ville d'Arezzo que je devins un adepte conscient de la peinture ingénue (France, Île ping.,1908, p. 148):
4. C'est la confession, non pas ingénue et irréfléchie, mais volontaire et comme désespérée, d'un jeune homme ambitieux de produire quelque chose de grand, qui s'agite dans le collier de misère de la critique, acceptée contre son gré, dans un jour d'incertitude ou de découragement. Sand, Hist. vie, t. 4, 1855, p. 280.
Prononc. et Orth. : [ε ̃ ʒeny]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1480 adj. condicion ingenue « condition libre » (Arch. Nord, B 7662, pièce 15). B. 1611 adj. « qui agit, parle avec une innocente franchise » (Cotgr.); 1668 subst. (Molière, Amphytrion, II, 3, éd. H. de Bouillane de Lacoste et R. Bray, p. 290 : Quoy! tu fais l'ingénu!). Empr. au lat.ingenuus « né de parents libres » (d'où A), aussi « sincère » (d'où B). Fréq. abs. littér. : 656. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 593, b) 968; xxes. : a) 1 463, b) 884.

Wiktionnaire

Adjectif - français

ingénu masculin

  1. Qui a de la simplicité et presque de la naïveté dans la franchise.
    • Un homme ingénu.
    • Un esprit ingénu.
    • Cette jeune personne est très ingénue.
    • Il a l’air ingénu, fort ingénu.
    • Elle a dit cela d’une manière tout à fait ingénue.
    • Déclaration, réponse ingénue.
    • Il fit un aveu ingénu.

Nom commun - français

ingénue \ɛ̃.ʒe.ny\ féminin (pour un homme, on dit : ingénu)

  1. Femme simple et presque naïve dans la franchise.
    • Cette fausse ingénue qui n’a rien d’une nunuche, se trémousse dans une nuisette à écourter les études d’un séminariste. — (Henri Grimm, Une pile qui tombe pile-poil, Atramenta, 2016, page 22)
  2. (Théâtre) Rôles de jeunes filles naïves.
    • Avec ça, je m’exhibe dans les boîtes de nuit et les grands restaurants la plus superbe poule qui se puisse rêver, ma dactylo, Suzanne, une enfant de dix-huit ans, fraîche, brune, émoustillante en diable, avec des yeux spirituels, dans une frimousse d’ingénue. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, 1930, page 180)

Nom commun - français

ingénu \ɛ̃.ʒe.ny\ masculin (pour une femme, on dit : ingénue)

  1. Homme né libre, dans le droit romain, qui n’a jamais été dans une légitime servitude (s’emploie par opposition à affranchi, comme le mot libre par opposition à esclave).
    • Si un ingénu emmène, pour se l’approprier, l’esclave d’un autre, ou s’il négocie quelque affaire avec lui, il sera condamné à payer 600 deniers, ou 15 sous d’or, outre la valeur de l’esclave et les frais de poursuite.— (Loi salique, titre XI, 4, trad. J.-F. A. Peyré, 1828)
  2. Personne simple et presque naïve dans la franchise.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INGÉNU, UE. adj.
Qui a de la simplicité et presque de la naïveté dans la franchise. Un homme ingénu. Un esprit ingénu. Cette jeune personne est très ingénue. Il a l'air ingénu, fort ingénu. Elle a dit cela d'une manière tout à fait ingénue. Déclaration, réponse ingénue. Il fit un aveu ingénu. Substantivement, Faire l'ingénu, l'ingénue. Il y a un roman de Voltaire intitulé l'Ingénu. En termes de Théâtre, Jouer les ingénues, Jouer les rôles de jeunes filles naïves. On dit de même L'emploi des ingénues.

INGÉNU se dit substantivement, dans le Droit romain, de l'Homme né libre, et qui n'a jamais été dans une légitime servitude. Ce mot s'emploie par opposition à Affranchi, comme le mot Libre par opposition à Esclave.

Littré (1872-1877)

INGÉNU (in-jé-nu, nue) adj.
  • 1 Terme de droit romain. Né libre et qui n'a jamais été dans une servitude légitime, par opposition à affranchi, comme libre s'oppose à esclave. Les enfants, dont la différence d'avec les esclaves, c'est qu'ils naissent libres et ingénus, Bossuet, Polit. VIII, II, 2.

    Substantivement. Transporter aux ingénus une partie de ces emplois, c'est diminuer le nombre des esclaves, Montesquieu, Espr. XV, 18.

  • 2 Terme de féodalité. Fief ingénu, fief libre, fief noble.
  • 3 Par extension du sens de personne libre. Qui laisse voir avec naïveté ses sentiments. Une jeune fille ingénue. Il est ingénu et sans malice, Fénelon, Dial. des morts anc. 6. Voilà un garçon bien ingénu, Regnard, Sérénade, sc. 18.

    Il se dit aussi des choses. Penser ingénu, Tristan, Marianne, II, 4. Franchise ingénue, Rotrou, St Genest, IV, 9. Esprit ingénu, Rotrou, ib. Son récit ingénu redoubla la pitié Dans les cœurs prévenus d'une juste amitié, La Fontaine, Filles de Minée. Un air réformé, une modestie outrée, la singularité de l'habit… ne relèvent pas le mérite ; ils le fardent et font peut-être qu'il est moins pur et moins ingénu, La Bruyère, XII. Près du temple sacré les Grâces demi-nues Accordent à leurs voix leurs danses ingénues, Voltaire, Henr. IX. Nos sciences, nos arts étrangers à ses soins Ne l'ont point dépouillé de ses mœurs ingénues, Gilbert, le Poëte malheureux. Qu'un jeune homme, agité d'une flamme inconnue, S'écrie aux doux tableaux de ma muse ingénue : Ce poëte amoureux, qui me connaît si bien, Quand il a peint son cœur, avait lu dans le mien, Chénier, Élég. XXXII. Là, dans l'ombre descend ma Muse, à l'œil fier, aux traits ingénus, Image éclatante et confuse Des anges à l'homme inconnus, Hugo, Odes, V, 15.

    Substantivement. Faire l'ingénu, l'ingénue. Il y a un roman de Voltaire intitulé l'Ingénu.

    Au théâtre, jouer les ingénues, jouer les rôles de jeunes filles naïves.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

INGÉNU, adj. (Hist. anc.) signifioit chez les Romains celui qui étoit né de parens libres, honnêtes, nobles. Voyez Libre.

Isidore dit que ceux-là sont appellés ingénus qui naissent libres, & qui n’ont que faire d’acquérir la liberté : ingenui, cui libertatem habent in genere, non in facto. Voyez Manumission.

Une personne passoit pour ingénue, quand elle étoit née d’une mere libre, quoique son pere fût esclave. Voyez Esclave.

Les ingénus pouvoient posséder des emplois, donner leurs suffrages, privileges dont les affranchis étoient exclus. Voyez Affranchi.

Ingénu signifie aussi quelquefois celui qui est originaire du pays, qui n’est point étranger. Voyez Natif.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ingénu »

Du latin ingenuus (« né libre (de parents libres) », « de bonne famille », mais aussi « inné » ).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. ingenuus, proprement naturel ; par extension, légitime ; par une autre extension, digne d'un homme libre, franc ; de in, en, dans, et genuus, engendré : c'est-à-dire inné, naturel (voy. GÉNÉRATION).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ingénu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ingénu ɛ̃ʒeny
ingénue ɛ̃ʒeny

Citations contenant le mot « ingénu »

  • Se demander si les choses sont vraies avant de se demander ce que nous en pensons est un exercice qui finit par paraître ingénu, tant il est passé de mode. De Alessandro Baricco / Next
  • Regardons d'un œil ingénu ce qui est neuf. La vie n'est pas faite pour le souvenir. De Jacques Chardonne / Le ciel dans la fenêtre
  • De Ligt 5 : Trop ingénu sur le premier but, se faisant facilement avoir par Papu Gómez. Le jeune Néerlandais a eu énormément de mal à contenir la puissance de Zapata. Calciomio, Les notes de la Juventus face à l'Atalanta
  • On lui expliqua ce que c’était que le pape. Et l’ingénu fut encore plus étonné qu’auparavant. Il n’y a pas un mot de tout cela dans votre livre, mon cher oncle. J’ai voyagé, je connais la mer. Nous sommes ici sur la côte de l’océan. Et je quitterai Mademoiselle de Saint Yves pour demander la permission de l’aimer à un homme qui demeure vers la Méditerranée, à quatre cents lieues d’ici, et dont je n’entends point la langue ? Cela est d’un ridicule incompréhensible.» Atlantico.fr, "L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde | Atlantico.fr
  • « Sur ce canevas bien connu, la Touk Touk Compagnie propose une version musicale où chaque instrument évoque la voix d’un personnage : contrebasse ou flûte basse pour celle de papa ours, violoncelle ou flûte traversière pour la maman ours, alto ou piccolo pour petit ours. Un décor simple où figurent trois jolis bols sur une petite table, trois chaises rouges et un personnage aux airs de Pierrot ingénu. Un conte sage et drôle pour les tout-petits" Telerama TT Concertlive.fr actualité concerts et festivals, BOUCLE D’OR ET LES 3 OURS à PARIS 11 à partir du 2020-10-17 – Concertlive.fr actualité concerts et festivals
  • «Vous vous coupez la main, ça a l’air assez moche, et deux semaines plus tard, on dirait que ce n’est jamais arrivé… C’est assez étonnant.» Oui, ça l’est. Mais nous ne sommes peut-être pas tous aussi bien placés que Julianna Barwick pour en arriver à ce constat ingénu, qu’elle nous présente dans son nouvel album. Armada de boucles de sa voix, divines et cristallines, Healing Is a Miracle nous pousserait à croire l’Américaine sur parole si elle prétendait avoir le pouvoir de se régénérer un doigt en chantant, mais aussi, pourquoi pas, quatre âmes et six oreilles, harmonisant dans un halo de poussières électriques, de notes de harpe et de piano confondants d’humanité. La fascination de Julianna Barwick pour la voix rencontre assez naturellement celle pour l’autoguérison sur cet album enregistré au lendemain d’un divorce, dans une ville nouvelle pour elle, Los Angeles. Une ville qui fut son havre pour colmater une dépression new-yorkaise, où elle s’est fait un nom parmi la scène expérimentale, diffusant sa voix rayonnante au gré des collaborations avec les Flaming Lips, Philip Glass ou encore Yoko Ono. Peinant à relancer la machine après son album Will en 2016, elle a finalement renoué, lovée sur son lit avec un micro, avec les reliques d’une enfance à chanter a cappella, seule ou dans une chorale. Libération.fr, Julianna Barwick, guérison en bonnes voix - Culture / Next
  • Thomas Willaime, pas si ingénuL'écharpe rouge, L’Ingénu, Ou Ecoutons le Huron! | L'écharpe rouge

Traductions du mot « ingénu »

Langue Traduction
Anglais ingenuous
Espagnol ingenuo
Italien ingenuo
Allemand genial
Chinois 天生的
Arabe بارع
Portugais ingênuo
Russe простодушный
Japonais 独創的な
Basque xaloa
Corse ingenuu
Source : Google Translate API

Synonymes de « ingénu »

Source : synonymes de ingénu sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ingénu »

Ingénu

Retour au sommaire ➦

Partager