La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « dameret »

Dameret

Variantes Singulier Pluriel
Masculin dameret damerets

Définitions de « dameret »

Trésor de la Langue Française informatisé

DAMERET, subst. masc.

Vx (ou p. allus. plais. au Moy. Âge). Homme d'élégance et de manières efféminées, qui fait le galant auprès des dames. Synon. beau, damoiseau, godelureau, muguet, petit-maître.Un vieux dameret (Ac.1798-1878).Ces godelureaux, grands friseurs de moustache, Beaux damerets sur qui l'œil des femmes s'attache, Qui sont tantôt plaintifs et tantôt radieux (Hugo, Ruy Blas,1838, II, 4, p. 384).Elle déteste qu'on fasse le dameret (Mérimée, Deux hérit.,1853, p. 58).Le trop joli dameret réapparaît au début du XIVesiècle (Faral, Vie temps St Louis,1942, p. 184):
... les émotions de la soirée ayant fait tomber son fard, il [Bois-Doré] avait à peu près sa figure naturelle, qui n'était point celle d'un dameret. Sand, Les Beaux Messieurs de Bois-Doré,t. 1, 1858, p. 244.
En appos. avec valeur d'adj., vx. Sacrifîrais-je à mes attraits Des gentilshommes damerets Qui n'ont ni carrure ni taille? (Béranger, Chans.,t. 2, 1828, p. 219).
Prononc. et Orth. : [damʀ ε]. Transcrit avec [ɑ] post. ds Passy 1914. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Av. 1502 adj. œillades damerettes (O. de St Gelais, Séj. d'honn., fo156 vods Gdf. Compl.); 1505 subst. (Gringore, Œuvres, éd. A. de Montaiglon et Ch. D'Héricault, t. 1, p. 97). Dér. en -aricius de dame1*, v. Thomas (A.) Nouv. Essais, p. 75, 84. Fréq. abs. littér. : 5. Bbg. Lew 1960, p. 240. − Thomas (A.). Nouv. Essais 1904, p. 72, 75, 84.

Wiktionnaire

Nom commun - français

dameret \dam.ʁɛ\ ou \dɑm.ʁɛ\ masculin

  1. (Vieilli) Homme soigneux de sa parure et fort empressé de plaire aux dames.
    • C’est vrai, tu es un dameret, toi, une vraie poule mouillée que l’on prend pour un homme. — (Nicolas Vassiliévitch Gogol, Les Âmes mortes, 1842)
    • — Ne sont-ce pas des galants et des damerets que vous voyez chez cette femme ? N’y a-t-il pas d’autres courtisanes ! — (Alfred de Vigny, Cinq-Mars, Michel Lévy frères, 1863)
    • Certes M. Béraud n’avait rien du dameret ; il inspirait à première vue un respect mêlé de crainte qui n’avait rien de commun avec la séduction. — (Jules Claretie, Les Victimes de Paris, 1864)
    • Ce magistrat dameret mourut jeune, laissant de sa cousine Marianne Cleenewerck, fille de l’acquéreur de Crayencour, trois fillettes dont j’ai déjà décrit la première, la petite ombre en costume de chanoinesse, une rose à la main. — (Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, page 84)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DAMERET. n. m.
Homme soigneux de sa parure et fort empressé de plaire aux dames. Il est vieux.

Littré (1872-1877)

DAMERET (da-me-rè ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel, l's se lie : des da-merè-z effeminés ; damerets rime avec traits, succès, paix, etc.) s. m.
  • Homme dont la toilette et la galanterie ont de l'affectation. Que certain dameret qui veut me supplanter Se sentira du don que j'ai de bien frotter, Scarron, Jodelet duelliste, dans LEROUX, Dict. comique. Ils font les damerets, sont de tous les plaisirs, Hauteroche, Appar. tromp. I, 2. Un vieillard insensé Qui fait le dameret dans un corps tout cassé, Molière, Éc. des mar. I, 4.

    Adjectivement. Gardez donc de donner, ainsi que dans Clélie, L'air ni l'esprit français à l'antique Italie, Et, sous des noms romains faisant notre portrait, Peindre Caton galant et Brutus dameret, Boileau, Art p. III. Que nos auteurs damerets, que nos tyrans philosophes connaissent e fin leur petitesse, Gilbert, le Carnaval des auteurs.

    Chariot dameret, nom primitif des carrosses suspendus.

HISTORIQUE

XVIe s. Comme sont protonotaires dameraux, ou autres muguets et mignons de cour, Calvin, 134. Il faisoit plus grande profession de courtisan et dameret à se curieusement vestir, que des armes et de guerrier, Carloix, II, 12. Il estoit fort dameret, s'habillant toujours fort bien, Brantôme, Gouast. Que ce ne soit pas un beau garson et dameret, mais un garson vert et vigoreux, Montaigne, I, 183. Ce sont deux occupations [la table et l'amour] qui s'entr'empeschent en leur vigueur : elle [la paillardise] a affoibli nostre estomach, d'une part ; et, d'autre part, la sobrieté sert à nous rendre plus coints, plus damerets, pour l'exercice de l'amour, Montaigne, II, 16.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dameret »

Diminutif de dame, exprimant le goût de se parer comme une petite dame.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Dérivé de dame.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dameret »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dameret damœrɛ

Évolution historique de l’usage du mot « dameret »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « dameret »

Langue Traduction
Anglais dameret
Espagnol dameret
Italien dameret
Allemand dameret
Chinois 达默雷特
Arabe داميريت
Portugais dameret
Russe dameret
Japonais ダメレット
Basque dameret
Corse dameret
Source : Google Translate API

Synonymes de « dameret »

Source : synonymes de dameret sur lebonsynonyme.fr

Dameret

Retour au sommaire ➦

Partager