La langue française

Déshonnête

Sommaire

  • Définitions du mot déshonnête
  • Étymologie de « déshonnête »
  • Phonétique de « déshonnête »
  • Évolution historique de l’usage du mot « déshonnête »
  • Citations contenant le mot « déshonnête »
  • Images d'illustration du mot « déshonnête »
  • Traductions du mot « déshonnête »
  • Synonymes de « déshonnête »
  • Antonymes de « déshonnête »

Définitions du mot déshonnête

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉSHONNÊTE, adj. et subst.

[En parlant de choses] Qui est contraire aux bonnes mœurs, à la décence. Gestes, paroles, pensées déshonnêtes; actions déshonnêtes; livres déshonnêtes. Synon. inconvenant, indécent.Un gringalet de philosophe (...) que les cabaretiers du port et les tenanciers de maisons déshonnêtes saluaient révérencieusement du nom de vicomte de Flagny (Milosz, Amour. initiation,1910, p. 220).Il prétend avoir connu le Russe chez MmeArtiguenave, et le croit capable des actions les plus déshonnêtes ou même d'un crime (Bernanos, Joie,1929, p. 707):
... ces personnes de sexe différent réunies dans un appartement enchanteur, orné de pompes mondaines, et puis ces déguisements païens, ce fard, ces flambeaux, ces voix efféminées, tout cela doit finir par engendrer un certain libertinage d'esprit et vous donner des pensées déshonnêtes, des tentations impures. Flaubert, Madame Bovary,t. 2, 1857, p. 60.
Emploi subst. [Dans des phrases, expr. où déshonnête est opposé à honnête] La raison ne peut concevoir la distinction du bien et du mal, du juste et de l'injuste, de l'honnête et du déshonnête, sans concevoir à l'instant même que l'un ne doit pas être fait et que l'autre doit être fait (Cousin, Hist. philos.,t. 2, 1829, p. 265).
Rem. Les dict. gén. enregistrent a) L'adv. déshonnêtement. D'une manière déshonnête. b) Le subst. fém. déshonnêteté. Caractère de ce qui est déshonnête. Ac. 1798 note qu'il n'est guère en usage; Ac. 1835 et Ac. 1878 notent qu'il n'est guère usité; absent ds Ac. 1932.
Prononc. et Orth. : [dezɔnεt]. Durée longue de la voyelle de syll. finale ds Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930. Fér. Crit. t. 1 1787 écrit déshonête. Ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. Mil. xiiies. « (d'une chose) vilain, affreux » (Vers de la mort, 247, 8 ds T.-L.); ca 1265 « malhonnête, inconvenant » (Brunet Latin, Trésor, II, 96, éd. Carmody, p. 280). Dér. de honnête*; préf. dé(s)-*. Fréq. abs. littér. : 64. Bbg. Quem. 2es. t. 2. 1971.

Wiktionnaire

Adjectif

déshonnête \de.zɔ.nɛt\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est contre la pudeur, contraire à la bienséance.
    • Pour offenser Dieu, mes enfants, pour perdre l'innocence et mériter l'enfer, il n'est pas nécessaire de faire aucune action déshonnête ; le désir seul est un crime. — (Explication historique, dogmatique, morale, liturgique et canonique du catéchisme, par l'abbé Ambroise Guillois, 10e éd., tome 2, Le Mans : chez Monnoyer frères, 1863, p. 423)
    • M. Hyacinthe jouit d’une excellente réputation. Il n’y a pas à craindre qu’il vous entraîne dans une aventure déshonnête. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, p. 256)
    • Les chansons déshonnêtes sont souvent plus dangereuses que les discours impurs. L'expérience fait voir que rien ne porte plus au libertinage, ni n'entretient plus les mauvaises pensées, ni ne réveille, n'allume et ne fortifie plus les passions, qui ne sont déjà que trop subtiles pour le malheur des hommes. — (« Œuvres oratoires de P.-J. Henry, curé de Surice », dans la Collection intégrale et universelle des orateurs chrétiens, publiés par l'Abbé Migne, tome 98 (vol. 31 de la 2e série), Paris, chez J.-P. Migne, 1866, p. 1491)
  2. (Extrêmement rare en ce sens) Malhonnête ; improbe.
    • Serait-ce Dieu par hasard, messire archevêque, qui vous aurait commandé de détourner certains biens des Templiers ? dit alors d’Artois. Et pensez-vous que le roi qui est aussi le représentant de Dieu sur la terre, puisse tolérer en la chaire cathédrale de sa maîtresse ville un prélat déshonnête ? — (Maurice Druon, Les Rois maudits, tome 2, « La Reine étranglée »)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉSHONNÊTE. adj. des deux genres
. Qui est contre la pudeur, contre la bienséance. Pensées, paroles déshonnêtes. Langage déshonnête. Actions, gestes déshonnêtes. Livres déshonnêtes. Fréquenter des milieux déshonnêtes.

Littré (1872-1877)

DÉSHONNÊTE (dé-zo-nê-t') adj.
  • Qui est contre l'honnêteté ou la pudeur. Pensées, paroles, actions, manières deshonnêtes. Elle peut, tombant sur la tête, Montrer quelqu'endroit déshonnête, Scarron, Virg. trav. IV.

SYNONYME

DÉSHONNÊTE, MALHONNÊTE. Déshonnête est contre la pureté, la pudeur ; malhonnête est contre la civilité, et, quelquefois, contre la bonne foi. Une parole déshonnête est une parole sale ; un procédé malhonnête est un procédé incivil, ou, en un autre sens, déloyal.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et s'aucun baille aucun service deshoneste à feme et damaces l'en vient, Beaumanoir, XXIX, 19. Se je voi mon fil, me [ma] fille ou me [ma] mere, ou cele qui doit estre mes hoirs, mener si deshoneste vie, que ce soit escanlles à li et à son lignage, Beaumanoir, XII, 17.

XIVe s. Bonbanz et vaine gloire, vesture deshoneste, Les ceintures dorées, la plume sur la teste, Complainte sur la bataille de Poitiers, Bibl. des Chartes, 3e série, t. II, p. 261. Et qui ne creint tel chose, il est sans verecunde et deshoneste, Oresme, Eth. 78. Bien est verité que raison dit que toute chose delettable deshoneste est à fuir, Oresme, ib. 199.

XVe s. [La galerie où mourut Charles VIII] Et estoit le plus deshonneste lieu de leans : car tout le monde y pissoit…, Commines, VIII, 10.

XVIe s. Deshoneste, Palsgrave, p. 19, qui dit que l'h est muette. Que c'est une farouche alliance de marier le divin avecques le terrestre, le raisonnable avecques le desraisonnable, le severe à l'indulgent, l'honneste au deshonneste, Montaigne, IV, 304. Je suys le langage commun, qui faict difference entre les choses utiles et les honnestes ; si que, d'aulcunes actions naturelles, non seulement utiles mais necessaires, il les nomme deshonnestes et sales, Montaigne, III, 244.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déshonnête »

(Date à préciser) Dérivé de honnête avec le préfixe dés-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dés… préfixe, et honnête ; provenç. deshonest ; espagn. deshonesto ; ital. disonesto.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « déshonnête »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déshonnête desɔnɛt

Évolution historique de l’usage du mot « déshonnête »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déshonnête »

  • Une interprétation moyennement honnête du Coran ne pourrait aboutir au djihadisme. Il faut une interprétation très déshonnête du Coran pour aboutir au djihadisme. De Michel Houellebecq / Le Point, 12 janvier 2015
  • La lettre encyclique de Paul VI est relativement courte, mais elle fait l’effet d’une bombe en ce mois de juillet 1968. Le fondement de la réflexion du pape se trouve au chapitre 12: il est question d’un «lien indissoluble (…) entre les deux significations de l’acte conjugal: union et procréation». Or, puisque ce lien est voulu par Dieu, selon Paul VI, l’homme ne peut le rompre. D’où la conséquence logique: toute action qui se proposerait de «rendre impossible la procréation» est à exclure. Et le pape d’insister: «un acte conjugal rendu volontairement infécond» est «intrinsèquement déshonnête». cath.ch, «Humanae vitae»: un feuilleton à rebondissements – Portail catholique suisse
  • Aux yeux du Tribunal fédéral, il n’y aurait pas de rapport entre la proposition déshonnête et le licenciement. Le Temps, Filmer un licenciement abusif? - Le Temps
  • A l’époque, cette lettre causa la surprise, car elle déclarait «intrinsèquement déshonnête» toute méthode artificielle de régulation des naissances prônée par le néomalthusianisme ou revendiquée par les associations féministes, réaffirmant ainsi la tradition face à une opinion publique très largement favorable à un assouplissement de la doctrine. Béguin parle même de «confusion spectaculaire», car sur le plan ecclésiastique, l’autorité du souverain pontife est telle que si on lui pose «la question précise de la contraception – et l’on attendait du pape une réponse précise – on ne peut espérer une réponse qui plaise à tout le monde». Ici, on a affaire à un euphémisme, si l’on sait que cette prise de position déclencha ensuite une profonde crise d’autorité dans l’Eglise. Le Temps, L’été 68: le pape Paul VI condamne la contraception - Le Temps
  • À cette occasion, les portes de la bastide resteront ouvertes tard dans la nuit, mais le guet aura ordre de bouter hors des fossés tout ivrogne ou femme déshonnête. Qu’on se le dise ! , Lauragais. Les médiévales et Fébus sont de retour à Mazères | Voix du Midi Lauragais

Images d'illustration du mot « déshonnête »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « déshonnête »

Langue Traduction
Anglais dishonest
Espagnol deshonesto
Italien disonesto
Allemand unehrlich
Chinois 不诚实
Arabe غير شريفة
Portugais desonesto
Russe нечестный
Japonais 不正直
Basque petrala
Corse disonest
Source : Google Translate API

Synonymes de « déshonnête »

Source : synonymes de déshonnête sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « déshonnête »

Partager