La langue française

Contraction

Sommaire

  • Définitions du mot contraction
  • Étymologie de « contraction »
  • Phonétique de « contraction »
  • Évolution historique de l’usage du mot « contraction »
  • Citations contenant le mot « contraction »
  • Images d'illustration du mot « contraction »
  • Traductions du mot « contraction »
  • Synonymes de « contraction »
  • Antonymes de « contraction »

Définitions du mot contraction

Trésor de la Langue Française informatisé

CONTRACTION, subst. fém.

A.− [En parlant d'une réalité phys.]
1. PHYS. Diminution de volume d'un corps, par rapprochement des molécules. Force de contraction :
1. ... la fonte encore ne résisterait pas aux efforts de dilatation et de contraction qui travaillent le métal à ces altitudes, dans cet air si limpide, où un froid vif tombé des cimes succède brusquement à la chaleur intense d'un soleil qui rayonne sans obstacle :... Pesquidoux, Le Livre de raison,1925, p. 187.
Contraction de la veine fluide. Resserrement d'une colonne de fluide, proportionnel à la minceur de la paroi d'un vase par l'orifice duquel elle s'écoule :
2. ... quand un gaz comprimé, dans un récipient, s'écoule par un orifice de faibles dimensions percé dans la paroi; ... l'écoulement... se fait... avec contraction de la veine fluide,... L. Ser, Traité de phys. industr.,t. 1, 1888, p. 246.
Spéc. [Selon Fitgerald et Lorentz] ,,Phénomène qui trouve son explication dans l'hypothèse selon laquelle un corps qui se déplace à grande vitesse à travers « l'éther » subit une contraction dans la direction du déplacement`` (Uv.-Chapman 1956) :
3. Prenons donc la théorie de Lorentz, retournons-la dans tous les sens; modifions-la peu à peu, et tout s'arrangera peut-être. Ainsi au lieu de supposer que les corps en mouvement subissent une contraction dans le sens du mouvement et que cette contraction est la même quelle que soit la nature de ces corps et les forces auxquelles ils sont d'ailleurs soumis, ne pourrait-on pas faire une hypothèse plus simple et plus naturelle? H. Poincaré, La Valeur de la sc.,1905, p. 202.
2. PHYSIOL. Diminution de tension ou de volume (ou de longueur) due à l'action d'un agent. Contraction du cœur, des muscles, des oreillettes. Alban sentit sous le pansement la contraction des muscles, l'effort pour parler (Montherlant, Le Songe,1922, p. 160):
4. ... on remarque que les muscles se contractent et on dit que leur fibre est contractile et que partout où elle sera il devra y avoir contraction. De sorte que, en premier lieu (et c'est toujours ainsi), c'est la physiologie qui a montré que la fibre musculaire ou le muscle se contractait. C. Bernard, Cahier de notes,1860, p. 33.
P. ext. Tension (crispation) des traits du visage, de la voix, trahissant (ou reflétant) une émotion, la souffrance ou l'intensité des sentiments. Contraction des traits. Pauline avait ouvert les yeux, et malgré la contraction douloureuse de sa face, elle souriait (Zola, La Joie de vivre,1884, p. 917).Je n'essayai plus de parler. Le resserrement de ma poitrine, cette contraction atroce suffisait à m'occuper (Mauriac, Le Nœud de vipères,1932, p. 205):
5. ... ainsi par la subite contraction de ses traits [de votre femme] au moment où elle vous voit, et qui, malgré la rapidité de son jeu, ne s'opère pas assez vite pour ne pas laisser voir l'expression du visage en votre absence, vous devez lire dans son âme comme dans un livre de plain-chant;... Balzac, Physiologie du mariage,1826, p. 156.
SYNT. Contraction de la gorge, des ventricules; mouvement de contraction; contraction cardiaque; contraction douloureuse (Zola, L'Œuvre, 1886, p. 219); contraction musculaire, nerveuse; légère contraction; contractions successives; contractions utérines (E. Garcin, Guide vétér., 1944, p. 121).
B.− Au fig.
1. Vieilli. Répression, modération de tout élan intérieur; repliement sur soi-même :
6. Un extraordinaire mélange de contraction égoïste et de décontraction à la fois crainte et appelée. A. Arnoux, Pour solde de tout compte,1948, p. 212.
2. ÉCON. Phase ,,de la « fluctuation économique » caractérisée par la prédominance des mouvements de baisse des prix, des profits, des dépenses d'investissement, de la production, de l'emploi, du revenu et de la consommation`` (Cotta 1972) :
7. La relève de l'ancien par le nouveau, en tout régime, engendre alternances et corrections. (...); nous utilisons les politiques monétaires et fiscales qui compensent la contraction ou l'expansion, mais sans ignorer que la dépression prolongée d'une puissance dominante compromettrait l'efficacité de ces cures. Perroux, L'Écon. du XXes.,1964, p. 20.
3. GRAMM. Réunion de deux voyelles ou de deux syllabes en une seule. Contraction des articles (cf. T'Serstevens, L'Itinéraire espagnol,1963, p. 267):
8. Toutes les opérations par lesquelles le mot a passé pour signifier cet allumeur d'incendie dont feu le père comme d'un bouclier nous garde et devient ici sous la forme de Jupiter la contraction latine du Zeus-Pater grec,... Artaud, Le Théâtre et son double,1938, p. 132.
Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. dér. contractionnel, employé dans le syntagme processus contractionnel (Hist. gén. des sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 575).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃tʀaksjɔ ̃]. Ds Ac. depuis 1694. Étymol. et Hist. 1. 1256 contraicion « contracture musculaire » (A. de Sienne, Régime du Corps, éd. Landouzy-Pépin, p. 55, 28); xve[date ms.] contraction des veines et des nerfs (Evr. de Conty, Probl. d'Arist., B. N. 210, fo106 ds Gdf. Compl.); spéc. 1813 « tension des traits du visage » (Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 3, p. 314 : Quelle contraction visible j'observe dans les muscles de sa face); 1823 « tension, crispation de tout l'individu » (Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 2, p. 208 : En saisissant son rapport avec une espèce de contraction); 2. 1560 gramm. (Ab. Mat[hieu], Sec. dev. de la lang. fr., p. 28 ds Gdf. Compl.). Empr. au lat. class. contractio « action de contracter; état de ce qui est contracté » notamment en parlant des muscles; au fig. « trouble, angoisse »; également terme de grammaire. Fréq. abs. littér. : 510. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 767, b) 714; xxes. : a) 586, b) 778. Bbg. Gohin 1903, p. 363.

Wiktionnaire

Nom commun

contraction \kɔ̃.tʁak.sjɔ̃\ féminin

  1. (Physique) Resserrement, par opposition à dilatation.
    • Contraction des corps.
  2. (Anatomie) Resserrement instantané d'un muscle.
    • L’eau nécessaire à la respiration pénètre par l’une des ouvertures, est chassée par l’autre, grâce aux contractions du manteau, et, sortant avec rapidité, refoule pour ainsi dire en sens contraire l’animal, qui nage seulement à l’aide des mouvemens respiratoires. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856, page 509)
    • Cette affection est caractérisée par une sensibilité exagérée de l’œil à la lumière ; de là une contraction spasmodique de l’iris, quelquefois avec occlusion complète de la pupille, de sorte que les personnes nyctalopes voient très-bien pendant la nuit, mais cessent de voir pendant le jour. — (Dr Rouault, « De l'emploi de la belladone dans les maladies des yeux », dans le Journal des connaissances médico-chirurgicales, no 3 du 1er février 1857, page 57)
    • (Par analogie)Or, il résulte des expériences du physiologiste anglais que les contractions de la feuille de l’attrape-mouche donnent au galvanomètre les mêmes déviations que celles d'un muscle ordinaire. — (J.-L., « Variétés », dans la Gazette hebdomadaire de médecine et de chirurgie, no 33 du 7 août 1874, éd. G. Masson, Paris, page 534)
    • Contraction des traits, contraction du visage : État de la face dans lequel les traits sont contractés, et qui exprime la souffrance, la colère, etc.
    • Il tâchait de se contenir, mais sa colère se trahissait par la contraction de ses traits.
  3. (Absolument) (Médecine) Contractions importantes des muscles utérins avant et pendant l’accouchement.
    • Cette perte des eaux correspond à la rupture des membranes qui entourent votre bébé dans le liquide amniotique. Elle suit habituellement les premièrescontractions. Si la rupture des membranes se produit avant le début des contractions, celles-ci peuvent apparaître aussitôt après ou plus tard. — (Michel Tournaire, Le Bonheur d’être mère : La Grossesse après 35 ans, Éditions Odile Jacob, 2007, page 169)
    • Ajoutez à cela des injections d’œstrogènes, histoire de déclencher les naissances au moment voulu, puis, le jour J, une piqûre d’ocytocine afin d’accélérer les contractions et l’éjection du lait, le tout complété par une dose de spasmolytique et de vasoconstricteur. — (« Truies : Le porc de l’angoisse », Malbouffe, le dico, Les Dossiers du Canard enchaîné no 147, avril 2018, page 81)
  4. (Absolument) (Linguistique) Réduction ou réunion de deux voyelles, de deux syllabes en une seule.
    • Les mots Août \ut\, eau \o\, et paon \pɑ̃\ sont des contractions.
    • Dans toutes les langues, il y a beaucoup de mots formés par contraction.
  5. (Absolument) (Grammaire) Réduction de la graphie d’un mot en supprimant des lettres à l’intérieure de celui-ci, en conservant une ou plusieurs lettres initiales et une ou plusieurs lettres finales.
    • Les abréviations par contraction portent surtout sur les mots philosophe (ph’e […]) et philosophie (phie […]). — (Denis Foulechat, Le Policratique de Jean de Salisury, Droz, 1994, page 25)
    • Rappelons en peu de mots les différentes manières d’abréger employées depuis les temps anciens. On abrégeait, 1o par sigles ; 2o par signes mis à la place des mots entiers ; 3o par contraction ; 4o par suspension ; 5o par lettres supérieures aux mots ; 6o par lettres conjointes, enclavées et monogrammatiques. — (Jacques-Paul Migne, Encyclopédie théologique, tome 42, 1866, s.v. Abréviations)
  6. (Figuré) (Économie) Diminution du PIB sur une période définie.
    • Un pays est techniquement dit en récession après deux trimestres consécutifs de contraction. Les économistes interrogés par Reuters s'attendent en moyenne à une faible croissance de 0,1% en juillet-septembre, après une contraction de 0,2% en avril-juin. Leurs estimations s'échelonnent d'une contraction de 0,2% à une croissance de 0,3% pour la statistique qui sera publiée vendredi. — (Michel Gripon, Les Éditos du Griffonaute : un autre œil sur la finance, vol. 11, 2ème semestre 2014, éditions Lulu (lulu.com), p. 342)

Nom commun

contraction

  1. Contraction.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONTRACTION. n. f.
T. de Physique. Resserrement, par opposition à Dilatation. Contraction des corps. En termes de Physiologie, il signifie Resserrement instantané des muscles. La systole du cœur consiste dans la contraction de cet organe. Les contractions du cœur chassent le sang dans les artères. Une grande contraction de nerfs. Contraction des traits, contraction du visage, État de la face dans lequel les traits sont contractés, et qui exprime la souffrance, la colère, etc. Il tâchait de se contenir, mais sa colère se trahissait par la contraction de ses traits. En termes de Grammaire, il signifie Réduction ou réunion de deux voyelles, de deux syllabes en une seule, comme dans les mots Août, paon, faon, Laon, qu'on prononce, Oût, pan, fan, Lan. Dans toutes les langues, il y a beaucoup de mots formés par contraction.

Littré (1872-1877)

CONTRACTION (kon-tra-ksion ; en poésie, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Resserrement, rapprochement des molécules d'un corps, qui a pour résultat de diminuer le volume en augmentant la densité.

    Terme de physique. Contraction de la veine fluide, resserrement qu'éprouve la colonne liquide qui s'échappe d'un orifice percé en mince paroi, peu après sa sortie du vase. La contraction de la veine en réduit le diamètre aux deux tiers ou aux 5/8 environ de celui de l'orifice.

  • 2 Terme de physiologie. Raccourcissement produit par la contractilité. Force de contraction. Ce sont les contractions du cœur qui chassent le sang dans les artères. Le style [de la fleur], jusqu'alors emprisonné, s'élançait au dehors par la contraction de l'anthère, et se chargeait, en passant, de la poussière fécondante, Bonnet, Contempl. de la nature, 10e part. ch. 33. Cet aspect la fit frémir ; je vis ses traits s'altérer, ses regards s'en détourner avec une espèce d'horreur, et ses bras en contraction se roidir pour le repousser, Rousseau, Hél. VI, 11.

    Contraction des traits, état de la face dans lequel les traits sont tirés, et qui exprime soit la colère, soit la répugnance, soit l'horreur. La contraction des traits de l'empereur et son irritation firent juger de sa souffrance ; mais en lui la politique était une seconde nature qui bientôt imposait silence à la première, Ségur, Hist. de Nap. VI, 5.

  • 3 Terme de grammaire. Réduction de deux voyelles ou de deux syllabes en une seule. Lotharinge, nommée depuis par contraction Lorraine, Voltaire, Mœurs, 24. L'empressement que l'on a à énoncer la pensée a donné lieu aux contractions et à l'ellipse dans toutes langues, Dumarsais, Mél. gramm. phil. Œuvres, t. V, p. 98.

HISTORIQUE

XIIIe s. Se li contractions est en parties, si li estuet oindre l'eskine deriere par tot le dos, Alebrand, f° 20.

XIVe s. Impositions, contractions ou exactions, Ordonn. des rois de Fr. t. I, p. 593.

XVIe s. Par la contraction du cœur et des arteres, la fuligine est chassée hors, Paré, Introd. 8. Ce sont certaines pointures d'aiguillons, et certaines contractions et dilatations qui reçoivent plus ou moins par raison, Amyot, De la vertu morale, 23.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CONTRACTION, s. f. (terme de Gramm.) C’est la réduction de deux syllabes en une. Ce mot est particulierement en usage dans la Grammaire greque. Les Grecs ont des déclinaisons de noms contractés ; par exemple, on dit sans contraction τοῦ Δημοσθένεος en cinq syllabes, & par contraction Δημοσθένους en quatre syllabes. L’un & l’autre est également au génitif, & signifie de Demosthene. Les Grecs font aussi usage de la contraction dans les verbes. On dit sans contraction ποιέω, facio, & par contraction ποιῶ, &c. Les verbes qui se conjuguent avec contraction, sont appellés circonflexes, à cause de leur accent.

Il y a deux sortes de contractions ; l’une qu’on appelle simple, c’est lorsque deux syllabes se réunissent en une seule, ce qui arrive toutes les fois que deux voyelles qu’on prononce communément en deux syllabes, sont prononcées en une seule, comme lorsqu’au lieu de prononcer Ὀρφέϊ en trois syllabes, on dit Ὀρφεῖ en deux syllabes. Cette sorte de contraction est appellée synchrese. Il y a une autre sorte de contraction que la méthode de P. R. appelle mêlée, & qu’on nomme crase, mot grec qui signifie mêlange ; c’est lorsque les deux voyelles se confondant ensemble, il en résulte un nouveau son, comme τείχεα, muri, & par crase τείχη en deux syllabes. Nous avons aussi des contractions en François ; c’est ainsi que nous disons le mois d’Oust au lieu d’Aoust. Du est aussi une contraction, pour de le ; au pour à le ; aux pour à les, &c. L’empressement que l’on a à énoncer la pensée, a donné lieu aux contractions & à l’ellipse dans toutes les Langues. Le mot générique de contraction suffit, ce me semble, pour exprimer la réduction de deux syllabes en une, sans qu’il soit bien nécessaire de se charger la mémoire de mots pour distinguer scrupuleusement les différentes especes de contractions. (F)

Contraction, en Physique, signifie la diminution de l’étendue des dimensions d’un corps, ou le resserrement de ses parties, par lequel il devient d’un moindre volume, &c. Voy. Condensation.

Contraction pris dans ce sens, est opposé à dilatation. Voyez Dilatation, &c. Chambers.

La plûpart des corps se contractent par le froid, & se dilatent ou se raréfient par la chaleur. Voyez Froid, Chaleur, Raréfaction, &c.

A l’égard du méchanisme par lequel cette contraction & cette dilatation s’operent, c’est ce que les Physiciens veulent expliquer, mais qu’ils ignorent encore, & qu’apparement ils ignoreront long-tems.

Force de Contraction ou force contractive, s’entend de cette propriété ou force inhérente à certains corps, par laquelle, lorsqu’ils sont étendus, ils peuvent se rétablir dans leur premier état. Telle est la force par laquelle une corde à boyau fortement tendue & allongée par ses deux extrémités, se rétablit, dès qu’on la relâche, dans sa longueur naturelle. Voyez Corde, Élastique. (O)

Contraction, (Médecine.) terme de Physiologie. Contraction des muscles, voyez Mouvement musculaire. Contraction du cœur, des arteres, voy. Circulation, Physiologie.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « contraction »

Du latin contractio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. contraccio ; espagn. contraccion ; ital. contrazione ; du latin contractionem, de contractus, resserré (voy. CONTRACTE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « contraction »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
contraction kɔ̃traksjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « contraction »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « contraction »

  • La timidité est une contraction de la sensibilité, une crampe de l'esprit. De Henri de Régnier / Donc...
  • Un baiser est la juxtaposition anatomique de deux muscles orbiculaires en état de contraction. De Cary Grant
  • Le coeur est le seul muscle strié dont la contraction échappe à la volonté. De Jennifer Kouassi / Pourvu que tu m'aimes
  • Huit forces soutiennent la Création : Le mouvement et l'immobilité La solidification et la fluidité L'extension et la contraction L'unification et la division. De Morihei Ueshiba
  • https://www.capital.fr/entreprises-marches/fitch-anticipe-toujours-une-contraction-de-4-6-de-leconomie-mondiale-cette-annee-1374086 Capital.fr, Fitch anticipe toujours une contraction de 4,6% de l'économie mondiale cette année - Capital.fr
  • La situation semble plus que préoccupante pour les pays du G5 Sahel, sous l’ère de la pandémie de la Covid 19. Même s’il serait exagéré de parler de récession économique, les activités économies sont au ralenti dans la plupart de ces pays. «Au-delà de son lourd bilan humain et sanitaire, la pandémie affecte gravement les économies des pays du G5 Sahel déjà fragiles, avec un risque de contraction sérieuse du Produit Intérieur Brut (PIB) pouvant aller, pour certains Etats, de 7% à 8% en 2020», ont déclaré les Chefs d’Etat membres du G5 Sahel, qui ont tenu un sommet ce mardi 30 juin à Nouakchott (Mauritanie), sur invitation du Président Mohamed Cheikh El Ghazouani, Président de la République islamique de Mauritanie et Président en exercice du G5 Sahel. A Financial Afrik, Covid 19: le G5 Sahel craint des risques de contraction de 7 à 8% dans son espace | Financial Afrik
  • La Banque de Thaïlande (BoT) a maintenu sans surprise son taux directeur à 0,50% et a revu à la baisse ses prévisions de PIB pour 2020. La BoT prévoit désormais une contraction de 8,1%, contre 5,3% prévue en mars. , La banque de Thaïlande prévoit une contraction record pour 2020 | lepetitjournal.com
  • BERLIN - Le secteur industriel allemand a subi en juin une nouvelle contraction de l'activité, montrent les résultats définitifs de l'enquête d'IHS Markit auprès des directeurs d'achats, mais les usines de la première économie d'Europe ont poursuivi leur redémarrage après la phase de confinement des mois précédents. Investir, Europe/PMI-La reprise progressive de l'activité manufacturière se confirme, Actualité des marchés - Investir-Les Echos Bourse
  • D'un trimestre sur l'autre, le produit intérieur brut (PIB) du Japon a diminué de 0,6% selon les statistiques définitives, contre une contraction de 0,9% en lecture préliminaire. BFM Bourse, Japon : La contraction du PIB revue à -2,2% au premier trimestre - BFM Bourse
  • (AOF) - L'économie mondiale devrait enregistrer une contraction de 4,9 % en 2020 contre -3% en avril 2020, a annoncé le Fonds monétaire international. Ce dernier a intitulé son rapport : " Une crise sans précédent, une reprise incertaine". La pandémie de Covid-19 a eu un impact plus négatif que prévu sur l'activité au cours du premier semestre de 2020, et la reprise devrait être plus progressive que prévu. En 2021, la croissance mondiale devrait rebondir à 5,4 % contre 5,8% prévu en avril. Capital.fr, Le FMI plus pessimiste sur économie mondiale, dont la contraction devrait atteindre 4,9% - Capital.fr

Images d'illustration du mot « contraction »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « contraction »

Langue Traduction
Anglais contraction
Espagnol contracción
Italien contrazione
Allemand kontraktion
Chinois 收缩
Arabe التقلص
Portugais contração
Russe сокращение
Japonais 収縮
Basque uzkurtu
Corse cuntrazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « contraction »

Source : synonymes de contraction sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « contraction »

Partager