La langue française

Crampe

Définitions du mot « crampe »

Trésor de la Langue Française informatisé

CRAMPE1, subst. fém.

A.−
1. Forte contraction involontaire, spasmodique, douloureuse et paralysante de certains muscles ou groupes de muscles, généralement de courte durée et souvent due à un trouble fonctionnel (fatigue, trouble métabolique, vasculaire, etc.). Crampe musculaire; avoir une crampe au bras, au mollet; être pris de crampes; les membres noués, tordus de crampes. Il avait (...) des crampes, des spasmes et des élancements dans les flancs (A. France, Chemise,1909, p. 171).Elle ne pouvait répondre. Une crampe lui serrait le gosier, l'étranglait (Martin du Gard, Thib.,Été 1914, 1936, p. 175):
1. On regardait se former des crampes, des boules de muscles crispés, sous la peau mince et sans graisse. Il suffisait de fléchir l'avant-bras, la jambe, pour que surgît au mollet, au jarret, au biceps, la crampe, la torture de cette espèce de nœud de muscle qu'amène le surmenage. Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 362.
Crampe fonctionnelle ou professionnelle. « Trouble tonique occasionné par un acte musculaire ou un geste bien déterminé et toujours identique, observé fréquemment dans les professions où se produit une répétition des mêmes gestes » (Méd. Biol. t. 1, 1970). Synon. spasme fonctionnel, professionnel, de fatigue.
Crampe des écrivains. « Crampe douloureuse de la main susceptible de se produire chez un individu au cours de l'activité graphique » (Méd. Biol. t. 1, 1970). La crampe des écrivains paresseux (Renard, Journal,1903, p. 800).
Rem. On rencontre ds la docum. un emploi anal. de crampe pris au sens de tension intellectuelle ou psychol. Des sortes de crampes psychiques qui simulent la persévérance (Mounier, Traité caract., 1946, p. 409).
2. P. ext. Toute douleur de type spasmodique. Crampe abdominale, gastrique, intestinale. Elle commençait à souffrir de crampes d'estomac et d'intestins (Du Bos, Journal,1923, p. 328).
B.− Au fig.
1. Fam. Personne ou chose importune, ennuyeuse. La sale crampe, non pas de jouer son rôle, mais justement le rôle qui dégoûte! (Bernanos, Soleil Satan,1926, p. 105):
2. Ah! ça pouvait devenir drôle quand même un curé pareil... ah! la chienlit! ah! quel bouzin! quelle sale engelure!... quel sale chiot!... quelle crampe!... Céline, Mort à crédit,1936, p. 672.
2. Loc. arg. (avec le sens de « raideur »). Tirer sa crampe.
a) « S'enfuir, s'évader » (Esn. 1966).
b) Accomplir l'acte sexuel. Ce qui manque, dit-il, c'est un bobinard. − Tu pourrais tirer ta crampe à six heures du matin? demanda Charlot avec indignation (Sartre, Mort ds âme,1949, p. 46).
Rem. 1. On rencontre, dans la lang. arg., les dér. suiv. : a) Crampage, subst. masc.; crampette, subst. fém. Copulation. b) Cramper, verbe intrans. α) S'arquer en arrière, la nuque aux talons. β) Accomplir l'acte sexuel. γ) Emploi pronom. Se cramponner; s'évader. 2. On rencontre chez Céline, Mort à crédit, 1936, p. 137, le subst. fém. crampée. Érection. Je voyais plus que des bites, des culs, des bateaux, des voiles... Le linge sur les cordes à flotter ça me foutait des crampées terribles... Ça gonfle... Ça provoque... tous les pantalons des voisines.
Prononc. et Orth. : [kʀ ɑ ̃:p]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. Av. 1105 judéo-fr. cranpe (Raschi, éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, no268); mil. xiiies. crampe « contraction musculaire » (Huon Le Roi, Abecés, 315 ds T.-L.). B. Début xiiies. adj. mains cranpes (Miracle de Sardenai, éd. G. Raynaud ds Romania, t. 11, 536, 327); ca 1223 goute crampe (H. d'Andeli, Bataille des vins, éd. A. Héron, 25, 56). C. 1690 « crampon » (Fur). A, du subst. a. b. frq. *krampa, que l'on peut déduire du m. néerl. crampe, néerl. cramp, m. b. all. krampe et de l'all. Krampf « crampe » (Verdam; Falk-Torp). B, de l'adj. a. b. frq. *kramp que l'on peut déduire de l'a. h. all. kramph « recourbé » et de l'a. nord. krappr « étroit, grêle » (Graff t. 4, col. 597; De Vries Anord.). C, réfection de crampon*. Fréq. abs. littér. : 139.

CRAMPE2, subst. fém.

A.− FOND., au plur. Dispositif permettant de serrer ensemble deux parties d'un moule (d'apr. Bader-Th. 1962).
B.− MAR. Crampe à chambrière. Pièce de fer en forme d'équerre servant à maintenir un mât sur ses tins pendant qu'on le travaille (d'apr. Bonn.-Paris 1859).
C.− Région. (Canada). Anneau d'une fermeture à cadenas. Le coffre était fermé, mais le cadenas ouvert, pendait à la crampe de cuivre (Frère Marie-Victorin, Récits Laurentiens,Montréal, éd. Lidec, Inc., 1942 [1919], p. 102).
Prononc. et Orth. : [kʀ ɑ ̃:p]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Cf. crampe1. Bbg. Boulan 1934, p. 138. − Gottsch. Redens 1930, p. 171. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 105.

Wiktionnaire

Nom commun 1

crampe \kʁɑ̃p\ féminin

  1. Contraction spasmodique, douloureuse qui se fait sentir principalement à la jambe et au pied.
    • On fit usage, avec un succès alternatif, des eaux minérales de Selters et d’autres remèdes lénitifs pour les crampes, suivant la nature des choses; mais aussitôt que la malade s'apperçut de quelqu’amélioration, tous les remèdes furent mis de côté. — (Chevalier Joseph de Vering, Manière de guérir la maladie scrofuleuse, chap. XVI : Histoires de Maladies, §. 9 : Phtisie scrofuleuse chronique arrêtée dans son développement, Vienne (Autriche) : Librairie de la Congrégation Méchitariste, 1832, page 246)
    • J'avançai en rampant comme je pouvais vers un coin pour y appuyer mon dos et soulager mes épaules tordues par des crampes. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
  2. (Par extension) Toute douleur spasmodique.
    • C'est une sorte de psychisme, tout comme l'agora-phobie ou la crampe des écrivains, devenue après l'emploi de la machine à écrire, la crampe des dactylographes. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Crampe d’estomac, Contraction douloureuse dans la région de l’estomac.

Nom commun 2

crampe \kʁɑ̃p\ féminin

  1. Fermeture de moule.
  2. (Canada) Fermeture de cadenas.

Nom commun 3

crampe \kʁɑ̃p\ féminin

  1. (Belgique) Barre à mine.

Forme de verbe

crampe \kʁɑ̃p\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe cramper.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe cramper.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe cramper.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe cramper.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe cramper.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CRAMPE. n. f.
Contraction spasmodique, douloureuse qui se fait sentir principalement à la jambe et au pied. Il lui prit une crampe, il fut saisi par une crampe en nageant. Être pris de crampes. Avoir des crampes. Crampe d'estomac, Contraction douloureuse dans la région de l'estomac.

Littré (1872-1877)

CRAMPE (kran-p') s. f.
  • 1Contraction involontaire et douloureuse, de muscles isolés. Avoir des crampes. Il lui prit une crampe.

    Autrefois on disait aussi goutte-crampe.

    Fig. Avoir la crampe, être lent. N'avoir pas la crampe, être vif, être éveillé sur ses intérêts.

  • 2Crampe nerveuse de l'estomac, ou, simplement, crampe d'estomac, douleur vive qui a son siége dans les parois de ce viscère.

    Crampes, douleurs que les femmes en couches ressentent souvent dans les membres abdominaux, lorsque la tête de l'enfant s'engage au détroit abdominal.

    Crampe des écrivains, affection consistant en une inaptitude de certains muscles des doigts de la main, le pouce, l'indicateur, à se contracter régulièrement pour retenir et diriger une plume, pour appuyer sur les touches d'un piano, etc.

HISTORIQUE

XIIIe s. Luxure n'est de riens endormie ne crampe ; Partout queurt [court], partout monte, partout gravist et rampe, J. de Meung, Test. 1753. Vos alez en estei si joint, Et en yver alez si cranche, Rutebeuf, 211.

XVe s. Mais la crance Ont ceulx dehors, s'il est qui y prent garde, Deschamps, Administ. de l'hôtel du prince.

XVIe s. D'Alvian tint, Petillan recula ; Aussi l'on dit en la gloire qu'il a Que son cheval n'eut pas la goutte grappe En Aignadel…, Marot, J. V, 139. La goutte grampe est une espece de convulsion, faite d'une matiere flatulente, par le moyen de laquelle souventesfois le col, les bras et jambes sont par une grande force retirées, ou estendues, causant une extresme douleur, non toutesfois de longue durée, Paré, XXI, 29.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CRAMPE, s. f. (Medecine.) espece d’engourdissement ou de convulsion, accompagnée d’une douleur violente, mais passagere, & que le simple frottement emporte. Les muscles de la jambe & de la cuisse sont les siéges les plus ordinaires de cette maladie. Voyez l’histoire générale des maladies convulsives ou spasmodiques, an mot Spasme. Ce mot vient de l’allemand krampff, qui signifie la même chose. (b)

Crampe, (Maréchall.) même maladie que la précédente, qui prend au jarret des chevaux, qui leur fait traîner la jambe pendant cinquante à soixante pas en sortant de l’écurie, & qui se dissipe par le mouvement. (V)

Crampe, (Géog. mod.) petite riviere d’Allemagne, dans le duché de Poméranie.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « crampe »

Du vieux-francique *krampa[1] ; à comparer avec le néerlandais kramp, l’allemand Krampf.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Picard, kranke ; de l'anc. allem. krampf, du même radical que crampon (voy. ce mot). Crampe, cranche, crance, grampe, et même grappe, sont toutes formes d'un même mot qui était adjectif : estre crampe, avoir les membres contractés, engourdis, avoir la goutte crampe, etc.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « crampe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
crampe krɑ̃p

Évolution historique de l’usage du mot « crampe »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « crampe »

  • Le silence n'arrange rien, ni les nerfs, ni les crampes. A force de durer, c'est une maladie aussi. De Dominique Muller / Les Filles prodigues
  • La timidité est une contraction de la sensibilité, une crampe de l'esprit. De Henri de Régnier / Donc...
  • Les idées fixes sont comme des crampes, par exemple au pied... Le meilleur remède, c'est de marcher dessus. De Sören Kierkegaard / Journal
  • L'huile du fouet est le meilleur remède contre les crampes de la paresse. De Proverbe anglais
  • Il y a ensuite les risques spécifiques de la natation. La crampe du mollet en pleine mer n’est pas toujours simple à gérer… La déshydratation par le fait qu’on éprouve beaucoup moins la soif dans l’eau. Atlantico.fr, Fermetures ou restrictions sur les piscines post-Covid : l’été de la nage en eaux sauvages est devant nous (mais attention aux risques) | Atlantico.fr
  • Parmi les causes de crampes musculaires, on retiendra l'origine métabolique: la surproduction d'acide lactique, et à la suite de la perte d'eau (déshydratation), la perte de métabolites comme le sodium ou le potassium. Slate.fr, Pourquoi la consommation d'alcool provoque des crampes | Slate.fr
  • Un homme qui fait de la course à pied met ses mains sur son abdomen après avoir ressenti une crampe. Radio-Canada.ca, Pourquoi a-t-on parfois une crampe sur le côté de l'abdomen quand on court? | Zone active | Radio-Canada.ca
  • Les crampes musculaires sont un problème très fréquent chez les personnes sportives. Elles peuvent survenir à la jambe, au bras, au mollet, dans le dos, au pied après un effort sportif ou à cause d'un manque de potassium par exemple... S'il n'existe pas de traitement pour les faire disparaître, il existe des remèdes pour les soulager. Le point avec le Dr Douglas Levy Biau, médecin du sport. , Que faire en cas de crampe musculaire ?
  • La France vaut mieux que nos certitudes vieillies et nos crampes partisanes. De Bernard Kouchner / Journal Du Dimanche - 15 Avril 2007
  • Douleur intense aux orteils ou aux mollets, aïe, les crampes arrivent incognito et font super mal. Les responsables ? Souvent des carences en magnésium et en potassium. Alors, hop, on revoit son alimentation pour limiter leur apparition.  PARENTS.fr, Je mange quoi pour éviter les crampes | PARENTS.fr
  • Qu’est-ce que j’aurais pu faire pour empêcher cette crampe musculaire ? C’est une question courante chez les athlètes. Les crampes musculaires sont des contractions musculaires involontaires et intensément douloureuses que presque tous les athlètes ont connues à un moment donné. Certaines personnes les éprouvent souvent et semblent simplement sujettes à des crampes musculaires. 360sport, Les différentes manières d’éviter les crampes musculaires - 360sport
  • Il existe une différence entre l'épuisement dû à la chaleur et le coup de chaleur. Chez la personne qui souffre du premier, elle aura tendance à suer abondamment pour tenter d'évacuer la chaleur. Elle pourrait souffrir de crampe musculaire, de maux de tête, de nausée, de fatigue et d'étourdissement. La température interne peut atteindre 40°C. Salut Bonjour, Le pire ennemi de l'été : le coup de chaleur | Salut Bonjour
  • Contractures douloureuses, la crampes musculaires surviennent dans des circonstances diverses, notamment après un effort. Voici les erreurs à éviter, les conseils pour limiter le phénomène et éliminer la crampe quand elle apparaît. Futura, Crampes musculaires : comment les éviter ?
  • Laissons le doute s'installer, car cela n’empêchera pas certains de pédaler sans prévoir une crampe. midilibre.fr, Coronavirus : Leicester, Lisbonne... ces villes d'Europe qui se reconfinent - midilibre.fr

Traductions du mot « crampe »

Langue Traduction
Anglais cramp
Espagnol calambre
Italien crampo
Allemand krampf
Chinois 抽筋
Arabe شد عضلي
Portugais cãibra
Russe судорога
Japonais けいれん
Basque cramp
Corse crampu
Source : Google Translate API

Synonymes de « crampe »

Source : synonymes de crampe sur lebonsynonyme.fr

Crampe

Retour au sommaire ➦

Partager