La langue française

Gonflement

Sommaire

  • Définitions du mot gonflement
  • Étymologie de « gonflement »
  • Phonétique de « gonflement »
  • Citations contenant le mot « gonflement »
  • Traductions du mot « gonflement »
  • Synonymes de « gonflement »
  • Antonymes de « gonflement »

Définitions du mot gonflement

Trésor de la Langue Française informatisé

GONFLEMENT, subst. masc.

A. −
1. Action ou fait d'augmenter en volume; résultat de cette action.
a) [Le compl. désigne une chose extensible, flexible] Synon. distension, grossissement, remplissage.Le gonflement, le développement rapide des boutons et des feuilles (Crèvecœur, Voyage, t. 2, 1801, p. 365).Sa robe s'évasa autour d'elle (...) le gonflement de l'étoffe se crevait de place en place (Flaub., MmeBovary, t. 1, 1857, p. 147) :
1. À chaque gonflement de la vague enflée comme un poumon, ces fleurs, baignées, resplendissaient; à chaque abaissement elles s'éteignaient; mélancolique ressemblance avec la destinée. Hugo, Travaill. mer,1866, p. 282.
TECHNOL. Les piqueurs établissent (...) un troussage avec des planches et des étais, afin d'éviter que le gonflement ne fasse éclater la houille (Haton de La Goupillière, Exploitation mines,1905, p. 711).On ne saurait aller trop loin dans [la] (...) voie de l'amincissement [des parois de l'obus], en raison du gonflement qui tend à se produire au départ (Paloque, Artill.,1909, p. 117).Le derme conservera un potentiel de gonflement plus élevé, il sera plus sensible à l'action de l'eau bouillante et aura une plus grande affinité pour les matières tannantes (Bérard, Gobilliard, Cuirs et peaux,1947, p. 32).
b) [Le compl. désigne le corps, une partie du corps] Synon. hypertrophie, tumescence, turgescence.Les animaux qui respirent par un poumon sont assujettis à des gonflemens et des resserremens alternatifs (Lamarck, Philos. zool., t. 2, 1809, p. 31).Une dilatation des narines, un gonflement de lèvres où paraissait la bête (Malraux, Espoir,1937, p. 672).Le gonflement violet tendre des paupières aussi voluptueuses qu'un sein alourdi (Abellio, Pacifiques,1946, p. 318) :
2. Un mode de fouissage particulièrement répandu (...) chez les mollusques, fait appel à des mouvements de gonflement et de dégonflement, associés à une alternance d'allongement et de rétraction portant soit sur la totalité du corps, soit sur une partie de celui-ci... J.-M. Pérès, Vie océan,1966, p. 74.
PATHOL. Synon. ballonnement, bouffissure, boursouflure, enflure, œdème, tuméfaction.Les gonflemens et les abcès aux glandes parotides (Geoffroy, Méd. prat.,1800, p. 34).Le gonflement suspect, la flétrissure bouffie particulière aux malades de son espèce (Bernanos, Joie,1929, p. 637).Cette accumulation de liquide réactionnel provoque un gonflement et une augmentation de volume (Garcin, Guide vétér.,1944, p. 13).
2. Littér. Ligne, forme arrondie. Synon. bombement, renflement.Les gonflements et les saillies mouvantes des figures de Rubens (Hourticq, Hist. art, Fr., 1914, p. 447).L'élévation d'une coupole sur des coupoles, les gonflements superposés de dômes (Valéry, Variété [I], 1924, p. 266).
B. − Au fig.
1. [Le compl. désigne une chose abstr.] Augmentation du nombre de quelque chose. Les effectifs du corps expéditionnaire (...) sont passés de 144 000 hommes (...) à 170 000 (...). Cet indispensable gonflement ayant été acquis, grâce aux efforts du maréchal de Lattre (Figaro,19-20 janv. 1952, p. 9, col. 1).
2. [Le compl. désigne une pers., son état psychique] Intensification des impressions, des émotions, plénitude des sentiments. L'ivresse et le gonflement de cœur du jeune homme (...) entouré et aimé de trois femmes (Sainte-Beuve, Portr. contemp., t. 1, 1832, p. 491).Discuter du sort des travailleurs aux quatre coins de la province (...), sentir le monde rouler autour de soi, c'était un continuel gonflement de vanité, pour lui, l'ancien mécanicien (Zola, Germinal,1885, p. 1328).Dans cette ardeur et dans ce bouillonnement, dans ce gonflement et dans ce tumulte [l'affaire Dreyfus], une vertu était au cœur (...) la vertu de charité (Péguy, Notre jeun.,1910, p. 114).
Prononc. et Orth. : [gɔ ̃fləmɑ ̃]. Ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1561 « état de ce qui est gonflé » (Du Pinet, Dioscoride, V, 40, éd. 1605 ds Delb. Notes mss). Dér. de gonfler*; suff. -ment1*. Fréq. abs. littér. : 145.

Wiktionnaire

Nom commun

gonflement \ɡɔ̃.flə.mɑ̃\ masculin

  1. État de ce qui est gonflé.
    • L’inflammation consécutive peut en même temps, déterminer le gonflement des ganglions sous-glossiens. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • La proportion nécessaire pour empêcher le gonflement dépend de la nature de la houille, du degré de finesse du poussier, du degré de finesse de l’infusible, de la densité apparente du mélange et de la loi de chauffage. — (La Vie technique et industrielle, 1926, vol.8, p.237)
    • Ce soir là elle se fit douce et souriante, docile, […]. Et c'est au maximum de la turgescence, alors que le gonflement emplissait ses lèvres, qu'elle planta violemment ses incisives dans le sexe de son prédateur. — (Marko Goldschmidt, Rendez-vous, dans Alexia , part. 2 de : Je suis curieuse: Nouvelles, Éditions Edilivre, 2016, p. 98)
  2. (Figuré) Augmentation.
    • Le gonflement des prix.
    • Le gonflement des effectifs.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GONFLEMENT. n. m.
État de ce qui est gonflé. Gonflement d'estomac. Le gonflement de la peau.

Littré (1872-1877)

GONFLEMENT (gon-fle-man) s. m.
  • État de ce qui est gonflé. Gonflement de rate.

    Synonyme vulgaire de tympanite.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gonflement »

Dérivé de gonfler avec le suffixe nominal -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Gonfler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « gonflement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gonflement gɔ̃flǝmɑ̃

Citations contenant le mot « gonflement »

  • «La réponse immunitaire provoquerait alors un œdème de cette zone, tout en laissant intacts les neurones impliqués dans l’olfaction. Une fois le virus éliminé, le gonflement régresserait, résument deux chercheurs anglais dans le média The Conversation. Les molécules aromatiques pourraient alors à nouveau atteindre leurs récepteurs, et l’odorat se trouverait donc ainsi rétabli.» Le Temps, Covid-19: la perte d’odorat probablement temporaire - Le Temps
  • Les ballonnements se manifestent par le gonflement du ventre suite à l'accumulation de gaz dans l'intestin ou l'estomac. Ce gaz provient majoritairement de la fermentation de certains aliments mais aussi de l'air avalé en mangeant ou en mâchant un chewing-gum. , Ces aliments du quotidien qui font gonfler le ventre - Sputnik France
  • Vive, la douleur d’une piqûre d’abeille, contrairement à celle d’une guêpe, passe rarement inaperçue, a fortiori lorsque la zone est bien choisie : visage, paume de la main, creux de l’aisselle… Généralement, la douleur localisée s’accompagne pendant quelques jours d’un léger gonflement, d’une rougeur et d’une inflammation à l’endroit de la piqûre. Doctissimo, Piqûre d'abeille : que faire ? - Doctissimo
  • gonflement de la langue, des lèvres, de la gorge ou des yeux , Vendée : des piqûres de guêpes conduisent un homme de 39 ans à l'hôpital | Le Journal des Sables
  • Cette anosmie, apparue soudain, disparue tout aussi vite en une ou deux semaines, laisse la plupart du temps des séquelles : on n’a pas retrouvé totalement l’odorat. Les médecins notent, à travers les scanners du nez et des sinus, un gonflement tissulaire, voire la présence de mucus. Mais rien n’affecte les sinus. EcoRéseau Business, EcoRéseau Business | On a compris l’anosmie causée par le virus
  • La plupart du temps, la morsure n’est pas douloureuse. Il arrive toutefois, dans de très rares cas, qu’une réaction cutanée se manifeste par un gonflement de la peau, une boursouflure, voire un léger œdème pouvant s’accompagner de démangeaisons. Contrairement au venin d’abeille qui peut entraîner des réactions allergiques, le venin d’une araignée n’est pas allergène.  Doctissimo, Piqûre d’araignée : photos, allergie et les bons réflexes à adopter - Doctissimo

Traductions du mot « gonflement »

Langue Traduction
Anglais swelling
Espagnol hinchazón
Italien rigonfiamento
Allemand schwellung
Chinois 肿胀
Arabe تورم
Portugais inchaço
Russe припухлость
Japonais 腫れ
Basque hantura
Corse inflamazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « gonflement »

Source : synonymes de gonflement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « gonflement »

Partager