La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « contorsion »

Contorsion

Variantes Singulier Pluriel
Féminin contorsion contorsions

Définitions de « contorsion »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONTORSION, subst. fém.

A.− [À propos d'une pers.] Mouvement désarticulé et violent, d'origine généralement interne, qui tord les membres et les muscles. Contorsion comique, d'agonie :
1. ... une espèce de frénésie saisit soudainement l'Espagnol, qui se mit à taper des pieds, à protester, à gesticuler. Puis, s'arrêtant, voilà notre homme qui pâlit, se démène, et fait cent contorsions,... Bourges, Le Crépuscule des dieux,1884, p. 298.
En partic. Crispation exagérée du visage sous l'effet de la joie, de la douleur. Les contorsions de la bouche. (Quasi-)synon. grimace.La perpétuelle contorsion des muscles de la face (R. Martin du Gard, Les Thibault,La Mort du père, 1929, p. 1279).
ARTS PLASTIQUES. Mouvement excessivement accusé du corps ou du visage. Les primitifs (...) par cette immobilisation des traits essentiels du modèle atteignent, mieux que par contorsions, moues et grimaces, à l'apogée du sublime pictural (Lhote, Peint. d'abord,1942, p. 44).
P. anal. [À propos d'animaux ou de plantes] Déchiqueter de malheureux insectes (...) pour le plaisir de voir leurs contorsions grotesques (R. Rolland, Jean-Christophe,L'Adolescent, 1905, p. 266).Des arbres dépouillés ne montrent plus que des espèces de membres et des contorsions (Barbusse, Le Feu,1916, p. 332).
B.− P. métaph. et/ou au fig. [À propos d'un état psychol., du caractère, etc.]
1. Agitation, tourment de l'esprit. Les contorsions sentimentales du décadent (Mounier, Traité du caractère,1946, p. 120).
− Domaine de l'expression.Expression maniérée et tortueuse. Contorsions poétiques (cf. Musset, Lettres de Dupuis et Cotonet,1836, p. 672 et Benda, La France byzantine, 1945, p. 171).Les contorsions de l'anecdote (Lhote, Peint. d'abord,1942, p. 176).Ce galbe pur [du style], cette élégante sobriété, si difficilement compatibles avec les contorsions, les piétinements, les subtilités alambiquées ou les lourdeurs embourbées du psychologique (N. Sarraute, L'Ère du soupçon,1956, p. 13).
2. Absence de naturel. (Quasi-)synon. hypocrisie :
2. On impute à orgueil tout effort de redressement. Comme si l'on ne pouvait, sans prosternement et tout en se tenant droit, rester modeste! Ou comme si cette modestie naturelle ne valait pas celle obtenue par contorsion! Gide, Journal,1931, p. 1047.
Rem. On rencontre ds la docum. le subst. masc. contorsionnisme. Fait de se livrer systématiquement à des contorsions. P. métaph. contorsionnisme littéraire (Arts et litt. dans la société contemp., t. 2, 1936, p. 5202). N'est pas attesté ds les dict. gén. des xixeet xxesiècles.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃tɔ ʀsjɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. xives. [ms. du xves.]. contorsion de nerfs (Evr. de Conty, Probl. d'Arist., B.N. 210, fo100eds Gdf. Compl.); 1666 « gestes outrés » (Molière, Misanthrope, acte I, scène 1); 1664 fig. donner quelque contorsion à la vérité (Logique de Port-Royal ds DG). Empr. au lat. class. contortio de même sens. Fréq. abs. littér. : 103.

Wiktionnaire

Nom commun - français

contorsion \kɔ̃.tɔʁ.sjɔ̃\ féminin

  1. Mouvement violent qui procède d’une cause intérieure et qui tord les muscles, les membres d’une personne.
    • Mais la pauvre fille [...] était si compatissante pour les souffrances des animaux que, le plus souvent, voyant les contorsions des poissons qu’elle tirait de la rivière, elle les y remettait… — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Chansons et légendes du Valois, 1854)
    • Une contorsion de tous les membres.
  2. (Gymnastique) Discipline acrobatique pratiquée au cirque et en gymnastique, basée sur des mouvements de flexion et d’extension extrêmes du corps.
    • Ce fut ensuite, par les meilleurs danseurs de l’île, une hupahupa d’une virtuosité inouïe, avec des contorsions presque acrobatiques. Un entraînement datant du plus jeune âge est nécessaire pour bien exécuter cette danse. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • C'est à cette dernière catégorie qu'appartiennent les hommes-serpents dont le genre fut créé par Klischnigg vers 1850, et les hommes-grenouilles. Les plus spectaculaires de leurs contorsions consistent à passer la tête entre les jambes, ou à la tourner totalement vers l'arrière par une rotation lente de la colonne vertébrale. — (Roland Auguet, Histoire et légende du cirque, Éditions Flammarion, 1974, p. 117)
  3. Grimaces et gestes forcés que certaines gens font quelquefois en parlant avec véhémence, ou autrement.
    • Un orateur qui se démène et qui fait des contorsions continuelles.
    • Les minauderies et les contorsions de cette femme la rendent ridicule.
  4. (Peinture, Sculpture) Attitude outrée, mouvement forcé des membres ou des traits du visage.
  5. (Figuré) Exercice alambiqué de rhétorique pour tenter d’arriver à démontrer quelque chose.
    • Peuvent-ils être loyaux au point de cautionner les graves allégations du président suivant lesquelles tout le système est corrompu? Je ne m’étonne plus, depuis longtemps, des contorsions de certains politiciens, mais je suis curieux de voir jusqu’où ils sont «flexibles». — (Luc Laliberté, Le mirage rouge, Le Journal de Québec, 6 novembre 2020)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONTORSION. n. f.
Mouvement violent qui procède d'une cause intérieure et qui tord les muscles, les membres d'une personne. La contorsion des bras. Une contorsion de tous les membres. Il se dit aussi des Grimaces et des gestes forcés que certaines gens font quelquefois en parlant avec véhémence, ou autrement. Un orateur qui se démène et qui fait des contorsions continuelles. Les minauderies et les contorsions de cette femme la rendent ridicule. Il signifie également, en termes de Peinture et de Sculpture, Attitude outrée, mouvement forcé des membres ou des traits du visage.

Littré (1872-1877)

CONTORSION (kon-tor-sion ; en poésie, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Action de tordre. La contorsion de son épée, Sévigné, 493.
  • 2Contraction irrégulière des muscles, torsion des membres.

    Terme de peinture. Attitude forcée, expression outrée dans une figure.

    Fig. C'est là la première contorsion qu'il faut donner à son esprit, Bossuet, Nouv. myst. 10. Il fallait que Fabroni ou Campanelle fût confondu ; du moins il aurait fallu donner d'étranges contorsions à leurs horoscopes pour les concilier, Fénelon, XIX, 414.

  • 3 Par extension, geste ou mouvement déréglé, ridicule, exagéré. Il [le roi d'Égypte] essaye [de tendre l'arc], il fait des contorsions qui excitent le rire, Voltaire, Babyl. 1. Tous les efforts que je ferais pour paraître aimable, ne seraient que des contorsions qui me rendraient plus maussade, Courier, Lett. II, 91. Et je ne hais rien tant que les contorsions De tous ces grands faiseurs de protestations, Molière, Mis. I, 1. Vous croyez apprendre à vivre à vos enfants, en leur enseignant certaines contorsions du corps et certaines formules de paroles qui ne signifient rien, Rousseau, Ém. IV.

HISTORIQUE

XVIe s. Quand quelques rouelles de l'espine sont hors de leur place, lors il se fait contorsion de la mouelle, Paré, III, 12. Le patient a grande douleur et contorsion au ventre, Paré, VIII, 34.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CONTORSION, s. f. l’action de tordre ou de tourner une partie du corps hors de sa situation naturelle.

Les danseurs de cordes s’accoûtument dès leur jeunesse aux contorsions de leurs membres, pour rendre les fibres de leurs articulations plus lâches, plus souples, & par-là plus propres pour toutes sortes de postures. Voyez Posture.

On se sert aussi du mot contorsion, pour marquer l’état d’une chose qui est de travers, comme un membre, &c.

La contorsion du cou, ou le torticolis, est occasionnée, selon Nucke, par le relâchement ou la paralysie de l’un des muscles mastoïdiens ; car delà il arrive que son antagoniste, dont l’effort n’est plus contrebalancé, se contracte par sa propre force & tire la tête de son côté. Voyez Paralysie.

Il ajoûte qu’on ne peut remédier trop tôt à cette maladie, & il prescrit dès le commencement des linimens capables de relâcher & de ramollir les fibres, qu’on doit appliquer non-seulement sur le muscle en contraction, mais aussi & principalement sur le muscle paralytique relâché, qui est le siége de la maladie. Chambers. (Y)

Contorsion, en Peinture, se dit des attitudes outrées, quoique possibles, soit du corps soit du visage. Le peintre en voulant donner de l’expression à ses figures, ne leur fait faire souvent que des contorsions. (R)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « contorsion »

Lat. contorsio, de cum, et torsio, torsion.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin contortio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « contorsion »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
contorsion kɔ̃tɔrsjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « contorsion »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « contorsion »

  • Pour les riches il y a le ballet et pour les pauvres les contorsions de la rue. De Marc Gendron / Opération New York
  • Pendant ce temps, les plages à travers le pays étaient bondées hier alors que «l’hibernation» nationale semblait s’achever brutalement. Malgré le verrouillage qui dure officiellement encore deux semaines – et Boris Johnson met en garde contre les « grandes scènes de contorsion » quand ce sera fini (lire notre guide complet des nouvelles règles) – des milliers ont défié les règles de distanciation sociale en se rendant au bord de la mer le jour le plus chaud de l’année jusque là. Voir les photos. Lisez notre liste de choses à faire et à ne pas faire à domicile par temps chaud. Et Mat trouve l’humour dans les dilemmes des vagues de chaleur des travailleurs pour le dessin animé d’aujourd’hui. News 24, Point de presse du jeudi matin: les écoles mettent fin à la distance - News 24
  • Je m’appelle Heejin Diamond, je suis contorsionniste et équilibriste. Je viens de Mongolie et je vis à Paris depuis maintenant dix ans. Artistikrezo, Heejin Diamond : "J'ai appris à sortir de la performance unique et à m'amuser sur scène" - Artistikrezo
  • Avec leur numéro de contorsion, que 20 Minutes vous propose de découvrir en vidéo ci-dessous, ils ont bluffé le jury et le public qui leur ont réservé une ovation debout. , VIDEO. «On aurait dit un truc qui vient d'Ikea»... Un duo contorsionniste bluffe le jury d'«Incroyable talent»
  • Bref, pas de référendum tout de suite, contrairement à ce qu’a promis un autre candidat déclaré, Paul St-Pierre Plamondon. (Pour lui, il s’agit d’une contorsion importante : lors de la dernière course, il s’engageait au contraire à retarder le référendum au moins jusqu’à 2022). Le Journal de Québec, Les contorsionnistes du PQ | Le Journal de Québec
  • Danseurs, chanteurs, humoristes, magiciens, acrobates, dresseurs, artistes mimes, ventriloques, contorsionnistes, jongleurs, poètes, performeurs en tous genres… depuis 2006, ils sont des milliers à avoir un jour foulé cette scène devenue culte dans l’espoir de faire décoller leur carrière. Stars Actu, « La France a un incroyable talent » sur M6 : des frères contorsionnistes vont scotcher le jury ! - Stars Actu
  • Un spectacle coloré où on retrouve comédie, contorsion, jonglerie, équilibre, toujours agrémenté d’un brin de folie. Unidivers, REPORTÉ EN 2021 / Place aux Mômes : Théâtre Gili Gili « Barto » Plougasnou lundi 10 août 2020
  • La politique macronienne du « en même temps » n’a cependant pas marché. Elle n’a pas calmé les tensions et la grogne s’est étendue à la police. L’exercice de contorsion destinée à calmer la rue et répondre à une actualité qui sature les médias a témoigné de la grande fébrilité d’un pouvoir politique de plus en plus impopulaire. Contrepoints, Christophe Castaner lâche la police… et l’État de droit | Contrepoints

Images d'illustration du mot « contorsion »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « contorsion »

Langue Traduction
Anglais contortion
Espagnol contorsión
Italien contorsione
Allemand verrenkung
Chinois 扭曲
Arabe التواء
Portugais contorção
Russe выворачивание
Japonais ゆがみ
Basque contortion
Corse cuntorsione
Source : Google Translate API

Synonymes de « contorsion »

Source : synonymes de contorsion sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « contorsion »

Contorsion

Retour au sommaire ➦

Partager