La langue française

Crispation

Sommaire

  • Définitions du mot crispation
  • Étymologie de « crispation »
  • Phonétique de « crispation »
  • Évolution historique de l’usage du mot « crispation »
  • Citations contenant le mot « crispation »
  • Traductions du mot « crispation »
  • Synonymes de « crispation »
  • Antonymes de « crispation »

Définitions du mot « crispation »

Trésor de la Langue Française informatisé

CRISPATION, subst. fém.

A.− [Correspond à crisper I] Resserrement qui diminue la surface d'un objet en le ridant.
Spéc., MÉGISSERIE. Apparition d'un ensemble de plis et de rides entrecroisés sur la fleur d'une peau soumise à une influence extérieure (chaleur, contact d'un produit chimique, etc.). Synon. grain :
1. ... les non-tanins [contenus dans la solution tannante] permettent l'utilisation de jus forts sans risque de crispation de la peau... Bérard, Gobilliard, Cuirs et peaux,1947, p. 55.
B.− [Correspond à crisper II] Action de (se) crisper; son résultat.
1. Resserrement des muscles sur eux-mêmes. Crispation d'un membre; avoir des crispations dans les jambes. Synon. partiels contraction, crampe.Dans les premiers exercices, l'élève pourra éprouver quelques crispations pour maintenir l'instrument [violoncelle], même un engourdissement des jambes (Lallement, Dyna. instrum. archet,1925, p. 15).Les crispations de son visage montraient seules les souffrances qu'il endurait (Léautaud, Passe-temps,1929, p. 140):
2. Les yeux, sous la visière des casques, se portèrent vers la grande aiguille et chacun éprouva une petite crispation nerveuse. Druon, Les Grandes familles,t. 1, 1948, p. 159.
[Le compl. prép. en de désigne la cause de la réaction musculaire] . Crispation de haine, de peur. La glace de l'armoire lui renvoya son image qu'elle saisit avec une crispation de détresse (Roy, Bonheur occas.,1945, p. 323).
P. métaph. L'apparente crispation de la mousse à même le roc avec ses licteurs (Ponge, Parti pris,1942, p. 35).
2. Au fig. ou p. métaph. [En parlant de faits psychiques]
a) Tension psychique. H. R. Lenormant présenterait au contraire une crispation, une anxiété assez proche de celle des expressionnistes allemands (Arts et litt.,1936, p. 3007).
b) Immobilisation dans une certaine attitude d'esprit. Crispation sur le passé (en politique), crispation sociale (Dict. 5 1973).Les fausses généralisations suivent toujours des crispations de pensée dont un égocentrisme boudeur est l'origine (Mounier, Traité caract.,1946, p. 657).La grâce du jeu consiste dans la possibilité de mettre fin aux crispations, aux scléroses de la vie professionnelle (Jeux et sp.,1968, p. 1163).
c) Vif agacement. [Tout dans son mari] lui donnait des crispations nerveuses (Mérimée, Double mépr.,1833, p. 4).Toutefois rien ne se fait, car c'est l'homme qui est pièce dans cette machine, où le moindre changement produit une émeute des imaginations, et une crispation redoutable (Alain, Propos,1921, p. 245).
Prononc. et Orth. : [kʀispasjɔ ̃]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. 1743 chir. « resserrement de chair à l'approche du feu » (Trév.) d'où 1762 méd. « contraction » (Ac.); 2. 1835 fig. (Ac. : Sa lenteur me donne des crispations). Dér. de crisper*; suff. -(a)tion*. Fréq. abs. littér. : 110.

Wiktionnaire

Nom commun

crispation \kʁis.pa.sjɔ̃\ féminin

  1. Resserrement par lequel certaines choses se contractent en se ridant à la surface.
  2. (Médecine) Contraction qui se produit dans les entrailles, dans les nerfs, etc.
    • Je sentais l'intensité du courant grandir et à mesure ma gorge, mes mâchoires, tous les muscles de mon visage, jusqu'à mes paupières se contacter dans une crispation de plus en plus douloureuse. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
  3. (Par hyperbole) (Familier) Ce qui cause une vive impatience.
    • Sa lenteur me donne des crispations. - La seule vue de cet homme lui cause des crispations.
    • Toute petite, elle a senti que sa mère était une triste déchue ; dès lors, elle l’a aimée davantage et elle a contracté pour jamais une crispation farouche, une sorte de rancune contre le monde en général. — (Léon Frapié, L’orpheline, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 53)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CRISPATION. n. f.
Resserrement par lequel certaines choses se contractent en se ridant à la surface. Il se dit, en termes de Médecine, d'une Contraction qui se produit dans les entrailles, dans les nerfs, etc. Il se dit, par exagération et familièrement, en parlant de Ce qui cause une vive impatience. Sa lenteur me donne des crispations. La seule vue de cet homme lui cause des crispations.

Littré (1872-1877)

CRISPATION (kri-spa-sion ; en poésie, de quatre syllabes) s. f.
  • 1L'effet que l'approche du feu produit sur les parties extérieures des choses en les resserrant et en les repliant sur elles-mêmes.

    Même effet produit par le froid, par le vent, etc.

  • 2 Terme de médecine. État de spasme qui survient quelquefois chez les personnes nerveuses, les femmes hystériques, etc.

    Fig. Causer des crispations, donner des crispations, causer une vive impatience, une vive irritation.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « crispation »

Crisper.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de crisper avec le suffixe -ation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « crispation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
crispation krispasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « crispation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « crispation »

  • Je suis très peu favorable à la crispation commémorative, aux célébrations en tous genres. De Sylvain Tesson / Lire, 1er janvier 2015
  • Après le séisme du Covid et des lendemains où beaucoup déchanteront, la France s’offre le luxe d’une crise identitaire sur la base d’une insupportable bavure… américaine ! Cet échauffement des esprits sur le racisme policier dit beaucoup de la crispation de notre société. Voire de l’hystérie. Nos gouvernants, rincés par trois mois sur les charbons ardents du virus, semblent à cloche-pied. Une partie de la jeunesse et les militants antiracistes crient dans la rue leur dégoût des discriminations. Yannick Noah et Omar Sy se joignent au concert des protestations et c’est l’emballement jusqu’à l’Élysée en quête d’accélération de la réflexion sur la déontologie policière. Réflexion ? Réaction ! Le ministre de l’Intérieur rebondit à chaud et proscrit des techniques d’interpellation, oubliant au passage les fameux lanceurs de balles de défense sur les gilets jaunes. Ajoutez à cela des révélations sur un groupuscule de policiers racistes sur les réseaux sociaux, et l’opprobre est jeté sans sommation sur des forces de l’ordre. Depuis la loi El Khomri, la réforme des retraites, le terrorisme ou les gilets jaunes, elles sont au front d’une société française championne du monde des manifs’. Entre aussi dans la danse le vénérable défenseur des droits Jacques Toubon, 78 ans, que l’on n’avait pas entendu en qualité de patron RPR quand sous Pandraud-Pasqua, les policiers voltigeurs tuèrent Malik Oussekine. L’hystérie est totale, car on ne sait plus de quoi on parle. La déontologie dans la police est un sujet depuis Jean-Pierre Chevènement, qui parla le premier de déontologie républicaine et réclama des policiers enfants de l’immigration, tout en dénonçant les « sauvageons ». , Edito | Crispation
  • Autre sujet de crispation, la prise en charge des coûts de transport. Il était prévu que les lignes 16 et 17, celles qui justement desservent les sites du 93 soient opérationnelles en 2024. Ce ne sera pas le cas et cela engendra des coûts supplémentaires… que le Cojo (même si cela relève de l'organisation) n'entend pas prendre en charge. Autant dire que les discussions, qui doivent aboutir à un consensus d'ici à l'automne, seront âpres. leparisien.fr, Jeux de Paris 2024 : des tensions sur fond d’économies - Le Parisien
  • 26 avril 2017. En pleine campagne présidentielle, le candidat En marche ! Emmanuel Macron et son opposante frontiste Marine Le Pen se rendent le même jour à Amiens, à la rencontre des salariés de l’usine Whirlpool locale. Celle-ci s’apprête à délocaliser sa production vers Lodz, en Pologne, laissant 290 ouvriers français sur le carreau. L’affaire prend vite une tournure politique sur la scène nationale, mais pas seulement. Symbole de la concurrence à bas coût régulièrement reprochée à l’Europe de l’Est, elle devient, aussi, un objet de crispation entre la France et la Pologne. Le Monde.fr, Entre Paris et Varsovie, des tensions régulières autour du coût du travail
  • Au bout de la crispation, la Grèce a arraché son billet pour la finale grâce à un coup de tête de Dellas à la 105e minute.Tendue, âpre et serrée, la deuxième demi-finale de l'EURO portugais a tenu les promesses faites par le jeu grec. Dur et froid comme une colonne ionique. Après quatre victoires à rebondissements dans ce toaurnoi, les coéquipiers de Pavel Nedved ne sont pas parvenus, à l'instar des Français, des Portugais et des Espagnols, à trouver le fil d'Ariane dans le labyrinthe imaginé par Otto Rehhagel. Les Grecs retrouveront le Portugal, dimanche à l'Estádio da Luz. UEFA.com, Ce jour-là à l'EURO : 1er juillet | UEFA EURO 2020 | UEFA.com
  • Pour autant le pragmatisme reste de mise. Les incertitudes concernant une éventuelle seconde vague du covid-19, pèsent sur les décisions. Cette situation amène beaucoup de crispation et d’attentes de la part des industriels. Chacun espère pouvoir décréter le redémarrage de son activité au mois de septembre. industrie-techno.com, « Pour survivre à la crise covid-19, l’industrie française va devoir accélérer son virage vers le 4.0 », prévient Sébastien Gillet directeur du salon Global Industrie

Traductions du mot « crispation »

Langue Traduction
Anglais tension
Espagnol tensión
Italien tensione
Allemand spannung
Chinois 张力
Arabe التوتر
Portugais tensão
Russe напряженность
Japonais テンション
Basque tentsioa
Corse tensione
Source : Google Translate API

Synonymes de « crispation »

Source : synonymes de crispation sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « crispation »

Partager