Continent : définition de continent


Continent : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CONTINENT, ENTE, adj. et subst.

I.− Adj., toujours postposé.
A.− [En parlant de pers.]
1. Absolument
a) Qui s'abstient, totalement ou partiellement, de rapports sexuels. Une veuve continente; des femmes désœuvrées et continentes; la plus continente des jeunes filles. Synon. chaste.Il faut être au-dessus de la loi pour s'en servir, continent, pour inspirer des désirs (J. Péladan, Le Vice suprême,1884, p. 202):
1. Le fornicateur contraint (...) à demeurer chaste se forge, comme le moine continent, des illusions sur les délices de la chair, les amplifie et les exalte démesurément. A. Arnoux, Le Seigneur de l'heure,1955, p. 21.
b) Domaine mor. et relig.Qui pratique, observe la vertu de continence*. (Être) continent et bon de cœur, chaste et humble. Les continents et doux séminaristes (Rodenbach, Le Règne du silence,1891, p. 129).
2. Continent dans ou en + compl. indiquant le domaine concerné.Qui observe une certaine retenue. Quasi-synon. retenu, sobre, mesuré :
2. Il serait un bon mari. Car en effet, pour bien travailler, il faut être continent dans ses plaisirs, réglé. Drieu La Rochelle, Rêveuse bourgeoisie,1939, p. 76.
B.− P. métaph. ou au fig.
1. [L'adj. qualifie une pers.] Être continent dans ou en(cf. supra A 2).Être continent dans ses désirs, en paroles, dans son langage, dans ses regrets; un orateur peu continent dans son élocution :
3. Et pour Nicole, on peut dire qu'il sortit de cette épreuve, sinon en héros, du moins plus pur, plus modeste (...) plus continent dans ses plaintes, plus doucement circonspect et tolérant dans sa doctrine... Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 4, 1859, p. 491.
2. [L'adj. qualifie une chose abstr., en partic. dans le domaine de la création littér.] Expression, style, récit continent(e). Quasi-synon. sobre, mesuré; anton. incontinent.Ce n'était qu'un moyen perfide de m'arracher brusquement aux simples images de l'idéale et continente beauté (Sainte-Beuve, Volupté,t. 2, 1834, p. 14):
4. L'Histoire de France et l'Histoire de la Révolution Française n'ont presque rien d'un récit tenu, contenu, continent, maître de lui... Thibaudet, Hist. de la litt. fr. de 1789 à nos jours,1936, p. 272.
Rem. La lang. de la méd. connaît 2 homon.-homogr. de formation différente : a) [P. oppos. à incontinent; en parlant d'un sphincter (anal, vésical)] Qui fonctionne normalement (d'apr. Méd. Biol. t. 1 1970). b) Vx [P. empr. au lat. continens « continu, ininterrompu » (cf. étymol.)] Cause continente, fièvre continente. Qui continue d'agir et prolonge son effet pendant toute la durée du symptôme ou de la maladie.
II.− Emploi subst., vx ou littér., RELIG. Personne qui pratique la vertu de continence (cf. continence A 2). Les plus continents avaient eu une bonne fortune (Proust, Sodome et Gomorrhe,1922, p. 877):
5. L'exemple de la chasteté d'Alexandre n'a pas tant fait de continents, que celui de son ivrognerie a fait d'intempérants... Gide, Feuillets,1896, p. 97.
Spéc., HIST. RELIG. Membre d'une secte chrétienne prônant la continence absolue et condamnant le mariage.
Rem. La docum. atteste l'adv. rare continemment. Avec continence.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃tinɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. Ca 1160 « qui pratique la continence » (B. de Ste-Maure, Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 14935). B. Av. 1590 [publ. en 1628] méd. fièvre continente (A. Paré, Œuvres, éd. J.-F. Malgaigne, t. 3, p. 95a), attest. isolée; 1756 (Encyclop. t. 6, p. 729a). Empr. au lat. continens (part. prés. de continere au sens de « réprimer, refréner ») attesté en lat. class. au sens de « sobre, tempérant » et chez les auteurs chrét., à partir du iiies., au sens A. Au sens B, empr. au lat. class. continens « continu, ininterrompu » (de continere « maintenir relié »). Fréq. abs. littér. : 32.

CONTINENT, subst. masc.

A.− Vaste étendue de terre qu'on peut parcourir sans traverser de mer. (S'oppose à océan). Les cinq continents; le continent américain ou Nouveau continent. Il montre la matière cosmique se condensant pour former des mondes, puis la formation des îles et des continents (A. France, Les Désirs de Jean Servien,1882, p. 202).Il s'en faut de beaucoup que ce qu'on appelle un continent soit une unité homogène (A. de Lapparent, Abr. de géol.,1886, p. 68).
Spéc. Le continent européen. Paris (...), capitale du continent (V. Larbaud, Jaune, bleu, blanc,1927, p. 9).
SYNT. Le continent boréal, austral, noir ou africain; la répartition des continents et des océans; la dérive wegenérienne des continents; les contours, le socle des continents; les confins du continent; aux quatre coins du continent; fuir de continent en continent; les transports de continent à continent; d'un continent à l'autre; aborder sur le continent.
B.− P. ext.
1. Grande aire géographique. Le continent nord-américain, polaire, indien, euroasiatique.
En partic. Aire de terre ferme, par opposition aux îles appartenant à un même ensemble (par exemple les pays de l'Europe continentale par opposition à l'Angleterre, la France par opposition à la Corse). Voyager sur le continent (pour un Britannique). Employé de chemin de fer sur le continent (J. Lorrain, Heures de Corse,1905, p. 119).
2. Usuel. Partie étendue du monde. Autour des tables [à Monte-Carlo] l'écume des continents et des sociétés (Maupassant, Sur l'eau,1888, p. 354).Sa vie orageuse et promenée aux quatre coins du continent, des sens et du cœur (A. Arnoux, Roi d'un jour,1956, p. 48).
C.− P. métaph.
1. Grand espace. Elle mit entre elle et lui des continents et des siècles (Proust, Le Côté de Guermantes 1,1920, p. 152).L'art est un continent aux frontières indistinctes (Malraux, Les Voix du silence,1951, p. 418).[Gide] n'a exploré d'autre continent que lui-même (Mauriac, Mémoires intérieurs,1959, p. 167).
Spéc. (opposé à île, îlot). Espace, zone par rapport à quoi des éléments moins importants se distinguent ou se détachent. Douleur et plaisir sont sensations isolées comme des îles d'existence séparées du continent du monde objectif (Valéry, Suite,1934, p. 45; cf. en outre L. de Vilmorin, Les Belles amours, 1954, p. 176).
2. [Souvent p. hyperb. ou p. fig. étymol.] Vaste ensemble; étendue immense et continue. Ces bizarres continents d'ombre que l'abat-jour de la lampe dessinait au plafond (J. de Lacretelle, Les Hauts ponts,t. 3, 1935, p. 163).Le Continent que forme cette immense bibliothèque [la Bibliothèque Nationale] (Cendrars, L'Homme foudroyé,1945, p. 294):
... avec une mesure toute classique, au lieu de cracher des continents de feu, des îles de boue et de soufre, ils [les volcans méditerranéens] se contentent de vomir quelque philosophe abstrait, ou ses sandales, ou un air de funiculi. Morand, La Route des Indes,1936, p. 346.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃tinɑ ̃]. Enq. : /kõtinã/. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1532 « étendue de terre limitée par un ou plusieurs océans » (A. Fabre, Extraict ou recueil des isles nouvellement trouvees, fo148 ro: la terre veue de loing audevant estre adioncte a nostre continent); 1694 ancien continent, nouveau continent (Corneille); 2. a) 1665 « la terre ferme par rapport à une île » (C. de Rochefort, Le Tableau de l'isle de Tabago, p. 34 ds Fr. mod., t. 18, p. 234); b) 1735 « l'Europe par rapport à l'Angleterre » (G. Lyttelton, Nouvelles lettres persanes, traduites de l'anglois, t. II, p. 175). Empr. au lat. continens [terra] (part. prés. de continere « maintenir relié »), employé subst. en lat. class. au sens de « terre ferme ». Au sens 2b, peut-être empr. à l'angl. continent, attesté au même sens dep. 1590 ds NED. Fréq. abs. littér. : 1 381. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 259, b) 1 802; xxes. : a) 671, b) 1 723. Bbg. Dérive (La)... de continent. Déf. Lang. fr. 1973, no67, pp. 31-32.

Continent : définition du Wiktionnaire

Adjectif

continent \kɔ̃.ti.nɑ̃\ masculin

  1. Qui pratique la continence.

Nom commun

continent \kɔ̃.ti.nɑ̃\ masculin

  1. (Géographie) Très grande étendue de terre qui présente une vaste continuité géographique, et que les océans entourent en quasi-totalité.
    • […] ; enfin Thorwaldsen comptait parmi ses ancêtres un certain Snorre Thorfinnson, qui naquit en Amérique en 1008 , plusieurs siècles avant que Christophe Colomb eût retrouvé ce continent, depuis longtemps connu des Islandais. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.47)
    • L'inlandsis du continent groenlandais se déversant lentement mais continuellement dans les fjords par des glaciers importants, vêle des icebergs de tailles variant à l'infini. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Il est en effet incontestable qu'à une époque, le détroit de Behring qui sépare aujourd'hui l’Asie de l’Amérique était remplacé par un territoire qui reliait les deux continents. — (René Thévenin & Paul Coze, Mœurs et Histoire des Indiens Peaux-Rouges, Payot, 1929, 2e éd., p.14)
    • La séparation en deux de l'ancien continent du Gondwana, amorcée dès le Permien par le golfe d’Arabie vers le N. de Madagascar, ne paraît pas avoir été complète, même au Crétacé supérieur. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.52)
  2. (Géographie politique) Très grande étendue de terre qui présente une vaste continuité des populations humaines.
    • Les journaux et les magazines qui alimentaient les cerveaux américains (car les livres, sur ce continent impatient, n’intéressaient plus que les collectionneurs) devinrent instantanément un feu d’artifice. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 212 de l’éd. de 1921)
  3. Terre ferme, par rapport aux îles voisines.
  4. (En particulier) Le continent européen, par rapport à l'Angleterre.
  5. (En particulier) (Au singulier) (Régionalisme) La partie continentale de la France métropolitaine par rapport à ses îles, notamment la Corse.

Forme d’adjectif

continente \kɔ̃.ti.nɑ̃t\

  1. Féminin singulier de continent.

Adjectif

continente \kon.ti.ˈnen.te\ masculin et féminin identiques

  1. Contenant.
  2. Continent.

Nom commun

continente \kon.ti.ˈnen.te\ masculin

  1. (Géographie) Continent
  2. Contenant.

Adjectif

continente \kon.ti.'nen.te\ masculin et féminin identiques

  1. Contenant.
  2. Modéré.

Nom commun

continente \kon.ti.'nen.te\ masculin

  1. (Géographie) Continent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Continent : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONTINENT, ENTE. adj.
Qui pratique la continence.

Continent : définition du Littré (1872-1877)

CONTINENT (kon-ti-nan, nan-t') adj.
  • 1Qui observe la continence.

    Substantivement. L'exemple de la chasteté d'Alexandre n'a pas tant fait de continents que…, Pascal, P. div. 107.

    Les Continents, nom d'une secte hérétique qui faisait une loi de la continence absolue et condamnait le mariage. La turpitude de ces faux continents a depuis été révélée à toute la terre, Bossuet, Variat. XI, § 69.

  • 2 Terme de médecine. Fièvre continente, fièvre qui n'a point de rémission ni d'exacerbation sensible.

    Cause continente, cause, ou réelle ou présumée, qui, ayant produit une maladie, continue d'agir et prolonge son effet pendant toute la durée de cette maladie.

REMARQUE

Vaugelas, qui approuvait continence, n'approuvait pas l'adjectif continent ; mais l'usage a triomphé de ce purisme exagéré, et continent a tout l'emploi qu'il comporte.

HISTORIQUE

XIIe s. Honestes ert e continens, E beaus parliers e de bon sens, Benoit de Sainte-Maure, II, 12761.

XIVe s. D'un homme continent et d'un incontinent nous loons la partie de l'ame qui a raison, Oresme, Eth. 31. Continent, qui refraint ses malvais desirriers [désirs], Oresme, Thèse de MEUNIER.

XVIe s. Pour n'estre continent, je ne laisse d'advouer la continence des aultres, Montaigne, I, 262. En forme d'histoire prosecutive et continente [continue], Du Bellay, M. Prolog.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Continent : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

CONTINENT, s. m. (Géog.) terre ferme, grande étendue de pays, qui n’est m coupée ni environnée par les mers. Continent est opposé à île. Voyez Terre, Océan.

On tient que la Sicile a été autrefois détachée du continent de l’Italie : hæc loca, dit Virgile, vi quondam & vasta convulsa ruina dissiluisse ferunt, cum protinus utraque tellus una foret ; & vraissemblablement l’Angleterre faisoit autrefois partie du continent de France. Voyez la dissertation de M. Desmarêts sur ce sujet, 1753.

La preuve s’en tire, dit M. de Buffon, des lits de terre & de pierre, qui sont les mêmes des deux côtés du pas de Calais, & du peu de profondeur de ce détroit. On peut ajoûter, dit M. Ray, qu’il y avoit autrefois des loups, & même des ours, dans cette île ; & il n’est pas à présumer qu’ils y soient venus à la nage, ou qu’on les y ait transportés.

Les habitans de Ceylan disent que leur île a été séparée de la presqu’ile de l’Inde par une irruption de l’Océan. Les Malabares assûrent que les Maldives faisoient autrefois partie du continent de l’Inde. Une preuve que les Maldives formoient autrefois un continent, ce sont les cocotiers qui sont au fond de la mer. Voyez hist. nat. tome I. art. 19. pag. 586. & seq. Voyez Terraqué & Terre, &c.

On divise ordinairement la terre en deux grands continents connus, l’ancien & le nouveau : l’ancien comprend l’Europe, l’Asie, & l’Afrique ; le nouveau comprend les deux Amériques, septentrionale & méridionale.

On a appellé l’ancien continent, le continent supérieur, parce que, selon l’opinion du vulgaire, il occupe la partie supérieure du globe. V. Antipodes.

On n’est pas encore certain si plusieurs terres connues sont des îles ou des continens.

Quelques auteurs prétendent que les deux grands continens n’en forment qu’un seul, s’imaginant que les parties septentrionales de l’ancien continent sont jointes à celles de l’Amérique septentrionale.

On suppose un troisieme continent vers le midi, que l’on peut appeller le continent antarctique méridional à notre égard, & que l’on nomme terre australe, terre inconnue, terre Magellanique, & de Quir.

Terre australe, parce qu’elle est située vers le midi à notre égard ; inconnue, du peu de connoissance que nous en avons ; Magellanique, de Magellan le premier Européen qui en ait approché, & qui ait donné occasion dans la suite d’en avoir plus de connoissance ; terre de Quir, de Fernand de Quir le premier qui l’a découverte, & nous en a donné une connoissance plus certaine.

L’on pourra faire un quatrieme continent des terres arctiques, si elles sont contiguës entr’elles, & qu’elles fassent un corps séparé de l’Amérique ; & ce continent sera appellé septentrional ou arctique, de sa situation. Introd. à la Géog. par Sanson. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « continent »

Étymologie de continent - Littré

Lat. continens, de continere (voy. CONTENIR), qui retient, et, de là, qui contient ses désirs ; qui tient avec, et, de là, continu.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de continent - Wiktionnaire

(Adjectif, Nom commun) Du latin continens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « continent »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
continent kɔ̃tinɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « continent »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « continent »

  • Confédération sud-américaine de football a lancé ce dimanche la chanson 'Vibra continente', composée par la colombienne Karol G et les brésiliens Leo Santana et Rafinha RSG pour la Copa América, qui commencera le 14 juin prochain. BeSoccer, 'Vibra continente' de Karol G, l'hymne de la Copa América - BeSoccer
  • Le continent arctique et la Sibérie voisine sont en ébullition, ayant atteint des niveaux de chaleur caniculaire sans précédent. Cela conduit les scientifiques à se montrer très inquiets et sceptiques concernant la Planète. Toms Guide : actualités high-tech et logiciels, La Sibérie et le continent arctique battent de nouveaux records de chaleur
  • Après trois siècles d’esclavagisme et de traite transatlantique, les puissances européennes, alors en pleine industrialisation, entreprennent, au XIXe siècle, la conquête du continent africain. Les sociétés locales sont alors organisées suivant des modèles plus ou moins centralisés. Selon Honoré Kabongo Mbiye, docteur en histoire de l’université de Lubumbashi, leur résistance à la colonisation fut notamment entravée par leur incapacité à coordonner une riposte. Toutefois, quelques grands chefs africains s’efforcèrent de regrouper des forces et parvinrent à contrarier et à ralentir l’avancée européenne. Ce fut le cas du Soudan à la Somalie, en passant par l’Éthiopie, l’Afrique du Nord ou encore le Sénégal, le Dahomey et le Ghana, marqué par des heurts violents entre Britanniques et Ashantis pendant des décennies. Avec force détails, l’auteur revient, dans ce court traité documenté, sur les grands moments de ces résistances entre 1850 et 1935, et pendant les indépendances (1950-1960), qui, pour la plupart, restent méconnues des jeunes générations. Le Monde diplomatique, Les résistances africaines à la conquête et à l’occupation coloniales de leur continent (XIXe- XXe siècles) (Le Monde diplomatique, juillet 2020)
  • On pouvait espérer, dans un premier temps que le continent sud-américain serait épargné par le coronavirus. Il n'en est rien. L'épidémie fait des ravages, aggravés par la pauvreté de la population. Le profil populiste de nombreux dirigeants sur le continent, à commencer par Bolsonaro au Brésil, n'aide pas à trouver une issue à cette double crise, économique et sociale, dont les stigmates risquent de se faire sentir encore longtemps dans cette partie du monde. Les Echos, L'Amérique latine, le plus désespéré des continents | Les Echos
  • Le cargo mixte est devenu plus soutenable sur le plan environnemental grâce à l'installation de scrubbers ou nettoyeurs de fumées. Les émissions de soufre et d'azote sont ramenées à 0,1 %, soit cinq fois mieux que la réglementation en vigueur. Il est désormais prêt à changer de mains et à partir à la conquête de la Méditerranée entre Corse et continent. Il file vers son nouvel horizon le 9 juin. La livraison est assurée par la Stena. Corse Matin, VIDEO. Liaisons Corse-Continent : A Nepita prend la mer | Corse Matin
  • Les Français pourront désormais prendre l'avion vers la Corse même sans raison impérieuse, après une modification du décret sur les restrictions de déplacement publiée mercredi 3 juin au Journal officiel. Dans le décret publié lundi sur les nouvelles dispositions liées à la deuxième phase du déconfinement, il était indiqué que les trajets en avion entre la France continentale et l'Outre-mer et la Corse étaient limités aux motifs impérieux familiaux et professionnels, jusqu'à nouvel ordre. Capital.fr, Fin des restrictions pour les vols entre la Corse et le continent - Capital.fr
  • Zealandia, continent d'une superficie de 4,9 millions de kilomètres carrés (soit la moitié du Canada) , se cache au fond de l'océan Pacifique depuis plusieurs millions d'années. Près de 95% de sa surface est immergée, et ses deux principales terres émergées sont la Nouvelle-Zélande et la Nouvelle-Calédonie. ladepeche.fr, Découvrez à quoi ressemblait Zealandia, le continent englouti par l'océan Pacifique - ladepeche.fr
  • Le continent africain connaît le plus faible taux de contamination et de mortalité dues au Covid-19.  fr.le360.ma, Afrique. Covid-19: la barre des 10.000 décès franchie, le continent toujours résilient | www.le360.ma
  • Des dizaines de millions d'années qu'il est là. Juste sous nos yeux. Mais caché dans les profondeurs de l'océan Pacifique. Aujourd'hui, des cartes riches en détails, nous dévoilent les secrets de Zealandia, ce continent presque entièrement englouti. Futura, Premières cartes détaillées de Zealandia, le continent retrouvé
  • Pour l'un de ses premiers déplacements à l'étranger depuis le confinement, Emmanuel Macron est, ce mardi, en Afrique. Touchés uniformément par le Covid-19, le continent présent un bilan contrasté sur le plan économique, les pays dont l'activité est liée au tourisme et aux hydrocarbures étant les plus affectés. Les Echos, Covid-19 : l'Afrique de l'Ouest moins pénalisée que le reste du continent | Les Echos
  • L'univers n'est qu'un vaste océan, sur la surface duquel nous apercevons quelques îles plus ou moins grandes, dont la liaison avec le continent nous est cachée. De Anonyme
  • Personne ne saura jamais combien de romans, de poèmes, d'analyses, de confessions, de douleurs et de joies ont été entassés sur ce continent de l'amour sans qu'il ait jamais été totalement exploré. De Heinrich Böll
  • Dans mes livres, j’ai voulu raconter la tragédie de ce continent torturé et l’espoir des hommes et des femmes qui luttent pour un monde meilleur. De Isabel Allende
  • L'Europe deviendra-t-elle ce qu'elle est en réalité, c'est-à-dire : un petit cap du continent asiatique ? De Paul Valéry / Variété
  • L’Amérique lui avait enseigné qu’il est naturel et facile d’agir, alors que le continent d’où il était arrivé privilégiait l’acte de compréhension. De Philippe Labro / Un étudiant étranger
  • Aucun homme n'est une île, complet en soi-même ; chaque être humain est une partie du continent, une partie du tout. De John Donne
  • L’univers concentrationnaire est un vaste continent dont nous ne connaissons pas encore tous les recoins. De Annette Wieviorka / Le Nouvel Observateur, 5 février 2015
  • Le Québec. Vieille terre de souvenirs et rêves posés à la charnière d'un continent jeune, en perpétuelle métamorphose. De Pierre de Grandpré / La Patience des justes
  • Les habitants du continent ont une vie sexuelle, les Anglais ont des bouillottes d'eau chaude. De George Mikes / Comment peut-on être anglais ?
  • Notre continent entier nous prouve qu'il ne faut ni annoncer, ni exercer l'intolérance. De Voltaire / Traité sur la Tolérance, 1763
  • La pureté de la race n'existe pas. L'Europe est un continent de métis énergétiques. De Herbert Fisher / Histoire de l'Europe
  • On considère l’Europe comme le continent qui a, plus que tous les autres, profité de la planète. Mais c’est aussi le continent qui lui a donné plus que tous les autres. De Ismaïl Kadaré / le Monde des Livres, 16 janvier 2015
  • Changer de boulot occasionne un décalage horaire plus important que de changer de continent. De Roland Topor / Pense-bêtes
  • La Corse est un petit continent, l'Europe est une grande île. De Jacques Dutronc
  • Les femmes, c'est le continent noir. De Sigmund Freud

Images d'illustration du mot « continent »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « continent »

Langue Traduction
Corse cuntinente
Basque kontinente
Japonais 大陸
Russe континент
Portugais continente
Arabe القارة
Chinois 大陆
Allemand kontinent
Italien continente
Espagnol continente
Anglais continent
Source : Google Translate API

Synonymes de « continent »

Source : synonymes de continent sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « continent »


Mots similaires