Prolixe : définition de prolixe


Prolixe : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PROLIXE, adj.

A. − [En parlant d'une pers.] Qui est trop long dans ses discours ou ses écrits. Synon. bavard, verbeux.J'ai connu un homme de beaucoup d'esprit, mais tellement impatient, qu'il donnoit à tous ceux qui causoient avec lui l'inquiétude que doivent éprouver les gens prolixes quand ils s'aperçoivent qu'ils fatiguent (Staël,Allemagne, t.1, 1810, p.175).Périvier, qui dîne ce soir à Champrosay, parle en commis-voyageur prolixe de la musique, de la peinture, de la littérature, et d'autre chose encore (Goncourt,Journal, 1889, p.1018).Même l'ironie latente, que l'on sent qui circule au travers du livre, on l'eût souhaitée plus légère et plus amusée. Conrad ne se détend que pour devenir prolixe et diffus (Gide,Journal, 1930, p.971).
Empl. subst. Celui, celle qui montre ce caractère, ce défaut. Je le connais de trop ce prolixe! (...) Chaque fois, qu'il vient m'interviewer j'en suis pour deux heures au moins! (Céline,Mort à crédit, 1936, p.448).
B. − [P. méton., en parlant d'un exposé oral, d'un écrit] Qui est trop long, qui comporte de nombreux développements et des digressions. Synon. diffus, redondant; anton. concis, sobre.Discours prolixe. On avait trouvé à l'endroit indiqué deux monnaies romaines. Les recherches continuaient. Il y avait eu aussi des guérisons sur lesquelles le secrétaire général donna des indications vagues et prolixes (A. France,Orme, 1897, p.111).Tous ces travaux se trouvent systématiquement exposés et développés dans le massif et prolixe ouvrage de Schroder (Bourbaki,Hist. math., 1960, p.19):
. Si le conte est fait d'une manière trop prolixe, si le conteur emploie trop de paroles et s'arrête à peindre trop de détails, l'esprit de l'auditeur devine la chute vers laquelle on le conduit, trop lentement; il n'y a plus de rire, parce qu'il n'y a plus d'imprévu. Stendhal,Racine et Shakspeare, t.1, 1823, p.30.
P. anal., littér. Trop abondant, exubérant. Ces casques grecs, ces épées romaines croisées, les boucliers qui décorèrent alors les meubles les plus pacifiques, ne s'accordaient guère avec les délicates et prolixes arabesques, délices de madame de Pompadour (Balzac,Double fam., 1830, p.276).La femme dormait (...). Pas de flots d'étoffes, pas d'ampleurs soyeuses, pas de toilette prolixe et coquette, pas d'exagération galante cachant et montrant, pas de nuage (Hugo,Homme qui rit, t.3, 1869, p.88).
REM.
Prolixement, adv.D'une manière prolixe, trop longuement. Je croyais qu'ils allaient me parler de quelque église, lorsqu'ils me dirent pompeusement et prolixement qu'ils venaient recommander à ma loyauté et à ma vertu une dame qui allait voyager avec moi (Mérimée,Lettres à une inconnue, 1842, p.72).Il me paraît que, le plus souvent, on écrit trop; que la pensée de nombre d'auteurs gagnerait à être moins diluée, et qu'en s'exposant trop prolixement elle donne plus de prise au temps, à la ruine (Gide,Journal, 1931, p.1018).
Prononc. et Orth.: [pʀ ɔliks]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1225 prolipse «trop long (discours, écrit)» (Gautier de Coinci, Mir., éd. V. F. Koenig, t.1, p.20, 3: le grant livre Qui mout me done [...] Grant matere longe et prolipse [var. ms. du xiiies.: prolixe]); b) 1280 prolis «qui parle ou écrit trop abondamment» (Clef d'amour, éd. A. Doutrepont, 87); 1493 prolix (Richard Cavelier, Abrégé de la coutume de Clermont de Beaumanoir, éd. A. Salmon ds Gdf. Compl.); 2. 1314 prolixe «long (en parlant de quelque chose)» (Chirurgie Henri de Mondeville, éd. A. Bos, § 1029: la maniere d'ouvrer a la roisne [rugine] est prolixe et ennuie moult le patient); déb. xvies. (Fossetier, Chron. margueritiques, ms. Bruxelles 10511, VI, IV, 15 ds Gdf. Compl.: sa barbe estoit prolixe). Empr. au lat. prolixus «allongé, long; qui dure longtemps; prolixe, diffus, verbeux». Fréq. abs. littér.: 71.

Prolixe : définition du Wiktionnaire

Adjectif

prolixe \pʁɔ.liks\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est trop long, diffus, en parlant ou en écrivant.
    • Si l’un était peu loquace, l’autre était volontiers bavard. D’après cela, on ne s’étonnera pas que les questions fussent très prolixes, et les réponses très brèves. — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 53-68)
    • Parfois la liquidation des comptes frisait les moyens violents. C’était toujours un démêlé fort prolixe et souvent pénible, mais à notre époque de progrès on ne gagne pas sa vie sans batailler. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 46 de l’éd. de 1921)
    • (Figuré)
      Les oiseaux faisaient entendre leurs prolixes concerts ; […]. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Prolixe : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROLIXE. adj. des deux genres
. Qui est trop long, diffus, en parlant ou en écrivant. C'est un homme prolixe dans ses discours. Il écrit purement, mais il est prolixe. Il se dit aussi des Choses. Discours prolixe, Style prolixe.

Prolixe : définition du Littré (1872-1877)

PROLIXE (pro-li-ks') adj.
  • 1Trop long, en parlant ou en écrivant. Or ai-je été prolixe sur ce cas, La Fontaine, Fer. Le prolixe et argumentant Bourdaloue, le premier qui ait mis les apparences de la raison dans ses sermons, Voltaire, Dial. XXIV, 11.

    Substantivement. Le prolixe ne fait que se traîner pesamment… et fatigue notre pensée en l'assujettissant à une pénible lenteur, Marmontel, Œuv. t. VII, p. 6.

  • 2Il se dit aussi des choses. Discours prolixe. Sa tête est aussi dérangée que ses lettres sont prolixes, Voltaire, Lett. Richelieu, 15 août 1770.

HISTORIQUE

XIVe s. Pour ce que la maniere d'ouvrer o [avec] la roisne [rugine] [dans les lésions du crâne] est prolixe et ennuie moult le pacient, H. de Mondeville, f° 55.

XVIe s. Et dit plusieurs autres choses qu'ilz seroient prolixes à escripre, Bibl. des chartes, 4e série, t. V, p. 375.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « prolixe »

Étymologie de prolixe - Wiktionnaire

Du latin prolixus (« qui se répand abondamment »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de prolixe - Littré

Provenç. prolix ; espagn. prolijo ; ital. prolisso ; du lat. prolixus, allongé, de pro, en avant, et lixus pour laxus, relâché, étendu (voy. LÂCHE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « prolixe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prolixe prɔliks play_arrow

Citations contenant le mot « prolixe »

  • Le chef d’orchestre, prolixe compositeur de musiques de films et de chambre, est décédé lundi 6 juillet 2020 à Rome, sa ville natale. Il avait 91 ans. La Croix, Ennio Morricone, la mort d’un enchanteur
  • Afin de la remercier de son implication auprès des enfants de Crusnes, la municipalité a organisé une fête en son honneur. L’occasion pour Florent Bertelle, le maire nouvellement élu, de retracer sa carrière, rappelant de façon prolixe et malicieuse une rigueur exemplaire : « Cette volonté tenace de faire bénéficier tous les élèves du même traitement, celui du travail et de l’exigence. Nous savons tous ici combien les 1res années d’école peuvent être déterminantes pour un enfant. » , Education | Au revoir Mme la directrice
  • Le mystère de la chambre jaune est sur le point de se clore. Commence ce jour le procès de Robert Darzac, le fiancé de Mathilde et tout à la fois le présumé coupable de son agression. Pourtant, Darzac, toujours très peu prolixe en explications, continue de clamer son innocence dans le chahut du tribunal. Bien que Rouletabille ait confié une lettre à Sainclair dans laquelle il affirme connaître le nom du malfaiteur, il est aux abonnés absents depuis plusieurs mois. Le procès semble se diriger vers l'issue inéluctable qu'appelle de ses vœux l'enquêteur Frédéric Larsan depuis les débuts de l'enquête. A quoi auront donc servi les recherches minutieuses de Rouletabille, ses conclusions apparemment étayées mais cachées secrètement, s'il ne se présente même pas au moment fatidique de la condamnation ? France Culture, Episode 20 : Mesdames, Messieurs, je déclare le procès ouvert
  • Vous êtes un artiste prolixe, qui multiplie les projets, est-ce que vous ressentez un besoin d'écrire ? lindependant.fr, Narbonne - Cali à L'Hospitalet : «Je ne suis rien sans les concerts» - lindependant.fr
  • Françoise Maynègre, qui vit à Avignon, ville de naissance de Pierre Boulle, auteur de La Planète des singes et Le Pont de la rivière Kwaï, s’est découvert une passion pour cet écrivain prolixe, encore trop souvent méconnu en France. Avec son époux, Marc, ils n’ont pas seulement lu ses livres, ils ont marché dans ses traces pour retrouver les lieux de son enfance avignonnaise, mais pas que ! , Patrimoine culturel | Dans les traces de Pierre Boulle à Avignon
  • Je ne déteste pas ces gens prolixes, capables à eux seuls de mener une conversation et qui vous épargnent la peine d'y prendre part. De Geneviève Dormann / La Fanfaronne
  • Les religions sont peu prolixes sur cette question que j’adore : que faisait Dieu avant la création ? De Roland Topor
  • Les plus prolixes sont ceux qui ont le moins à dire. De André Gide

Traductions du mot « prolixe »

Langue Traduction
Corse verbose
Basque luze
Japonais 冗長
Russe подробный
Portugais verboso
Arabe مطول
Chinois 冗长的
Allemand ausführlich
Italien verboso
Espagnol verboso
Anglais verbose
Source : Google Translate API

Synonymes de « prolixe »

Source : synonymes de prolixe sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « prolixe »



mots du mois

Mots similaires