Lascif : définition de lascif


Lascif : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

LASCIF, -IVE, adj.

A. − Vx, poét. Qui batifole, folâtre. Le chevreau lascif mord le cytise en fleurs (Hugo, Feuilles automne,1831, p. 804).Que ne puis-je (...) Voir les chevreaux lascifs errer près d'un ravin ou parcourir la plaine (Banville, Cariat.,1842, p. 140).
B. − Littér. [En parlant d'une pers. ou, p. méton. du déterminé, d'un attribut hum.] Qui est enclin aux plaisirs de l'amour. Synon. sensuel.Âme, nature lascive; cœur, tempérament lascif. Tu la verras bientôt, lascive et caressante, Tourner vers les baisers sa tête languissante (Chénier, Bucoliques,1794, p. 115).Je lui souhaite une maîtresse simple de cœur et bornée de tête, très bonne fille, très lascive, très belle, qui l'aime peu et qu'il aime peu (Flaub., Corresp.,1853, p. 305):
1. Elle sera pure et lascive. Je voudrais qu'elle ne s'effarouchât point de l'amour, que le baiser ne fût pas pour elle le secret des nuits, la chose honteuse, à laquelle il ne faut pas penser, bien que ce soit bon. Je voudrais qu'elle aimât l'amour et le baiser, qu'elle fût si sensible qu'un peu plus de chaleur ébranle ses nerfs à une communion. Rivière, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1907, p. 75.
P. métaph. Quelques nuées lascives s'entre-poursuivaient dans l'azur avec des ondoiements de nymphes. On croyait sentir passer des baisers que s'envoyaient des bouches invisibles (Hugo, Travaill. mer,1866, p. 448).
C. −
1. [En parlant d'une pers.] Qui est enclin à la sensualité, à la volupté; qui est porté ou porte à la luxure. Joss la saisit sous les bras, et dépose Un baiser monstrueux sur cette bouche rose; Zéno, (...) lascif, Lève la robe d'or jusqu'à la jarretière (Hugo, Légende, t. 1, 1859, p. 379).La Figliuola, une danseuse lascive pour qui les hommes s'entretuent et se ruinent et se damnent pour coucher avec (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 161).
P. anal. [En parlant d'un animal] Bouc lascif. Aucun cri, sauf le « rrr... » dur et harmonieux qui roule par moments dans la gorge des matous. La Noire [une chatte], muette et lascive, provoque, puis châtie, et savoure sa toute-puissance (Colette, Mais. Cl.,1922, p. 247).
Rem. On relève un emploi subst. : Enfin, mon vieux lascif, quel jour vous plaît-il de venir à votre choix déjeuner ou dîner chez votre géant? (Flaub., Corresp., 1876, p. 275).
2. [P. méton. du subst. déterminé] Qui est empreint de sensualité, de volupté; qui porte, incite à la luxure.
a) [En parlant d'un trait phys., d'un comportement] Air lascif; danse, posture lascive; caresses lascives; embrassements, jeux lascifs; baisers lascifs et brûlants. Vous n'avez jamais vu (...) La valse impure, au vol lascif et circulaire, Effeuiller en courant les femmes et les fleurs (Hugo, Feuilles automne,1831, p. 762).Son œil danse de plus en plus, elle n'est plus guère maîtresse de son corps; elle se roule avec des ondulations de bête, elle a des mouvements lascifs, fauves et gauches (Goncourt, Journal,1862, p. 1088):
2. ... toute la peau des yeux était d'une teinte un peu rousse, qui les agrandissait et leur donnait une manière fatiguée et amoureuse. J'aime beaucoup ces grands yeux des femmes de trente ans, ces yeux longs, fermés, à grand sourcil noir, à la peau fauve fortement ombrée sous la paupière inférieure, regards langoureux, andalous, maternels et lascifs, ardents comme des flambeaux, doux comme du velours; ils s'ouvrent tout à coup, lancent un éclair et se referment dans leur langueur. Flaub., 1reÉduc. sent.,1845, p. 35.
b) [En parlant d'un affect, d'une pensée, de paroles] Discours, propos lascifs. Mon dépit, ma fureur bouleversent mon âme; À mes désirs lascifs je voudrais tout plier (Borel, Rhaps.,1832, p. 58).Dans ces grands bois (...) denses et sans fond, recélant des ténèbres humides, il y tiédissait des rêves lascifs dont la brise apportait le murmure sur les champs (Aymé, Jument,1933, p. 207):
3. Jamais (...) des idées lascives n'ont enflammé son imagination. Vingt fois, cent fois, elle a vu s'accomplir devant elle l'acte de la génération; elle n'a pas rougi, elle n'a pas fui, mais elle a continué sa route avec indifférence et n'a pas jeté derrière elle un regard furtif; elle a vu des yeux du corps et non de ceux de l'âme; ses sens dorment encore; ils attendent, pour s'éveiller, le cri de la nature. Laclos, Éducation femmes,1803, p. 437.
c) [En parlant de productions artistiques] Tableaux, vers lascifs. Latouche a publié autrefois Fragoletta, roman brillanté et lascif (Sainte-Beuve, Corresp., t. 5, 1844, p. 682).O mendiants chanteurs des routes d'Italie (...) Laissez trembler pour nous vos musiques lascives (Noailles, Ombres jour,1902, p. 39).
Rem. Pour Littré, lascif connote la « folâtrerie »; le mot semble plutôt connoter une sensualité langoureuse (v. notamment supra ex. 2).
REM.
Lascivement, adv.De manière lascive (supra C). Sa chevelure noire, lascivement bouclée, semblait avoir déjà subi les combats de l'amour, et retombait en flocons légers sur ses larges épaules (Balzac, Peau chagr.,1831, p. 69).Dans un coin, des femmes étalaient lascivement leur gorge nue (Zola, M. Férat,1868, p. 136).
Prononc. et Orth. : [lasif], fém. [-i:v]. Vieilli [-ss-] ds Land. 1834, Littré, DG, mais non ds Fér. 1768 ni Gattel 1841. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1488 « qui excite aux plaisirs amoureux » (La Mer des Histoires, I, 92c, éd. 1491 cité par Vaganay ds Rom. Forsch. t. 32, p. 97); 2. 1512 « enclin à folâtrer » (J. Lemaire de Belges, Illustrations de Gaule, éd. J. Stecher, I, 149); 3. 1579 « enclin aux plaisirs amoureux » (R. Garnier, La Troade, 377, t. 2, p. 97 ds IGLF) Empr. au lat.lascivus « folâtre, enjoué; enclin aux plaisirs des sens ». Fréq. abs. littér. : 172.

Lascif : définition du Wiktionnaire

Adjectif

lascif \la.sif\

  1. (Sexualité) Qui est porté sur les plaisirs amoureux, sensuels ou sexuels.
    • Son visage franc au front clair, la respiration paisible de son cœur, l’aisance et la mobilité de tout son corps disaient assez qu’il n’y avait pas de place en lui pour des désirs malins, perfides ou sournoisement lascifs ; elle n’était d’ailleurs pas peu fière de voir un membre de sa famille faire si bonne figure dans le monde, et dès le début de leurs relations, elle avait résolu de le prendre en main. — (Robert Musil, L’Homme sans qualités, 1930-1932, traduction de Philippe Jaccottet, 1956, tome 1, p. 356)
    • Dans leur jeune âge, les garçons communiaient dans une curiosité presque sans frein de tout ce qui pouvait satisfaire leurs instincts sexuels. Ils formaient un troupeau lascif et sans mystère, pareils à de jeunes dieux rustiques dont les ébats ne sont pas bridés par le souci de subsister durement. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 123.)
    • Il était la proie de Carmen […] Et non seulement il la subissait, mais encore il la recherchait, épris de sa chair de grande amoureuse lascive et insatisfaite, parfois ruée dans des débordements insensés, de quoi combler l’imagination la plus follement macérée dans les laves de l’érotisme épuisant. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 103)
  2. Qui incite aux plaisirs amoureux, sensuels ou sexuels.
    • Passant ensuite aux détails techniques de la composition et de l’instrumentation, Liszt caractérise la manière incisive dont Wagner a rendu les attractions lascives du Venusberg : ces figures ascendantes des violons à l’aigu, brodées sur un tissu de trilles et de trémolos qui se perdent et se retrouvent en enlacemens inextricables, ces susurremens accentués de légers coups de cymbale qui peignent les vertiges de la sensualité, ses éblouissemens prismatiques. « Il y a des notes qui sifflent à l’oreille comme certains regards chatoient à la vue : longues, désarmantes, perfides ! Sous le velouté de leur artificielle douceur on saisit des intonations despotiques, on sent trembler la colère. Çà et là des mordantes de violon s’échappent de l’archet comme des étincelles phosphoriques. […] » — (Édouard Schuré, « Les Concerts du dimanche et les maîtres symphonistes : Beethoven, Berlioz, Richard Wagner », in Revue des deux mondes, LIVe année, troisième période, tome LXII, 1884)
    • Mondino a choisi de jouer la carte de Madonna la provocatrice, dans la lignée de « Like a Virgin ». Bien qu'elle ne s'y déshabille pas, Madonna apparaît dans le rôle d'une strip-teaseuse qui aguiche quelques clients qui la contemplent avec un regard lubrique tandis qu'elle assume des poses lascives. — (Daniel Ichbiah, Les chansons de Madonna, chez l'auteur, 2016)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lascif : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LASCIF, IVE. adj.
Qui est fort porté à la luxure. Le bouc est un animal très lascif. Il se dit aussi des Choses qui portent à la luxure. Une posture, une danse lascive. Un tableau lascif. Des regards, des vers lascifs. Des paroles lascives.

Lascif : définition du Littré (1872-1877)

LASCIF (la-ssif, ssi-v') adj.
  • 1Qui se plaît à bondir et à jouer (sens primitif du latin lascivus). Partout où la nature est gracieuse et belle, Où le chevreau lascif mord le cytise en fleurs, Hugo, F. d'aut. 38.
  • 2Qui est enclin aux plaisirs de l'amour avec une sorte de folâtrerie. Les Bengalois sont plus jaunes que les Mogols ; ils ont aussi des mœurs toutes différentes ; les femmes sont beaucoup moins chastes, on prétend même que de toutes les femmes de l'Inde ce sont les plus lascives, Buffon, Hist. nat. hom. t. V, p. 61.

    Se dit des choses, dans le même sens. Détournez donc ailleurs cette flamme lascive, Rotrou, Herc. mour. I, 4. Les filles d'honneur de la reine, lesquelles lui ont dit que, quand M. le duc d'Anjou [le frère de Louis XIV] les rencontrait, il voulait leur lever la cotte et usait envers elles de termes étranges et lascifs, Patin, Lettres, t. II, p. 321. Tandis que la magnificence et les plaisirs publics de cette ville superbe [Paris] y attirent de toutes parts les étrangers, que la pompe lascive des théâtres et des spectacles surpasse presque celle des siècles païens, Massillon, Panégyr. saint Louis.

HISTORIQUE

XVIe s. Caton la leut, et trouva que c'estoit une lettre amatoire et lassive de sa sœur Servilia, Amyot, Brutus, 5. Folastre et lascive concupiscence, Montaigne, I, 227. Tel aultre ou est oysif, ou est lascif, Montaigne, II, 11. Où Lyce tousjours s'est fait voir Mauvaise, inconstante et lascive, Desportes, Bergeries, VI, imitation d'Horace.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « lascif »

Étymologie de lascif - Littré

Lat. lascivus, qui aime à jouer, qu'on rattache au sanscrit las, jouer, ou lash, désirer, jouir, prendre, qui ne sont sans doute qu'un même mot.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de lascif - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du latin lascivus (« enjoué, folâtre, enclin aux plaisirs amoureux »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « lascif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lascif lasif play_arrow

Citations contenant le mot « lascif »

  • À Paris, New York, Miami et Los Angeles, Thomas Dutronc a ainsi travaillé avec la fine fleur des musiciens. «Ces invités ont tous un amour pour la France. Je pense que malgré leur emploi du temps chargé, c’est pour cela qu’ils ont accepté mon invitation», dit-il. Difficile, en effet, de ne pas ressentir l’amour dans les premières paroles de C’est si bon, prononcées dans un français aussi lascif qu’incertain par le rockeur Iggy Pop, accompagné de la pianiste canadienne Diana Krall. Journal Métro, «Frenchy»: les succès de la chanson française repris par Thomas Dutronc
  • Les producteurs et musiciens stars de la scène jazz et hip hop s'associent pour un premier album au groove lascif. FIP, Kamasi Washington, Terrace Martin, 9th Wonder et Robert Glasper sortent "Dinner Party"
  • 1958, Elvis part au service militaire en Allemagne. Uniforme, boule à zéro, adieu rouflaquettes et déhanchement lascif… 1960, Elvis rentre de l’armée : fanfares, flonflons et direction : Hollywood. Son mentor, le Colonel Parker, a signé des contrats avec les studios pour faire du chanteur une star mainstream … France Culture, Eclipse et intimité
  • Emily Ratajkowski profite de son été en multipliant les photos en bikini. La dernière publication, un selfie lascif alors que la belle désormais blonde est confortablement installée dans un pouf, postée mercredi 8 juillet, a laissé les internautes rêveurs. Voici.fr, PHOTOS Emily Ratajkowski lascive en chemisier transparent sur Instagram, les internautes séduits - Voici

Traductions du mot « lascif »

Langue Traduction
Corse lascivule
Basque lascivious
Japonais わいせつな
Russe похотливый
Portugais lascivo
Arabe فاسق
Chinois 淫荡的
Allemand lasziv
Italien lascivo
Espagnol lascivo
Anglais lascivious
Source : Google Translate API

Synonymes de « lascif »

Source : synonymes de lascif sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « lascif »


Mots similaires