La langue française

Constant, constante

Définitions du mot « constant, constante »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONSTANT, ANTE, adj.

A.− Vx. Qui demeure ferme, inébranlable au milieu des épreuves :
1. Fils aînés de l'Antiquité, les François, Romains par le génie, sont grecs par le caractère. Inquiets et volages dans le bonheur; constans et invincibles dans l'adversité; ... Chateaubriand, Génie du christianisme,t. 2, 1803, p. 92.
P. ext., usuel. Qui garde une ligne de conduite suivie.
1. Persévérant dans l'accomplissement d'une action :
2. ... c'était un homme passionnément raisonnable, plus éclairé qu'éloquent, mais constant et ferme dans sa route tant qu'il lui fut possible d'en choisir une. Mmede Staël, Considérations sur les princ. événements de la Révolution fr.,t. 1, 1817, p. 162.
2. Qui ne change pas dans ses idées, ses sentiments. Faute d'être fidèle à l'autre, je tente de rester constant, de demeurer en accord avec moi-même (Ricœur, Philos. de la volonté,1949, p. 126):
3. ... Auguste, quoiqu'il fût en général grand et constant ennemi des religions étrangères, ordonna qu'on sacrifieroit chaque jour à ses frais sur l'autel de Jérusalem. J. de Maistre, Les Soirées de Saint-Pétersbourg,t. 2, 1821, p. 195.
3. Fidèle en amour. Anton. inconstant :
4. ... lancez-vous sans crainte dans le torrent du monde; ayez des courtisanes, des danseuses, des bourgeoises et des marquises. Soyez constant et infidèle, triste et joyeux, trompé ou respecté; ... Musset, La Confession d'un enfant du siècle,1836, p. 56.
B.− Qui présente un caractère de permanence, de continuité ou de stabilité.
1. [En parlant d'une action, d'un sentiment, d'une manifestation de l'esprit] Mon père avait fait une constante opposition à ce que je me destinasse à la carrière des lettres (Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs,1918, p. 439).Nous assistons, à l'endroit du lieu commun, à une tentative constante, obstinée, pour créer des mots (Paulhan, Les Fleurs de Tarbes,1941, p. 97):
5. Martin du Gard incarne à mes yeux une des plus hautes et nobles formes de l'ambition : celle qu'accompagne un constant effort de se perfectionner soi-même et d'obtenir, d'exiger de soi, le plus possible. Gide, Journal,1922, p. 726.
2. [En parlant d'un élément de la nature ou d'un phénomène scientifique] Durable, qui ne varie ni ne s'interrompt. Le port dormait sous les fenêtres ouvertes : pas de sirènes, rien que le constant ressac de l'eau contre les berges et les pilotis (Malraux, La Condition humaine,1933, p. 291):
6. ... les deux théories s'accordent à affirmer la constante accumulation ou la perte constante d'une certaine espèce de matière, ... Bergson, L'Évolution créatrice,1907, p. 18.
Spéc., MAR., vx. Vents constants. Vents dont la direction est invariable (cf. Voyage de La Pérouse, t. 2, 1797, p. 58).
3. Expr. Il est constant que..., c'est un fait constant que... Il est bien établi, assuré que..., on ne peut douter que... La tradition ne cache point que Tatius fut vainqueur, qu'il pénétra dans la ville; et (...), il n'est pas moins constant que le second roi de Rome, Numa, fut un Sabin (Michelet, Hist. romaine,t. 1, 1831, p. 88).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃stɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Enq. : /kõstɑ ̃, -t/. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1265 constans [en parlant d'un homme] (Brunet Latin, Trésor, éd. F. J. Carmody, II, 80, § 7); ca 1393 [en parlant d'un inanimé] (Ménagier de Paris, éd. Sté Bibliophiles fr., t. 1, p. 113) : constant courage); 2. 1660 il passe pour constant que « il passe pour établi, certain que » (Corneille, Examen d'Horace, éd. Marty-Laveaux, t. 3, p. 276). Empr. au lat. class. constans « ferme, qui ne se laisse pas ébranler; inaltérable (d'une pers. ou d'une chose) » part. prés. de constare, v. conster. Fréq. abs. littér. : 2 862. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 5 387, b) 2 222; xxes. : a) 3 152, b) 4 488. Bbg. Baldinger (K.). Der Begriff während. Z. rom. Philol. 1954, t. 70, pp. 305-340.

Wiktionnaire

Adjectif

constant masculin

  1. Qui a de la constance.
    • Il a montré une âme constante dans les plus grands revers.
    • Il est ferme et constant dans l’adversité.
    • Il est constant dans ses desseins, dans son travail.
    • constant en amour, dans son amour.
    • Un cœur constant.
    • Une ferme et constante résolution.
  2. (Figuré) Qui demeure toujours ou longtemps en même état.
    • Certes Don Juan est un tricheur, et même il ne vit que de cela ([…]). Mais une tricherie constante est moins dangereuse que les faiblesses subites d'un honnête homme. — (Denis de Rougemont, Comme toi-même : Essais sur les Mythes de l'Amour, Albin Michel, 1961, p.105)
    • Bonheur constant.
    • Tradition constante.
    • Il s’agit donc de rechercher systématiquement si des alternatives à la norme juridique peuvent permettre de répondre, en tout ou partie, aux difficultés rencontrées. En d’autres termes, pourrait-on envisager, à droit constant, des dispositifs incitatifs, conventionnels ou librement consentis par les acteurs en présence, permettant d’atteindre une meilleure efficacité du droit en vigueur au regard des objectifs énoncés ? — (Secrétariat général du gouvernement et Conseil d’État, Guide de légistique, 3e version, La Documentation française, 2017, ISBN 978-2-11-145578-8 → lire en ligne)
  3. (Météorologie) (Marine) Qualifie le vents qui soufflent régulièrement dans la même direction, tels que les vents alizés et les moussons.
  4. (Par extension) Qui est certain, avéré ou indubitable.
    • Or, il est constant que la loi romaine autorisait , validait ces unions contractées par suite du divorce. — (Jacques-Pierre-Joseph Lesurre, De la juridiction de l'église sur le contrat de mariage considéré comme matière su sacrement, Lyon : Perisse frères, 1836, 2e éd., p.67)
    • Attendu qu'il est constant, au résultat d'une enquête effectuée par la police d’Elbeuf, que la dame Maridort se trouvait, le 11 septembre 1952, au volant d'une auto-scooter dans le manège de Camors; […]. — (La semaine juridique, Éditions Techniques, 1954, p.XII)
    • Du 2 Frimaire, l'an 2 de la République.
      Sur la déclaration unanime du jury, portant :
      1°. Qu'il n'est pas constant qu'il ait été tenu dans la ville de Brienon-sur-Armançon, département de l'Yonne, lors de la promulgation du décret portant abolition de la royauté, des propos tendant à provoquer l’avilissement de la représentation nationale et le rétablissement de la royauté.
      — (Bulletin du Tribunal criminel révolutionnaire, n° 98, Paris : imprimerie Clément, an II, p. 392)

Forme de verbe

constant \kɔ̃s.tɑ̃\

  1. Participe présent de conster.

Nom commun

constante \kɔ̃s.tɑ̃t\ féminin

  1. (Sciences) Valeur qui ne change pas. On les note souvent par une lettre minuscule non italicisée (contrairement à une variable, qui est toujours notée en italiques).
    • Constante de Planck h :
  2. (Programmation informatique) Type de variable dont la valeur ne peut pas changer.
  3. (Argot polytechnicien) (Désuet) Élève étranger.
    • N’ayant pas d'uniforme, ils n’ont naturellement pas d’épée, c'est-à-dire de tangente : ayant une tangente nulle, ce sont des constantes (Lévy-Pinet 1894, p. 115).

Forme d’adjectif

constante \kɔ̃s.tɑ̃t\

  1. Féminin singulier de constant.
    • Dans tous les cas où j’ai appliqué la gaze au stryphnon, l’action styptique de ce produit a été constante et durable pour autant bien entendu qu’il s’agissait d’hémorragies parenchymateuses ou en nappe. — (Revue médicale de la suisse romande, 1930, volume 50, page 138)

Adjectif

constante \Prononciation ?\ masculin et féminin identiques

  1. Constant.
    • um mundo em constante movimento.
      un monde en constant mouvement.
    • perda constante de memória.
      perte constante de mémoire.
  2. Immuable, qui reste.
    • caráter constante de urgência.
      caractère constant de l’urgence.
  3. Régulier.
    • cliente constante,
      client régulier.

Nom commun

constante \kɔ̃s.tɑ̃t\ féminin

  1. (Sciences) Valeur qui ne change pas. On les note souvent par une lettre minuscule non italicisée (contrairement à une variable, qui est toujours notée en italiques).
    • Constante de Planck h :
  2. (Programmation informatique) Type de variable dont la valeur ne peut pas changer.
  3. (Argot polytechnicien) (Désuet) Élève étranger.
    • N’ayant pas d'uniforme, ils n’ont naturellement pas d’épée, c'est-à-dire de tangente : ayant une tangente nulle, ce sont des constantes (Lévy-Pinet 1894, p. 115).

Forme d’adjectif

constante \kɔ̃s.tɑ̃t\

  1. Féminin singulier de constant.
    • Dans tous les cas où j’ai appliqué la gaze au stryphnon, l’action styptique de ce produit a été constante et durable pour autant bien entendu qu’il s’agissait d’hémorragies parenchymateuses ou en nappe. — (Revue médicale de la suisse romande, 1930, volume 50, page 138)

Adjectif

constante \Prononciation ?\ masculin et féminin identiques

  1. Constant.
    • um mundo em constante movimento.
      un monde en constant mouvement.
    • perda constante de memória.
      perte constante de mémoire.
  2. Immuable, qui reste.
    • caráter constante de urgência.
      caractère constant de l’urgence.
  3. Régulier.
    • cliente constante,
      client régulier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONSTANT, ANTE. adj.
Qui a de la constance. Il a montré une âme constante dans les plus grands revers. Il est ferme et constant dans l'adversité. Il est constant dans ses desseins, dans son travail. Constant en amour, dans son amour. Un cœur constant. Une ferme et constante résolution. Il se dit figurément des Choses qui demeurent toujours ou longtemps en même état. Bonheur constant. Tradition constante. Vents constants, Vents qui soufflent régulièrement dans la même direction, tels que les vents alizés et les moussons. En termes de Géométrie, Quantités constantes, Quantités qui demeurent toujours les mêmes, par opposition aux quantités variables, qui changent continuellement. On dit elliptiquement La constante. Une constante. Par extension, il signifie aussi Qui est certain, indubitable. Le fait est constant. Il demeure constant que...

Littré (1872-1877)

CONSTANT (kon-stan, stan-t') adj.
  • 1Qui a de la constance. Constant en amitié. Dans leur juste haine animés et constants, Corneille, Héracl. V, 6. Le peuple romain a été le plus constant dans ses maximes, Bossuet, Hist. III, 6. Ah ! si tu le voyais, tu serais plus constant à courir sans relâche au bonheur qui t'attend, Corneille, Imit. I, 2. Que si le plus constant et le mieux affermi Se relâche souvent, souvent tombe à demi, Corneille, ib. I, 19. Lui que j'ai toujours vu constant dans mes traverses, Racine, Bérén. I, 4. Suzanne offrit une âme constante à la plus noire calomnie, Massillon, Av. Afflict.

    Poétiquement. J'ai d'un cœur invincible affronté la fortune, J'ai vu d'un œil constant le courroux de Neptune, Rotrou, Bélis. IV, 2.

  • 2Qui a de la constance en amour. Un cœur constant. Un amant constant. Serez-vous constante, madame, dans ces bontés que vous me témoignez ? Molière, l'Am. méd. III, 6.
  • 3En parlant des choses. Ô trop constante foi ! Racine, Baj. II, 3. Grands dieux ! combien elle est jolie ! Et pour moi ses feux sont constants, Béranger, Qu'elle est jolie. Comme s'ils croyaient que cette résolution fût ferme et constante, Pascal, Prov. 10. L'amour constant est comme un lac paisible, Bernard, Art d'aimer, ch. I.
  • 4Qui ne varie pas. Il n'y a rien de constant en ce monde. Vents constants. Une tradition constante. Une assiette ferme et une dernière base constante, Pascal, dans COUSIN.

    Terme de mathématiques. Quantité constante, ou, elliptiquement, constante, quantité qui demeure la même, tandis que d'autres croissent et décroissent.

  • 5Certain, indubitable, bien établi. La chose est constante. Une vérité constante. Il est constant qu'il a dit cela. Il n'est pas constant qu'il ait dit cela. Il faut tenir pour constant que cette proposition est vraie, Descartes, Médit. II. Il passe pour constant que…, Corneille, Ex. d'Hor. Il est constant par le témoignage de cet historien, que…, Bossuet, Hist. I, 7. C'est une doctrine constante de saint Augustin et de tous les Pères, Bossuet, Or. 6. C'est une règle inviolable parmi nous de ne permettre les secondes noces à l'une des parties qu'après que les preuves de la mort de l'autre sont constantes, Bossuet, Variat. 4e avertiss. § 6.
  • 6 En termes d'ancienne pratique, constant s'est employé comme une préposition au sens de pendant. Constant le mariage, pendant la durée du mariage.

SYNONYME

CONSTANT, FERME. Celui qui est constant reste semblable à lui-même. Celui qui est ferme résiste. Un homme ferme dans l'adversité est celui qui ne cède pas au coup qu'il reçoit. Un homme constant dans l'adversité est celui que l'adversité ne change pas et qui la supporte sans se laisser troubler. Aussi la constance a-t-elle lieu de s'exercer dans la prospérité, tandis que la fermeté veut quelque chose qui nous assaille.

HISTORIQUE

XIVe s. Ta constant obedience et vraie humilité sont par moy esprouvées, Ménagier, I, 6. Entre celles menaces de fortune apparut il si fiers et si constans, Bercheure, f° 32, recto. Et ne font force de tele mort souffrir, et sont constans sans perdre, pour ce, usage de raison, Oresme, Eth. 79.

XVe s. Adonc furent les deux amans si prins [touchés], qu'il n'y eut si constant qui ne perdist toute contenance, Perceforest, t. VI, f° 55.

XVIe s. Courage constant, Montaigne, I, 4. Fonder un jugement constant et uniforme, Montaigne, ib. Une enorme difformité corporelle, vice constant, inamendable, Montaigne, II, 86.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CONSTANT, FERME, INÉBRANLABLE, INFLEXIBLE : ces mots désignent en général la qualité d’une ame que les circonstances ne font point changer de disposition. Les trois derniers ajoûtent au premier une idée de courage, avec ces nuances différentes, que ferme désigne un courage qui ne s’abat point, inébranlable un courage qui résiste aux obstacles, & inflexible un courage qui ne s’amollit point. Un homme de bien est constant dans l’amitié, ferme dans les malheurs, & lorsqu’il s’agit de la justice, inébranlable aux menaces & inflexible aux prieres. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « constant »

Lat. constans, participe présent de constare, se tenir avec, être d'accord avec, être solide (voy. CONSTER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin constans, participe présent du verbe constare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « constant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
constant kɔ̃stɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « constant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « constant »

  • La guerre ? Un constant d'échec. De Jean-Paul Lebourhis / L'Exil intérieur
  • La gloire est un effort constant. De Jules Renard / Journal 1887-1892
  • Un travail constant vient à bout de tout. De Virgile / Géorgiques
  • L’inconstance du sort fait voir l’ami constant. De Quintus Ennius
  • La vie possède un secret, celui du constant étonnement. De Gilbert Keith Chesterton / Carnets
  • On cesse de s'étonner devant un miracle constant. De André Gide / Les nouvelles nourritures
  • Rien n’est constant dans ce monde que l’inconstance. De Jonathan Swift / Essai critique sur les facultés de l’esprit
  • Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement. De Bouddha
  • Un bon maître a ce souci constant : enseigner à se passer de lui. De André Gide / Journal
  • La réalité est presque toujours un démenti constant infligé à nos craintes comme à nos espoirs. De Paul Javor / Sa raison de vivre
  • Cannes: un échec constant dominé par les compromis, les combines et les faux pas… De François Truffaut
  • La vie est l'expression d'un constant désir : personne n'est jamais satisfait. De Charlie Chaplin / Ma vie
  • L’homme doit avoir pour guide invariable et constant les principes éternels du droit et de la justice. De Donoso Cortes / Lettre au comte Raczinski - 1er Mars 1849
  • Le bonheur est un état constant et l'homme un être trop muable pour que l'un convienne à l'autre. De Jean-Jacques Rousseau
  • Rabat – Le Comité exécutif de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU-Afrique) a salué “le soutien constant” que le Maroc n’a cessé d’apporter à cette organisation. MAP Express, Le Comité exécutif de CGLU-Afrique salue le "soutien constant" du Maroc à cette Organisation | MAP Express MAP Express
  • Hanoi (VNA) - Le Vietnam a affirmé son soutien constant au désarmement et à la non-prolifération des armes de destruction massive, y compris les armes nucléaires, ainsi qu'à l'accord sur le nucléaire iranien de 2015 lors d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies le 30 juin. La réunion a examiné la mise en œuvre de la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies, qui a approuvé le Plan d’action global commun (JCPOA) de 2015 sur le programme nucléaire iranien, au cours des six derniers mois. Rosemary DiCarlo, Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires politiques et de consolidation de la paix, a déclaré que le Plan d’action global commun, approuvé par la résolution 2231 (2015), demeure crucial pour l’architecture mondiale de la non-prolifération nucléaire et pour la sécurité régionale et internationale.  VietnamPlus, Le Vietnam réaffirme son soutien constant à l'accord sur le nucléaire iranien de 2015 | Politique | Vietnam+ (VietnamPlus)
  • Invention d’à peine un siècle, la cuisine est en constante évolution, tant dans son aménagement que dans ses couleurs ou matériaux. Son utilisation connaît également des changements, en lien avec les habitudes de vie. , La cuisine, en constante évolution depuis des décennies – ETI Construction
  • La qualité des eaux de baignade est en progression constante en Europe, selon un rapport de l'Agence européenne pour l'Environnement (EEA) publié lundi. Sciences et Avenir, La qualité des eaux de baignade en progression constante en Europe - Sciences et Avenir
  • Dans un contexte de hausse constante des clusters d'infections, les autorités sanitaires ont averti qu'elles pourraient imposer des mesures de prévention renforcées par rapport à celles actuellement en vigueur à Séoul et dans ses environs. Agence de presse Yonhap, (LEAD) Coronavirus : la Corée du Sud se bat contre la hausse constante des infections locales et importées | AGENCE DE PRESSE YONHAP
  • Dans un monde en constante évolution, la première étape vers une approche empathique est l’agilité. Des stratégies monolithiques peu agiles n’ont plus leur place dans le cadre d’une crise comme celle que nous traversons et dans le nouveau monde vers lequel nous allons. Toutes les données doivent être centralisées afin que les entreprises puissent déployer de nouvelles stratégies et de nouveaux messages en temps réel. Forbes France, L’Empathie Au Cœur D’Une Stratégie En Constante Évolution | Forbes France

Images d'illustration du mot « constant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « constant »

Langue Traduction
Anglais constant
Espagnol constante
Italien costante
Allemand konstante
Chinois 不变
Arabe ثابت
Portugais constante
Russe постоянная
Japonais 絶え間ない
Basque etengabeko
Corse custanti
Source : Google Translate API

Synonymes de « constant »

Source : synonymes de constant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « constant »

Constant

Retour au sommaire ➦

Partager