Permanent : définition de permanent, permanente


Permanent, permanente : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PERMANENT, -ENTE, adj. et subst.

I. − Adj. Qui demeure ou qui fonctionne sans interruption pendant une période de temps longue et indéterminée. Anton. passager, discontinu.
A. − [L'idée d'identité (de traits intrinsèques, fonctionnels ou matériels) à travers le temps est dominante]
1. Synon. de constant, invariable, stable.Éternel, immuable, perpétuel et permanent.
[En parlant d'une entité envisagée dans ce qui la définit] Anton. accidentel.Disposition, valeur permanente; lois permanentes de la nature; caractère, trait (de qqc.), type permanent. Nulle forme, nulle situation n'est permanente dans la nature, toutes passent et s'altèrent. Comment resterions-nous invariables au sein de l'agitation (...) et toujours semblables dans un monde toujours changé? (Senancour,Rêveries, 1799, p.64).L'essence permanente et habituellement cachée des choses (Proust,Temps retr., 1922, p.873):
1. ... un fleuve comme le Rhône, un courant marin comme le Gulf-Stream, un vent caractérisé dans son allure comme le mistral, appartiennent à la catégorie des entités dont la notion résulte, soit de la perception d'une forme permanente malgré les changements de matière, ou d'une forme dont les variations sont indépendantes du changement de matière... Cournot,Fond. connaiss., 1851, p.244.
[En parlant d'une pers.] Rare. Désormais je me sens permanent, universel (Morand,Champions du monde, 1930, p.140).Tu ne peux demeurer permanent dans un monde qui, autour, change (Saint-Exup.,Citad., 1944, p.844).V. âme ex. 91.
2. Spécialement
a) BIOL. Cellules permanentes. Cellules qui ne se multiplient plus (à partir d'un stade précoce du développement de l'organisme) et dont la disparition n'est jamais suivie d'une régénération (d'apr. Husson 1970 et Thinès-Lemp. 1975).
b) INFORMAT. Mémoire permanente. ,,État d'une mémoire définitivement chargée et non effaçable`` (Bureau 1972). La carte perforée est une mémoire permanente définitive (Bureau 1972).
c) PHYS. Aimant permanent; magnétisme permanent et magnétisme induit. La molécule possède alors un moment électrique permanent (Hist. gén. sc., t.3, vol. 2, 1964, p.293).
Gaz permanent (vx). Gaz qui résistait à tous les procédés de liquéfaction (connus avant 1908). La liquéfaction (...) du dernier «gaz permanent», l'hélium, réalisée par H. Kamerlingh Onnes au laboratoire cryogène de Leyde, en 1908 (Hist. gén. sc., t.3, vol. 2, 1964, p.232).
d) PSYCHOL. Objet permanent. ,,Complexe polysensoriel qui continue à exister en dehors du champ perceptif momentané du sujet`` (Thinès-Lemp. 1975). Aux mêmes niveaux où se constitue le schème de l'objet permanent (conduites destinées à retrouver l'objet lorsqu'on sort du champ perceptif), on assiste, du point de vue affectif, à ce que les psychanalystes ont appelé le «choix de l'objet» (Traité sociol., 1968, p.232).
3. [En parlant d'un obj. considéré sous l'angle de ses propriétés matérielles] Rare. Synon. de durable.
Ondulation permanente. Synon. permanente (v. infra II B).Des femmes, profitant du change, vont se faire faire à bon prix en Belgique une ondulation permanente ou un dentier (Van der Meersch,Empreinte dieu, 1936, p.38).PEINT. Couleur, pigment permanent(e). Couleur, pigment dont la teinte est réputée résister aux effets de la lumière ou dont la formule chimique résiste aux mélanges avec d'autres couleurs. Blanc permanent. Certaines couleurs sont qualifiées, dans la gamme, de permanentes, par exemple le vert permanent (Bég.Peinture1982).
B. − [L'idée d'absence d'interruption est dominante]
1. [En parlant d'un état de chose, d'un état physique ou psychol. ou d'un processus] Synon. constant, incessant, persistant; anton. intermittent, temporaire.Vous trouverez partout la preuve de cette nécessité du mal, dans la permanente misère des nations. L'homme souffre et toujours souffrira (Proudhon,Propriété, 1840, p.142).Ériger systématiquement en état normal et permanent la situation nécessairement exceptionnelle et transitoire qui devait se développer chez les nations les plus avancées (Comte,Philos. posit., t.4, 1839-42, p.36):
2. Étant donné qu'il y a un échange permanent de carbone entre les végétaux terrestres et l'atmosphère, la proportion de radiocarbone dans le carbone des êtres vivants est constante. Goldschmidt,Avent. atom., 1962, p.237.
Incapacité* permanente de travail.
[P. méton. du déterminé] Neiges permanentes; feuillage, brouillard permanent. Faire une fistule urinaire permanente au lieu d'avoir les deux uretères à nu (Cl. Bernard, Notes, 1860, p.70).Les ornières permanentes de l'hiver avaient disparu (Hémon,M. Chapdelaine, 1916, p.26).
Prairie permanente. ,,Le terme de prairie permanente est employé pour désigner la continuité de l'herbage bien que l'origine de l'herbe varie`` (Wolkowitsch, Élev., 1966, p.105).
SYNT. Danger, risque, trouble permanent; besoins permanents et temporaires; crise, évolution, rébellion permanente; état d'anxiété permanent; angoisse, inquiétude, obsession permanente; douleur, inflammation permanente.
2. [En parlant d'une action, d'une activité] Synon. constant, continuel, ininterrompu.Le combat permanent exigeait des excitants perpétuels (Camus,Homme rév., 1951, p.224).Les pays développés mais soumis à un régime de gaspillage permanent des ressources (Perroux,Écon. XXes., 1964, p.543):
3. [La panne d'oxygène] se traduit par une euphorie vague qui aboutit, en quelques secondes, à l'évanouissement, et en quelques minutes à la mort. Le contrôle permanent du débit de cet oxygène est donc indispensable... Saint-Exup.,Pilote guerre, 1942, p.284.
Éducation* permanente. Éducation qui se poursuit à l'âge adulte soit à l'intérieur d'une association à but culturel, soit de façon privée (d'apr. Leif 1974). V. éducation ex. 2.
Formation permanente. Synon. formation* continue.La participation à une société évolutive et toujours plus complexe exigera une formation permanente dans tous les secteurs d'activité (Dumazedier, Ripert,Loisir et cult., 1966, p.40).
Inventaire* permanent.
Révolution* permanente.
[P. méton. du déterminé] Fontan annonce en plein cabaret pour la fin du mois quatre belles guillotines permanentes dans les quatre places principales de Paris (Hugo,Corresp., 1832, p.509).Village important (...). Marché permanent sur la place. Importants étals de bouchers (Gide,Retour Tchad, 1928, p.994).
Cinéma permanent. Cinéma dont les séances se succèdent presque sans interruption au cours de la journée et en soirée. Permanent de 10 h. à 24 h.
3. [En parlant d'un animé] Qui exerce son activité d'une manière continue.
a) [En parlant d'une institution, d'un organisme] Anton. extraordinaire, provisoire, transitoire.Comité permanent; mission permanente. La poursuite et l'achèvement des clauses incomplètement réalisés étaient confiés à la commission permanente d'armistice (Foch,Mém., t.2, 1929, p.330):
4. La session qui est permanente peut être interrompue par l'assemblée elle-même. La réglementation constitutionnelle des sessions est donc assez simple: il existe une session permanente, à l'intérieur de laquelle le parlement organise ses séances comme il l'entend... Vedel,Dr. constit., 1949, p.406.
ORGAN. MILIT. Armée permanente. Armée qui existe en temps de paix comme en temps de guerre. (Dict. xixeet xxes.).
b) [En parlant d'une pers. désignée par sa fonction] Délégué permanent. La commission arbitrale (...) sera composée de sept membres permanents nommés (J.O., Loi sur retraites ouvr. et pays., 1910, p.3002):
5. ... les idées (...) sur l'organisation de la puissance publique se trouveraient blessées, si la condamnation à une peine émanait directement de juges temporaires, simples citoyens, et non de magistrats permanents, investis d'un caractère public. Cournot,Fond. connaiss., 1851, p.428.
Personnel (ou un terme équivalent) permanent (d'une entreprise). Anton. temporaire.L'équipe de production des blocs-moteurs à la régie Renault, dans une première phase d'automation, comprenait (...) 12 professionnels d'entretien non permanents; dans une deuxième phase, elle a (...) 12 ouvriers d'entretien permanents (Traité sociol., 1967, p.456).
PRESSE. Correspondant*permanent (d'un journal) p.oppos. à envoyé* spécial.
P. anal., rare. [En parlant d'une pers. désignée par son activité] Elle se reprochait d'avoir trop négligé Dieu jusque-là, de s'être trop rarement approchée du seul efficace et permanent consolateur (Sainte-Beuve,Volupté, t.2, 1834, p.108).
4. ADMIN., FIN. Synon. de fixe.Dépenses permanentes (Pesquidoux,Livre raison, 1928, p.231).Capitaux permanents (Organ. hospit. Fr., 1957, p.27).P. anal. Collections permanentes d'un musée. L'exposition permanente des peintures inspirées par les floraisons de l'étang et du jardin de Claude Monet (R. Cogniat,Monet et ses amis, Musée Marmottan, Paris, 1971, p.6).
C. − [Qualifiant un subst. désignant un lieu; avec une idée d'identité du lieu à travers le temps] Synon. de fixe.Domicile permanent. Le conseil devra normalement se réunir à Londres, qui sera le siège permanent du secrétariat commun que le conseil formera (Charte Nations Unies, 1946, p.141):
6. Sa culture est plus pauvre, par l'absence ou l'insuffisance de techniques dont on fait remonter l'usage courant, sinon toujours l'invention, à la période néolithique: habitations permanentes, jardinage, élevage, polissage de la pierre, tissage, poterie. Lévi-Strauss,Anthropol. struct., 1958, p.126.
[P. méton.] L'agriculture permanente (...) [a] succédé à la culture itinérante (Industr. fr. engrais chim., 1954, p.8).
II. − Substantif
A. − Subst. masc. sing. à valeur de neutre. [Corresp. à supra I A 1] Ce qui est permanent, ce qui demeure identique à travers le temps et les changements. La perception du successif présuppose celle du simultané et du permanent (Hamelin,Élém. princ. représ., 1907, p.63).C'est bien le rêve des philosophes de concevoir une «éternité de vie», au delà du permanent et du changeant (Merleau-Ponty,Phénoménol. perception, 1945, p.475):
7. ... l'homme est le témoin du permanent et de la variation des choses par rapport à un point fixe. L'homme atteste le permanent par la parole. Pour attester les choses en tant que permanentes, il faut être soi-même impérissable, le mot n'étant qu'une modification du sujet. Claudel,Art poét., 1907, p.192.
B. − Subst. fém. [Corresp. à supra I A 3] Traitement appliqué aux cheveux afin de les faire friser de manière plus ou moins durable. Synon. vieilli indéfrisable.Faire une permanente, se faire faire une permanente; permanente à chaud, à froid. Une visite chez le coiffeur, avec toujours ces permanentes qui ne tenaient pas (Montherl.,Lépreuses, 1939, p.1461).Les frisures, les permanentes ont l'inconvénient de fragiliser les cheveux (Quillet Méd.1965, p.317).
C. − Subst. [Corresp. à supra I B 3] Membre d'une organisation sans but lucratif (notamment parti politique ou syndicat) rétribué pour s'occuper de la gestion de cette organisation. Le bureau de recherches et d'action économiques dirigé par un ancien permanent de la CFTC (Reynaud,Syndic. en Fr., 1963, p.132).
REM.
Permanenter, verbe trans.Faire une permanente à quelqu'un. De jeunes femmes se font permanenter «crêpé» (L'Express, 16 déc. 1974ds Gilb. 1980).
Prononc. et Orth.: [pε ʀmanɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. a) 1370-72 «qui dure, demeure sans discontinuer ni changer» (N. Oresme, Ethiques, I, 15, éd. A. D. Menut, p.132); b) 1931 permanente subst. fém. (Lar. mens., déc., bulletin mens., 15 oct.-14 nov., p.[1], légende d'un dessin humoristique); 2. 1789 «qui exerce une activité permanente, qui existe constamment» (Mirabeau ds Ranft, p.55: comité permanent); 1945 subst. «membre rémunéré pour se consacrer à l'administration d'un parti, d'un syndicat» (Vailland, Drôle de jeu, p.9). Empr. au lat. permanens «qui dure, demeure sans discontinuer ni changer», part. prés. adj. de permanēre «demeurer d'un bout à l'autre», «persister, persévérer». Permanent a remplacé le plus anc. parmanant, permenant (xiies. ds T.-L.), dér. de parmanoir, parmaindre «rester, persévérer», issus du lat. permanere. Fréq. abs. littér.: 1303. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1813, b) 1706; xxes.: a) 1187, b) 2365. Bbg. Gall. 1955, p.356 (s.v. permanenter).

Permanent, permanente : définition du Wiktionnaire

Adjectif

permanent \pɛʁ.ma.nɑ̃\ masculin

  1. Qui est stable, immuable, qui dure sans changer, qui dure constamment.
    • Il n’y a point ici-bas de félicité permanente.
    • L'homme sage est permanent comme le soleil ; le fou change comme la lune. — (Bossuet, Politique, V, I, 2)
    • On voit par là combien il [Richelieu] savait soumettre l’insolence de ses passions passagères à l’intérêt permanent de sa politique. — (Voltaire. Mœurs, 176)
  2. Qui est à demeure ; par opposition à temporaire ou passager.
    • Fortification permanente, par opposition à fortification passagère, fortification qui a pour objet de renforcer des positions qu’un État a un intérêt majeur et permanent à garder.
    • Les collections permanentes du Musée présentent une sélection de ses sculptures.
    • Ce bâtiment historique présente une exposition permanente intitulée « Vive Espoo ».
  3. Qui est constamment en fonctions, en organisation.
    • Assemblées permanentes.
    • Armée permanente, armée qui existe en temps de paix comme en temps de guerre.
  4. (Chimie) Se dit d’un gaz qui conserve l’état aériforme à toutes les températures et sous toutes les pressions.

Nom commun

permanent \pɛʁ.ma.nɑ̃\ masculin

  1. (Mathématiques) Étant donnée une matrice carrée , la somme .
  2. (Politique) (Travail) Personne ayant un contrat à durée indéterminée.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Forme de verbe

permanent \pɛʁ.ma.nɑ̃\

  1. Troisième personne du pluriel de l’indicatif présent de permaner.
  2. Troisième personne du pluriel du subjonctif présent de permaner.

Nom commun

permanente \pɛʁ.ma.nɑ̃t\ féminin

  1. (Coiffure) Mise en forme des cheveux.
    • Comme je m’en étonnais, il ajouta que les paysannes les plus rustiques désiraient elles aussi une permanente. — (Alberto Moravia, L’Amour conjugal, 1948 ; traduit de l’italien par Claude Poncet, 1948, page 50)
    • À ma seconde visite la 5 345 me guida dans les arcanes d’une permanente. D’abord les préliminaires du shampooing, avec ses substances émollientes : les œufs, la moelle. — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 115)
    • « Il y a trois sortes de permanentes, me dit-elle : la froide, la tiède, la chaude. La froide fait une frisure plus souple, plus près de la racine. La chaude, on ne la pratique plus guère. Elle crêpait trop. Enfin, dans la tiède, c’est la chaleur du « chauffeur » qui frise. » — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 116)
    • Les cheveux frisés de cette fille provenaient d’une permanente, rituelle en mai depuis la communion solennelle. — (Annie Ernaux, Les années, Gallimard, 2008, collection Folio, page 56)

Forme d’adjectif

permanente \pɛʁ.ma.nɑ̃t\

  1. Féminin singulier de permanent.
    • Quand j’allai lui présenter mes respects, je trouvai la porte ouverte et dépourvue du factionnaire de rigueur, et pour cause ; l’armée permanente de l’Islande se réduit à deux policemen, dont les gourdins suffisent à maintenir l’ordre le plus parfait sur toute l’étendue du territoire. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 48)

Forme de verbe

permanente \pɛʁ.ma.nɑ̃t\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de permanenter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de permanenter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de permanenter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de permanenter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de permanenter.

Nom commun

permanente \pɛʁ.ma.nɑ̃t\ féminin

  1. (Coiffure) Mise en forme des cheveux.
    • Comme je m’en étonnais, il ajouta que les paysannes les plus rustiques désiraient elles aussi une permanente. — (Alberto Moravia, L’Amour conjugal, 1948 ; traduit de l’italien par Claude Poncet, 1948, page 50)
    • À ma seconde visite la 5 345 me guida dans les arcanes d’une permanente. D’abord les préliminaires du shampooing, avec ses substances émollientes : les œufs, la moelle. — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 115)
    • « Il y a trois sortes de permanentes, me dit-elle : la froide, la tiède, la chaude. La froide fait une frisure plus souple, plus près de la racine. La chaude, on ne la pratique plus guère. Elle crêpait trop. Enfin, dans la tiède, c’est la chaleur du « chauffeur » qui frise. » — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 116)
    • Les cheveux frisés de cette fille provenaient d’une permanente, rituelle en mai depuis la communion solennelle. — (Annie Ernaux, Les années, Gallimard, 2008, collection Folio, page 56)

Forme d’adjectif

permanente \pɛʁ.ma.nɑ̃t\

  1. Féminin singulier de permanent.
    • Quand j’allai lui présenter mes respects, je trouvai la porte ouverte et dépourvue du factionnaire de rigueur, et pour cause ; l’armée permanente de l’Islande se réduit à deux policemen, dont les gourdins suffisent à maintenir l’ordre le plus parfait sur toute l’étendue du territoire. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 48)

Forme de verbe

permanente \pɛʁ.ma.nɑ̃t\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de permanenter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de permanenter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de permanenter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de permanenter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de permanenter.

Nom commun

permanente \pɛʁ.ma.nɑ̃t\ féminin

  1. (Coiffure) Mise en forme des cheveux.
    • Comme je m’en étonnais, il ajouta que les paysannes les plus rustiques désiraient elles aussi une permanente. — (Alberto Moravia, L’Amour conjugal, 1948 ; traduit de l’italien par Claude Poncet, 1948, page 50)
    • À ma seconde visite la 5 345 me guida dans les arcanes d’une permanente. D’abord les préliminaires du shampooing, avec ses substances émollientes : les œufs, la moelle. — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 115)
    • « Il y a trois sortes de permanentes, me dit-elle : la froide, la tiède, la chaude. La froide fait une frisure plus souple, plus près de la racine. La chaude, on ne la pratique plus guère. Elle crêpait trop. Enfin, dans la tiède, c’est la chaleur du « chauffeur » qui frise. » — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 116)
    • Les cheveux frisés de cette fille provenaient d’une permanente, rituelle en mai depuis la communion solennelle. — (Annie Ernaux, Les années, Gallimard, 2008, collection Folio, page 56)

Forme d’adjectif

permanente \pɛʁ.ma.nɑ̃t\

  1. Féminin singulier de permanent.
    • Quand j’allai lui présenter mes respects, je trouvai la porte ouverte et dépourvue du factionnaire de rigueur, et pour cause ; l’armée permanente de l’Islande se réduit à deux policemen, dont les gourdins suffisent à maintenir l’ordre le plus parfait sur toute l’étendue du territoire. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 48)

Forme de verbe

permanente \pɛʁ.ma.nɑ̃t\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de permanenter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de permanenter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de permanenter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de permanenter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de permanenter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Permanent, permanente : définition du Littré (1872-1877)

PERMANENT (pèr-ma-nan, nan-t') adj.
  • 1Qui dure sans changer. Vois-tu, passant, couler cette onde, Et s'écouler incontinent ? Ainsi fait la gloire du monde, Et rien que Dieu n'est permanent, Malherbe, VI, 23. L'homme n'a point ici de cité permanente, Corneille, Imit. de J. C. II, 1. L'homme sage est permanent comme le soleil ; le fou change comme la lune, Bossuet, Politique, V, I, 2. Le bonheur est un état permanent, et il diffère ainsi du plaisir, qui n'est qu'un état passager, Bonnet, Œuvr. mêl. t. XVIII, p. 183, dans POUGENS. On voit par là combien il [Richelieu] savait soumettre l'insolence de ses passions passagères à l'intérêt permanent de sa politique, Voltaire, Mœurs, 176.
  • 2Qui est à demeure. Fortification permanente, par opposition à fortification passagère, fortification qui a pour objet de renforcer des positions qu'un État a un intérêt majeur et permanent à garder.

    Qui est constamment en fonctions, en organisation. Assemblées permanentes. Armée permanente.

  • 3 Terme de chimie. Se dit d'un gaz qui conserve l'état aériforme à toutes les températures et sous toutes les pressions.

HISTORIQUE

XIIIe s. Li consaulx [le conseil] Deu est parmenans, Psaumes en vers, dans Liber psalm. p. 282.

XIVe s. Et pour ce que il cuident bien que felicité fust chose permanente et non pas muable ou variable de logier…, Oresme, Eth. 23.

XVIe s. L'honneste est stable et permanent… l'utile se perd et eschappe facilement, Montaigne, II, 70.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Permanent, permanente : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PERMANENT, adj. (Gramm.) qui demeure constamment dans le même état, qui n’est sujet à aucune vicissitude. Il n’y a rien de permanent dans le monde.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « permanent »

Étymologie de permanent - Littré

Provenç. permanen ; catal. permanent ; espagn. et ital. permanente ; du lat. permanere, de per, et manere, demeurer (voy. MANOIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de permanent - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin permanens, participe présent de permaneo (« demeurer, être permanent »).
En ancien français permanans : Li consaulx [le conseil] Deu est parmenans, Psaumes en vers, dans Liber psalm. p. 282. (XIIIe)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « permanent »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
permanent pɛrmanɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « permanent »

  • Partisans de l’ordre, ces dirigeants sont les artisans du désordre, d’une stratégie de la tension permanente qui leur permet de souder leur base, mais aussi d’asphyxier le débat public et de tétaniser l’opposition. Les populations sont soumises à un stress permanent. Pour l’heure, la gauche a bien du mal à trouver la parade, même si le consensus se fissure. La gestion de l’épidémie par un Trump, un Netanyahou ou un président brésilien Jair Bolsonaro, commence à être contestée. L'Humanité, Éditorial. La guerre civile permanente | L'Humanité
  • Pen permanente de peinture marché 2020 offres de rapport, une étude professionnelle et approfondie sur létat actuel du marché mondial Pen permanente de peinture le long du paysage concurrentiel, Pen permanente de peinture part de marché et des prévisions de revenus 2024. Ce rapport est une source précieuse de conseils pour les entreprises et les particuliers qui offrent Structure de lindustrie de la chaîne , les stratégies daffaires et propositions de nouveaux investissements du projet. , Pen permanente de peinture marché avec Top pays Données: Taille du marché, Partager, Objectifs et rapport Pour Outline prévisions, principaux fournisseurs, la recherche et lindustrie Fin Analyse de lutilisateur par 2026 – JustFamous
  • J’ai eu très peur, du coup, je suis allée voir SOS Médecin à Amiens. Le médecin m’a bien examinée et m’a dit que je n’avais pas le coronavirus. Par contre, il m’a conseillé de consulter un psychiatre. J’ai eu un entretien et le spécialiste m’a dit que je commençais à faire de l’angoisse. Mais, j’ai continué à regarder les sites, à répondre à ce test en ligne, à lire les témoignages des malades. Je passais environ deux heures par jour à regarder des sites sur le sujet. J’étais en arrêt garde d’enfant, j’avais du temps à y consacrer. En tout, j’ai dû consulter une vingtaine de médecins. Ils ont mis en place une plateforme de psychologues gratuits en ligne. J’ai eu une psychologue deux fois, mais ça ne m’a pas aidée. J’ai contacté une hypnothérapeute qui a essayé de m’hypnotiser à distance, mais ça n’a pas marché non plus. Ça s’est fini en crise d’angoisse généralisée. Au moindre symptôme, je pensais que j’avais le Covid-19. J’étais dans un état de terreur permanente, j’avais des palpitations, des insomnies. J’ai perdu 6 kg. , Vie en ligne : « J’étais dans un état de terreur permanente », témoigne Céline, devenue hypocondriaque
  • Parle-t-on vraiment du même pays ? Sans aucun doute, répond Didier Combeau, qui montre comment l’histoire américaine s’est construite sur des interrogations permanentes n’ayant jamais trouvé de réponses définitives. Qu’il s’agisse de la question de l’immigration ou du rapport à la nature, écrit l’auteur, Donald Trump est l’héritier d’un courant de pensée qui a toujours existé, avec plus ou moins de pouvoir et d’influence selon les époques. La Croix, « Être américain aujourd’hui » : l’identité américaine, une construction permanente
  • «Notre dissuasion nucléaire d'autodéfense fiable et efficace fera disparaître la guerre pour toujours de ce territoire et garantira de manière permanente notre sécurité nationale et notre avenir sur des bases solides», a déclaré Kim, selon la KCNA. Agence de presse Yonhap, Pour Kim Jong-un, la dissuasion nucléaire garantira la sécurité nationale de manière permanente | AGENCE DE PRESSE YONHAP
  • Le «brow lamination» est une façon de fixer ses sourcils de façon semi-permanente. Selon plusieurs experts de la beauté qui l’ont testé, c’est très facile à faire à la maison, et le résultat est magnifique! billie, Brow Lamination: tous les Youtubeurs capotent sur cette permanente pour sourcils maison | billie
  • Du 11 au 25 juillet, le camp pour lycéens normands qu’il dirigera marquera la fin de 3 ans de contrat pour Valentin Parage, 25 ans, salarié permanent du MRJC* de l’Orne. , Permanent du MRJC de l'Orne depuis trois ans à La Ferté-Macé, Valentin Parage sur le départ | Le Publicateur Libre
  • OnePlus a coché plus de quelques-unes de ses cases de fonctionnalités restantes avec des téléphones comme le 8 Pro et le Nord, mais il semble maintenant proche d’en adresser une de plus: l’affichage permanent. Betanews.fr, OnePlus taquine encore une fois l'affichage permanent dans OxygenOS 11 - Betanews.fr
  • J'ai toujours assuré mes mandats avec les convictions d'un artisan qui défend les artisans, afin que l'on soit reconnus et respectés, par qui que ce soit. Je me suis battu pour que l'on m'entende, plutôt que l'on m'écoute. Dans notre profession, certaines personnes ont tout donné ; elles ont parfois pris d'importants risques pour faire vivre leur entreprise. Voilà pourquoi les artisans du bâtiment, il faut les protéger pour qu'ils continuent de se développer et à être ainsi respectés. La lutte contre les injustices a été mon combat permanent. C'est pourquoi je n'hésite pas à dire que l'on valorise parfois ceux qui ne sont pas forcément dignes d'être valorisés, alors que les valeurs et les compétences de certains ne sont pas reconnues. Je ne pratique pas la langue de bois, ni l'envie de plaire. Un président n'est pas là pour plaire, il est là pour répondre aux attentes de ceux qui ont placé en lui leur confiance. L'Essor Loire, Patrick Liébus (Capeb) : « Mon combat permanent ? La lutte contre les injustices »
  • Le drame du pianiste, c’est que son action est exclusivement verticale. C’est le défi permanent de notre art. De Léon Fleisher
  • Le bien est voulu, il est le résultat d'un acte, le mal est permanent. De Antonin Artaud / Lettre à Jean Paulhan
  • Penser est, pour un grand nombre de femmes, un accident heureux plutôt qu'un état permanent. De Marie de Flavigny / Esquisses morales et politiques
  • Le luxe est une forme de triomphe permanent sur tous ceux qui sont pauvres, arriérés, impuissants, malades, inassouvis. De Friedrich Nietzsche
  • Le bonheur est un état permanent qui ne semble pas fait ici-bas pour l’homme. De Jean-Jacques Rousseau / Rêveries du promeneur solitaire
  • La vie est un combat permanent qu’il incombe à chacun d’entre nous de mener. De Abderrahmane Sissako / Evene.fr - Mai 2007
  • Internet a inventé à la fois Big Brother et son antidote permanent. De Jean-Marie Messier / j6m.com
  • En art, le dépassement permanent des tabous a tourné au rituel petit-bourgeois. De Stefan Zweifel
  • A moins les deux parties n’y gagnent, un accord ne saurait être permanent. De Jimmy Carter
  • Je suis un guerrier et un insatisfait permanent, c’est ça l’apanage du champion. De André Panza
  • L'inégalité, c'est le risque permanent du mépris. De René Lévesque
  • Il n'y a rien de plus permanent que le temporaire. De Gilles Nolin
  • Le succès publicitaire permanent, ça n'existe pas. De Leo Burnett
  • Rien n'est permanent, sauf le changement. De Héraclite d'Ephèse
  • L’avarice est un esclavage permanent. De Hazrat Ali

Traductions du mot « permanent »

Langue Traduction
Corse permanente
Basque iraunkorra
Japonais 永久
Russe постоянный
Portugais permanente
Arabe دائم
Chinois 常驻
Allemand permanent
Italien permanente
Espagnol permanente
Anglais permanent
Source : Google Translate API

Synonymes de « permanent »

Source : synonymes de permanent sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « permanent »



mots du mois

Mots similaires