Assidu : définition de assidu


Assidu : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ASSIDU, UE, adj.

A.− [Sens actif, en parlant d'une pers. ou plus rarement, d'un animal]
1. [Avec une idée de présence phys. auprès de qqn ou en un lieu]
a) Vieilli. Qui se trouve en permanence auprès de quelqu'un. Synon. fidèle :
1. L'oiseau des champs par excellence, l'oiseau du laboureur, c'est l'alouette, sa compagne assidue, qu'il retrouve partout dans son sillon pénible pour l'encourager, le soutenir, lui chanter l'espérance. Michelet, L'oiseau,1856, p. 198.
b) Qui se rend fréquemment auprès de quelqu'un ou en quelque endroit où le conduisent son penchant, son plaisir ou son intérêt. Être assidu chez sa tante, à la table familiale :
2. Comme depuis trois ans, (...) MmeSherbatoff partait chez MmeVerdurin, qui venait seulement de s'éveiller, et ne la quittait plus, on peut dire que la fidélité de la princesse passait infiniment celle même de Brichot, si assidu pourtant à ces mercredis, où il avait le plaisir de se croire, à Paris, une sorte de Chateaubriand à l'Abbaye-aux-Bois... Proust, Sodome et Gomorrhe,1922, p. 876.
Assidu de qqc.Être assidu des champs de course. Synon. habitué.
Emploi subst. Celui qui est habitué, familier d'un lieu de rencontre, particulièrement d'un salon :
3. Le vieux baron, lui, examinait chaque visage et honorait parfois d'un « bonjour » les plus anciens habitués, les assidus, ceux qui depuis plusieurs années lui fournissaient sa distraction matinale et venaient faire couler à la porte de sa vieille richesse toutes les infortunes qui peuvent accabler l'homme et le détruire. Druon, Les Grandes familles,t. 2,1948, p. 13.
En partic. [Avec une idée d'empressement auprès d'une pers., notamment du sexe fém.] Se montrer très assidu auprès des dames, faire une cour assidue à une dame, à un ministre :
4. Lucien poursuivit donc sa pensée principale : il était assidu dans le monde, il courtisait Madame de Bargeton, la marquise d'Espard, la comtesse de Montcornet, et ne manquait pas une seule des soirées de Mademoiselle des Touches... Balzac, Les Illusions perdues,1843, p. 465.
Péj. Qui se montre trop souvent ou d'une manière indiscrète :
5. Qu'est-ce que ce menton rasé et ces favoris noirs au bout de la table? Ce courtisan de D.! Il est partout. Professeur suppléant à l'école de Droit, long, mince, l'échine courbée, toujours saluant, présenté à tout le monde, faufilé partout, assidu partout, le parfait intrigant. Taine, Notes sur Paris,Vie et opinions de M. F.-T. Graindorge,1867, p. 182.
c) Qui manifeste une régularité et une exactitude exemplaires à satisfaire les obligations ou les devoirs qui lui incombent. Être assidu aux offices du dimanche, à l'Académie, aux cours. Synon. exact, fidèle, ponctuel.
Emploi abs. Serviteur assidu; employé, ouvrier assidu :
6. ... elle n'allait guère, on le sait, que quatre fois l'an à l'église. Elle y était à présent fort assidue. Elle ne manquait aucun office, ni du dimanche, ni du jeudi. Hugo, Les Travailleurs de la mer,1866, p. 400.
7. Une armée de fonctionnaires (...) assidus en dépit de quelques exceptions affichées mais rares... A. Arnoux, Roi d'un jour,1956, p. 324.
2. [Sans idée de présence physique] Qui continue avec persistance ce qu'il a entrepris. Synon. tenace :
8. On n'obtient rien sans effort. Je travaillai. Je lus des feuilletons populaires, je me bourrai des œuvres les plus dénuées de style. Je fus assidue jusqu'à l'anémie. Frapié, La Maternelle,1904, p. 5.
Être assidu à faire qqc. :
9. Les discordes qui avaient régné entre les princes devenaient chaque jour plus menaçantes. Leurs courtisans étaient assidus à les aigrir l'un contre l'autre... Barante, Hist. des ducs de Bourgogne,t. 2,1824, p. 417.
B.− [Sens passif, en parlant d'une occupation] Qui est fait avec une endurance qui ne se relâche pas. Étude, lecture assidue; efforts assidus.
Rem. On rencontre assidu au sens actif avec des noms de choses quasi personnifiées, notamment en mauvaise part. Les coups assidus du sort, un bruit assidu :
10. La chaleur était égale, assidue, atroce, irrésistible. Bernanos, Une nuit,1928, p. 18.
PRONONC. : [asidy]. Barbeau-Rodhe 1930 donne la possibilité d'une prononc. avec [ss] géminées : as/s/-. Pour [ss], cf. Littré qui signale néanmoins : ,,quelques-uns disent a-si-du`` (avec [s] simple). Enq. : /asidy/.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Fin xiies.-début xiiies. « (d'un inanimé) qui est constamment présent » (Dial. anime conquer. ds Gdf. Compl. : Tes oresons soient asidues larmes); 2. xvies. « (d'une pers.) qui est continuellement auprès de qqn » (Amyot, Comm. discern. le flatt., 38, ibid. : Le flateur est en cela assidu, continuel, sans jamais se lasser); 3. 1611 « qui est régulièrement présent là où il doit être » (Cotgr.). Empr. du lat. assiduus « qui se tient continuellement qq. part » (Plaute, Trin., 202 ds TLL s.v., 882, 43); qualifiant un inanimé (Id., Asin., 428, ibid., 883, 61); cf. assiduel « id. » xiie-xvies. (Gdf. et Hug.).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 415. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 757, b) 746; xxes. : a) 643, b) 331.

Assidu : définition du Wiktionnaire

Adjectif

assidu

  1. (Sens propre) (Figuré) Qui fait preuve d’assiduité.
    • Magistrat assidu aux audiences.
    • Écolier assidu au travail.
    • Être fort assidu auprès du prince.
    • Il était fort assidu auprès de cette femme.
    • Martin de l’Aisne, député au Corps législatif en 1809, fut nommé l’année suivante membre de la commission des finances, dont les travaux assidus et secrets convenaient à son esprit laborieux et timide. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 43)
  2. (Par extension) Qui est continu, qui se répète fréquemment.
    • La famille entretenait un culte marial assidu. Les grands-mères et arrière-grands-mères avaient toutes accompli le pèlerinage de Lourdes. Le folklore conservait de ces antiques pérégrinations quelques histoires scabreuses […]. — (Bernard Gardey, La foi hors les murs: Grappillage de la Saint-Martin, 1912-1999, Éditions Karthala, 2001, p. 50)
    • C'est désormais au Pakistan, ou en Iran, que la fréquentation des sites de téléchargement de films X est le plus assidue. Qui sait quelles bombes mentales s'allument dans les nuits solitaires de Kaboul ou de Karachi ? — (Hervé Juvin, Le gouvernement du désir, Éditions Gallimard, 2016)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Assidu : définition du Littré (1872-1877)

ASSIDU (a-ssi-du, due ; quelques-uns disent a-si-du) adj.
  • 1Exact à se tenir où il doit être. Cet employé est assidu à son bureau. Magistrat assidu aux audiences.
  • 2Qui a une application soutenue. Un enfant assidu, … Que tous les Juifs, dans Suze répandus, à prier avec vous jour et nuit assidus, Racine, Esth. I, 3. D'écoliers libertins une troupe indocile, Loin des yeux d'un préfet au travail assidu, Va tenir quelquefois un brelan défendu, Boileau, Lutr. ch. III. Écoutez tout le monde, assidu consultant ; Un fat quelquefois ouvre un avis important, Boileau, Art poét. IV. Ils ont beau vers le ciel leurs murailles accroître, Beau d'un soin assidu travailler à leurs forts, Malherbe, II, 12.
  • 3Qui rend des soins continuels à une personne. Soyez assidu auprès de ce pauvre malade. On a nommé huit ou dix hommes, avec 600 fr. de pension, pour être assidus auprès de M. le Dauphin, Sévigné, 406. … Qui pourra montrer une marque certaine D'avoir meilleure part au cœur de Célimène, L'autre ici fera place au vainqueur prétendu, Et le délivrera d'un rival assidu, Molière, Mis. III, 1. Apparemment, lui dis-je, que vous avez quelque charge ou quelque emploi qui vous empêche d'être plus assidu auprès d'elles, Montesquieu, Lett. pers. 48. Compagne assidue, Racine, Esth. I, 1. Qui est plus esclave qu'un courtisan assidu, si ce n'est un courtisan plus assidu ? La Bruyère, 8.
  • 4En parlant des choses, continu, constant. Ces plaintes assidues, Racine, Brit. IV, 2. Il n'avait plus pour moi cette ardeur assidue, Lorsqu'il passait les jours attachés sur ma vue, Racine, Bérén. I, 4. Par des vœux assidus je crus les détourner, Racine, Phèd. I, 3.

HISTORIQUE

XVIe s. Le flatteur est en cela assidu, continuel, sans jamais se lasser, Amyot, Comm. discern. le f att. 38.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ASSIDU. Ajoutez :
5être assidu à quelqu'un, résider assidûment auprès de lui. Mon oncle est au lit, je lui suis fort assidu, Racine, Lexique, éd. P. Mesnard.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « assidu »

Étymologie de assidu - Littré

Provenç. assiduos ; anc. catal. assiduit ; anc. espagn. asiduo ; ital. assiduo ; de assiduus, de assidere, être assis auprès (voy. ASSEOIR). On disait plus volontiers, au XVIe siècle, assiduel qu'assidu. Le provençal assiduos suppose un mot barbare assiduosus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de assidu - Wiktionnaire

Du latin assiduus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « assidu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
assidu asidy play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « assidu »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « assidu »

  • Mercredi matin, Glenn, lecteur assidu du Canard enchaîné, achète un exemplaire du dernier numéro fraîchement publié et se pose dans un café pour le lire. Jusqu'ici, rien d'anormal. Mais un échange avec le patron du bar-tabac l'interpelle : "Il m'a dit que ses 47 exemplaires avaient déjà été achetés par une personne." Un achat groupé surprenant pour ce dernier. "De fil en aiguille, il y a une femme qui arrive et qui me dit : 'Ah mais vous avez 'Le Canard enchaîné' ? Car j'ai fait trois bars et je n'en ai pas trouvé'", raconte Glenn. L'événement surprenant devient suspect. Franceinfo, Municipales 2020 : on vous raconte l'histoire de la mystérieuse razzia du "Canard enchaîné" à Morlaix
  • Lundi, dès 14 h le cinéma VEO a pu enfin rouvrir ses portes avec une belle affiche : "Radioactive", le nouveau film sur la vie et l’œuvre de Marie Curie. Les cinéphiles ne se sont pas fait prier pour venir le voir. Après une fermeture de 15 semaines pour cause de Covid, de nombreux spectateurs ont pu dire comme Claude d’Auterive, rencontré sur le parking : "Il était temps, je commençais à désespérer". Claude est un cinéphile assidu avec une à deux séances par semaine, bien connu par le personnel du VEO. ladepeche.fr, Muret. Lever de rideau au VEO - ladepeche.fr
  • Il avait été un membre assidu de syndicat d’initiative et de l’association Jean-Pierre-Cavaillé autour de l’orgue historique. Il avait reçu des mains du maire René Dragué, la médaille de la ville pour son action en faveur du village. lindependant.fr, Carnet de deuil à Vinça - lindependant.fr
  • Peu de choses sont impossibles à qui est assidu et compétent... Les grandes oeuvres jaillissent non de la force mais de la persévérance. De Samuel Johnson

Images d'illustration du mot « assidu »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « assidu »

Langue Traduction
Corse diligente
Basque arduratsuan
Japonais 勤勉
Russe прилежный
Portugais diligente
Arabe مجتهد
Chinois 勤奋
Allemand fleißig
Italien diligente
Espagnol diligente
Anglais diligent
Source : Google Translate API

Synonymes de « assidu »

Source : synonymes de assidu sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « assidu »


Mots similaires