Immuable : définition de immuable


Immuable : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

IMMUABLE, adj.

A. − Qui, par nature, demeure identique et ne peut éprouver de changement. Synon. éternel, impérissable, inaltérable, indestructible.Dieu seul est immuable. Les décrets immuables de la volonté de Dieu (Ac.). L'ordre immuable de l'univers physique (Ruyer, Esq. philos. struct.,1930, p. 263).L'idée d'homme est éternelle, immuable, nécessaire (Gilson, Espr. philos. médiév.,1931, p. 196) :
1. ... on découvre la police et l'industrie surprenante des abeilles. (...) tout cela est prodigieux mais immuable. Voilà des milliers d'années qu'elles vivent sous des lois remarquables, mais voilà des milliers d'années que ces lois sont les mêmes. Maeterl., Vie abeilles,1901, p. 257.
Emploi subst. masc. C'est ça qui serait gai, d'avoir toujours en face de soi l'immuable! Emporté toi-même, à quelle saison de l'an t'en tiendrais-tu? Celle des boutons? Ou des fleurs? Ou des fruits?... À quel moment (et même de ta propre vie) oserais-tu dire : nous y sommes! Ne bougeons plus! (Gide, Journal,1940, p. 20).
[Parfois avec majuscule] Dieu. [Abraham] ne demandait rien moins à l'Immuable que le rapport de son fameux décret sur Sodome (Desmoulins, Vx Cord.,1793-94, p. 270).Je m'épouvante quand Dieu remue. Lui, l'immuable, qu'Il se rassoie donc dans l'éternité! (Saint-Exup., Citad.,1944, p. 517).
B. − P. ext.
1. Qui peut demeurer inchangé et identique durant un temps assez long. Synon. constant, durable, figé, fixe, invariable.Elle voyait Emma avec son expression immuable et sévère (Chardonne, Épithal.,1921, p. 397).Cette nuit-là, en quelques heures, se trouva renversée l'échelle des valeurs que, depuis son enfance, il croyait immuable (Martin du G., Thib., Belle sais., 1923, p. 830) :
2. ... cela devint dans leur vie un rite immuable que d'aller tous les jours après « souper », comme disait MmeLoiseau, chez les voisins. Triolet, Prem. accroc,1945, p. 223.
2. [En parlant d'une pers.] Qui demeure fidèle à soi-même. Synon. identique, inébranlable, ferme.Tout change. Nous mûrissons. Papa reste immuable. On dirait que petit à petit, il sublime son personnage au long des années. C'est sa façon de vieillir (Duhamel, Cécile,1938, p. 215) :
3. Oui, je suis contente que tu sois resté le même. Si on t'avait déplacé, repeint, enfoncé sur le bord d'une autre route, je n'aurais plus rien de fixe pour m'orienter. Tu m'es indispensable : moi je change; toi, il est entendu que tu restes immuable et je mesure mes changements par rapport à toi. Sartre, Nausée,1938, p. 182.
Prononc. et Orth. : [im(m)pabl̥] ou [im(m)y-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1327 « qui reste identique à soi-même » (A. Lefranc, Hist. de la ville de Noyon, Paris, 1887, p. 196). Composé, d'apr. le lat. immutabilis (v. immutable) sur l'adj. anc. m. fr. muable (ca 1100, Roland ds T.-L. − xvies. ds Gdf.) à l'aide du préf. in-1*. Fréq. abs. littér. : 914. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 430, b) 1 413; xxes. : a) 1 201, b) 1 186.

immuable (muer) « qui ne change pas »

Immuable : définition du Wiktionnaire

Adjectif

immuable \i.mɥabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui n’est pas sujet à changer, en parlant des choses éternelles.
    • Le prêtre, toujours assis, chanta le premier verset de l’immuable psaume Dixit Dominus Domino meo. — (Joris-Karl Huysmans, En route, 1895)
    • La prière, c’est […] une sorte de tapage doublé de flagornerie. Ainsi en jugent […] les rationalistes qui affirment que rien n’est aussi absurde que de s’adresser à un Dieu immuable pour lui demander de bouleverser les lois de son univers en notre faveur. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 248)
    • S’il a changé deux fois, il n’est pas immuable. Et s’il n’est pas immuable, il n’est pas Dieu, il n’existe pas. L’Être immuable ne peut avoir créé. — (Sébastien Faure , Douze preuves de l'inexistence de Dieu, conférence de 1908)
  2. Qu’on suppose à l’abri du changement.
    • […] le progrès est un perpétuel devenir, nulle méthode ne saurait être considérée comme immuable, tout est en mouvement, tout est continuellement améliorable, tout ce qui existe aujourd’hui sera demain mieux encore… — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Par avance, il sait ce qu’il trouvera d’imparfait, de médiocre, de mal, d’immuable, en dépit des conseils, des admonestations ou reproches qu’il prodigue et ressasse à chaque inspection. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  3. (Par extension) Dont le caractère est très ferme, dont les résolutions ne changent pas.
    • Il est immuable dans ses volontés.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Immuable : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IMMUABLE. adj. des deux genres
. Qui n'est point sujet à changer, en parlant de Dieu et des choses éternelles. Dieu seul est immuable. Les décrets immuables de la volonté de Dieu. Il signifie aussi Qu'on suppose à l'abri du changement. Une volonté immuable. Je lui ai voué un attachement immuable. Il signifie, par extension, Dont le caractère est très ferme, dont les résolutions ne changent pas. Il est immuable dans ses volontés.

Immuable : définition du Littré (1872-1877)

IMMUABLE (i-mmu-a-bl') adj.
  • 1Qui n'éprouve aucun changement, en parlant de Dieu et des choses éternelles. Toujours immuable en elle-même, elle [la sagesse de Dieu] renouvelle toutes choses, elle se répand parmi les nations dans les âmes saintes, Sacy, Bible, Sagesse, VII, 27. Il [Dieu] est immuable ; il n'y a pour lui ni passé, ni présent, ni futur, Raynal, Hist. phil. I, 8.
  • 2 Par extension, dont le caractère, les résolutions ne changent jamais. Un homme immuable. Vous voyez qu'entre les saints mêmes nul n'est immuable, Sacy, Bible, Job, XV, 15.
  • 3Qui n'est point sujet à changer, en parlant des choses. Non, non, il voit le jour, Et te conserve encore un immuable amour, Corneille, Cid, IV, 5. Fais-toi de mon exemple une immuable loi, Corneille, Hot. IV, 7. Immuable foi, Rotrou, Bélisaire, v, 1. Que dirai-je de son attachement immuable à la religion de ses ancêtres ? Bossuet, Reine d'Anglet. Tout le temps est perdu, auquel nous n'aurons point attaché quelque chose de plus immuable que lui, quelque chose qui puisse passer à l'éternité bien-heureuse, Bossuet, Yolande de Monterby. Il est possible au Créateur de conserver dans mon cerveau une partie immuable et de la préserver du changement continuel qui arrive à toutes les parties de mon corps, Voltaire, Mél. littér. À M. de Formont. On lui [à Anaxagore] reprocha d'anéantir l'influence des dieux sur la nature en essayant d'assujettir ces phénomènes [ceux de l'astronomie] à des lois immuables, Laplace, Exp. v, 1.

REMARQUE

Bossuet a dit plus immuable, bien que d'ordinaire les adjectifs de ce genre contenant une idée d'absolu n'admettent point de comparaison : Une Église plus immuable que le roc, dont la foi toujours connue et victorieuse verra toutes les erreurs tomber à ses pieds, Var. 2e instr. past. § 77.

HISTORIQUE

XIVe s. Il dit ceci à la difference de la felicité de Dieu et des intelligences, laquelle est simplement immuable et non variable, Oresme, Eth. 26.

XVIe s. Je me persuade que vous n'aurés pas desagreable que petite sueur [sœur] vous fasse ressouvenir d'elle et de son immuable affection, Lett. de Catherine de Navarre, Bibl. des Chartes, 4e série, t. III, p. 337. Constance immuable, Amyot, Fab. 2. Ce sont pour vrai choses determinées Par l'immuable arrest des destinées, Marot, I, 229. La premiere erreur [qu'il n'y a point de dieux] selon son advis [de Platon] ne dura jamais immuable en homme depuis son enfance jusques à sa vieillesse, Montaigne, I, 395. Mon cœur est immuable, et mon amour certaine, Desportes, Amours d'Hippolyte, 5.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

IMMUABLE. - REM. Ajoutez :

2. Malherbe a dit immuable à : Immuable aux menaces comme aux caresses, Lexique, éd. L. Lalanne. C'est très bon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Immuable : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

IMMUABLE, adj. (Gram.) qui ne peut changer. Il n’y a que Dieu qui soit immuable. La nature est dans un état de vicissitude perpétuelle. C’est une suite nécessaire de la loi générale de tous les corps : ou ils se meuvent, ou ils tendent à se mouvoir.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « immuable »

Étymologie de immuable - Littré

Im… négatif, et muable. On a dit aussi immutable, tiré directement du latin immutabilis : XVe s. Ainsi gouverne il et ordeins Sans soussy, sans ahan, sans peine, Par son cler sen et immutable, Toute chose qui est muable, Mir. de Ste Genevieve.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de immuable - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Dérivé de muable avec le préfixe in-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « immuable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
immuable imµabl play_arrow

Citations contenant le mot « immuable »

  • Sur le plan architectural, les deux associations assurent que le projet de restauration préservera l’identité immuable et originelle et réelle du lieu », ajoutant que cette option stratégique prendra le soin d’évacuer tout ajout ou appendices ayant, de fait, porté atteinte à l’intégrité architecturale historique de ce lieu de mémoire. Article19.ma, Controverse - La restauration du Café Maure s’intègre dans « un projet global de mise en valeur de la Qasbah des Oudayas » (Associations) - Article19.ma
  • Sfantu-Gheorghe (Roumanie) (AFP) – Iosif Acsente a passé sa vie dans les bras du delta du Danube. À 74 ans, son quotidien de pêcheur reste immuable mais le décor, aux confins aquatiques de la Roumanie, se transforme inexorablement. GoodPlanet mag', Dans le sillage des derniers pêcheurs du Danube, un monde s'efface - GoodPlanet mag'
  • Quand on va chez son pâtissier préféré ou même son concurrent pour trouver une tarte aux fraises, souvent les produits se ressemblent. En effet, en pâtisserie classique, la recette de la tarte aux fraises semble immuable : de la pâte sablée sucrée, de la crème pâtissière vanillée, et une multitude de fraises fraîches sur le dessus et « en avant Guingamp ». Si à la maison, on veut obtenir le look pâtissier, on n’oublie pas de badigeonner nos fraises d’un peu de confiture chauffée pour faire ressortir tout leur « glow ». Les fraises sont les stars de ce dessert, alors elles méritent bien de briller de mille feux ! , 18 tartes aux fraises à croquer - Elle à Table
  • Immobilier à Aix : la pierre, valeur refuge immuable ? LaProvence.com, Économie | Immobilier à Aix : la pierre, valeur refuge immuable ? | La Provence
  • Le champ magnétique terrestre n'est pas immuable. Il évolue. Il va jusqu'à s'inverser, parfois. Et selon de récents travaux, le processus est même beaucoup plus rapide que le pensaient les chercheurs jusqu'à présent. Futura, Le champ magnétique de la Terre pourrait s’inverser 10 fois plus vite qu’on le pensait !
  • Il y a quelque impiété à faire marcher de concert la vérité immuable, absolue, et cette sorte de vérité imparfaite et provisoire qu'on appelle la science. De Anatole France / L'Orme du mail
  • L’existence n’est qu’un éternel tribunal nous condamnant à la pénible sentence du supplice inextinguible, immuable et impérissable qu’est la vie. De Benoît Gagnon
  • La barrière la plus immuable de la nature se situe entre les pensées d'un homme et celle d'un autre. De William James
  • L'homme se sent tellement passager qu'il a toujours de l'émotion en présence de ce qui est immuable. De Madame de Staël
  • Les changements servent-ils à quelque chose ? A rien, si ce n'est à conserver l'immuable. De Ludwig Hohl / Tous les hommes presque toujours s'imaginent
  • La peinture est le miroir immuable de tout ce que l'Univers nous offre de plus beau. De Ylipe / Le BCD du peintre moderne
  • Il n'y a pas d'amour moderne : ce sentiment quand il est sincère est immuable et immortel. De Laetitia Filion / Amour moderne
  • En imaginant que quelque chose est immuable, on s'expose à le trouver un jour éphémère. De Vincent Forest
  • Dieu est pleinement et sans réserve ; il est éternel et immuable, sans progrès ni devenir. De Ernest Renan / Lettre à Marcelin Berthelot - Août 1863
  • Courent les années, le temps de l'âme est immuable. De Eugène Cloutier / Croisière
  • Ne dites jamais : "c'est naturel" afin que rien ne passe pour immuable. De Bertolt Brecht / L'exception et la règle
  • La vertu, immuable, ne quitte pas l'homme avec la mort, elle retourne au nourrisson. De Lao-Tseu / Tao Te King
  • La poésie est le symbole de la stabilité immuable du monde. De Yukio Mishima / Après le banquet
  • Les mathématiques, science de l’éternel et de l’immuable, sont la science de l’irréel. De Ernest Renan
  • Dans tout l'univers ne reste immuable que l'esprit. Anton Pavlovitch Tchekhov, La Mouette, I, Nina
  • Les êtres ont la mobilité et l'éphémère durée des vagues ; seules, les choses qui leur ont servi de témoins sont comme la mer et demeurent immuables. Édouard Estaunié, Les Choses voient, Grasset

Traductions du mot « immuable »

Langue Traduction
Corse immutabile
Basque aldaezina
Japonais 変わらない
Russe неизменная
Portugais imutável
Arabe لا يتغير
Chinois 不变
Allemand unveränderlich
Italien immutabile
Espagnol inmutable
Anglais unchanging
Source : Google Translate API

Synonymes de « immuable »

Source : synonymes de immuable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « immuable »



mots du mois

Mots similaires