Cache : définition de cache


Cache : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CACHE1, subst. fém.

Vieilli ou fam. (selon Ac.)
A.− Lieu secret propre à cacher quelque chose ou quelqu'un, à se cacher. Une bonne cache, il a trouvé la cache (Ac. 1798-1932); sortir de sa cache :
1. Elle [Anne-Marie] écoutait Gaspard, mais ses grands yeux doux gardaient une tranquille obstination. Elle ne se cacherait pas, elle ne voulait pas mener une existence de caches et de cligne-musette. Pourrat, Gaspard des Montagnes,À la belle bergère, 1925, p. 180.
P. métaph. Retraite :
2. ... et moi, pour longtemps effarouché, je ne sortirai plus, je demeurerai à tout jamais confiné dans ma souterraine demeure. Faut-il m'en plaindre? Pourquoi le ferais-je? Je trouve au fond de ma cache la sûreté, un certain calme et autant de place qu'il en faut à mon âme pour ses petites évolutions, ... M. de Guérin, Journal intime,1834, p. 205.
Spécialement
1. Pendant la Terreur, asile secret (Lar. 19e). Comme chef de guerre, Cadoudal vécut dans des masures, des tanières, des caches pourrissantes (J. de La Varende, Cadoudal,1952, p. 37).
2. Région. (Canada). Dans le Grand Nord, ,,lieu secret et bien localisé où un explorateur fait déposer des provisions en vue de nourrir les membres de son expédition`` (Forest. 1946). Cf. H.-Ph. d'Orléans, Chasses et chasseurs arctiques, 1911, p. 201.
B.− P. ext., rare. Objet (coffre, etc.) propre à cacher quelque chose :
3. ... en pressant sur un filigrane qui faisait ressort l'épine coulissait et découvrait une cache, un petit écrin contenant trois perles,... Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 94.
Prononc. : [kaʃ]. Homon. cash. Étymol. et Hist. 1558-59 loc. adv. en cache « en cachette » (Marg. de Nav., Heptam., 49 dans Hug.), attest. isolée; 1561 subst. « lieu propre à cacher » (Du Fouilloux, Vénerie, 45 vodans Quem.). Formation régr. de cachette (FEW t. 2, 1, p. 811), ou plus prob. déverbal de cacher* (Bl.-W.5).

CACHE2, subst. masc.

A.− Usuel. Objet qui fait écran. Des caches empêchaient que les lumières fussent aperçues de la passerelle (Peisson, Parti de Liverpool,1932, p. 54).
P. métaph. :
Élisabeth torturait Paul par un système de caches et d'allusions incompréhensibles à quelque chose d'agréable (elle insistait) où il n'aurait aucune part. Cocteau, Les Enfants terribles,1929, p. 117.
B.− Spécialement
1. IMPRIMERIE
,,Feuille intercalaire non imprimée que l'on met entre chaque feuille dans les ouvrages soignés pour éviter le décalcage`` (Littré, Guérin 1892).
,,Papier noir, découpé, placé sur une forme pour protéger les textes à ne pas imprimer`` (Comte-Pern. 1963).
Feuille de celluloïd, matière plastique découpée à jours pour effacer des erreurs de frappe. Coup de gomme, minutieusement donné à travers l'un des trous du « cache » de matière plastique (H. Bazin, Lève-toi et marche,1952, p. 25).
2. PHOT. Feuille de papier opaque découpée de façon à cadrer certaines parties de la pellicule impressionnée qu'on ne veut pas reproduire. On appelle un cache ces bandes blanches disposées pour les [les marges] mettre en valeur autour de certains portraits (Gracq, Un Beau ténébreux,1945, p. 143).
CIN. ,,Pièce de métal placée dans la caméra devant la pellicule, et permettant de masquer une partie de l'image à des fins de trucage`` (Cham. 1969). Cf. aussi G. Sadoul, Hist. d'un art, 1949, p. 28.
Prononc. : [kaʃ]. Homon. cash. Étymol. et Hist. 1870 impr. « feuille intermédiaire évitant le décalcage » (Papiers et correspondance de la famille impériale, Impr. nationale, t. 2, p. 313 dans Littré), attest. isolée; 1898 phot. (La Photographie, Encyclop. Popul. III, 25/1 dans Giraud). Déverbal de cacher* « soustraire à la vue ».

CACHE3, subst. fém.

Vx, CHASSE, PÊCHE. ,,Filet tendu sur des piquets en forme de palis, que l'on dispose à l'embouchure des parcs`` (Ac. Compl. 1842). Filet empêchant la sortie fortuite du gibier.
Rem. Attesté dans Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e-20e, Littré, Guérin 1892, DG, Quillet 1965.
Prononc. : [kaʃ]. Homon. cash. Étymol. et Hist. 1771 (J.J. Schmidlin, Dict. universel de la lang. fr. dans Z. fr. Spr. Lit., t. 23, p. 18). Forme normanno-picarde de chasse*; dès 1753 chasse de parcs (Encyclop. t. 3). Fréq. abs. littér. : 105.
BBG. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 194.

Cache : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

cache \kaʃ\ féminin

  1. Lieu propre à cacher ou à se cacher.
    • On n’est pas peu embarrassé à inventer dans toute une maison une cache fidèle. — (Molière, l’Av. I, 4.)
    • Il dit au roi : Je sais, sire, une cache, Et ne crois pas qu’autre que moi la sache. — (Jean de la Fontaine, Fab. VI, 6.)
    • Un invalide prétendait avoir travaillé autrefois à faire à Meudon une cache pour un gros trésor. — (Louis de Rouvroy, 120, 66.)
    • Que nous avons bien fait de sortir de notre cache ! — (Voltaire, voir aussi de la raison.)
    • J’allais cherchant quelques caches où je fourrais quelques louis en dépôt. — (Jean-Jacques Rousseau, Conf. v.)
    • Vous sortirez tous deux de votre cache et vous direz […] — (Jean-François Regnard, Attendez-moi sous l’orme, 4)
    • Des drones américains ont mené dimanche des raids contre des caches d’armes d’Al-Qaïda dans une région montagneuse de la province d’Abyane […] — (Agence France-Presse, 2012)
  2. (Canada) (Vieilli) Lieu où les coureurs des bois dissimulent leurs provisions.
    • Cœur-Loyal avait conduit le jeune homme à une de ses caches, espèces de magasins creusés dans la terre et dans lesquels les trappeurs conservent leurs richesses ; […]. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
  3. (Canada) (Chasse) Petit abri, cabane, installé en forêt pour la chasse.
    • Chaque année, la multinationale Rio Tinto découvre des caches installées illégalement sur ses terrains du secteur Laterrière, à Saguenay. — (Molly Béland, « Rio Tinto aux prises avec des chasseurs illégaux », Le journal de Montréal, 24 octobre 2020)

Nom commun 2

cache \kaʃ\ masculin

  1. (Architecture des ordinateurs) Mémoire ou partie de mémoire dans laquelle sont stockés de façon temporaire les données ou les programmes les plus fréquemment ou les plus récemment utilisés, que l’ordinateur peut interroger afin de réduire les temps de réponse.
    • Le cache de ce microprocesseur est de 512 Ko.
    • Quand le processeur est capable de prédire grosso modo ses besoins futurs en données, il peut alimenter à l’avance le cache, ce qui se nomme du prefetch. — (Mémoire cache sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg)
  2. (Internet) (Par ellipse) Cache web.
    • Côté client, pour être certain de lire la dernière version d'une page web, il faut donc vider le cache du navigateur web. Si vous souhaitez vider le cache de votre navigateur, consultez l’aide en ligne de votre navigateur. — (Cache web sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg)
  3. (Photographie) Papier ou plaque opaque destiné à cacher une partie de la pellicule à impressionner.
  4. (Par extension) Élément utilisé pour masquer ou protéger une partie d’une surface lors d’une opération effectuée sur cette surface.
    • Les jardiniers utilisent des caches lorsqu’ils pulvérisent des herbicides, afin de protéger les autres plantes d’éventuelles projections.

Nom commun 3

cache \kaʃ\ masculin

  1. (Métrologie) (Désuet) Nom donné par les Européens au poids chinois appelé localement li.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cache : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CACHE. n. f.
Lieu secret propre à cacher quelque chose. Une bonne cache. Il a trouvé la cache. Il est familier.

Cache : définition du Littré (1872-1877)

CACHE (ka-ch') s. f.
  • Lieu propre à cacher ou à se cacher. On n'est pas peu embarrassé à inventer dans toute une maison une cache fidèle, Molière, l'Av. I, 4. Il dit au roi : Je sais, sire, une cache, Et ne crois pas qu'autre que moi la sache, La Fontaine, Fab. VI, 6. Un invalide prétendait avoir travaillé autrefois à faire à Meudon une cache pour un gros trésor, Saint-Simon, 120, 66. Que nous avons bien fait de sortir de notre cache ! Voltaire, Voy. de la rai. son. J'allais cherchant quelques caches où je fourrais quelques louis en dépôt, Rousseau, Conf. v. Vous sortirez tous deux de votre cache et vous direz…, Regnard, Attendez-moi sous l'orme, 4.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cache »

Étymologie de cache - Littré

Voy. CACHER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de cache - Wiktionnaire

(Nom 1) Dérivé de cacher.
(Nom 2) (Par ellipse) De mémoire cache.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cache »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cache kaʃ play_arrow

Citations contenant le mot « cache »

  • Si Emmanuel Macron n’avait pu cacher avoir contracté le Covid-19 en fin d’année, présentant des signes de fatigue, étant obligé de tenir ses réunions par vidéo-conférence et tenu à l’isolement, sa femme Brigitte semblait être passée au travers des mailles du filet. Mais il semblerait finalement que non à en croire les informations de nos confrères d’Europe 1. La Première Dame aurait été testée positive le 24 décembre, la veille de Noël sans que l’information ne filtre.  Valeurs actuelles, Pendant les fêtes, Brigitte Macron a caché avoir eu le Covid-19 | Valeurs actuelles
  • Là-bas peu de gens savent que face à la magie et la féerie, certaines larmes peuvent aussi cacher de la tristesse. www.lamontagne.fr, Un cœur immense caché dans les cheveux de Lilian - Séreilhac (87620)
  • Aime et publie-le ; hais et cache-le. De Proverbe égyptien
  • Notre pire ennemi se cache dans notre coeur. De Publius Syrus
  • Le péché que l'on cache est demi pardonné. De Mathurin Régnier
  • On ne peut pas résoudre les difficultés en jouant à cache-cache avec elles. De Taslima Nasreen / Vent en rafales
  • Le père cache les fautes de son fils, le fils cache les fautes de son père. De Confucius / Livre des sentences
  • L'assiette pleine cache une assiette vide, comme l'être cache le néant. De Raymond Queneau / Le chiendent
  • L'insolence cache beaucoup de choses. Elle cache l'essentiel. De Jacques Dutronc / Pensées et répliques
  • A qui te cache qu'il te haie cache que tu le sais. De Badarou Fridaos
  • Derrière chaque romance se cache une tragédie. De John Galliano / L'Express - 2 Janvier 2003
  • Qui cache son fou, meurt sans voix. De Henri Michaux / L'Espace du dedans
  • La pudeur se cache derrière notre sexe. De Francis Picabia / Ecrits
  • Le diable se cache dans les détails. De Proverbe suisse
  • L'audace cache de grandes craintes. De Lucain / La pharsale
  • Le bonheur ne se cache pas. De Céline Dion
  • L’arbre cache la forêt. De Proverbe français

Traductions du mot « cache »

Langue Traduction
Corse piattu
Basque ezkutatuta
Japonais 隠された
Russe скрытый
Portugais escondido
Arabe مخفي
Chinois
Allemand versteckt
Italien nascosto
Espagnol oculto
Anglais hidden
Source : Google Translate API

Synonymes de « cache »

Source : synonymes de cache sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « cache »


Mots similaires