La langue française

Arborer

Définitions du mot « arborer »

Trésor de la Langue Française informatisé

ARBORER, verbe trans.

I.− Emploi trans.
A.− Dresser comme un arbre que l'on plante.
1. [L'obj. désigne une chose considérée comme un emblême, et que l'on ne porte pas sur soi] Élever de manière à rendre visible. Arborer un drapeau, un mât :
1. Cyrus Smith n'avait pas vu sans une profonde anxiété le bâtiment suspect arborer le pavillon noir. Verne, L'Île mystérieuse,1874, p. 427.
Au fig. :
2. ... la bourgeoisie actuelle, terrifiée par les progrès de la classe adverse et n'ayant d'autre souci que de maintenir ce qui lui reste de privilèges, n'a plus que de l'aversion pour les dogmes libéraux, et l'homme de lettres qui veut ses faveurs est formellement tenu, s'il arbore un drapeau politique, d'arborer celui qui défend l'« ordre ». Benda, La Trahison des clercs,1927, p. 203.
2. MARINE
a) Vx. Dresser le mât.
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e.
b) Hisser, déployer la voile. Arborer le grand pavois, un pavillon :
3. La pièce [le Panégyrique] ne fut imprimée qu'après sa mort. M. de Harlay sentait que le moment n'était pas venu : il ne faut pas arborer toutes ses voiles contre le vent en plein orage. Sainte-Beuve, Nouveaux lundis,t. 6, 1869, p. 183.
B.− P. ext. [L'obj. désigne un insigne que l'on porte sur soi] Porter de façon apparente (cf. A 1) :
4. Ils étaient dans Zermatt plus de cent guides diplômés du Club Alpin Suisse, dont ils arboraient l'insigne, croix blanche sur champ rouge, à leur revers. Peyré, Matterhorn,1939, p. 15.
C.− Au fig. Porter ou prendre avec plus ou moins d'ostentation. Arborer l'étendard de la révolte (Ac. 1835-1932).
1. [Le suj. est une pers., le compl. désigne un vêtement] Arborer un chapeau, une toilette :
5. Ce monsieur, qui arbore en notre honneur des cravates enivrantes, c'est notre bon professeur de chant ... Colette, Claudine à l'école,1900, p. 94.
P. anal., fam. [En parlant d'une particularité phys., d'un trait de physionomie, etc.] :
6. Les invités arrivèrent en foule. Vieillards cérémonieux, arborant sur des lèvres sans dents un sourire folâtre... Huysmans, Marthe,1876, p. 104.
Arg. Arborer le genou. Être chauve.
Rem. Attesté ds Larch. 1872, p. 210.
2. [Le suj. est une pers., le compl. désigne une opinion, un jugement] Afficher.
[En parlant d'une conviction] Se déclarer ouvertement pour une doctrine, un parti (cf. A 1) :
7. ... le vieux, en politique, arborait des opinions écarlates ... R. Rolland, Jean-Christophe,Le Buisson ardent, 1911, p. 1294.
[L'obj. désigne une attitude ou un trait de caractère] :
8. ... l'homme de génie tait son orgueil, l'intrigant arbore le sien ... Balzac, La Peau de chagrin,1831, p. 99.
Rem. ,,Au fig. Arborer a le même sens qu'Afficher, mais il est d'un style plus relevé, plus noble.`` (Besch. 1845); v. aussi afficher rem. p. 864.
3. [Le suj. est un inanimé] Montrer comme de manière ostentatoire :
9. Sur la façade du kiosque à journaux, les éditions spéciales arboraient des manchettes menaçantes : Toute l'Europe en armes ... La situation s'aggrave d'heure en heure ... R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 556.
II.− Emploi pronom. réfl. S'arborer.S'afficher :
10. Le préfet, c'est le tsar du pauvre député. On le racole, on s'arbore deux heures à ses côtés, et l'on est sacré aux yeux des populations. De Vogüé, Les Morts qui parlent,1899, p. 227.
Rem. Lar. 19eet Nouv. Lar. ill. signalent également un emploi pronom. à valeur passive : ,,Le drapeau rouge, le drapeau noir s'arbore en temps de révolution.`` (Nouv. Lar. ill.).
PRONONC. : [aʀbɔ ʀe], j'arbore [ʒaʀbɔ:ʀ].
ÉTYMOL. ET HIST. − a) Ca 1320 mar. « munir de mâts » (Gestes des Chiprois p. 225 ds Gdf. Compl. : Sire Beneit Sacarie fist arbourer. II. de ses gualees); b) 1495 mar. « élever (droit comme un arbre), hisser (un pavillon) » (G. de Villen., Mém., ds Gdf. Compl. : Et arborerent grant quantité de bannieres et estendars d'un cousté et d'autre); cf. 1560 (Pasquier, Recherches, VIII, 3 ds Hug. : Je n'avois jamais leu Arborer une enseigne, pour la planter, sinon aux ordonnances que fit l'Amiral de Chastillon, exerçant lors la charge de Colonel de l'infanterie, mot dont Viginelle a usé en l'histoire de Villehardouin); 1116-20 « id. (en parlant de différents objets) » (Agr. d'Aubigné, Hist. Univ., I, liv. IV, c. 19 ds Dict. hist. Ac. fr.). Empr. à l'ital. arborare (Wind, 49; Brunot t. 1, 510; Schmidt, 16; Vidos Parole 195; Ruppert, 36, 2ehyp.) attesté seulement dep. fin xvies.-déb. xviies. aux sens b) « hisser, dresser des antennes, des enseignes » (Pantera [1568-1625], L'armata navale, Rome, 1614 ds Batt.) et au sens a) « munir de mâts » (Id., ibid.). Arborare est dérivé du lat. arbor (arbre*). Alberare, dér. de albero « arbre » est attesté au sens b) mar. dep. la 2emoitié du xves. (Luigi Pulci [1432-1484], Il Morgante, 20, 34 ds Tomm.-Bell.); au sens a) seulement mentionné sans attest. par Tomm.-Bell. et Batt.; Alberare est seul en usage en ital. mod. Malgré le manque d'attest. anc. de l'ital. arborare, le caractère italianisant des premières attest. (Geste des Chiprois; G. de Villeneuve, compagnon d'armes de Charles VIII dans la campagne d'Italie, prisonnier dans ce pays lorsqu'il rédigea ses mémoires), donne un maximum de vraisemblance à l'hyp. d'une orig. ital. et fait rejeter celle d'une orig. esp. (Ruppert, 36, 1rehyp., Spitzer ds Z. fr. Spr. Litt. XLIV-215-16).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 244. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 243, b) 261; xxes. : a) 536, b) 365.
BBG. − Barber. 1969. − Gottsch. Redens. 1930, p. 319, 322. − Gruss 1952. − Jal 1848. − Le Clère 1960. − Millepierres (F.). Promenade philol. parmi les arbres. Vie Lang. 1969, p. 124. − Will. 1831.

Wiktionnaire

Verbe

arborer \aʁ.bɔ.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Dresser quelque chose droit comme un arbre.
    • Arborer les enseignes. Arborer un étendard. Arborer les drapeaux. Arborer les couleurs nationales. On voit des drapeaux arborés à toutes les fenêtres pour la Fête nationale.
  2. (Figuré) Lever avec ostentation face à quelqu'un.
    • Un malentendu existe entre lui et les simples mortels. […]. Il arbore superbement un scepticisme, un snobisme de décadence qui leur reste inaccessible et fermé. — (Anatole Claveau, Le Tout-Paris, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p.31)
    • Le parfait gentleman qu'est mon vieil ami Jacques arborait ce soir-là une suave écharpe de soie, d'impeccables chaussures vernies, un pardessus du bon faiseur et un chapeau d'au moins vingt louis. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • On pourra songer aussi au déhanché gracieux que Musset arbore, par exemple, dans le célèbre dessin de Devéria […]. — (Valentina Ponzetto, Musset ou la Nostalgie libertine, page 156, Droz, 2007)
    • Les révoltés du Moyen-Âge
      L’ont arboré sur maints beffrois.
      Emblème éclatant du courage,
      Toujours il fit pâlir les rois.
      — (Paul Brousse, Le drapeau Rouge, 1877)
    • Ses rasoirs, à manche d'agate, coupaient bien, et il arborait un tablier de basaine blanche, immaculé, détail dont il n'aurait eu cure douze ans auparavant. — (Orhan Pamuk, Mon nom est Rouge, Éditions Gallimard, 2011)
    • Que ce soit le gaminet, le jersey, la casquette ou l'autocollant, ce qui arbore les couleurs des regrettés « Fleurdelisés » a décidément la cote depuis quelques semaines. Et les ventes bondissent. — (Pierre-Olivier Fortin, Retour des Nordiques: vague bleue à la caisse , Le Soleil (www.lapresse.ca/le-soleil), le 22 septembre 2010)
  3. (Marine) Hisser pour le montrer, dans le cas d’un pavillon, d’une marque d’un bateau.
    • Arborer un pavillon, une flamme, Les hisser et les déployer au vent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ARBORER. v. tr.
Dresser quelque chose droit comme un arbre. Arborer les enseignes. Arborer un étendard. Arborer les drapeaux. Arborer les couleurs nationales. Arborer la croix. On voit des drapeaux arborés à toutes les fenêtres pour la Fête Nationale. Fig., Arborer l'étendard de la révolte. En termes de Marine, Arborer un pavillon, une flamme, Les hisser et les déployer au vent.

Littré (1872-1877)

ARBORER (ar-bo-ré) v. a.
  • 1Élever droit comme un arbre. Arborer la croix. N'arboreront-ils point l'étendard de Pompée ? Corneille, Sert. I, 1.
  • 2 Terme de marine. Arborer un pavillon, une flamme, les hisser, les déployer. On a vu dix vaisseaux De nos vieux ennemis arborer les drapeaux, Corneille, Cid, II, 7.
  • 3 Fig. Arborer l'étendard de la révolte, se révolter contre l'autorité établie. Arborer le pyrrhonisme, se déclarer partisan du scepticisme.

HISTORIQUE

XVIe s. Toutes les dames de Burgos avoient arboré leurs plus beaux ornements…, Mém. sur Du Guesclin. Quand il met chemise à part pour s'arborer devant les dames tout nud en la place, D'Aubigné, Conf. I, 2. Enseignes arborées et le tambour battant, Carloix, I, 16. Je n'avois leu [lu] arborer une enseigne, sinon aux ordonnances que fit l'amiral de Chastillon, exerçant lors la charge de colonel de l'infanterie, Pasquier, Recherches, VIII, 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ARBORER un mât (Marine.) c’est mâter, ou dresser un mât sur le vaisseau. Le mât de hune est arboré sur le grand mât. On se sert dans la manœuvre des galeres du mot d’arborer & desarborer, pour dire qu’une galere leve son mestre & le brinquet pour appareiller, ou qu’elle démâte & qu’elle abbat ses mâts. Voyez Mast, Mestre, Brinquet, Galere.

Arborer le pavillon, c’est le hisser & le déployer. Voyez Hisser. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « arborer »

Arbre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l'italien arborare, du latin arbor (« arbre »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « arborer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
arborer arbɔre

Évolution historique de l’usage du mot « arborer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « arborer »

  • Pour contrer les températures estivales qui se font de plus en plus élevées, les nuques se dénudent et les cheveux se nouent. Quelles coiffures arborer pour être la plus stylée cet été ? Focus sur toutes les inspirations capillaires de la rédaction ! Marie France, magazine féminin, Cheveux : 50 coiffures à arborer quand les degrés atteignent les sommets
  • Quatre mois après les interrégionaux de cross à Avord, quatre athlètes de l’US Berry ont enfin pu arborer un dossard sur leur torse, chausser leurs pointes et prendre le départ au coup du pistolet. L’internationale jeune Jenipher Contois et ses coéquipiers Camille Berneron, Maxime Bertrand et Mathéo Lecomte ont participé à la première course officielle organisée dans l’Hexagone depuis que la pandémie de Covid-19 a coupé en plein élan la saison 2020-2021. www.leberry.fr, Quatre coureurs de l'US Berry ont rechaussé les pointes pour disputer la première course française, ce vendredi à Albi - Bourges (18000)
  • Après presque trois mois de confinement, il était prévisible que le monde entier se rue chez le coiffeur une fois libéré. Il est de même pour les mannequins. Kaia Gerber a elle aussi sauté le pas en changeant radicalement de look, puisque la jeune femme de 18 ans a troqué sa chevelure brune pour devenir blonde. C’est ce lundi 22 juin qu’elle a affiché au grand jour son nouveau look. Assise sur la terrasse du Cafe Habana à Malibu appartenant à son père, le mannequin a savouré un déjeuner en terrasse avec une amie. Sur les clichés, on peut donc voir la fille de Cindy Crawford arborer un carré court blond presque platine. Si celle-ci n’a pas osé coupé ces cheveux, elle n’a pas hésité à passer du brun au blond. Un changement qui révèle peut-être un éventuel come-back sur les podiums des défilés. , Kaia Gerber opte pour une toute nouvelle couleur de cheveux - Elle
  • Et bientôt 14 ! Un symbole fort donc, régi par des règles strictes : de 2009 à 2016, seuls 22 logos officiels étaient autorisés dans les régions métropolitaines (plus ceux de l'outre-mer), toute apposition d'un modèle alternatif pouvant être sanctionnée d'un PV à 135 €. Un choix réduit... et encore restreint en 2016, lors du passage de 22 à 13 “super-régions”, qui ne fut clairement pas du goût de tout le monde. Notamment du côté de l'Alsace, mariée avec la Champagne-Ardenne et la Lorraine et obligée, depuis, d'arborer sur ses plaques d'immatriculation le blason du Grand Est.Une erreur de casting pour certains, qui a conduit les élus alsaciens à faire des pieds et des mains pour réunir les départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin au sein d'une collectivité européenne unique en France. Du moins pour l'instant. Cette nouvelle entité administrative, qui naîtra le 1er janvier 2021, crée un autre précédent : à compter de cette date, un nouvel identifiant régional verra le jour sur les plaques d'immatriculation ! Une victoire pour les Alsaciens, entérinée par un arrêté du 9 mai 2020 et qui se concrétisera par le choix du nouveau logo. Pour cela, une consultation sur Internet baptisée “Mon Alsace, ma plaque” sera organisée à la rentrée. Et après, à qui le tour ? D'autres collectivités à forte “personnalité” vont-elles également militer pour être autorisées à afficher, en toute légalité, un identifiant dissident ? Nous verrons bien...Réagissez en participant à notre questionnaire en ligne. Si le module de vote ne s'affiche pas correctement, cliquez ici. Autoplus.fr, Identifiant régional sur les plaques : un 1er logo dissident autorisé !

Traductions du mot « arborer »

Langue Traduction
Anglais sport
Espagnol deporte
Italien sport
Allemand sport
Chinois 运动
Arabe رياضة
Portugais esporte
Russe спорт
Japonais スポーツ
Basque kirola
Corse sport
Source : Google Translate API

Synonymes de « arborer »

Source : synonymes de arborer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « arborer »

Arborer

Retour au sommaire ➦

Partager