La langue française

Annoncer

Sommaire

  • Définitions du mot annoncer
  • Étymologie de « annoncer »
  • Phonétique de « annoncer »
  • Évolution historique de l’usage du mot « annoncer »
  • Citations contenant le mot « annoncer »
  • Traductions du mot « annoncer »
  • Synonymes de « annoncer »
  • Antonymes de « annoncer »

Définitions du mot « annoncer »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANNONCER, verbe trans.

I.− Emploi trans.
A.− [Le suj. désigne une pers.]
1. [L'obj. désigne un événement] Faire connaître oralement ou par écrit à un moment du temps et de manière à frapper l'attention, une nouvelle encore inconnue ou un événement imminent. Annoncer une chose comme imminente, annoncer que ...
a) [L'événement concerne la vie quotidienne] Annoncer qqc. à qqn, annoncer une bonne ou une mauvaise nouvelle :
1. À la mi-novembre, Costals annonça son retour pour le 25. Dans la lettre suivante il ajournait ce retour, sans en préciser la date. Montherlant, Les Lépreuses,1939, p. 1377.
2. Électre, fille d'un père puissant, réduite à l'esclavage, n'ayant d'espoir qu'en son frère, voit un jeune homme qui lui annonce la mort de ce frère − et au moment le plus complet de la détresse, il se révèle que ce jeune homme est son frère. S. Weil, La Pesanteur et la grâce,1943, p. 135.
b) JEUX (de cartes). Faire une annonce. ,,À la bouillotte, à l'impérial, au piquet, etc. Faire connaître, déclarer son jeu. Ex. Qu'avez-vous à annoncer? Annoncez donc.`` (Lar. 19e). Annoncer la couleur :
3. Celui qui la détient la belote est tenu de la déclarer au moment où il joue le roi. Il annonce alors : belote, puis, lorsqu'il jouera la dame dans une autre levée, annoncera : re-belote. Alleau1964, s.v. belote.
c) [L'événement concerne la vie publique] Faire connaître publiquement. Annoncer une fête, une réjouissance publique, une vente (Ac. 1835-1932) :
4. ... sa bouche petite dans son visage plat avale tout à coup sa salive, et il dit enfin, du ton dont on annonce la victoire, la défaite ou la paix : « Camarades, les avions russes sont arrivés. » Malraux, L'Espoir,1937, p. 771.
En partic.
DR. ADMIN. Faire connaître, proclamer publiquement :
5. Le président fait l'ouverture des séances. Après avoir consulté l'Assemblée, il annonce la clôture de la séance, et indique l'heure d'ouverture de la séance suivante et l'ordre du jour, lequel sera affiché dans la salle. Règlement de l'Assemblée nationale,1849, p. 16.
6. Après l'adoption de la liste, le président annonce le résultat à l'Assemblée, et ajoute que le président de la République et le président du Conseil de la République en seront informés. D.-W.-S. Lidderdale, Le Parlement fr.,1954, p. 153.
RELIG. CHRÉT. Faire connaître publiquement, prêcher comme un enseignement religieux. Annoncer la Bonne Nouvelle, l'Évangile, la parole de Dieu :
7. Ils [les évangélistes] ont écrit ce que les apôtres avaient annoncé. Ils ont fixé ce que l'Église naissante croyait, pensait et vivait (...) L'Évangile écrit répond de cet Évangile parlé et vécu, annoncé et diffusé, qui définit la conviction centrale de l'Église naissante. H. Duméry, La Foi n'est pas un cri,Paris, Casterman, 1957, pp. 22-25.
d) P. méton. [Le suj. désigne un moyen public d'information notamment la presse écrite ou orale] :
8. On appelait manchette avant la guerre un long titre disposé sur toute la largeur de la page et par lequel les journaux du soir annonçaient les événements marquants de la journée, non sans en accuser le caractère sensationnel. G. et H. Coston, L'A.B.C. du journalisme,1952, p. 196.
2. [L'obj. désigne une pers.]
a) Faire connaître le nom et éventuellement la qualité d'une pers. qui vient d'arriver et veut ou doit être introduite. Annoncer qqn; se faire annoncer :
9. Sans me faire annoncer, je vais droit au cabinet de M. de Senanges; ... Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 2, 1812, p. 102.
10. Il y avait plus de trois heures qu'il appliquait sur ses fiches sa pensée et sa face, pâles et tristes comme les fiches elles-mêmes, quand son domestique lui annonça M. l'Abbé de Lalonde. A. France, L'Orme du mail,1897, p. 52.
11. À ce moment, la porte fut ouverte à deux battants, et l'huissier annonça : − Monsieur le premier Président Lezaud ... − Monsieur le Maréchal ... − dit le magistrat, en s'avançant pompeusement vers Canrobert, qui semblait médusé − j'ai pu, heureusement, me rendre libre à temps pour répondre à votre aimable invitation. ... Gyp, Souvenirs d'une petite fille,t. 1, 1927, p. 229.
b) RELIG. Prédire la venue ultérieure de quelqu'un :
12. Jésus veut par là conclure de la prédication de Jean la vérité de sa propre prédication. Puisque Jean annonçait le Messie, dit-il, et que vous avez reçu son baptême, croyez donc au Messie. P. Leroux, De l'Humanité,1840, p. 752.
13. Il est bien le roi débonnaire et le parfait serviteur de l'éternel qu'annonçaient les prophètes, désireux de le voir. H. Monod, Sermons,1911, p. 304.
B.− [Le suj. et l'obj. désignent gén. un inanimé]
1. Être le signe précurseur, préluder à, faire deviner de loin :
14. Des lignes d'un vert sombre, parmi lesquelles peu de formes particulières se détachent, annoncent de loin les Vosges, ... P. Vidal de La Blache, Tableau de la géogr. de la France,1908, p. 188.
15. ... « il me semble que (sous le manteau de la vaste cheminée) les vieilles légendes devaient être alors beaucoup plus vieilles qu'elles ne le sont aujourd'hui ». Elles avaient précisément cette ancienneté du drame des cataclysmes, des cataclysmes qui peuvent annoncer la fin du monde. Bachelard, La Poétique de l'espace,1957, p. 54.
MÉD. Être le symptôme précurseur de... Des convulsions qui annoncent la mort; des crises qui annoncent la fin prochaine d'un malade (Besch.1845) :
16. Widal en a complété la description clinique avec ses collaborateurs Abrami et Brulé pour ce qui est de l'anémie, avec Morax pour la rétinite brightique (1910), avec Weill en ce qui concerne le prurit et la péricardite sèche qui annoncent le coma azotémique terminal ... M. Bariéty, Ch. Coury, Hist. de la méd.,1963, p. 696.
− Domaine abstr.[L'obj. désigne un mouvement intellectuel, social, politique, etc.] :
17. En face de Hobbes, parfois considéré comme le précurseur du régime totalitaire, Spinoza annonce le libéralisme du xviiiesiècle. Hist. de la Science, Les Sc. de l'homme, 1957, p. 1560.
18. ... les progrès récents dans le domaine de la supraconductibilité, survenant après l'invention des masers, annoncent la naissance d'une électronique des basses températures. Hist. gén. des sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 331.
P. anal. [En parlant de l'évolution naturelle d'une espèce d'êtres vivants] :
19. L'homme de Piltdown avait un front développé, un crâne haut et long, des arcades sourcilières peu saillantes, de sorte qu'il semble annoncer l'homme du paléolithique supérieur. S. Blanc, Initiation à la préhistoire,1932, p. 22.
2. Faire croire à l'existence actuelle de quelque chose, être l'indice de quelque chose :
20. Les essais poétiques d'Abraham Klein semblent annoncer un tempérament méditatif et concentré, ... Arts et littér. dans la société contemp.,t. 2, 1936, p. 4211.
Annoncer que :
21. La présence des conglomérats semble annoncer que les porphyres se solidifiaient par le refroidissement beaucoup plus aisément que les granites. Élie de Beaumont, Notes sur les émanations volcaniques et métallifères,1847, p. 51.
II.− Emploi pronom. [Le suj. est une pers. et le verbe a une détermination adv.] Se faire connaître, se présenter d'une manière particulière :
22. Ce jeune homme s'est bien annoncé en entrant dans le monde. Ac.1835.
1. S'annoncer + adv. de manière ou de temps.Se dessiner, percer, pointer; substitut expressif de commencer :
23. La limite ici paraît difficile à préciser entre l'intention éthique proprement dite et l'angoisse morbide, où s'annoncent déjà les obsessions du psychasthénique. Philos., Relig., 1957, p. 3416.
24. ... le triomphe du régime constitutionnel en Angleterre et l'exotisme, mis à la mode par les récits des missionnaires et des voyageurs, prêtaient aux comparaisons : l'esprit des lois et l'essai sur les mœurs et l'esprit des nations en avaient fait grand usage, et ainsi s'annonçait la naissance de la sociologie. G. Lefebvre, La Révolution fr.,1963, p. 71.
2. S'annoncer + adv. de manière ou adj.Laisser présager que l'on sera de telle ou telle manière :
25. ... l'Institut du cancer, avec Jean Surmont, Truhaut, Vermès, s'emploie à cultiver en ce champ d'expériences, une moisson qui s'annonce fructueuse. Ce que la France a apporté à la méd. dep. le début du XXes.,1946, p. 167.
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [anɔ ̃se], j'annonce [ʒanɔ ̃:s]. Enq. : /anõs/. 2. Forme graph. − J'annonce, nous annonçons; j'annonçais; j'annonçai; j'annoncerai; j'annoncerais; que j'annonce, que nous annoncions; que j'annonçasse; annonçant, annoncé. Le verbe fait partie des verbes en -cer qui prennent une cédille sous le c devant a et o, afin de conserver la prononc. [s].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1080 anuncier « porter à la connaissance de qqn » (Roland, 2529 ds Gdf. Compl., s.v. anoncer : Par visiun il li ad anunciet Une bataille qui encuntre lui iert); 1546 annoncer (G. d'Aurigny, Tuteur d'amour, fo78 ro, ibid.); 2. 1690 « prédire » (Fur. : Annoncer, se dit aussi des propheties et des revelations. Les Prophetes ont annoncé Jesus-Christ pendant plusieurs siecles). Du lat. adnuntiare, annuntiare « annoncer » (Sénèque, Dial., 7, 28, 1 ds TLL s.v., 787, 82) et « prédire » (Tertullien, Fug., 1, ibid., 788, 45).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 9 430. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 15 646, b) 20 899; xxes. : a) 13 859, b) 12 039.
BBG. − Allmen 1956. − Bruant 1901. − Canada 1930. − Burn. 1970. − Éd. 1913. − Gir. t. 2 Nouv. Rem. 1834, pp. 11-12. − Gottsch. Redens. 1930, p. 351. − Laf. 1878. − Lav. Diffic. 1846. − Noter-léc. 1912.

Wiktionnaire

Verbe

annoncer \a.nɔ̃.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’annoncer)

  1. Faire connaître.
    • Ce jeune gentilhomme, comme l’avait annoncé l’amiral, entrait à Paris par la porte Saint-Marcel vers la fin de la journée du 24 août 1572. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre IV)
    • Les portières sont refermées, après la visite du contrôleur. Un dernier coup de sifflet annonce que le train va se mettre en marche… — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. I, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Je quitte le lieutenant licencié et regagne le couvent, où la sœur converse m’annonce qu’un ami est venu me demander. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Bush l’avait annoncé depuis longtemps : il partirait en guerre quand bien même devrait-il être tout seul. — (Pour un autre monde ; Un autre chemin, motion pour le congrès socialiste de Dijon du 16 au 18 mai 2003)
    • « Singulière affaire, assurément », se disait-elle. Elle en fut si bouleversée qu'elle ne devait même pas s’apercevoir que le coq avait déjà annoncé l'aube et que l'Orient peu à peu s'éclairait. — (Belle de Candeur : Roman érotique de la dynastie Ming, traduit du chinois par Christine Barbier-Kontler, Arles : Éditions Philippe Picquier, 1990, 1994, page 27)
  2. (En particulier) Faire connaitre son arrivée ou sa venue. — Note : Se dit particulièrement lorsqu’on prévient de l’arrivée d’une personne qui demande à entrer.
      • En arrivant à Normée le berger souffle dans sa corne pour annoncer son retour. Les chiens aboient. — (Mariel J.- Brunhes Delamarre, Le berger dans la France des villages, Éditions du CNRS, 1970, page 164)
    • Le domestique annonça monsieur un tel. — Il fut très étonné lorsqu’on m’annonça.
  3. Faire connaître au public par une annonce.
    • L’idée de déployer tous les fastes de la République et d’afficher une solennité churchillienne pour annoncer une augmentation de 1,6 point de la TVA ne peut venir que de cerveaux hallucinés. — (Jacques Julliard, Impression, soleil couchant, dans Marianne (magazine), n° 772 du 4 février 2012, p.3)
    • Le titreur de Paris-Jour, ce matin, ne s'est pas embarrassé de nuances. Il a annoncé sur la largeur de la « une » : « Peyrefitte va interdire le minijupes. » — (Alain Peyrefitte, C'était de Gaulle, éd. Fayard, 2000, vol. 3)
    • On les retrouve au kébab du coin, au bout de l'avenue Jean-Jaurès où une pancarte annonce : « Dernier kébab avant le périph », au Café de la musique du parc de la Villette, au café MK2 du quai de Seine. — (Régine Robin, Le mal de Paris, éd. Stock, 2014)
    • (Pronominal)Ainsi le comprenait l’orateur qui flétrissait, il y a trois ans, dans un premier discours, ceux qu'on appelle des vendus, et qui s'annonçait déjà comme l’exécuteur des épurations nécessaires. — (Anatole Claveau, La Vertu, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p.44)
  4. Prédire ; assurer qu’une chose arrivera.
    • Les prophètes ont annoncé la venue du Messie. Un ange annonça à la Vierge le mystère de l’Incarnation.
  5. Faire pressentir ce qui doit arriver.
    • Le baromètre annonce le beau temps. La seconde scène de cette comédie en annonce le dénouement.
  6. Être le signe, la marque de.
    • Cette action annonce un mauvais caractère.
  7. Présager en précédant.
    • L'été s’annonçait assez beau, bien qu'il crachinât de temps à autre sur la frange en bordure de mer. — (Patrice Hamel, Une famille de Terre-Neuvas, Éditions Cheminements, 2003, page 299)
    • La formule du pain perdu s'inspirerait-elle des deux recettes d’Aliter dulcia données par Apicius ? sous le règne de Tibère ? N'y manquent que les œufs. Il est plus vraisemblable que la recette du pain perdu soit annoncée par celle des tostées dorées de Taillevent. — (Annie Perrier-Robert, Dictionnaire de la gourmandise : Pâtisseries, friandises et autres douceurs, éd. Robert Laffont, 2012)
    • Le départ précoce des hirondelles et le rencognement des petits animaux en leurs terriers annonçaient un hiver rude. — (Patrice Ordas, Les griffes de l'hermine, éd. Hermé, 1986, page 92)
  8. Promettre ; faire espérer.
    • Tout semblait annoncer le succès de cette entreprise.
    • Cela ne nous annonce rien de bon.
  9. (Pronominal) se faire promettre, se faire espérer.
    • Cette entreprise s’annonçait bien, elle a mal tourné.
  10. (Pronominal) Se manifester par des signes faisant penser.
    • La tempête s'annonce terrible.
  11. (Pronominal) (Suisse) Se présenter.
    • Il faut vous annoncer à la réception.
  12. (Pronominal) (Suisse) Se porter volontaire
    • Il manque un joueur, qui s’annonce ?
  13. (Pronominal) (Suisse) S’inscrire
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ANNONCER. v. tr.
Faire connaître. Annoncer une bonne nouvelle, une mauvaise nouvelle. Il n'annonce jamais que des choses désagréables. Il est venu nous annoncer le mariage de son frère. Je vous annonce une chose qui vous surprendra. Il nous annonça que la paix venait d'être signée. Annoncer quelqu'un, Annoncer son arrivée, sa venue. Il se dit particulièrement lorsqu'un Domestique prévient son maître de l'arrivée d'une personne qui demande à le voir, ou qui va entrer. Le domestique annonça monsieur un tel. Se faire annoncer. Il fut très étonné lorsqu'on m'annonça.

ANNONCER signifie aussi Faire connaître au public par une annonce. Annoncer une fête, une réjouissance publique. Les journaux annoncent une nouvelle éruption du Vésuve. Annoncer une vente. Le curé annonce au prône les fêtes et les jeûnes. Annoncer la parole de Dieu, annoncer l'Évangile, Prêcher, exhorter les fidèles. Il se dit aussi en parlant des Missionnaires qui prêchent la foi à ceux qui ne l'ont point encore reçue. Il signifie encore Prédire, assurer qu'une chose arrivera. Les prophètes ont annoncé la venue du Messie. Un ange annonça à la Vierge le mystère de l'Incarnation. Il se dit pareillement des Choses et signifie Faire pressentir ce qui doit arriver. Le baromètre annonce le beau temps. La seconde scène de cette comédie en annonce le dénouement. Il signifie encore Être le signe, la marque de. Cette action annonce un mauvais caractère. Les cieux annoncent la gloire de Dieu. Il signifie aussi Présager en précédant. L'aurore annonce le soleil. Les fleurs annoncent les fruits. L'hirondelle annonce le retour du printemps. Des convulsions annoncèrent sa mort. Il signifie également Promettre, faire espérer. Tout semblait annoncer le succès de cette entreprise. Cela ne nous annonce rien de bon. Cette entreprise s'annonçait bien, elle a mal tourné.

Littré (1872-1877)

ANNONCER (a-non-sé. On met une cédille sous le c, quand il est suivi d'un a ou d'un o : annonçant, annonçons) v. a.
  • 1Rendre connu, faire savoir. Annoncer une bonne nouvelle. Comme on annonçait des choses terribles au sujet des ennemis. Il ne m'annonce pas même par une lettre ce qu'il a fait. Croirai-je le bonheur que ta bouche m'annonce ? Racine, Esth. III, 2.
  • 2Dire le nom de quelqu'un qui va entrer ; faire savoir l'arrivée de quelqu'un. Au moment où j'écris ceci, on m'annonce votre parent. Annoncez-nous. Quelle est cette dame qui entre à ma toilette sans se faire annoncer ? Voltaire, Dial. 13.
  • 3Publier, faire connaître au public. Annoncer une vente, un spectacle. Le curé annonce au prône les fêtes et les jeûnes. Quoique j'eusse quelquefois annoncé des partitions, je ne comprenais pas comment un homme pouvait faire six parties, Rousseau, Confess. V.
  • 4Dire en commençant. Dans cette partie de mon ouvrage, il m'est bien permis d'annoncer…
  • 5Prêcher, expliquer la parole de Dieu. Annoncer l'Évangile. Moins il peut souffrir Qu'on vous ose annoncer un Dieu qu'il doit haïr, Voltaire, Zaïre, IV, 1.
  • 6Dire d'avance, prédire. Pour rendre l'auditeur attentif, annonçons que… Les prophètes ont annoncé la venue du Messie. Tout annonce le Dieu qu'ont vengé tes ancêtres, Voltaire, Zaïre, II, 3.
  • 7Indiquer, présager, être un pronostic, un signe. Prodiges qui annonçaient le courroux du ciel. Ce vent annonce la tempête. Plantes qui annoncent les saisons. Toilettes qui annoncent le luxe. Quel est donc ce grand mal que leur courroux annonce ? Racine, Théb. II, 2. Combien d'avant-coureurs annoncent ta ruine ! Racine L. Rel. IV. Et tout de Syracuse annonçait la ruine, Voltaire, Tancr. I, 1. La clémence et la majesté peintes sur le front de cet auguste enfant nous annoncent déjà la félicité de nos peuples, Massillon, Petit car. Humanité.

    Annoncer de, tournure rare et peu usitée. Ces devoirs religieux, vous supposant réuni avec votre frère, deviennent des dérisions si vous ne l'êtes pas, déposent contre vous à la face des autels et vous annoncent de sortir de l'assemblée sainte comme un publicain et un infidèle, Massillon, Carême, Pardon.

  • 8Montrer, faire preuve. Ceux qui annoncent de l'instruction.
  • 9S'annoncer, v. réfl. Se faire connaître, se manifester. La colère s'annonce par la violence. S'annonçant comme consul. Dès que le printemps s'annonce. Il y a des caractères qui s'annoncent presque en naissant, Rousseau, Hél. V, 3. Les sciences s'annoncent tous les jours par de nouvelles lumières, et les arts par de nouveaux progrès, Barthélemy, dans GIRAULT-DUVIVIER.

HISTORIQUE

XIe s. Il lui ad anunciet, Ch. de Rol. CLXXXI.

XIIe s. Au roi [il] parole, si lui a annuncié [déclaré]…, Ronc. p. 186.

XIIIe s. Trestoutes leur journées [je] ne vous veuil anoncier, Berte, XVIII. Si grant mesaventure [elle] ne leur puet anoncier, ib. XI. Et qui de Blanchefleur nouveles anonça, ib. LXXVIII.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « annoncer »

Berry, annoncier ; provenç. annunciar, anunciar, annonciar ; espagn. anunciar ; ital. annunziare ; de annunciare, de ad (voy. À) et nuncius, messager (voy. NONCE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin adnuntiare ou annuntiare ; voir dénoncer, nonce.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « annoncer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
annoncer anɔ̃se

Évolution historique de l’usage du mot « annoncer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « annoncer »

  • Je prends la vie comme elle vient, sans se faire annoncer. De Pierre Daninos
  • C'est déjà un malheur d'être le premier à annoncer un malheur. De Eschyle / Les Perses
  • A force d'annoncer une chose, elle finit par arriver. De Roch Carrier / De l'amour dans la ferraille
  • Il y a deux voies pour le prophète : ou annoncer un avenir conforme au passé, ou se tromper. De Rémy de Gourmont / Promenades philosophiques
  • Trois choses entrent dans une maison sans se faire annoncer : les dettes, la vieillesse et la mort. De Proverbe allemand
  • Le destin est la fiction d'un être qui sait l'avenir et qui pourrait l'annoncer. De Alain / Définitions
  • Notre continent entier nous prouve qu'il ne faut ni annoncer, ni exercer l'intolérance. De Voltaire / Traité sur la Tolérance, 1763
  • N'annoncez pas vous-même une méchante nouvelle à celui qui peut en être troublé, laissez-la annoncer par un autre. De Proverbe oriental
  • Ne soyez ni obstinés dans le maintien de ce qui s'écroule, ni trop pressés dans l'établissement de ce qui semble s'annoncer. De Benjamin Constant
  • Il y a des choses qui ne sont jamais faites ; par exemple, que quelqu'un vous écrive une lettre anonyme pour vous annoncer une bonne nouvelle. De André Birabeau
  • Gardons-nous d'annoncer la vérité à ceux qui ne sont pas en état de l'entendre, car c'est y vouloir substituer l'erreur. De Jean-Jacques Rousseau / Emile ou de l’éducation
  • Tout honnête que soit, il n'est jamais bon D'apporter de fâcheuses nouvelles... Les mauvaises nouvelles, laissez-les S'annoncer elles-mêmes, à l'instant qu'elles nous touchent. De William Shakespeare / Antoine et Cléopâtre
  • Le plaisir qu'ont les gens de vous annoncer un deuil aussi bien qu'une naissance. L'important, c'est d'être le premier à le faire. De José Artur / Parlons de moi, y'a que ça qui m'intéresse
  • L'entêtement pour l'astrologie est une orgueilleuse extravagance. Il n'y a pas jusqu'au plus misérable artisan qui ne croie que les corps immenses qui roulent sur sa tête ne sont faits que pour annoncer à l'Univers l'heure où il sortira de sa boutique. De Montesquieu / Mes Pensées
  • Arrivé à Lisbonne en 2017 en provenance du Barça, le défenseur formé à Sochaux a tenu à annoncer lui-même sa décision auprès de ses coéquipiers. RMC SPORT, Sporting: l’émotion de Jérémy Mathieu au moment d’annoncer sa retraite
  • Près de quinze ans après le passage des processeurs PowerPC d'IBM et de Motorola vers les puces Intel, Apple pourrait, selon deux sources proches du dossier, annoncer une nouvelle transition de son système d'exploitation Mac OS vers les puces compatibles avec l'architecture ARM, la même qui équipe actuellement les iPhone et iPad. Investir, Apple devrait annoncer à sa conférence développeurs l'abandon d'Intel-sources, Actualité des sociétés - Investir-Les Echos Bourse
  • Adam Silver vient d’annoncer que les retransmissions, “incluront, parmi d’autres choses, des angles de caméra uniques et inédits, en plus d’un son amélioré qui permettront d’entendre les joueurs et les coachs, mais aussi des concerts virtuels et des performances à la mi-temps.” Basket Infos, Reprise NBA : Adam Silver annonce une expérience unique pour les téléspectateurs

Traductions du mot « annoncer »

Langue Traduction
Anglais announce
Espagnol anunciar
Italien annunciare
Allemand ankündigen
Portugais anunciar
Source : Google Translate API

Synonymes de « annoncer »

Source : synonymes de annoncer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « annoncer »

Partager