La langue française

Incognito

Définitions du mot « incognito »

Trésor de la Langue Française informatisé

INCOGNITO, adv. et subst. masc.

I. − Adverbe
A. − [En parlant de personnages connus ou illustres] Sans se faire connaître, sans révéler sa véritable identité, en usant même d'un faux nom, pour échapper aux règles du protocole ou pour préserver sa liberté. L'empereur, en passant à Trieste incognito, selon sa coutume, entra dans une auberge (Chamfort, Caract. et anecd.,1794, p. 128).Je ne vois pas d'inconvénient (...) à ce que tu viennes à ma rencontre; mais il faudra marcher incognito, et ne pas dire où tu vas (Napoléon 1er, Lettres Joséph.,1800, p. 76):
1. Le Duc fit atteler, et partit en toute hâte (...) il était devant Giulia. − Ah! mon Dieu! Monseigneur!... Votre Altesse... Car il avait donné un billet de visite sous le nom de comte de Doellingen, qui était l'un de ceux qu'il prenait pour voyager incognito. Bourges, Crépusc. dieux,1884, p. 48.
B. − P. ext.
1. En ne se faisant pas connaître ou reconnaître en un lieu. Une maison vide vraiment sinistre, que nous louerions pour l'arranger en pied-à-terre mystérieux, afin d'y séjourner parfois incognito (Morand, Londres,1933, p. 99).Et sans parler des voyages que l'ambassadeur faisait incognito à Paris (Procès Pétain,t. 1, 1945, p. 26):
2. − Soupons, dit Paganel, mais de biscuits et de viande sèche, sans allumer un feu. Nous sommes arrivés ici incognito, tâchons de nous en aller de même! Très heureusement, ce brouillard nous rend invisibles. Verne, Enf. cap. Grant, t. 3, 1868, p. 100.
P. métaph. Quelle belle journée! Le printemps devait être de passage à Paris, incognito; mais tout le monde l'a bien reconnu (Renard, Journal,1897, p. 382).
2. [En parlant d'une action, d'un comportement] En secret, sans que cela soit vu ou remarqué. Il faut que je lui fasse remettre quelque argent, incognito, pour que cette pauvre fille ne meure pas de faim en mon absence (Borel, Champavert,1833, p. 18):
3. ... ainsi, Granville ne remarqua point d'abord la périodicité de ces repas maigres que sa femme eut d'ailleurs le soin perfide de rendre très-délicats (...). Le magistrat vécut donc très-orthodoxement sans le savoir et fit son salut incognito. Balzac, Double fam.,1830, p. 278.
II. − Subst. masc. Situation d'une personne qui cache sa véritable identité, qui s'efforce de ne pas être reconnue. J'ai pensé aux rois qui aiment à garder l'incognito (Barb. d'Aurev., Mémor. 2,1838, p. 262).Victor Hugo est bien connu de ses voisins d'impériale (...). Mais l'incognito du poète est plus galamment respecté que celui d'une souveraine en voyage. On sait qu'il n'aime pas à être reconnu (A. Daudet, Crit. dram.,1897, p. 229):
4. Pendant bien des années, où pourtant, surtout avant son mariage, M. Swann, le fils, vint souvent les voir à Combray, ma grand'tante et mes grands-parents ne soupçonnèrent pas qu'il ne vivait plus du tout dans la société qu'avait fréquentée sa famille et que sous l'espèce d'incognito que lui faisait chez nous ce nom de Swann, ils hébergeaient − avec la parfaite innocence d'honnêtes hôteliers qui ont chez eux, sans le savoir, un célèbre brigand − un des membres les plus élégants du Jockey-Club, ami préféré du comte de Paris et du prince de Galles, un des hommes les plus choyés de la haute société du faubourg Saint-Germain. Proust, Swann,1913, p. 15.
Prononc. et Orth. : [ε ̃kɔ ɳito] ou [-gnito]. 2eprononc. rejetée par Littré. Att. ds Ac. dep. 1694. Au plur. (peu usité) incognitos. Étymol. et Hist. 1581 (Négoc. du Levant, IV, 30 ds Barb. Misc. X, no13 : Le Moscovite [...] est nagueres passé par celle ville incognito pour aller trouver le pape). Mot ital. signifiant proprement « inconnu » (attesté dep. 1317-21, Dante, Par. ds Batt.), empr. au lat. incognitus « id. », dér. de cognitus, part. passé de cognoscere (connaître*). Fréq. abs. littér. : 225. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 398, b) 492; xxes. : a) 162, b) 255. Bbg. Hope 1971, p. 149, 202. - Ritter (E.). Les Quatre dict. fr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 442. - Wind 1928, p. 44.

Wiktionnaire

Adjectif

incognito \ɛ̃.kɔ.ɲi.to\

  1. Anonyme.

Adverbe

incognito \ɛ̃.kɔ.ɲi.to\

  1. Sans être connu. Il se dit en parlant des personnes, qui, en pays étranger, ne voulant pas être connues, ou traitées selon leur dignité, n’ont pas leur train ordinaire ou leurs autres marques distinctives, et qui le plus souvent prennent un autre nom, un autre titre que le leur.
    • Cet acteur passa incognito par la France.
    • Il séjourna incognito à Rome.
    • Le roi d’Espagne voyageait alors incognito, sous le nom de duc de Tolède.
    • Je suis à Paris incognito, et je n’y vois personne.

Nom commun

incognito \ɛ̃.kɔ.ɲi.to\ masculin

  1. Le fait de vivre incognito.
    • Il n’y a pas d’incognito possible, au Havre, pour une jeune personne qui posséderait une pareille fortune, …. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • … son propre écuyer ou yeoman, homme d’un aspect rustique, qui, enveloppé d’un manteau de feutre foncé, la tête et la figure à moitié cachées sous un bonnet de fourrure noire, paraissait rechercher l’incognito aussi bien que son maître. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Il faut dire que s’appeler Thelonius, comme son père, avoir comme deuxième prénom celui de sa mère, Sphere, et des oncles et tantes paternels qui répondent aux noms étranges de Lorenzo ou Squalillian ne prédestinent pas à l’incognito. Ils ont dû se marrer en cour de récré. — (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 17)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INCOGNITO. adv.
Terme emprunté de l'Italien. Sans être connu. Il se dit en parlant des Personnes de qualité qui, en pays étranger, ne voulant pas être connues, ou traitées selon leur dignité, n'ont pas leur train ordinaire ou leurs autres marques distinctives, et qui le plus souvent prennent un autre nom, un autre titre que le leur. Ce prince passa incognito par la France. Il séjourna incognito à Rome. Le roi d'Espagne voyageait alors incognito, sous le nom de duc de Tolède. Par analogie, en parlant de N'importe quelle personne, Je suis à Paris incognito, et je n'y vois personne. Il s'emploie quelquefois comme nom masculin. Garder l'incognito, le plus strict incognito. Faire cesser l'incognito de quelqu'un. Je profitai de mon incognito pour faire une promenade solitaire.

Littré (1872-1877)

INCOGNITO (in-ko-gni-to ; quelques personnes prononcent in-kogh-ni-to, mais moins bien, le mot étant italien) adv.
  • 1Sans être connu, en parlant de princes et de grands personnages qui, en pays étranger, ne voulant pas être connus ou traités selon leur rang, n'ont ni train ni marques ni distinctions, et le plus souvent prennent un autre nom que le leur. Le césar Joseph, comme Votre Majesté l'appelle, est actuellement, dit-on, incognito à Versailles, D'Alembert, Lett. au roi de Prusse, 29 juin 1781.

    Il se dit aussi de toute autre personne qui, se trouvant dans une ville, dans un endroit, ne veut pas y être connue, ou ne veut pas qu'on sache qu'elle y est. De nuit, incognito, je rends quelques visites, Corneille, Ment. I, 5. Pour aller incognito en des lieux de débauche, Pascal, Prov. VI. Paix, ne fais pas semblant de me voir ; je suis ici incognito, Dancourt, la Parisienne, sc. 5.

    Substantivement. Guillaume III, roi d'Angleterre, eut pour lui [le czar Pierre charpentier] toute la considération réelle qui lui était due ; l'incognito ne retrancha que la fausse et l'apparente, Fontenelle, Czar Pierre. Le duc de Toscane garda l'incognito ; mais, ce nonobstant, le roi voulut le distinguer, et qu'il baisât Mme la duchesse de Bourgogne, Saint-Simon, 54, 152.

  • 2Sans être aperçu, sans que la chose soit sue. Je ris incognito d'abord que le vois ; Je ne puis m'en tenir, Boursault, Ésope, I, 1. Combien incognito de livres défendus Dans l'arrière-boutique ont-ils été vendus ! Boursault, Ésope, dans RICHELET. Nous disons bien des sottises qui passent incognito, Montesquieu, Lett. pers. 54. Si un moine, avec du charbon, du soufre et du salpêtre, a changé l'art de la guerre dans tout ce vilain globe, pourquoi un barbouilleur de papier comme moi ne pourrait-il pas rendre quelque petit service incognito ? Voltaire, Lett. Richelieu, 18 juin 1757. Je suis honteux de ne me présenter devant mes amis qu'avec un estomac faible et un esprit chagrin ; je ne veux vous donner que mes beaux jours et ne souffrir qu'incognito, Voltaire, Lett. Mme de Bernières, juill. 1722.

    Substantivement. Je veux vous devoir tout le plaisir de l'incognito, et tout le succès du théâtre et de l'impression, Voltaire, Lett. Berger, 18 oct. 1736.

    Au plur. Des incognitos.

REMARQUE

1. Incognito est fort bon, et fort en usage, dit MARG. BUFFET, Observ. p 62, 1668.

2. On a dit parfois dans le XVIIe siècle incognite : On dit que le duc de Meckelbourg se trouva incognite au disner, Le Laboureur, Voy. de la reine de Pologne, p. 112, dans LACURNE.

3. On disait autrefois desconnu (voy. DÉCONNU, à l'historique).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

INCOGNITO, adv. (Gram. & Hist. mod.) terme purement italien, qui signifie qu’un homme est dans un lieu, sans vouloir y être connu. Il se dit particulierement des grands qui entrent dans une ville, & qui marchent dans les rues sans pompe, sans cérémonie, sans leur train ordinaire, & sans les marques de leur grandeur.

Les grands en Italie ont coutume de se promener dans la ville incognitò, & ils ne sont pas bien-aises qu’on les salue dans ces occasions. Ce n’est pas absolument qu’ils veuillent qu’on les méconnoisse, mais c’est qu’ils ne veulent point être traités avec les cérémonies, ni recevoir les honneurs dûs à leur rang.

Quand les chevaux des carrosses des princes, des cardinaux & des ambassadeurs, n’ont point de houppes qu’ils appellent fiocchi, & que les rideaux des carrosses qu’ils nomment bandinelle, sont tirés, ils sont censés être incognitò, & l’on n’est point obligé de s’arrêter, quand ils passent, ni de les saluer.

Les cardinaux vont aussi sans calotte rouge, quand ils veulent être incognitò. Voyez Chapeau & Cardinal. Voyez le Dictionnaire de Trévoux.

Quand des princes voyagent, & veulent éviter les formalités & les discussions du cérémonial, ils gardent l’incognitò, & prennent un autre nom que leur titre de souveraineté ; ainsi quand le duc de Lorraine vint en France, il y parut sous le nom de comte de Blamont.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « incognito »

De l’italien incognito (« inconnu »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. incognito, de in… 1, et cognito, connu, du lat. cognitus, participe passif de cognoscere, connaître (voy. CONNAÎTRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « incognito »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
incognito ɛ̃kɔɲito

Citations contenant le mot « incognito »

  • L'incognito est mort, tué par les photographes de presse. L'être visé dépossédé de son secret, avoue à des millions d'exemplaires par sa pauvre figure qu'il cache en vain de la main. L'homme de demain aura-t-il droit à tout sauf à l'ombre ? De Paul Morand / Le réveille-matin
  • Le hasard, c'est Dieu qui se promène incognito. De Albert Einstein
  • Le hasard est une loi qui voyage incognito. De Proverbe arabe
  • Le créateur qui accepte l'incognito est un objet contre nature. De Julien Benda / La France byzantine
  • Si je suis de trop dans ce monde, je préfère que ce soit incognito. De Quino / Mafalda
  • Sur le chemin qui mène à la gloire, gardez l'incognito. De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • L'intérêt essentiel pour un homme politique de voyager incognito, c'est de le faire savoir. De Jacques Mailhot / La Politique d'en rire
  • Une secte ou un parti est un élégant recours à l'incognito pour épargner à un homme la peine de penser. De Ralph Waldo Emerson / Journal
  • L'art ne vient pas se coucher dans les lits qu'on a faits pour lui ; il se sauve aussitôt qu'on prononce son nom. Ce qu'il aime, c'est l'incognito, ses meilleurs moments sont quand il oublie comment il s'appelle. De Jean Dubuffet
  • Bigflo & Oli en mode incognito dans un taxi « Ca vraiment fait du bien » ! MCE TV, Bigflo & Oli en mode incognito dans un taxi "Ca fait du bien" !
  • Google a promis en 2019 de rendre invisible le mode incognito dans son navigateur Chrome, de sorte que les sites ne puissent plus savoir s'il est utilisé ou non. L'entreprise américaine a bien effectué une modification, mais elle a été contournée peu après. Depuis, Google n'a plus bougé. Numerama, Google tarde à cacher complètement le mode incognito de son navigateur Chrome

Images d'illustration du mot « incognito »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « incognito »

Langue Traduction
Anglais incognito
Espagnol incógnito
Italien incognito
Allemand inkognito
Chinois 隐身
Arabe التخفي
Portugais incógnito
Russe инкогнито
Japonais シークレット
Basque incognito
Corse incognito
Source : Google Translate API

Synonymes de « incognito »

Source : synonymes de incognito sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « incognito »

Incognito

Retour au sommaire ➦

Partager