Citer : définition de citer


Citer : définition du Wiktionnaire

Verbe

citer \si.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Droit) Assigner à comparaître devant une juridiction civile ou religieuse.
    • Citer devant un tribunal, en police correctionnelle. - Citer un prévenu. - Citer des témoins devant une Cour d’assises.
    • Citer devant le concile - Citer quelqu’un à comparaître.
  2. Alléguer ; rapporter.
    • […]; et, d’autre part, elle citait, de mémoire, des morceaux d’une mystique un peu bizarre de la fin du XVIe siècle, Jeanne Chézard de Matel, […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • (Absolument)Jason était intelligent, mignon, malheureusement, il avait le cœur en lambeaux et des vagues pleins l'âme : il en bavait des ronds de chapeau depuis que sa petite amie de Jackson l’avait largué pour, je cite Jason, « un soudeur tendance délinquant juvénile et de surcroit tatoué ». — (Sarah Dessen, En route pour l'avenir, traduit de l'anglais (américain) par Véronique Minder, Pocket Jeunesse (Univers Poche), 2012, chap. 2)
  3. Désigner le passage du livre que l’on allègue ou l’auteur de la nouvelle qu’on rapporte ; nommer celui de qui on tient une nouvelle, ou quelque chose de semblable.
    • Sieger dira qu'il énonce en exégète et non en théologien (enseigne à la faculté des arts, non de théologie), et que citer un auteur n'est pas reprendre à son compte l'énoncé. — (De l'art du passage: histoire et représentation, L'Harmattan, 2010, note de bas de page 515)
    • Voilà une étrange nouvelle ; celui de qui vous la tenez vous a-t-il cité son auteur ?
  4. Signaler, distinguer une personne ou une chose qui mérite d’être remarquée, de quelque manière que ce soit.
    • Il est cité pour sa bravoure. - On le cite parmi les plus habiles. - Citer quelqu’un pour exemple, en exemple. - Il serait trop long de citer tous ceux qui se distinguèrent.
    • Ils citaient avec orgueil ces grands noms. - Les connaisseurs citent principalement tel tableau.
    • (Militaire)Ce soldat a été cité à l’ordre de l’armée.
  5. (Tauromachie) Action pour le toréador d' attirer l'attention du taureau, de le provoquer.
    • Citer, étymologiquement, c'est appeler, faire venir à soi pour le meilleur et pour le pire (ainsi, le matador cite le taureau), alors que l'exemplum est un extrait. — (Alain Rey, Dictionnaire amoureux des dictionnaires, 2011).
    • Le toréador cite le taureau avec la muleta.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Citer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CITER. v. tr.
Assigner à comparaître devant une juridiction civile ou religieuse. Citer devant un tribunal, en police correctionnelle. Citer un prévenu. Citer des témoins devant une Cour d'assises. Citer devant le concile. Citer quelqu'un à comparaître. Il signifie encore Alléguer, rapporter. Citer un passage. Citer la loi. Citer un exemple, des faits. Citer les auteurs anciens. Absolument, Citer faux, citer juste. Citer son auteur, citer quelqu'un, Désigner le passage du livre que l'on allègue ou l'auteur de la nouvelle qu'on rapporte; Nommer celui de qui on tient une nouvelle, ou quelque chose de semblable. Voilà une étrange nouvelle; celui de qui vous la tenez vous a-t-il cité son auteur? Il signifie encore Signaler, indiquer une personne ou une chose qui mérite d'être remarquée, de quelque manière que ce soit. Il est cité pour sa bravoure. On le cite parmi les plus habiles. Citer quelqu'un pour exemple, en exemple, Il serait trop long de citer tous ceux qui se distinguèrent. Ils citaient avec orgueil ces grands noms. Les connaisseurs citent principalement tel tableau. On cite de lui un beau trait. En Termes militaires, Ce soldat a été cité à l'ordre de l'armée.

Citer : définition du Littré (1872-1877)

CITER (si-té) v. a.
  • 1Appeler à comparaître devant le juge. Citer un débiteur en conciliation. On le cita au concile. Cette dernière aurore éveillera les morts ; L'ange rassemblera les débris de nos corps ; Il les ira citer au fond de leur asile, La Fontaine, Odes, VI, 8.
  • 2En parlant du grand maître de Malte, sommer les chevaliers de se rendre à Malte. Tous les chevaliers furent cités à Malte, parce que l'île était menacée par les Turcs.
  • 3Rapporter un texte à l'appui de ce que l'on avance. Quoique je ne fasse que rapporter simplement et citer fidèlement leurs paroles, Pascal, Prov. 7. Ce passage que S. Paul cite ici, Bossuet, Hist. II, 7. Il citait la Ste Écriture et les Pères, Sévigné, 116. Là-dessus il cita Virgile et Cicéron, Avec force traits de science, La Fontaine, Fabl. IX, 5. On citait d'Apollon l'oracle solennel ; On menaçait ce fils du meurtre paternel, Voltaire, Œdipe, III, 4.

    Absolument. Hérille, soit qu'il parle, qu'il harangue ou qu'il écrive, veut citer, La Bruyère, XII.

    Familièrement. Citer son auteur, nommer celui de qui l'on tient une nouvelle. Vous pouvez répéter ce que je viens de vous dire, mais ne me citez pas.

  • 4Indiquer, désigner une personne, une chose digne d'attention. On cite partout cette femme pour son élégance. Caligula, Néron, Monstres dont à regret je cite ici le nom, Racine, Bérén. II, 2. Je pourrais vous citer des pontifes ingrats, Chénier M. J. Charles IX, III, 2. Au rang de ces grands noms nous pouvons être admis ; Soyons cités comme eux au rang des vrais amis, Chénier, 184.
  • 5Se citer, v. réfl. Rien n'est plus désagréable qu'un homme qui se cite lui-même à tout propos, La Rochefoucauld, Réf. div. 173, 6. Leurs officiers étaient dignes d'eux ou le devenaient ; car, pour conserver l'ascendant de son grade sur de pareils hommes, il fallait avoir à leur montrer des cicatrices et pouvoir se citer soi-même, Ségur, Hist. de Napol. III, 3.

SYNONYME

CITER, ALLÉGUER. Alléguer est plus général que citer. On allègue toutes sortes de choses, des faits, des raisons, des passages d'auteurs. Mais on ne cite que des passages empruntés à des écrivains, ou des paroles entendues.

HISTORIQUE

XIVe s. Quant il virent que li pere citez ne venoient pas en senat, Bercheure, f° 63, verso.

XVIe s. Citer les auteurs par centons, Card. DU PERRON, dans le Dict. de DOCHEZ.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Citer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

CITER, (Jurisprud.) c’est assigner quelqu’un devant un juge d’église. Voyez ci-devant Citation. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Citer : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « citer » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « citer »

Étymologie de citer - Littré

Provenç. et espagn. citar ; ital. citare ; du latin citare, mettre en mouvement, faire venir, citer, fréquentatif de ciere, mouvoir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de citer - Wiktionnaire

De cis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de citer - Wiktionnaire

Du latin citare (« pousser, faire sortir, (pousser un cri >) appeler, citer, mentionner »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « citer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
citer site play_arrow

Conjugaison du verbe « citer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe citer

Évolution historique de l’usage du mot « citer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « citer »

  • Parmi eux, on peut citer "Never(s)" (P.O.L) de Frédérique Berthet, histoire d'amour épistolaire d'un couple séparé par la guerre ou le réjouissant "Flambeur de la Caspienne" (Flammarion) de Jean-Christophe Rufin qui raconte une nouvelle aventure d'Aurel le consul cette fois en Azerbaïdjan. TV5MONDE, Les livres à glisser dans sa valise cet été
  • j'attends le quiz du match suivant, pour citer tous les joueurs francais champions du monde en 1999 Le Rugbynistère, QUIZ - Peux-tu citer tous les joueurs du XV de France à la Coupe du monde 1999 ? - Le Rugbynistère
  • On pourrait citer de nombreux exemples de dépenses inutiles. Les murs des cimetières : ceux qui sont dedans ne peuvent pas en sortir, et ceux qui sont à l'extérieur ne veulent pas y entrer. De Mark Twain
  • C’est un livre à la mode ancienne qui est proposé ici. Avec les protocoles d’antan. Celui par exemple qui consiste à citer ses sources ! De Olivier Poivre d'Arvor / Bug made in France
  • Il y a un proverbe chinois qui ne dit rien. Il m’arrive de le citer quand je n’ai rien à dire... De Philippe Geluck / Ma langue au chat
  • Il y a deux choses inadmissibles sur la terre : la mort - et les impôts. Mais j'aurais dû citer en premier les impôts. De Sacha Guitry
  • La plus sûre façon de faire passer quelqu'un pour un crétin est de le citer. De Robert Benchley
  • Il n'appartient qu'à ceux qui n'ont jamais été cités de ne citer personne. De Gabriel Naudé
  • La faculté de citer est un substitut commode à l’intelligence. De Somerset Maugham
  • Les vainqueurs n’hésitent pas à citer la compétence. De Catherine Pia
  • Le diable peut citer les Écritures pour ses besoins. De William Shakespeare
  • J'hésite à citer, car citer c'est tronquer. De Julien Green / Discours de réception à l'Académie française
  • On peut citer de mauvais vers, quand ils sont d'un grand poète. Pierre Choderlos de Laclos, Les Liaisons dangereuses

Traductions du mot « citer »

Langue Traduction
Portugais citar
Allemand nennen
Italien citare
Espagnol citarse
Anglais quote
Source : Google Translate API

Synonymes de « citer »

Source : synonymes de citer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « citer »


Mots similaires