La langue française

Afficher

Sommaire

  • Définitions du mot afficher
  • Étymologie de « afficher »
  • Phonétique de « afficher »
  • Évolution historique de l’usage du mot « afficher »
  • Citations contenant le mot « afficher »
  • Images d'illustration du mot « afficher »
  • Traductions du mot « afficher »
  • Synonymes de « afficher »
  • Antonymes de « afficher »

Définitions du mot afficher

Trésor de la Langue Française informatisé

AFFICHER1, verbe trans.

I.− Emploi trans.
A.− Au propre
1. [Avec un compl. d'obj. dir. désignant une commun. officielle ou publicitaire] Annoncer, faire connaître par voie d'affichage. Afficher une loi, une vente publique, le spectacle (Ac. 1835-1932) :
1. La troupe infortunée arriva enfin à Turin; lieu si désiré et qui nous semblait devoir être le terme de nos malheurs; mais en arrivant, nous vîmes affiché au coin des rues, un règlement qui défendait aux Français de séjourner plus de huit jours à Turin et dans les États du roi de Sardaigne. G. Sénac de Meilhan, L'Émigré,1797, p. 1609.
2. 64. Un extrait de l'acte de publication sera et restera affiché à la porte de la maison commune, pendant les huit jours d'intervalle de l'une à l'autre publication. Le mariage ne pourra être célébré avant le troisième jour, depuis et non compris celui de la seconde publication. Code civil,1804, p. 14.
3. J'arrivai à la porte de l'église, un seul battant était ouvert, sur l'autre battant était affichée une large pancarte : c'était mon signalement et ma tête mise à prix. J. Janin, L'Âne mort et la femme guillotinée,1829, p. 101.
4. Eh bien! c'est demain dimanche. Vous ferez afficher le mariage du marquis de Chamery; le curé publiera les bans après le prône; le soir, le notaire du village dressera le contrat, et le mariage se fera lundi. P.-A. Ponson du Terrail, Rocambole,t. 5, Les Exploits de Rocambole, 1859, p. 467.
5. ... deux jours après le passage du curé Christophe aux baraques, on vit ce décret affiché partout : à la porte des églises, devant les mairies et les maisons d'école : « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité des douze; considérant que les troubles excités dans le royaume par les ecclésiastiques non sermentés exigent qu'elle s'occupe sans délai des moyens de les réprimer, décrète qu'il y a urgence... » Erckmann-Chatrian, Histoire d'un paysan,t. 1, 1870, p. 472.
6. Un groupe de Français intelligents, en ce temps tout pratique, devrait afficher ce programme, aux prochaines élections : « Nous nous foutons de la légitimité, de l'orléanisme, de l'impérialisme, de la république opportuniste, radicale, socialiste. Ce que nous demandons, c'est un gouvernement de n'importe quelle couleur au rabais : le gouvernement qui s'engagerait, dans une soumission cachetée, à gouverner la France au plus bas prix. » E. et J. de Goncourt, Journal,avr. 1890, p. 1159.
7. À mesure que l'innocence apparaît, le flot de barbarie montait toujours, une presse toujours plus cruelle à la justice, toujours plus implacable à la vérité, des centaines de mille francs puisés dans le trésor de l'Église pour afficher dans toute la France des placards affirmant la culpabilité du juif sans l'ombre d'une preuve, les magistrats de la cour suprême − parce qu'ils obéissent à la loi − accusés d'être vendus à l'Allemagne. G. Clemenceau, Vers la réparation,1899, p. 421.
8. − Mon neveu, répondit M. de Brécé, m'écrit qu'à son cercle une pétition est affichée pour exiger le désabonnement, et qu'elle se couvre de signatures. A. France, L'Anneau d'améthyste,1899, p. 66.
9. Voici même sur le mur encore la proclamation que le général allemand y fit afficher, avant que le pauvre village fût détruit et ses habitants massacrés. P. Claudel, La Nuit de Noël 1911,1915, 2, p. 567.
Rem. 1. Afficher est le plus souvent empl. avec un compl. circ. de lieu. 2. Le compl. d'obj. dir. peut présenter plusieurs degrés en ce qui concerne sa précision; il peut être compl. interne et indiquer le support : pancarte, placard; il peut indiquer de façon plus ou moins exhaustive ce qui est écrit ou imprimé sur l'affiche : décret, pétition, proclamation, programme électoral, programme de spectacle, règlement; lorsque le cont. est assez précis pour éviter la confusion du sens, afficher peut être empl. sans risque dans des tournures ell. : afficher un spectacle, un concert : afficher un programme de spectacle, de concert; afficher le mariage de qqn : afficher une publication de mariage.
P. méton. [Avec un compl. désignant l'obj. de la commun. (pers. ou chose)] Afficher les noms, les prix :
10. La véritable manière de rendre hommage à la mémoire de Grétry, la seule qui convînt aux comédiens, était, sans doute, de représenter ses meilleurs ouvrages; et, si je fus surpris de ne pas voir le théâtre de l'opéra-comique fermé le jour même de sa mort, je vis avec plaisir qu'on afficha, le lendemain, l'Amant jaloux et Zémir et Azor, lesquelles pièces devaient être jouées par les premiers sujets (ce qui, par parenthèse, me donnait, ainsi qu'au public, l'espoir que le magnifique trio du second acte de Zémire serait exécuté par MmesDuret, Regnault et Boulanger);... V. de Jouy, L'Hermite de la chaussée d'Antin,t. 4, 1813, p. 243.
11. Quel transport de joie pure, tendre, triomphante, quand je lisais son nom sur l'affiche! Je la vois encore, cette affiche, sa forme, son papier, ses caractères. J'allais successivement lire ce nom chéri à trois ou quatre des endroits auxquels on affichait : à la porte des jacobins, à la voûte du jardin, à l'angle contre la maison de mon grand-père. Stendhal, Vie de Henry Brulard,t. 2, 1836, p. 277.
12. Mais notre orfèvre, Biddin, a fait des frais. Notre mobilier, saisi par lui, sera sans doute affiché demain. Va voir Biddin, il demeure rue de l'Arbre-sec, il te donnera des reconnaissances du mont-de-piété pour dix mille francs. H. de Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes,1847, p. 211.
[Avec un attribut déterminant un obj. implicite] :
13. Ils peuvent afficher un franc, deux francs, meilleur marché que nous. J'ai calculé qu'il y a une baisse de quinze pour cent au moins sur leurs articles de catalogue, quand on les compare à nos prix... c'est ce qui tue le petit commerce. É. Zola, Au Bonheur des dames,1883, p. 573.
2. Afficher que.Publier par voie d'affiche que (cf. Besch. 1845).
3. Emploi abs. Apposer des affiches :
14. ... pour garder ma distance, je dois marquer le pas devant une porte cochère sur laquelle il est interdit d'afficher, et je n'ai même pas la ressource des images ou des discours de la chambre. J. Giraudoux, Simon le Pathétique,1926, p. 243.
Rem. Syntagme fréq. : défense d'afficher.
B.− Au fig. Montrer publiquement avec ostentation, faire étalage de.
1. [Le compl. d'obj. dir. désigne une pers.] Se montrer fréquemment en compagnie de quelqu'un avec qui on entretient une liaison (cf. ex. 31) :
15. Mais il n'était pas possible malgré cela de s'arrêter à l'idée que la liaison, depuis plus de vingt ans, de Mmede Villeparisis avec l'ambassadeur pût être la cause du déclassement de la marquise dans un monde où les femmes les plus brillantes affichaient des amants moins respectables que celui-ci, lequel d'ailleurs n'était probablement plus depuis longtemps pour la marquise autre chose qu'un vieil ami. M. Proust, À la recherche du temps perdu,Le Côté de Guermantes 1, 1920, p. 184.
Spéc. Afficher une femme. ,,Rendre public le commerce de galanterie qu'on a ou qu'on veut passer pour avoir avec elle.`` (Ac. 1835-1932). Compromettre une femme :
16. On affiche une femme en prenant de ces airs d'amant discret, et je ne veux pas être affichée, moi! É. Zola, Nana,1880, p. 1357.
2. [Le compl. d'obj. dir. désigne une attitude morale, affective, une idée] Faire ostensiblement parade de quelque chose. Afficher le bel esprit (Ac. 1798-1932) :
17. ... comme essai des manières anglaises qu'ils venaient d'adopter, les petits-maîtres de la cour et de la ville affichèrent pour les femmes le respect le plus impertinent;... V. de Jouy, L'Hermite de la chaussée d'Antin,t. 3, 1813, p. 20.
18. Grâce aux bienfaits d'une révolution qui a confondu toutes les classes et supprimé toutes les lignes de démarcation, la canaille a la prétention d'avoir le cœur au niveau du nôtre; il n'est pas de gens si piètres qui ne se crussent déshonorés, s'ils n'affichaient la fierté d'un Rohan ou l'orgueil d'un Montmorency. J. Sandeau, Mademoiselle de la Seiglière,1848, p. 201.
19. ... deux ou trois Parisiennes en vacances, affichent une liberté d'allures, un amour du plaisir et une exagération d'élégance qui dépassent les bornes de la discrétion. O. Feuillet, La Petite Comtesse,1856, p. 65.
20. « Ce que je veux? Ah, je veux que tout ça finisse, que tout ça finisse, mon Dieu! Je ne te demande pas de redevenir ce que tu étais, je ne sais pas si tu en serais encore capable, je ne le crois pas... mais je veux au moins que tu n'affiches pas publiquement ces épouvantables idées qui te sont venues!... » R. Martin du Gard, Jean Barois,1913, p. 311.
Spéc. [En parlant d'une liaison] :
21. Marguerite ne pouvait plus se passer de moi. Sans s'inquiéter de ce qui en résulterait, elle affichait publiquement notre liaison, et j'en étais arrivé à ne plus sortir de chez elle. A. Dumas Fils, La Dame aux camélias,1848, p. 186.
Rem. 1. Au fig. afficher connote souvent une idée de provocation et s'emploie alors en mauvaise part. 2. Autres syntagmes : afficher une impudence triomphale, l'irréligion, des prétentions, le rigorisme, un titre, etc.
II.− Emploi pronom.
A.− Emploi pronom. à valeur passive. Être affiché :
22. Rien ne peut s'afficher sans timbre. Boiste (Besch. 1845).
23. Pour soutenir qu'un homme ne devait pas être au bagne s'il était innocent, il fallait qu'un Français fût vendu à l'étranger. Cela se disait, s'imprimait, s'affichait, cela se dit, s'imprime, s'affiche encore. Voilà ce que nous avons vu, voilà ce que nous voyons tous les jours. G. Clemenceau, Vers la réparation,1899, p. 494.
24. Tel promenait des lanternes transparentes, où s'affichait en inscriptions et en images l'histoire secrète de la ville. R. Rolland, Jean-Christophe,Le Buisson ardent, 1911, p. 1391.
Se faire afficher.Faire qu'on soit affiché (comme...) :
25. Il se fit donc afficher dans les journaux comme professeur de français, de belles-lettres et d'histoire, mais il ne se présenta aucune leçon particulière. G. Flaubert, La Première éducation sentimentale,1845, p. 200.
B.− Emploi pronom. réfl. Se montrer ostensiblement :
26. ... Wazemmes, qui depuis le milieu de la nuit, était passé par des émotions très variées, en connut une de plus. Elle était faite d'une joie profonde qui ne s'avouait pas, et d'un brin de déception qui s'affichait :... J. Romains, Les Hommes de bonne volonté,Verdun, 1938, p. 273.
1. S'afficher avec qqn.Se compromettre en se montrant publiquement avec quelqu'un :
27. Huysmans s'affiche en plein boulevard avec des prêtres. J. Renard, Journal,1899, p. 526.
Spéc. Se montrer et se compromettre publiquement (en compagnie galante) :
28. C'en était donc fait; le comte avouait hautement sa maîtresse, il s'affichait publiquement avec elle dans la ville. Il fallait un amour bien puissant pour qu'avec son éducation Julien osât se montrer en public, dans Molinchart, en compagnie d'une écuyère. Champfleury, Les Bourgeois de Molinchart,1855, p. 186.
29. Mais vous ne comprendrez jamais donc rien à rien, Villebosse? Avez-vous le dessein de m'exaspérer davantage? Il ne s'agit pas d'aller provoquer Tigre parce qu'il m'a manqué de respect. C'est son droit après tout, je suis sa femme! Il s'agit de lui faire comprendre qu'il me ridiculise à s'afficher avec cette petite institutrice de rien du tout. J. Anouilh, La Répétition,1950, III, pp. 83-84.
Emploi abs. [En parlant d'une liaison masc. ou fém.] S'afficher.Étaler publiquement sa liaison, se compromettre :
30. Le comte se disait : je ne saurais passer qu'une demi-heure tout au plus dans sa loge, moi, connaissance de si fraîche date; si j'y reste davantage, je m'affiche, et grâce à mon âge et plus encore à ces maudits cheveux poudrés, j'aurai l'air attrayant d'un Cassandre. Stendhal, La Chartreuse de Parme,1839, p. 96.
31. ... est-ce que vous ne savez pas que les jeunes gens se vantent toujours des passions qu'ils n'inspirent pas? Dieu merci, cette fois, celui-ci peut se vanter sans mentir : il n'a pas besoin d'afficher madame, elle s'affiche bien toute seule. Champfleury, Les Bourgeois de Molinchart,1855, p. 277.
32. Les Tuileries se scandalisaient de la conduite du chambellan, depuis qu'il s'affichait. Alors, pour garder sa situation, il venait de rompre. É. Zola, Nana,1880, p. 1387.
33. C'étaient MmeDambreville et Léon Josserand. Elle devait le marier; puis, elle l'avait gardé pour son usage, en attendant; et ils étaient en pleine lune de miel, ils s'affichaient dans les salons bourgeois. É. Zola, Pot-Bouille,1882, p. 85.
2. [Suivi d'un adj. ayant valeur d'attribut] Se proclamer publiquement. S'afficher pour bel esprit, pour savant (Ac. 1798-1878) :
34. Omer abandonna le divan à sa visiteuse et vint s'accouder au guéridon. Il n'eut point à inventer de propos; elle s'affichait érudite et bavarde;... P. Adam, L'Enfant d'Austerlitz,1902, p. 487.
35. On avait beau s'afficher matérialiste, libertin ou esprit fort, le monde, autour de vous, était tellement croyant, on baignait dans une si générale promesse de justice distributive au-delà, que tout conspirait à vous assurer un usage sans trouble des biens de la terre. J.-R. Bloch, Destin du siècle,1931, p. 105.

AFFICHER2, verbe trans.

CHAUSSURES, CORDONN.
A.− ,,Fixer une pièce, provisoirement ou définitivement, en lui faisant épouser une surface (et donc en coupant ce qui dépasse) et en lui donnant si nécessaire un léger galbe.`` (Chauss. 1969).
B.− P. ext. ,,Chez les cordonniers, couper les extrémités du cuir lorsqu'il est sur la forme.`` (C.-M. Gattel, Nouveau dict. portatif de la langue française, 1797).
Rem. FEW t. 3, p. 506, s.v. figicare, rattache l'emploi B de afficher2au sens artisanal suiv. : ,,amincir un pieu par l'extrémité, de manière à pouvoir l'enfoncer en terre``. Mais le but de l'opération est tout à fait différent en cordonn.
Prononc. − 1. Forme phon. : [afiʃe], j'affiche [ʒafiʃ] Enq. : /afiʃ/. Conjug. parler. 2. Dér. et composés : affichable (cf. Lar. encyclop.), affichage, affichant, affiche, affichette, afficheur, affichiste.
Étymol. ET HIST. − 1. Ca 1100 « déclarer fermement » (Rol., éd. Bédier, 2665 : Puis qu'il l'ad dit, mult s'en est afichet Que ne lairat pur tut l'or desuz ciel Qu'il n'alt ad Ais...). − Cotgr. 1611; 2. 1160-1174 « planter, ficher (qqc.) » (Wace, Rou, éd. Andresen, II, 2813 ds Gdf. : Dan[s] Bernart en afiche e le puing e l'espee); d'où 3. Ca 1180 « attacher, accrocher » part. passé adj. afichié (Marie, Ysopet, Bibl. nat. 19152, fo20, ibid. : A ses levres est atachiez Et a ses broches affichiez). − Cotgr. 1611; 4. xvies. « apposer une affiche » (Carloix, X, 14 ds Littré : Et firent afficher par carrefours de la ville l'edict du roy); d'où a) 1690 « publier qqc. par affiche, rendre une chose publique » (Fur.); b) 1740 « faire étalage de qqc.; montrer qqc. au public » (Ac.). Dér. de ficher*; préf. a-*; sens 3 à partir de affiche* 2.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 428. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 443, b) 579; xxes. : a) 805, b) 646.
BBG. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bar 1960. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Bruant 1901. − Caput 1969. − Chauss. 1969. − Dup. 1961. − Éd. 1913. − Sommer 1882.

Wiktionnaire

Verbe

afficher \a.fi.ʃe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’afficher)

  1. Apposer une affiche.
    • Afficher une loi, une ordonnance de police, une vente publique.
    • Afficher le spectacle.
    • Le tribunal a ordonné que son jugement serait affiché à cent exemplaires.
    • Non seulement je le dirai, mais je l’afficherai partout, se dit par exagération en parlant d’une Chose qu’on voudrait faire savoir à tout le monde.
    • Nous avons été enchantés de pouvoir afficher sur notre mur une lettre nous disant que nous étions trop chers pour Exxon ! — (Georges Charpak, Dominique Saudinos, La vie à fil tendu, 1993)
  2. (Figuré) Faire étalage de quelque chose.
    • Ces étudiantes national-socialistes cent pour cent affichent volontiers une allure soldatesque qui contraste , étrangement, avec leur pruderie réelle et touchante. — (Xavier de Hauteclocque, La tragédie brune, Nouvelle Revue Critique, 1934, p.57)
    • La primatologue Sarah Hrdy, auteure de Des guenons et des femmes – Essai de sociobiologie, a toujours affiché ses convictions féministes. — (La démagogie est-elle génétique ?, dans Le Québec sceptique, nº 58, p. 17, automne 2005)
    • L’idée de déployer tous les fastes de la République et d’afficher une solennité churchillienne pour annoncer une augmentation de 1,6 point de la TVA ne peut venir que de cerveaux hallucinés. — (Jacques Julliard, Impression, soleil couchant, dans Marianne (magazine), nº 772 du 4 février 2012, p. 3)
  3. Rendre public le commerce de galanterie qu’on a ou qu’on veut passer pour avoir avec une femme.
    • S’afficher avec une femme, se montrer avec elle en public.
  4. (Télédétection spatiale) (Informatique) Représenter des données sur un écran, visualiser.
    • Afficher/désafficher les barres de défilement. — (Elisa de Castro Guerra, Inkscape: Apprenez, pratiquez, créez, 2007)
  5. (Maçonnerie) Dresser la première banche d’un coffrage, avant de procéder à la mise en place des ferrailles.
  6. (Pronominal) Étaler ses défauts, ses vices.
    • Un homme de goût ne s’affiche point.
    • Cette femme s’affiche, elle brave les convenances.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

AFFICHER (a-fi-ché) v. a.
  • 1Appliquer au mur des affiches. Afficher une loi, une vente. Charles XII fit afficher qu'il n'était venu que pour donner la paix. Quoi ! mes pères, afficher vous-mêmes dans Paris un livre si scandaleux, avec le nom de votre P. Meynier à la tête ! Pascal, Prov. 16.
  • 2 Par extension. Un ministre veut m'enrichir Sans qu'au Moniteur on m'affiche, Béranger, Refus.
  • 3Faire étalage de. Afficher la douleur. Afficher la prétention de connaître à fond. Il affiche sa honte, ses vices. Plutôt que d'afficher notre impuissance à l'égard de certains désordres. Vous abjureriez la philosophie pour afficher la dévotion, Voltaire, Dial. 30.
  • 4Afficher une femme, rendre public le commerce de galanterie qu'on a ou qu'on veut faire croire qu'on a eu avec elle.
  • 5S'afficher, v. réfl. Ne se prend qu'en mauvaise part. N'avez-vous point de honte de vous afficher ainsi ? S'afficher pour un homme sans mœurs.

SYNONYME

AFFICHER, AFFECTER. Faire montre de… c'est là la signification commune à ces deux verbes, en tant que synonymes. La différence est que affecter implique qu'on ne ressent pas les sentiments dont il s'agit : affecter la douleur, c'est faire montre d'une douleur qu'on ne ressent pas. Afficher n'implique rien de pareil : afficher une douleur, c'est faire montre d'une douleur qu'on ressent ou qu'on ne ressent pas.

HISTORIQUE

XIe s. Puisqu'il l'a dit, mout s'en est afichét [résolu], Ch. de Rol. CLXXXVIII. La bataille est mout dure et afichée, ib. CCXLVI.

XIIe s. Affichez [affermi] s'est sur les estriers dorés, Ronc. p. 53. Et puis remontent [à cheval], si se sont afichez, ib. p. 57. De ce qu'oit [eut] dit, est forment afichez [il tient fortement à ce qu'il a dit], ib. p. 119. Pur ço esguard par raisun, e bien l'os afichier, Que, se li clers forfait à perdre sun mestier, Face le sis prelaz en sa chartre lancier, Th. le Mart. 31. E jure les oilz deu e volt bien afichier Que jamais à cel puint ne purra repairier, ib. 110.

XIIIe s. Li empereres s'afficha bien d'eus destruire selonc son pooir, H. de Valenciennes, XXXIII. Or voil-je bien afichier Que n'a si loial ne si sage En ma cort, ne de tel corage, Ren. 6048. Li porc li vint gole baée, Et li chevaliers tint l'espié, à un chesne s'est afichié, Ren. 22508. Car il dit, et por voir l'affiche En son noble livre Aureole Qui fait bien à lire en escole, la Rose, 8604. Sine di-ge pas ne n'afiche Que roi doient estre dit riche Plus que les personnes menues Qui vont nuz piez parmi les rues, ib. 18761. Car usurier, bien te l'afiche, Ne pourroient pas estre riche, Ains sunt tuit povre et soffreteus, Tant sunt aver et convoiteus, ib. 5083. Richece ot une porpre robe, Ici ne tenés mie à lobe [fable], Que je vous di bien et afiche Qu'il n'ot si bele, ne si riche Ou monde, ne si envoisie [gaie], ib. 1062. Li plus poures se tint à rice, Et de grant hardement s'afice, Fl. et Bl. 1349. Li quens Raimons s'afiche de faire une envaïe, Ch. d'Ant. IV, 57. Quant li vesques oï Buiemont afichier Que il ne veut la lance par nul endroit baillier, ib. VIII, 115. Garsions s'enfoï, por sa vie alongier, Amont el haut castel qui siet en haut rochiez ; Bien avoit de hautesse un trait d'arbalestrier ; En la porte s'afiche que firent aversier, ib. VI, 1020.

XIVe s. C'est à dire gens de forte sentence affichiés et ahurtés, qui sont fors à persuader, Oresme, Eth. 214. Il s'afiche ès estriers comme homs amanevis, Baud. de Seb. VI, 371.

XVe s. Et pour ce Dieu le trabucha, Ou font d'abisme l'aficha Et nous aussi qui l'ensuïsmes, Nat. de J. C. Si s'afichierent à oster les pilots [pilotis], dont il en y avoit en l'Escaut semé grand foison, Froissart, I, I, 136.

XVIe s. Et furent decapitez, et leurs testes affichées sur les portes de la ville, Carloix, X, 14. Et firent afficher par les carrefours de la ville l'edict du roy, Carloix, ib. Dans Rabelais, afficher est mis pour greffer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AFFICHER, v. a. est l’action d’appliquer une affiche. Voyez Afficheur.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « afficher »

(Siècle à préciser) Du latin affigere (« attacher à, coller contre, poser »), composé de ad (« sur ») et figere (« ficher, planter, enfoncer »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

À et ficher ; picard, affiker ; provenç. aficar, afiquar ; espagn. afijar ; ital. afficcare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « afficher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
afficher afiʃe

Évolution historique de l’usage du mot « afficher »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « afficher »

  • Tout apprendre, non point pour l’afficher, mais pour s’en servir. De Georg Christoph Lichtenberg
  • C'est plus facile de dire "ça m'est égal" que d'afficher sa détresse. De Monique Corriveau / Le témoin
  • Le masquage des éléments comme présenté dans la suite de cet article a surtout pour objectif de dissimuler en quelques clics des fichiers et dossiers. Cependant, tous les utilisateurs ayant connaissance de cette technique pourront afficher vos documents cachés. Futura, Comment afficher les fichiers cachés sous Windows 10 ?

Images d'illustration du mot « afficher »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « afficher »

Langue Traduction
Anglais display
Espagnol monitor
Italien affiggere
Allemand anzeige
Chinois 显示
Arabe عرض
Portugais exibição
Russe дисплей
Japonais 表示
Basque pantaila
Corse affaccà
Source : Google Translate API

Synonymes de « afficher »

Source : synonymes de afficher sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « afficher »

Partager