Austère : définition de austère


Austère : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

AUSTÈRE, adj.

A.− Vx. [En parlant d'un goût, d'une saveur, d'un aliment] Qui n'a pas la douceur habituelle, désagréable par son âpreté. Le coing a une saveur austère (Ac. 1835-1932). Vin austère (Ac. 1798-1932).
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixeet du xxesiècle.
B.− Au fig., cour.
1. [En parlant d'un inanimé]
a) [Concr.] Qui se caractérise par l'absence de fantaisie, de gaieté extérieure, ayant un aspect sévère, triste :
1. ... De la Chine, je cinglai vers les Amériques. J'y voyageai plusieurs années (...) des grands bois austères du Canada aux riantes forêts du Brésil... O. Feuillet, Scènes et comédies,1854, p. 17.
2. ... aux instants de silence, que Marino ne cherchait guère à rompre, les visages des convives devenaient de pierre, retrouvaient un instant le profil dur et le masque austère des vieux portraits de l'âge héroïque pendus aux palais d'Orsenna. Gracq, Le Rivage des Syrtes,1951, p. 24.
b) [Abstr.] Qui exclut toute facilité, toute fantaisie, présentant une grande rigueur. Religion, vertu austère; mœurs austères :
3. Il est certaines âmes d'une nature fort délicate qu'il sera à jamais impossible de plier à ce sévère régime et à cette austère discipline. Renan, L'Avenir de la sc.,1890, p. 51.
SYNT. Devoir austère (Ac. 1835-1932). Mener une vie austère (Ac. 1798-1932).
c) Spéc., dans le domaine artistique B.-A., LITT., MUS. Qui se distingue par l'absence de toute fantaisie, qui présente un aspect dépouillé. Genre, style austère (Ac. 1932) :
4. ... la plus austère littérature, comme la plus libre, acceptait ces pimpantes fioritures [de l'art du xviiiesiècle]. L. Hourticq, Hist. gén. de l'Art, La France,1914, p. 266.
2. [En parlant d'une pers. ou d'une collectivité] Qui se distingue par le rejet du superflu (luxe, plaisirs, fantaisies), en se limitant au strict nécessaire. Austères érudits :
5. César (...) après mon temps d'école, abordant une profession sérieuse, je résolus d'adopter des habitudes et des goûts sérieux... Aujourd'hui l'habitué du Quartier Latin a fait place à l'austère docteur... E. Labiche, Deux papas très bien,1845, 12, p. 414.
[Avec une nuance péj.; en parlant d'une pers. ou d'un inanimé, attribut de la pers.] Qui manque d'affabilité, présente une réserve excessive :
6. Après Madame Canning (...), une des doyennes était Madame Monique Maria Monica, personne très-austère, très-grave, que je n'ai jamais vue sourire et avec laquelle nulle ne se familiarisa jamais. G. Sand, Histoire de ma vie,t. 3, 1855, p. 140.
Emploi subst. Personne rejetant tout superflu pour se contenter du strict nécessaire :
7. Ainsi, je fus toujours ému d'une sorte de générosité naturelle, je hais l'hypocrisie des austères, l'étroitesse des fanatiques et toutes les banalités de la majorité. Barrès, Un Homme libre,1889, p. 185.
PRONONC. − 1. Forme phon. : [ɔstε:ʀ] ou [o-]. Passy 1914, Dub. et Pt Lar. 1968 transcrivent l'initiale avec [o] fermé (cf. aussi les dict. hist.). Passy note une durée mi-longue sur cette syllabe. Harrap's 1963 donne uniquement [ɔ] ouvert. Pt Rob. et Warn. 1968 donnent les deux possibilités de prononc. avec [o] fermé ou avec [ɔ] ouvert. À ce sujet, cf. augmenter. Enq. : /osteʀ/. 2. Homon. : auster (vent du sud).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1220 « (en parlant de qqc.) sévère, grave, triste » (G. de Coincy, Mir., ms Brux., fo75c ds Gdf. Compl. : Et menoit vie si austere); fin xiiie-début xives. « (en parlant de qqn) sévère, rigoureux, cruel » (Dialogue de Placide et Timéo ds Dict. hist. Ac. fr. t. 4, p. 482a); 2. xves. « qui a une saveur âpre » (Jard. de santé, I, 118 ds Gdf. Compl. : Pommes aspres et austeres), ,,vieilli`` d'apr. DG. Empr. au lat. austerus 1 (d'une pers.) (Cicéron, Pis. frg. 17 ds TLL s.v., 1559, 61); (d'une chose) cf. St Jérôme, Epist., 121, 1, ibid., 1560, 26; 2 (Caton, Agr., 126, ibid., 1558, 64), lui-même empr. au gr. α υ ̓ σ τ η ρ ο ́ ς au sens 2 (Hippocrate, 360, 3 ds Bailly) au sens 1 (Platon, Rsp., 398a, ibid.).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1 184. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 953, b) 2 611; xxes. : a) 1 371, b) 1 144.
BBG. − Gramm. t. 1 1789. − Littré-Robin 1865. − Nysten 1814.

Austère : définition du Wiktionnaire

Adjectif

austère \ɔs.tɛʁ\ ou \os.tɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est rigoureux pour le corps et qui mortifie les sens et l’esprit. — Note : Se dit surtout des doctrines et des pratiques religieuses.
    • Placée dans quelque maison religieuse de l’ordre le plus austère, tu auras le temps de prier et de faire une pénitence convenable, […]. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les vieux symboles chrétiens, tant expliqués, tant traduits, présentent à l'esprit, dès qu'on les voit, une signification trop claire. Ce sont des symboles austères de mort, de mortification. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.181)
  2. Qui est sévère pour soi et pour les autres.
    • Elle découvre des gestes de coquetterie qui, comme les gestes de pudeur, revêtent une sorte de beauté austère d’être accomplis dans la solitude. — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Son père, […], est surnommé « Camélinat le Rouge » pour ses convictions républicaines. Cet austère paysan a élevé ses enfants dans l’aversion de la monarchie, puis de l’Empire. — (Rosa Moussaoui, Zéphyrin Camélinat (1840-1932) Un long chemin, de la commune au communisme, dans L'Humanité, 7 septembre 2011)
    • Le jour commence. La radio donne la parole aux politiciens qui prônent l'austère vie, vautrés en limousine. — (Eugène Savitzkaya, Fraudeur, Paris, Les Éditions de Minuit, 2015, p. 34)
    • Moi, j’ai déjà rencontré un type austère, par exemple. Il bossait aux impôts, il avait une cravate grise, un complet gris, une brosse qui avait l’air d’avoir été profilée en soufflerie par la NASA et une moustache géométriquement si parfaite qu’on l’aurait dite calculée en 3D. Une tête à classer ses rognures d’ongles par ordre alphabétique. On ne pouvait pas l’imaginer être autrement qu’austère. Même en vacances avec ses enfants, il devait être austère. — (Boulet, Le Ténébreux, janvier 2012 → lire en ligne)
  3. (Beaux-Arts) Caractère de gravité qui exclut les agréments.
    • L’architecture d’une prison, d’un arsenal doit avoir quelque chose d’austère.
  4. (Vieilli) Qualifie une saveur âpre et astringente.
    • La plupart des fruits sauvages sont d’un goût austère, sont austères au goût. - Le coing a une saveur austère.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Austère : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AUSTÈRE. adj. des deux genres
. Qui est rigoureux pour le corps et qui mortifie les sens et l'esprit. Il se dit surtout des Doctrines et des pratiques religieuses. Religion austère. Règle austère. Jeûne austère. Mener une vie austère. Faire une pénitence austère. Il garde un silence austère. Il signifie d'une manière générale Qui est sévère pour soi et pour les autres. Homme austère. Mœurs austères. Mine austère. Visage austère. Vertu austère. Doctrine, morale austère. Conduite austère. Un austère devoir. Il se dit, en termes de Beaux-Arts, d'un Caractère de gravité qui exclut les agréments. Style austère. L'architecture d'une prison, d'un arsenal doit avoir quelque chose d'austère. Il se dit parfois d'une Certaine saveur âpre et astringente. La plupart des fruits sauvages sont d'un goût austère, sont austères au goût. Le coing a une saveur austère. Vin austère. En ce sens, il a vieilli.

Austère : définition du Littré (1872-1877)

AUSTÈRE (ô-stê-r') adj.
  • 1Qui a une saveur âpre et astringente. Le coing a une saveur austère.
  • 2 Fig. Sévère moralement. Un homme austère. Mener une vie austère. Une austère vertu. Jeûne austère, Racine, Esth. I, 3. Combien voit-on de gens austères pour les autres, doux pour eux-mêmes ! Fléchier, I, p. 196. Austère devoir, Racine, Andr. III, 4. Austère tutelle, Racine, Phèd. II, 2. Austère fierté, Racine, Brit. II, 2. Austère conseil, Racine, Iphig. V, 6.

    En termes de beaux arts, qui rejette les ornements, les agréments. Le genre austère est opposé au genre gracieux. Ces champs qui, l'hiver même, ont d'austères appas, Hugo, Voix intér. XIX.

HISTORIQUE

XIVe s. Poure vie menoient très dure et très austere, Girart de Ross. 2315. Comme Robert Briseteste feust très austers [violent], merveilleux et merancolieux, Du Cange, austeritas.

XVIe s. Auquel jour se celebre à Athenes la feste de Cerès, qui s'appelle Thesmophoria, qui est la plus austere et la plus triste solennité de toute l'année, Amyot, Démosth. 44. Gros vin noir et austere, Paré, VI, 19. Ils proposent des images de vie relevés ou bien si difficiles et austeres, que la praticque en est impossible, Charron, Sagesse, I, 53.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

AUSTÈRE. Ajoutez : - REM. On l'a dit autrefois au sens de sévère, griève, en parlant d'une punition. C'est chose certaine que la jalousie n'a pu le précipiter [le duc de la Vallette] en la faute qu'il a commise sans mériter une sévère punition, plus ou moins austère selon les divers préjudices que l'État peut recevoir de son envie, Richelieu, Lettres, etc. t. VI, p. 207 (1638).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « austère »

Étymologie de austère - Littré

Austerus ; grec, ἀυστηρὸς, au propre signifie qui rend la langue sèche, puis astringent, puis sévère, rude. Ἀυστηρὸς vient de αὔω, dessécher, et est, par conséquent, pour le sens primitif, le même qu'auster, vent du midi.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de austère - Wiktionnaire

(1120) Du latin austerus, « âpre, aigre, sévère ». Auster est le vent du midi, d’où cette impression de violence ou de solennité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « austère »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
austère ostɛr play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « austère »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « austère »

  • Chose rare à Washington ces jours-ci, un sujet fait l'unanimité : tout le monde déteste John Bolton. Pour les Républicains, les révélations de l'austère diplomate sur les frasques de Donald Trump en politique étrangère constituent une trahison pure et simple. "Ce livre est la forfaiture ultime", s'emporte ainsi le réseau conservateur Fox News, qui a peu goûté les accusations de Bolton sur les relations entre Trump et Xi Jinping. D'après l'ancien conseiller du président américain, celui-ci aurait demandé à son homologue chinois d'aider à sa réélection. "Les Marxistes sont en train de brûler nos villes et Bolton tente de détruire la seule personne qui tient tête à la Chine : le président Trump", ose Fox News. Plus mesuré, le Wall Street Journal s'interroge sur "la place de l'honneur dans la fonction publique", fustigeant le comportement de John Bolton : "un président ne devrait pas avoir à s'inquiéter des ragots colportés par ses conseillers, notamment sur ses discussions avec d'autres chefs d'État."  LExpress.fr, Pékin, Moscou, Londres, Séoul... Quelles réactions au livre choc de John Bolton sur Trump? - L'Express
  • Familial, oui, il l’est, j’apprécie fortement son aspect pratique, son grand coffre de 640 litres et son espace à bord. Mais, ce qui me marque le plus, c’est bel et bien l’impression de luxe lorsque je découvre l’habitacle. Un peu plus haut, j’évoquais la comparaison avec ses concurrents d’outre Rhin, trop austères, et une image de marque ostentatrice. Ici, le Volvo XC90 propose une autre expérience, celle d’un SUV au confort ouaté qui flatte l’oeil à tous ses occupants. Du placage en bois orne le tableau de bord jusqu’aux portières intérieures, esthétiquement, c’est juste très bien réalisé. Un détail pour certain, le système audio Bowers & Wilkins très bien intégré dans le mobilier aiguise les vocalises. Il y a également du cuir de qualité sur les confortables sièges chauffants. La pointe du luxe s’observe avec ce magnifique pommeau de vitesse en cristal, un véritable bijou posé au centre de l’habitacle. Un matériau noble certes, mais légèrement glaçant au premier contact. Le bouton de démarrage si particulier et le guillochage présent sur le sélecteur du mode de conduite sont autant d’éléments qui rappellent le monde du luxe. Forbes France, Volvo XC90, La Découverte D’Un Autre Monde | Forbes France
  • C'est un Didier Raoult avec son habituelle chemise à carreau (bleue aujourd'hui), mais sans blouse blanche qui s'est présenté devant les députés de la commission d'enquête de l'Assemblée nationale. Derrière lui, le responsable de presse de l'IHU de Marseille, Yanis Roussel. Une belle illustration que l'audition du professeur marseillais tenait plus d'un nouveau show médiatique que de l'austère bilan de la gestion française de la crise sanitaire du Covid-19. "Je suis membre fondateur de cinq start-up qui pour l'instant n'ont pas rapporté d'argent. Il paraît qu'une sur dix fonctionne" a gloussé Didier Raoult dès sa déclaration de conflits d'intérêts.   LExpress.fr, Fact-checking : les huit contre-vérités de Didier Raoult face à la commission d'enquête - L'Express
  • Dans le génial chamboule-tout qu’est devenu depuis quelques années l’œuvre du pseudo-austère Bruno Dumont, une place solennelle reste dévolue à la haute figure de Jeanne d’Arc. S’agit-il, comme on pourrait le craindre s’agissant de la Pucelle, d’un cri d’orfraie réactionnaire ? D’une angoisse identitaire ? D’un signe de ralliement nationaliste ? D’un appel à purger le pays de ses étrangers ? Le Monde.fr, Dans « Jeanne », Bruno Dumont filme la Pucelle d’Orléans en enfant habitée
  • Cuvée des Deux Monts conserve une belle fraîcheur austère que l'on attend d'un 2014. La Revue du vin de France, Vin de Loire : Domaine Stéphane Guion, Cuvée des Deux Monts 2014 - La Revue du vin de France
  • Une façade bétonnée, austère, telle une coque de noix juchée sur l'avenue Bir-Hakeim. Mais à l'intérieur, le bateau est ivre. Une douceur lumineuse épicée rappelle les saveurs des marchés orientaux. Monument historique depuis près de 20 ans, l'édifice accueillait la traditionnelle veillée de prière pour la paix. La compassion avec les habitants du quartier du Chemin Bas d'Avignon, en souffrance, n'est pas oubliée. , NÎMES Une prière pour la paix dans une église régénérée – Objectif Gard
  • La vie n’est pas la joie. C’est la tension dans l’effort continu ; c’est le labeur physique et le surmenage intellectuel ; c’est l’austère accomplissement du quotidien devoir. De Théodore Monod / Carnets
  • Les amoureux fervents et les savants austères Aiment également, dans leur mûre saison, Les chats puissants et doux, orgueil de la maison, Qui comme eux sont frileux et comme eux sédentaires. De Charles Baudelaire / Les Fleurs du mal
  • Que d'hommes se croient vertueux parce qu'ils sont austères, et raisonnables, parce qu'ils sont ennuyeux. De Stendhal / Filosofia Nova

Images d'illustration du mot « austère »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « austère »

Langue Traduction
Corse austeru
Basque soila
Japonais 禁欲的
Russe аскетический
Portugais austero
Arabe التقشف
Chinois 严厉的
Allemand streng
Italien austero
Espagnol austero
Anglais austere
Source : Google Translate API

Synonymes de « austère »

Source : synonymes de austère sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « austère »



mots du mois

Mots similaires