La langue française

Aura, aure

Sommaire

  • Définitions du mot aura, aure
  • Étymologie de « aura »
  • Phonétique de « aura »
  • Évolution historique de l’usage du mot « aura »
  • Citations contenant le mot « aura »
  • Images d'illustration du mot « aura »
  • Traductions du mot « aura »
  • Synonymes de « aura »
  • Antonymes de « aura »

Définitions du mot « aura, aure »

Trésor de la Langue Française informatisé

AURA, AURE, subst. fém.

I.− Aure, PHYS. ANC. Souffle, air :
1. Présidez aux exercices et aux jeux de nos enfants, esprits invisibles qui animez toute la nature, zéphirs, aures, génies, amours! les poëtes, les peintres vous représentent sous les formes d'enfants ailés, comme les papillons et les oiseaux; mais vous n'avez pas besoin d'ailes pour parcourir la terre. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 253.
2. On était caressé d'un petit souffle que notre ancienne langue appelait l'aure; sorte d'avant-brise du matin baignée et parfumée dans la rosée. Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 4, 1848, p. 329.
II.− Aura
A.− Émanation, atmosphère qui semble entourer un être ou envelopper une chose :
3. La diane me tira d'une torpeur sans rêves, d'un éther sans forme et cotonneux. Il me fallut dissiper cet étrange aura, m'ébrouer de ce bain, rassembler ma force fluente. Abellio, Heureux les pacifiques,1946, p. 88.
4. ... nous savons mal de quoi est faite l'aura qui émane d'une statue sumérienne, mais nous savons bien qu'elle n'émane pas d'une statue cubiste. Malraux, La Voix du silence,1951, p. 64.
Aura seminalis :
5. Mais à quoi servent ces tubes? Seroient-ils, comme le pollen des plantes, des capsules qui contiennent l'aura seminalis, et qui ne doivent se rompre, pour la lâcher, que dans le lieu convenable? Cuvier, Leçons d'anat. comp.,t. 5, 1805, p. 169.
Rem. Certains aut. donnent à aura le genre masc. que favorise l'initiale vocalique du mot. Les dict. consultés le donnent au fém. (cf. ex. 4).
En partic., OCCULT. ,,Sorte d'émanation colorée, d'auréole qui flotte autour du corps humain, de la tête en particulier`` (Masson 1970). L'aura serait faite de matière astrale ou de fluide vital :
6. L'auréole dont les peintres entourent la tête des Saints n'est qu'une représentation exagérée de l'aura. F.-Ch. Barlet, J. Lejay, L'Art de demain,1897, p. 146.
B.− MÉD. ,,Ensemble des symptômes moteurs, sensitivo-sensoriels, végétatifs ou psychiques marquant le début d'une crise d'épilepsie secondairement généralisée`` (Méd. Biol. t. 1 1970). Aura visuelle :
7. Chez ces trois malades, nous notons des auras psychiques, c'est-à-dire un trouble intellectuel très net, parfaitement reconnaissable pour l'entourage et pour le malade, trouble qui précède et qui annonce l'accès. P. Janet, Les Obsessions et la psychasthénie,1903, p. 68.
8. Depuis, les accès de cette étrange aura, loin de devenir moins fréquents, s'acclimatèrent, mais tempérés, maîtrisés, apprivoisés pour ainsi dire, de sorte que j'appris à n'en être effrayé, non plus que Socrate de son démon familier. Gide, Si le grain ne meurt,1924, p. 485.
P. ext. ,,L'aura est un souffle − étymologiquement, − une atmosphère, un état particulier, qui accompagne tous les tournants, toutes les crises (...) de cette chose fragile qu'est la personnalité`` (L. Daudet, L'Homme et le poison, 1925, p. 21) :
9. Il [Jules Lemaître] avait un faible pour Faguet. Il devait néanmoins reconnaître l'atmosphère bizarre, l'ambiance, l'aura, le malaise émanant de Faguet. L. Daudet, L'Entre-deux-guerres,1915, p. 220.
PRONONC. : [oʀa] ou [ɔ-]. Pt Lar. 1968 transcrit uniquement [o] fermé; Pt Rob. donne les deux possibilités de prononciation.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Apr. 1170 aure « vent doux, souffle du vent » (B. de Ste Maure, Ducs Normandie, II, 1787, éd. F. Michel ds Gdf. : Qu'od l'aure dulce, el tens novel, Quant reverdiront li ramel, E la mer ert paisible e quoie, Tendron vers France nostre voie), rare en a. fr. − xvies. ds Hug., considéré comme ,,vx mot`` par Chateaubriand, Mém. d'Outre-Tombe, t. 4, 1848, p. 328; d'où 2. av. 1553 fig. aure vitale « souffle vital » (Epistre du Lymosin ds Rabelais, Œuvres, éd. Marty-Laveaux, t. 3, p. 278 : Si tu ne veux veoir tes aures vitales Bien tost voller aux Parques, et Fatales); 1577-1644 physiol. anc. aura vitalis, nom donné par Van Helmont au principe vital, ds Nysten 1814-20; 3. 1814-20 méd. aura epileptica (Nysten : Aura [...] on a enfin nommé aura epileptica une sorte de frémissement et de sentiment douloureux qui, commençant dans une partie quelconque, semble se propager jusqu'au cerveau et déterminer l'accès épileptique). Aura mot lat., dep. Ennius au sens de « atmosphère, espace céleste » (Ann., 21 ds TLL s.v., 1476, 73); aure forme francisée du lat. aura attesté en partic. au sens 1 (Lucilius, 248, ibid., 1471, 83).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 4.
BBG. − Bouillet 1859. − Chesn. 1857. − Dainv. 1964. − France 1907. − Garnier-Del. 1961 [1958]. − Lafon 1969. − Lal. 1968. − Lar. méd. 1970. − Littré-Robin 1865. − March. 1970. − Masson 1970. − Méd. 1966. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Moor 1966. − Nysten 1824. − Piéron 1963. − Plais.-Caill. 1958. − Porot 1960. − Privat-Foc. 1870. − Séguy 1967. − Timm. 1892.

Wiktionnaire

Nom commun

aura \o.ʁa\ ou \ɔ.ʁa\ féminin

  1. (Occultisme) Le « corps subtil », qui entourerait le corps physique. De forme ovoïde, l’aura changerait de couleur selon l’évolution, l’état émotionnel ou de santé du sujet.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Par extension) Prolongement, résonance d’un livre, d’une œuvre d’art dans la sensibilité.
    • […] les scènes bucoliques de Giandomenico [Tiepolo] : les paysans, les paysages saisis comme en abyme après leur promenade du matin, avec ces tons un peu pâles qui donnaient une aura poétique aux gestes les plus simples. — (Philippe Delerm, La bulle de Tiepolo, Gallimard, 2005, collection Folio, page 73.)
  3. (Médecine) Sensation subjective vague, toujours la même chez chaque malade, qui permet à celui-ci de prévoir l’imminence d’une crise. Elle peut être motrice (mouvement d’un doigt, d’un membre), sensitive, sensorielle (olfactive, auditive, visuelle, etc.), psychique, etc. L’aura est surtout fréquente dans l’épilepsie, l’asthme, la migraine et l’hystérie.
  4. (Médecine) (Vieilli) Autrefois, émanation subtile du liquide spermatique qui semblait nécessaire pour la fécondation.
  5. (Philosophie) Atmosphère qui entoure certains êtres.

Forme de verbe

aura \o.ʁa\

  1. Troisième personne du futur de l’indicatif de avoir.
    • Tant qu’il y aura des métaux, on ne cessera pas de les orfévrir; & l’argent pour être resserré, n’est pas enfoui. — (L’Esprit des journaux, françois et étrangers, 1790)
    • Les parents n’étaient pas en reste, surveillant leurs rejetons du coin de l’œil, amusés par cette curiosité remarquable, égarée parmi le catalogue des véhicules proprets et conforme au monde sanglé, airbagué, standardisé, condomisé, dans des carrosseries sans rayures, sans gloire, et sans nicotine, dont l’ultime conquête aura été l’extinction et la mise à mort des cendriers. — (Jean-Luc Blanchet, Marée blanche en Atlantique, Geste éditions, 2010, chapitre 6)

Nom commun

aura \ˈɔr.ə\

  1. Impression.
  2. Aura.
  3. (Philosophie) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)

Nom commun 1

aure \oʁ\ féminin ou masculin (l’usage hésite)

  1. Synonyme de filaria à feuilles étroites.

Nom commun 2

aure \oʁ\ féminin

  1. (Archaïsme) Vent, souffle léger.
    • On était caressé d’un petit souffle que notre ancienne langue appelait l’aure, sorte d’avant-brise du matin. — (François-René de Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe, Livre 6, Journal de Paris à Venise)

Nom commun

aure \Prononciation ?\ féminin

  1. Brise, doux vent.
    • l’aure fresche souffle.

Nom commun 1

aure \oʁ\ féminin ou masculin (l’usage hésite)

  1. Synonyme de filaria à feuilles étroites.

Nom commun 2

aure \oʁ\ féminin

  1. (Archaïsme) Vent, souffle léger.
    • On était caressé d’un petit souffle que notre ancienne langue appelait l’aure, sorte d’avant-brise du matin. — (François-René de Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe, Livre 6, Journal de Paris à Venise)

Nom commun

aure \Prononciation ?\ féminin

  1. Brise, doux vent.
    • l’aure fresche souffle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AVOIR. (J'ai, tu as, il a; nous avons, vous avez, ils ont. J'avais. J'eus. J'aurai. J'ai eu. J'aurai eu. Aie, ayez. Que j'aie, que tu aies, qu'il ait; que nous ayons, que vous ayez, qu'ils aient. Que j'eusse. Ayant.) v. tr.
Posséder de quelque manière que ce soit; être en possession, en jouissance de quelque chose. Avoir du bien. Avoir un emploi. Avoir de bons appointements. Avoir le logement et la nourriture. Avoir de l'argent. Avoir un revenu. Avoir tant de revenu. Avoir de quoi vivre. Avoir une maison. Avoir des livres. Avoir un cheval d'emprunt. Avoir le bien d'autrui. Arcadius eut l'Orient et Honorius l'Occident. Cette déesse avait plusieurs temples dans la Grèce. Nous avons de belles promenades dans notre ville. Fig., Avoir de quoi, Être riche ou dans l'aisance. C'est un homme qui a de quoi. Il se dit, dans une signification beaucoup plus étendue, en parlant de Toute chose qui est, avec quelqu'un ou quelque chose, dans un rapport quelconque d'appartenance ou de dépendance. Avoir une chose à portée, sous la main, à côté de soi. Il avait ce jour-là un costume bleu. Avoir de la boue, une tache sur ses habits. Avoir de beaux yeux. Avoir le bras cassé. Avoir vingt ans. Avoir l'âge de raison. Avoir de la force, de l'agilité, de l'intelligence. Avoir de l'esprit. Avoir des pensées, des opinions. Avoir des vertus, des vices. Il a cela de bon que... Avoir de l'amour, de la haine. Avoir pour quelqu'un les sentiments d'un fils, d'un frère, etc. J'ai mes peines comme vous. Je ne sais ce qu'il a, mais depuis quelques jours il ne parle plus. Vous paraissez bien triste, qu'avez-vous? Avoir la crainte de Dieu. Avoir peur, honte, pitié, soin, etc. Avoir foi en quelque chose. Avoir peine. Avoir tort. Avoir raison. Avoir droit. Avoir quelque chose sur le cœur. Avoir à cœur de réussir. Avoir une affaire, un procès. Avoir affaire à quelqu'un. Avoir des liaisons, des relations. Avoir une correspondance, un entretien. Avoir la liberté de faire une chose. Avoir du temps devant soi. Avoir de l'autorité, du crédit, de l'ascendant. Avoir l'estime, la confiance de quelqu'un. Avoir de la pluie, du beau temps. Nous aurons bientôt du froid, de la chaleur. Avoir chaud, froid, faim, soif. Avoir des douleurs. Avoir mal à la tête. Avoir la fièvre. Il pâlit : qu'a-t-il? Les médecins n'ont pu dire encore ce qu'il a, etc. On l'applique souvent aux Animaux. Cet oiseau a un chant très agréable. Le chien a beaucoup d'attachement pour son maître. Avoir quelque chose pour soi, se dit en parlant de Tout ce qui peut être à l'avantage d'une personne. Ils ont pour eux la justice. Elle a pour elle sa beauté. Avoir pour agréable, Être satisfait d'une chose, l'approuver. Il ne fera cela qu'autant que vous l'aurez pour agréable. Avoir pour but, pour objet, Se proposer pour but, pour objet. Avoir en horreur, en aversion, etc., Éprouver de l'horreur, de l'aversion, etc., pour quelqu'un ou pour quelque chose. En avoir contre, en avoir à, Être irrité contre quelqu'un, en vouloir à quelqu'un. Contre qui en avez-vous? À qui en a-t-il? Par menace, Vous en aurez, Vous serez châtié, maltraité. Fig. et fam., Il en a dans l'aile, ou simplement Il en a, se dit, par raillerie, d'un Homme qui a reçu quelque coup, qui a éprouvé quelque disgrâce, etc. Il en a dans l'aile se dit aussi d'un Homme qui est devenu amoureux. Fig., Avoir beau, L'avoir beau, L'avoir belle, Voyez BEAU. Il se dit pour exprimer diverses relations entre les personnes. Avoir un père, une mère, une femme, des enfants, etc. Avoir une nombreuse parenté. Avoir un médecin, un notaire, un avocat, etc. Avoir un maître. Avoir des domestiques. Avoir un chef. Avoir des élèves, des auditeurs. Avoir des convives, des hôtes. Avoir des amis, des ennemis, etc. Homère n'a point eu d'égal. Avoir des correspondants, des associés, des complices. Avoir quelqu'un pour chef, pour ennemi, pour complice, etc. Vous avez en lui un protecteur zélé. Avoir quelqu'un avec soi, En être accompagné; ou seulement Être avec quelqu'un. Je n'avais avec moi que deux témoins. Cet homme voudrait toujours m'avoir avec lui. On dit en des sens analogues Avoir des gens à sa suite. Avoir quelqu'un chez soi. Avoir une personne à dîner, à déjeuner. J'aurai du monde ce soir. J'ai eu telle personne à mon bal, à ma fête, Elle y est venue. Etc. Fam., Nous avons, vous avez des gens qui... Il y a, il existe, on trouve des gens qui... N'avons-nous pas des gens qui croient à de pareilles absurdités? Vous avez des personnes qui sont convaincues de cela. Il s'emploie souvent avec un nom de chose pour sujet et se dit de Ce qui appartient ou est propre à cette chose, de ce qui la caractérise ou la modifie, etc. Cette ville a de beaux édifices, des rues larges, de vastes promenades. Votre château a un parc magnifique. Ma maison a cinq étages, a une belle vue. Cette table a deux tiroirs. Cette plante a de très belles fleurs. Cette planche a six pieds de long. Ce fruit a une forme allongée, une belle couleur. L'architecture de cet édifice a un caractère imposant. Cette poésie a de la douceur et de la grâce. Ce rêve a quelque chose d'effrayant. Cette pièce a beaucoup de succès. Un tel accident peut avoir des suites. Les plaisirs ont leurs dangers. Il sert de même à exprimer Certaines relations d'appartenance ou de dépendance qui unissent les personnes aux choses. Cette maison a vingt locataires. Cette ville a dix mille habitants. Cet ouvrage a pour auteur un écrivain distingué. Cette doctrine a des partisans. La patrie a d'héroïques défenseurs. Il signifie quelquefois Se procurer, obtenir. On n'a pas ce livre facilement. J'ai eu ce cheval à très bon marché. C'est un homme que vous n'aurez pas facilement, Que vous ne gagnerez pas. Il a eu tout ce qu'il demandait. C'est un tel qui aura le prix. J'aurai raison de cet outrage. Avoir la parole, Avoir, obtenir la permission de parler dans une assemblée délibérante.

AVOIR se met souvent avec la préposition À devant un infinitif et alors il sert à marquer la Nécessité, l'obligation, la disposition la volonté où l'on est de faire ce que l'infinitif du verbe signifie. J'ai à faire une visite. Je n'ai rien à faire. Vous auriez à travailler beaucoup dans cette maison. J'ai à vous remercier. J'ai à parler à un tel. Il a à choisir. Il a à vendre, à louer une maison. Il a à donner plusieurs places. Il a bien des choses à vous apprendre. Je n'ai pas à répliquer. J'ai à répondre à ceci. On dit à peu près de même Vous n'avez qu'à vouloir, qu'à ordonner, etc., Il vous suffira de vouloir, d'ordonner, etc. N'avoir rien à répliquer, Ne trouver rien que l'on puisse répliquer, etc.

AVOIR s'emploie impersonnellement dans le sens du verbe Être, et alors il se joint toujours avec la particule Y. Il y a un an. Il y a deux ans que je l'ai vu ou Il y a deux ans que je ne l'ai vu. Il y aura demain huit jours qu'il est parti. Il y a beaucoup de gens. Il y a lieu de croire. Il y a sujet de craindre. Il y a de la barbarie à maltraiter ainsi cet enfant. Y aurait-il du bon sens à se conduire ainsi? N'y eût-il que cette seule raison, elle doit vous déterminer. Il ne peut y avoir d'obstacle. Y a-t-il quelqu'un ici? Il n'y a personne. Il y avait plus de mille personnes. Il y a peu de moments qu'il était ici. Il n'y a rien que je ne fasse pour vous. Il n'y a rien à faire. Il y a tout à espérer. Il y a à parier, tout à parier qu'il réussira. Il y en a, Il y a des gens. Il y en a qui vont jusqu'à prétendre que... Fam., Tant y a, Quoi qu'il en soit. J'ignore quel fut le motif de leur querelle; tant y a qu'ils se battirent.

AVOIR est aussi verbe auxiliaire. Voyez AUXILIAIRE. Le participe passé

EU, EUE, s'emploie en le joignant à quelque autre temps du verbe Avoir. Les choses qu'il a eues. Le bien qu'il a eu. Eu égard à, En considération de. Eu égard à sa grande jeunesse, on lui a pardonné.

Littré (1872-1877)

AURA (ô-ra) s. f.
  • Terme de médecine. Sensation d'une sorte de vapeur qui semble sortir du tronc ou des membres, avant l'invasion des attaques d'épilepsie et d'hystérie. Aura épileptique, hystérique.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « aura »

Du latin aura (« air en mouvement, brise ») (→ voir aure (« vent doux ») en ancien français). Le mot renvoie d’abord à une masse d’air agité. Plusieurs facteurs feront évoluer le sémantisme, dès la période antique. L’air, lié à la vie terrestre d’abord, se trouve chez certains poètes latins en relation avec la lumière, et particulièrement avec la lumière du ciel divin. D’autre part, dans les arts figurés, une forme de draperie gonflée par le vent (aura velificans) entourait des déités, en particulier des divinités de l’air. On trouve dans le monde grec ancien des Aurae pourvues de ce voile gonflé qui entoure leurs têtes. Cette draperie devient dans l’imaginaire comme une marque de divinité ou d’héroïsation. Dans l’imaginaire antique, aura devient « air lumineux », qui vient du monde divin, mais n’est pas émanation de l’homme. Le sens moderne n’apparaît en français qu’à la toute fin du XVIIIe siècle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin aura.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Latin, aura, souffle (voy. ORAGE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « aura »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aura ora

Évolution historique de l’usage du mot « aura »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aura »

  • A la fin le pessimiste aura peut-être raison mais l'optimiste aura mieux vécu. De Anonyme
  • La mort ne m'aura pas vivant. De Jean Cocteau
  • Il y aura toujours des pauvres parmi vous. De Saint Marc
  • Qui choisit trop n'aura que les restes. De Proverbe serbo-croate
  • Seul celui qui méprise le bonheur aura la connaissance. De Georg Trakl / Aphorisme
  • Le monde aura beau changer, les chats ne pondront pas. De Proverbe africain
  • Vous parlerez d’amour quand il aura mangé. De Guillaume Apollinaire / Alcools
  • Celui qui sait se satisfaire aura toujours le nécessaire. De Lao-Tseu
  • Un jour il y aura autre chose que le jour. De Boris Vian / Je voudrais pas crever
  • L’homme n’aura jamais la perfection du cheval. De Baruch Spinoza
  • Quiconque ira verra ; celui qui restera n’aura rien. De Proverbe africain
  • Qui aura le profit, aura l'honneur. De Philippe de Commynes / Mémoires
  • Le mot progrès n’aura aucun sens tant qu’il y aura des enfants malheureux. De Albert Einstein
  • Il y aura des vices tant qu'il y aura des hommes. De Tacite / Histoires
  • Il n'y aura pas de kermesses dans les écoles de Nice Nice-Matin, Il n'y aura pas de kermesses dans les écoles de Nice - Nice-Matin
  • «Est-ce qu'il y aura vraiment un monde d'après? J'ai peur que ça re-ronronne», expose à l'AFP la chanteuse Christine and the Queens, engagée pour un accès équitable aux soins face au Covid-19. La Croix, Christine and the Queens: «Est-ce qu'il y aura vraiment un monde d'après?»
  • "Est-ce qu’il y aura vraiment un monde d’après? J’ai peur que ça re-ronronne", expose à l’AFP la chanteuse Christine and the Queens, engagée pour un accès équitable aux soins face au Covid-19. L’artiste, qui a sorti avant le confinement un mini-album surprise, "La Vita Nuova" (Because), servi par un magnifique court-métrage, participe ce samedi à un grand concert virtuel, organisé par Global Citizen en faveur de la recherche médicale contre le virus. Et elle a récemment interpellé Emmanuel Macron sur Twitter pour "un accès équitable au vaccin (contre le Covid-19), y compris pour ceux qui vivent dans l’extrême pauvreté". SudOuest.fr, Chris (Christine and the Queens) : "Est-ce qu’il y aura vraiment un monde d’après? "
  • C’est l’idée que je m’en fais mais on aura la confirmation qu’une fois le jeu sorti 😉 XboxSquad.fr, Cyberpunk 2077 : il n'y aura que trois parcours de vie à la création de personnage
  • En vertu de cette entente verbale, Québecor aurait donné une commandite en argent de 150 000 $ sur cinq ans. Québecor aurait aussi fourni un espace publicitaire gratuit de 1,2 million sur 10 ans. Par contre, la Fabrique aurait été tenue de dépenser 1,65 million sur 10 ans en achat de publicité pour le spectacle dans les médias de Québecor. Il s’agit d’environ la moitié du budget annuel de publicité prévu. La Presse, Commandite d’Aura: Québecor a tenté de bloquer la publicité chez ses concurrents
  • Quand vous aurez cessé de songer au bonheur, vous l'aurez trouvé. De Charles Secrétan
  • Tant que vous n’aurez pas accepté qui vous êtes, rien de ce que vous aurez ne vous satisfera jamais. De Doris Mortman

Images d'illustration du mot « aura »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « aura »

Langue Traduction
Anglais will have
Espagnol tendrá
Italien avrà
Allemand werde haben
Chinois 将有
Arabe سوف نحصل على
Portugais terá
Russe будет
Japonais 持つ
Basque izango dute
Corse avarà
Source : Google Translate API

Synonymes de « aura »

Source : synonymes de aura sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « aura »

Partager