Auréole : définition de auréole


Auréole : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

AURÉOLE, subst. fém.

A.− PEINT., SCULPT. Cercle lumineux dont les peintres et parfois les sculpteurs entourent la tête de Dieu, de la Vierge et des saints. Auréole lumineuse, auréole d'or :
1. C'était une madone tenant dans ses bras l'enfant Jésus. L'auréole d'or entourait le chaste front de Marie; ses cheveux tombaient sur ses épaules, et une tunique bleue à longues manches laissait voir dans l'attitude une grâce naïve et le tendre maintien d'une jeune mère. Tœpffer, Nouvelles genevoises,1839, p. 188.
P. compar., littér. :
2. L'une des deux jeunes filles était très blonde. On la surnomma Phœbus, à cause de ses cheveux qui lui mettaient une auréole, et elle incendia les cœurs. Estaunié, L'Empreinte,1896, p. 67.
Rare. En auréole :
3. À ce moment, Mac Allister entra, l'air impertinent, les mains dans les poches et un petit chapeau vert posé en auréole sur le sommet du crâne. Green, Moïra,1950, p. 79.
B.− P. anal.
1. [L'idée dominante est celle de lumière ou de cercle lumineux]
a) Cercle lumineux ou coloré que l'œil voit autour d'un objet. Synon. halo.
En partic. MÉTÉOR., ASTRON. Anneau brun-rouge ou cuivré qui entoure un astre lumineux; couronne solaire que l'on observe lors d'une éclipse totale. PHOT., CIN. ,,Cercle lumineux entourant la tête d'un personnage et que donne un éclairage approprié`` (Giraud 1956).
b) Zone lumineuse de forme plus ou moins circulaire :
4. Le bouvier pencha la tête, en dehors de la porte, vers la gauche, et au delà de l'abîme d'ombre où s'enfonçaient la route, les terres, les poteaux de télégraphe, il aperçut une flamme qui n'éclairait rien, et qu'enveloppait une mince auréole dansante. − Qu'est-ce que c'est? demanda-t-il. Une voix répondit : − Le haut fourneau de Quiévrain. R. Bazin, Le Blé qui lève,1907, p. 284.
c) Contour lumineux qui enveloppe une personne. Synon. nimbe :
5. Dans le soleil qui le [Luc] nimbait d'une auréole, il était superbe de jeunesse encore, de foi, de joie triomphale. Zola, Travail,t. 2, 1901, p. 288.
P. métaph. :
6. Merci, poëte! − Au seuil de mes lares pieux, Comme un hôte divin, tu viens et te dévoiles; Et l'auréole d'or de tes vers radieux Brille autour de mon nom comme un cercle d'étoiles. Hugo, Les Contemplations,À un poëte aveugle, t. 1, 1856, p. 129.
7. Comme compositeur, il [Thalberg] a inventé des traits d'une forme nouvelle, plaçant le chant dans le médium et l'entourant d'une auréole d'arpèges chatoyants... A. Lavignac, La Musique et les musiciens,1895, p. 497.
P. ext. Auréole de + subst. concr.Nuage (de fumée, de poussière, etc.) qui enveloppe une personne, une chose :
8. − Il n'était pas possible, je suppose, − dit Dupin dans une auréole de fumée, − de choisir ou même d'imaginer un agent plus sagace. Baudelaire, Histoires extraordinaires,trad. d'E. Poe, 1856, p. 53.
9. Tout y est à l'abandon, même les camions Ford qui démarrent en klaxonnant et les misérables ou ridicules petits tramways couverts de panneaux de publicité qui tressautent sur les rails en tintinnabulant dans leur auréole de poussière. Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 33.
2. [L'idée dominante est celle de forme circulaire]
a) Figure en forme de cercle, de couronne :
10. Certaines villes semblent s'être développées par une sorte de dilatation en auréoles successives qui ont fini par gagner les bourgs voisins... J.-A. Lesourd, C. Gérard, Hist. écon., XIXeet XXes., t. 1, 1968, p. 253.
En partic. ANAT. Cercle coloré autour d'une plaie, d'une piqûre, etc. Auréole vaccinale. GÉOL. Auréole métamorphique. Partie d'un terrain qui a été modifiée par le contact d'une roche éruptive.
b) Tache en forme de cercle :
11. En fin de construction, la façade est poncée pour faire disparaître les auréoles éventuelles et les éclaboussures de ciment. R.-M. Lambertie, L'Industr. de la pierre et du marbre,1962, p. 103.
En partic. Trace en forme de cercle laissée sur un tissu par un détachant.
C.− Au fig.
1. THÉOL. Degré de gloire qui distingue les saints dans la hiérarchie céleste. Auréole des vierges, des martyrs.
P. ext. Auréole du martyre :
12. Jeanne d'Arc, après l'apothéose de Reims, eut un de ces pressentiments qui ne la trompaient pas : sa mission était finie. Il ne lui manquait plus que l'auréole du martyre. Son rêve eût été de conduire le roi à Paris après l'avoir conduit à Reims. Bainville, Histoire de France,t. 1, 1924, p. 121.
2. Prestige, gloire, éclat qui s'attache
À une personne, à un nom :
13. Tous sont morts en laissant leur nom sans auréole : Mais sur le disque d'or voilà qu'il est écrit, Disant : « Ici passaient deux races de la Gaule Dont le dernier vivant monte au temple et s'inscrit, Non sur l'obscur amas des vieux noms inutiles Des orgueilleux méchants et des riches futiles, Mais sur le pur tableau des titres de l'esprit. » Vigny, Les Destinées,L'Esprit pur, 1863, p. 233.
14. L'homme qui escorte une jolie femme se croit toujours coiffé d'une auréole; à plus forte raison celui qui passe entre deux jolies femmes. Rien ne plaît autant que de dîner dans un restaurant bien fréquenté, avec une amie que tout le monde regarde... Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Mes 25 jours, 1885, p. 710.
À un fait, à une valeur, à une qualité, etc. Auréole de la gloire, de la vertu :
15. L'auréole de la poésie et celle de la gloire sont composées des mêmes rayons. Dans notre cher pays de France, il n'y a jamais eu de victoire sans génie pour la chanter. Renan, Drames philos.,Dialogue des morts, 1886, p. 689.
3. [Cf. en partic. supra B 1 c]
a) Ce qui émane d'une personne ou l'entoure (avec souvent une idée de rayonnement); aura :
16. La vieille dame admirait cette candide et souffrante figure, sur laquelle était descendue l'auréole du bonheur. Balzac, Le Père Goriot,1835, p. 207.
SYNT. Auréole de la jeunesse, du malheur, de mystère.
b) Souvent p. iron. Milieu, climat dans lequel vit une personne :
17. ... une femme (...) accoutumée à l'auréole de flatteries dont une haute position et une grande fortune entourent la vie. Stendhal, Nouvelles inédites,1842, p. 163.
PRONONC. : [oʀeɔl] ou [ɔ-]. Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930 transcrivent la 1resyll. avec [ɔ] ouvert, Dub. et Pt Lar. 1968 avec [o] fermé. Pt Rob. et Warn. 1968 donnent les deux possibilités de prononc. Pour Mart. Comment prononce 1913, p. 115, ,,au atone est ouvert d'abord devant un r, dans taureau (...) et sauret; généralement aussi dans les futurs et conditionnels d'avoir et savoir; dans aurore, auréole, aurifère ou aurifier; et tout au plus est-il douteux dans laurier (pour lorier), lauréat, lauréole``. Pour [o] ou [ɔ], cf. aussi augmenter. Les dict. hist. transcrivent [o] fermé pour la 1resyllabe.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1291-95 lang. biblique « petite couronne d'or surajoutée à une couronne plus grande et principale » (Guiart, Bible, ms. Ste Gen. fo65bds Gdf. Compl. : Et se elle [la couronne de la table des pains de proposition] estoit plaine ou entailliee, nous ne le savons mie, et estoit appelee oreole); 2. xives. relig. « récompense accidentelle octroyée à certaines catégories de bienheureux » (Légende dorée, Maz. 1728, fo281b, ibid. : Les vierges avront la couronne qui est dicte auriole); mil. xves. p. ext. « éclat de la gloire des saints » (Sermon des Maulx de Mariage, Bibliothèque Elzevirienne, Paris 1855, II, 6 : Pour venir au thesme predict, Et deschifrer le hariage qu'a le bon homme en mariage, Je trouve qu'il est en tourment Toute sa vie seullement, Par quoy il acquiert et attire l'aureolle de vray martyre). Empr. au lat. chrét. aureola (corona) au sens 1 (Vulgate, Exod., 25, 24-25); au sens 2, subst. fém., lat. médiév. (1236-37 Caesarius, monachus Heisterbacensis, Elis., I, 9, p. 358, 8, ds Mittellat. W. s.v., 1244, 24).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 524. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 717, b) 1 008; xxes. : a) 869, b) 553.
BBG. − Archéol. chrét. 1924. − Bach.-Dez. 1882. − Bouillet 1859. − Bouyer 1963. − Delc. t. 1 1926. − Duval 1959. − Foi t. 1 1968. − Giraud 1956. − Jossier 1881. − Lacr. 1963. − Littré-Robin 1865. − Marcel 1938. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Noël 1968. − Nysten 1824. − Privat-Foc. 1870. − Théol. cath. t. 1, 2 1909.

Auréole : définition du Wiktionnaire

Nom commun

auréole \o.ʁe.ɔl\ féminin

  1. (Peinture religieuse catholique) Cadre oblong et lumineux dont les peintres entourent un personnage entier et qui est réservé à Dieu et à la Sainte Vierge.
  2. (Peinture religieuse catholique) (Par extension) Cercle lumineux dont les peintres entourent le plus souvent la tête des saints.
    • Ces saints et ces saintes ont tous une auréole en disque, à leur nom, qui s'accorde avec les médailles décoratives (hagiographiques et non antiquisantes) placées sur les montants du premier étage ; […]. — (André Chastel, Histoire du retable italien des origines à 1500, Liana Levi, 2012)
  3. (Par extension) Certains phénomènes lumineux qui offrent l’apparence d’un cercle.
    • Un rayon de soleil, qui passait à travers la feuillée des tilleuls, jouait sur sa chevelure et en faisait une auréole d'or. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Dès 1706, les astronomes avaient scientifiquement décrit cette auréole lumineuse. Louville et Halley pendant l'éclipse totale de 1715, Maraldi en 1724, Antonio de Ulloa en 1778, Bouditch et Ferrer en 1806, observèrent minutieusement cette couronne; …. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Le lendemain nous sommes déjà loin de Thorshavn, mais les hautes montagnes des Féroë se profilent encore à l’horizon, avec leur brillante auréole neigeuse. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.37)
    • Le Beerenberg apparut fier et arrogant dans une brusque et étroite déchirure des nuées ; le blanc immaculé de son sommet éclairé par le soleil se détachait dans une auréole d'azur. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  4. (Figuré) Degré de gloire qui distingue ceux qui méritent la gloire.
    • Je n’ai ni le génie, ni la magnifique position de lord Byron ; je n’ai pas surtout l’auréole de sa damnation postiche …. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Sa sœur jumelle, l’amateur de féeries, ne pouvait se révéler à vous que sous l’auréole du succès, sinon vous auriez été horriblement humiliée d'avoir pour nièce une littérateuse incapable de placer sa copie ! — (Claude Vela, La jeune fille au miroir, Paris : Editions Stella, 1949, chap. 4)
  5. Tache en forme de cercle faite sur un différent type de matière.
    • L'apport de minéraux de métamorphisme ne peut provenir des auréoles crétacées du Nord-Est car, ainsi que nous allons le voir, les sables albiens de Liart et cénomaniens de La Hardoye sont très pauvres en minéraux paramétamorphiques […]. — (Charles Pomerol, Les sables de l'Éocène supérieur (Lédien et Bartonien) des bassins de Paris et de Bruxelles, Paris : Imprimerie Nationale, 1965, p.138)
    • Un vent de panique me soulève et perturbe la régulation de ma sudation, menaçant ma robe volée de l’infamie d’auréoles. — (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson, 2006, collection Folio, pages 344-345)
  6. (Botanique) Synonyme de daphné lauréole (espèce de plantes).

Forme de verbe

auréole \o.ʁe.ɔl\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de auréoler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de auréoler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de auréoler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de auréoler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de auréoler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Auréole : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AURÉOLE. n. f.
Cadre oblong et lumineux dont les peintres entourent un personnage entier et qui est réservé à Dieu et à la Sainte Vierge. Il se dit ordinairement d'un Cercle lumineux dont les peintres entourent le plus souvent la tête des saints. Il se dit, par extension, de Certains phénomènes lumineux qui offrent l'apparence d'un cercle. Le noyau de cette comète était entouré d'une auréole. Il signifie figurément Degré de gloire qui distingue les saints dans le ciel. L'auréole des martyrs. L'auréole des vierges. On dit, par extension, L'auréole du martyre. L'auréole de la victoire.

Auréole : définition du Littré (1872-1877)

AURÉOLE (ô-ré-o-l') s. f.
  • 1Cercle lumineux dont les peintres entourent ordinairement la tête des saints.

    Par extension. Qui peut me dire où luit son auréole ? De son exil Dieu l'a-t-il rappelé ? Béranger, Ange exilé. Ô palais, sois béni ! sois bénie, ô ruine ! Qu'une auguste auréole à jamais t'illumine ! Hugo, Rayons et ombres, II.

  • 2Le degré de gloire qui distingue les saints dans le ciel. L'auréole des martyrs
  • 3 Terme d'astronomie. Couronne simple ou double qui se voit surtout dans les éclipses.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « auréole »

Étymologie de auréole - Littré

Aureola, sous-entendu corona, couronne d'or, d'aurum, or (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de auréole - Wiktionnaire

Du latin chrétien aureola [corona] (« [couronne] d’or »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « auréole »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
auréole oreɔl play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « auréole »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « auréole »

  • Hong Kong peut en tout cas dire adieu à son titre de deuxième économie la plus libre du monde, une auréole accordée par le think tank Heritage Foundation en raison de ses taux d’imposition négligeables, de son port franc, de la facilité d’y faire des affaires, de la circulation sans entraves des capitaux et de son État de droit transparent. Courrier international, À Hong Kong, la Chine fait le sacrifice d’une place financière majeure
  • Dans cette cour décadente, les femmes se hissent au niveau d’émancipation d’une talibane, un conseiller dissident est incarné par un acteur d’origine indienne, et les idéaux démocratiques que tente d’importer la jeune Catherine tiennent lieu d’absurdité boboïsante pour le pouvoir en place. Sous les traits fins et acérés du jeune acteur anglais Nicholas Hoult, Pierre III est une sorte de grand enfant dangereux et versatile, une variation juvénile et emperruquée de Donald Trump - ses ordres les plus idiots sont appliqués à la lettre dans un mélange de sidération angoissante et drolatique. Quant à Elle Fanning, elle joue très subtilement de son auréole de nymphe éthérée pour composer un personnage subrepticement autoritaire et calculateur planqué derrière un sourire d’enfant. G.L. L'Obs, La loi des séries : une sélection de « TéléObs » : « The Great », « Jeffrey Epstein : pouvoir, argent et perversion », « Mallorca »
  • Le portrait de George Floyd en casquette de base-ball, avec une auréole et des ailes d’ange, avait été posé sur l’estrade, un artiste est venu en dessiner un autre à la peinture blanche sur fond noir. L’assistance, masquée, a écouté les hommages, les gospels chantés et dansés, les orateurs, dont plusieurs membres du Congrès, qui ont pris la parole pour rendre hommage à George Floyd. Le Figaro.fr, L’hommage de l’Amérique à George Floyd, érigé en martyr du racisme
  • À travers les saints, l’Église présente des modèles d’amour et de vie chrétienne. Ces témoins reconnaissables à leur auréole sont en réalité de très proches alliés des croyants. Les chrétiens reçoivent au baptême le prénom d’un saint qui devient leur saint patron. Papes ou époux, soldats, martyrs, ermite, roi, reine, entrepreneur ou mendiant, chaque jour, ces grands témoins sont honorés dans le monde entier. Vous saurez (presque) tout sur la vedette du jour en cliquant sur le saint du jour en page d’accueil (hyperlien). Le Jour du Seigneur, Saint du Jour - Le Jour du Seigneur
  • « Au fil des années, le 26 place Vendôme, adresse historique de la maison, a été témoin de nombreuses histoires. Le moment est venu de les raconter. Pour le meilleur et pour le pire ». Le moins que l’on puisse dire, c’est que Boucheron a le sens du storytelling. Symbolique par essence, le bijou s’auréole ici de toute sa dimension narrative en inspirant un podcast inédit, véritable saga hebdomadaire autour des archives et des commandes passées auprès du prestigieux joaillier. , Les petits secrets de Boucheron se dévoilent en podcasts. | Journal du Luxe.fr Actualité du luxe
  • «La vérité se trouve dans vos talons », écrivait déjà le philosophe chinois Zhuangzi deux siècles avant la naissance de Jacques le Majeur, disciple de Jésus dont la légende auréole la randonnée le plus courue d’Occident : Compostelle. Ce pèlerinage longtemps réservé aux croyants, confidentiel depuis le Moyen Âge, prend un nouvel élan en 1987 quand Paulo Coelho raconte dans Le Pèlerin de Compostelle sa transformation intérieure accomplie sur el Camino. L’an dernier, plus de 300 000 marcheurs empruntaient les voies millénaires et leurs innombrables sentiers en direction des Pyrénées. Un Graal... Le Point, Évasion - Tous les chemins mènent à Compostelle - Le Point
  • Didier Raoult n'est pas encore canonisé, mais il a déjà sa bougie votive… Un petit atelier de cire de La Ciotat, Le cabinet de cire, est en train de faire un tabac avec sa dernière production : une bougie qui représente le professeur en Christ Roi, manteau rouge et auréole sacrée, tenant dans une main le symbole de la chloroquine tout en désignant le virus à la place de son cœur… L'idée est tout naturellement venue aux fabricants en voyant la soudaine notoriété de Didier Raoult exploser pendant le confinement. Alors que la boutique était fermée, ils décident de concevoir une bougie clin d'œil à l'effigie du nouveau héros de Marseille, comme ils le font déjà pour des stars comme Madonna, Michael Jackson ou Johnny Hallyday, dans une collection baptisée « Saints Pathiques ». Le Point, La bougie du « saint » professeur Raoult s'arrache à Marseille - Le Point
  • Vous aurez dans l’avenir l’auréole auguste de la femme qui a protégé la Femme. Votre admirable Ïuvre tout entière est un combat ; et ce qui est combat dans le présent est victoire dans l’avenir. De Victor Hugo / Actes et paroles
  • La valeur d'une image se mesure à l'étendue de son auréole imaginaire. De Gaston Bachelard
  • La haine est un carcan, mais c'est une auréole. De Edmond Rostand / Cyrano de Bergerac
  • Jusque pour les martyrs et les saints, le succès est la pierre de touche ; on y éprouve leur auréole. Élémir Bourges, Les Oiseaux s'envolent et les fleurs tombent, Mercure de France

Traductions du mot « auréole »

Langue Traduction
Corse aureole
Basque aureola
Japonais 光輪
Russe ореол
Portugais auréola
Arabe هالة
Chinois 金黄色的
Allemand aureole
Italien aureola
Espagnol aureola
Anglais aureole
Source : Google Translate API

Synonymes de « auréole »

Source : synonymes de auréole sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires