La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « exhalaison »

Exhalaison

Variantes Singulier Pluriel
Féminin exhalaison exhalaisons

Définitions de « exhalaison »

Wiktionnaire

Nom commun - français

exhalaison \ɛɡ.za.le.zɔ̃\ féminin

  1. (Didactique) Ce qui s’exhale d’un corps.
    • Des maladies pestilentielles désolaient de plus les Gaulois campés dans des bas-fonds, au milieu d'un cercle d'éminences et sur un terrain brûlant, que tant d'incendies avaient imprégné d’exhalaisons enflammées, et où le moindre vent les offusquait de poussière et de cendre. — (Histoire romaine de Tite-Live, traduction de M. Dureau de Lamalle, revue par M. Noël, 1re décade, tome 3, Paris : chez Guiguet & Michaud, & chez H. Nicolle, 1810, page 179)
    • Le vent chaud apportait, avec l’odeur du soufre, comme l’exhalaison des villes maudites, ensevelies plus bas que le rivage sous les eaux pesantes. — (Gustave Flaubert, Trois Contes : Hérodias, 1897)
    • Puis des vents chauds, l’exhalaison d’une nuit d’été faisaient Paris comme une bête hurlante, avec des sueurs et des yeux fous, et qui soufflait son haleine jusqu’à en défaillir. — (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 62)
    • Une tiédeur extraordinaire soufflait dans ce caveau qui répandait aussi un singulier parfum où revenait, dans un souvenir de terre humide, un relent de cire chaude ; mais c’était là, si l’on peut dire, le fond, le canevas même de la senteur, […]. C’était une exhalaison mystérieuse et confuse, comme la crypte même […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Au détour d'un sentier une charogne infâme
      Sur un lit semé de cailloux,
      Les jambes en l'air, comme une femme lubrique,
      Brûlante et suant les poisons,
      Ouvrait d'une façon nonchalante et cynique
      Son ventre plein d’exhalaisons.
      — (Charles Baudelaire ; Une Charogne ; dans Les Fleurs du Mal)
    • Lorsqu’elle fut à portée de Kazan, celui-ci entendit derechef le timbre harmonieux et doux, et il éprouva comme une exhalaison de tendresse et de douceur qui émanait d’elle. — (James Oliver Curwood, Kazan, 1914, traduit de l’anglais par P. Gruyer et L. Postif, Hachette, 1937, page 61)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « exhalaison »

Lat. exhalationem, de exhalare, exhaler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

→ voir exhaler
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « exhalaison »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
exhalaison ɛgzalezɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « exhalaison »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « exhalaison »

  • Intitulée “Quand le fil se termine”, l’exposition d’ouvrages faits main de l’artiste Allmuth Bourenane narre la trajectoire du point de croix qui noue son ruban d’attache sur le kit du “chemin de table” de cuisine qui est là, à l’accueil du matin bonheur où la tasse de café n’est pas de refus. D’autant que l’exhalaison du noiraud fumant s’adoucit de la vision d’un dessin puis d’un autre, où il y a le legs de nos aïeux.  Une hérédité où l’“aouchem” éblouit l’iris de celui qui consent l’œil et le bon pour admirer l’esthétique du signe berbère qui est aussi séculaire que la Renaissance.  http://www.liberte-algerie.com/, L’artiste photographe Allmuth Bourenane expose à Ifru-Design: Toute l'actualité sur liberte-algerie.com
  • Imaginez la scène. Vous marchez tranquillement dans la rue. Le soleil est haut dans le ciel, pas un nuage en vue. Les oiseaux chantent, vous profitez du beau temps. Quand, une odeur nauséabonde vous prend au nez. Vous accélérez le pas, mais impossible de lui échapper. Elle vous colle à la peau. C’est ce qu’on appelle une odeur «méphitique», «dont l’exhalaison est malfaisante, toxique, parfois puante, désagréable». Stendhal l’employait dans ses Mémoires pour parler du palais de justice de Valence: «L’air méphitique m’en a chassé. Des juges qui passent leur vie dans cet air malsain n’ont jamais lu un dictionnaire de chimie à l’article ventilateur.» Le Figaro.fr, Cinq mots pour rouspéter et se plaindre avec élégance
  • De Gaulle n’a pas été le chef de la résilience. La France et sa population peuvent respirer dans leur Histoire un air vif. Le prétendu second souffle du quinquennat de M. Macron, lui, n’est qu’une exhalaison d’esprit confiné et rance. Le Comptoir, Un « esprit français » aux relents pétainistes – Le Comptoir
  • En rentrant du journal, ce dimanche en toute fin d'après-midi, c'est une odeur qui m'a stoppée net dans ma migration. Le jour déclinait lentement. Le déjeuner, frugal, était déjà loin, le dîner encore distant. Mais "la sensation de la faim" persistait. Il y eut alors cette exhalaison quasi proustienne. Immémoriale, universelle. Impossible de résister, j'étais comme aimanté. Le petit coiffeur de la rue Ferrandière avait fait place à une jolie petite boutique à frites au nom qui pourrait faire croire à la Belgique. Lyon Capitale, Maison Croustiller : les meilleures frites de Lyon ?
  • Réveil perplexe avec l’impression de ne distinguer aucune odeur. La fenêtre ouverte toute la nuit n’a rien introduit de l’extérieur, même pas une mauvaise exhalaison de groupe électrogène ni le relais d’une brise vaguement jasminée comme il en passe en cette saison. En d’autres temps, je n’y aurais pas prêté attention. Mais ce virus a la réputation de nous priver de notre sens le plus animal, comme s’il cherchait à neutraliser, au-delà de l’organe, l’instinct le plus élémentaire qui commande nos impulsions et nos répulsions, nos envies et notre survie. Au-delà de ses vertus tonifiantes, c’est par ses arômes grillés que le café nous ouvre les yeux au jour. Nos matins sentent le brûlé, et cela suffit pour faire taire l’alarme et donner l’alerte. À l’intersection de la lumière et de l’obscurité du breuvage, la vie nous offre une nouvelle chance. Ce matin, l’odeur du café m’a restitué mon ombre, mes contours et ma place dans l’espace. Tout va bien. L'Orient-Le Jour, VI - L’odeur du café - L'Orient-Le Jour
  • Les savants musulmans défendent la causalité naturelle. Ils considèrent que les épidémies sont dues aux mauvaises conditions d’hygiènes, à la pollution de l’air, au surpeuplement des habitations et au mauvais comportement des gens de la Cité. Les médecins d’Andalous ont développé la contagiosité de la peste comme Ibn abï Usaybi’a dans son ouvrage intitulé «La science des corps se trouve attachée à la science des religions». Cet auteur considère que les changements climatiques sont de facteurs pouvant infecter l’air et provoquer sa pollution. En revanche, Ibn abï Hagäla, lui aussi agrée la cause naturelle en disant pour la propagation :«II se peut que la peste se transmette d’un malade à un bien portant par le biais de l’exhalaison d’une personne contaminant une autre personne, sachant que cet élément est l’un des facteurs de la contagion». Ce savant musulman a perdu son fils dans la peste qui a ravagé le Caire en 1364 Ibn Khaldûn fut lui aussi parmi ceux qui croient à la contagion, mais pour lui, la propagation des maladies est fortement liée au surpeuplement des habitats qui ne favorise pas la circulation de l’air épidémique. Il décrit la peste noire comme déluge, et des mutations politiques du 14e siècle en Occident musulman. Il considère que le peuplement de ces dynasties est le facteur principal de la propagation des maladies contribuant à leur déclin : «La raison principale des épidémies est la corruption de l’atmosphère provenant d’une population surabondante... Dans les cas graves, les poumons sont atteints. On a alors des épidémies pulmonaires, ce sont les pestes, des maladies qui touchent les poumons». Ibn AL-khatïb considère que «La propagation (des maladies) se fait parmi ceux qui s’occupent des malades. Certains échappent à ces nuisances malgré le contact permanent qu’ils ont avec eux, d’autres y succombent bien qu’ils n’aient pas eu de contact, ou qu’ils aient eu des contacts limités dans le temps». Ibn abî Madyan de la ville de Salé, au Maroc, croyait à la contagion des maladies en adoptant un mode de vie ascétique. SenePlus, ISLAM ET EPIDEMIE | SenePlus

Traductions du mot « exhalaison »

Langue Traduction
Anglais exhalation
Espagnol exhalación
Italien esalazione
Allemand ausatmung
Chinois 呼气
Arabe زفير
Portugais exalação
Russe выдыхание
Japonais 呼気
Basque exhalation
Corse exhalazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « exhalaison »

Source : synonymes de exhalaison sur lebonsynonyme.fr

Exhalaison

Retour au sommaire ➦

Partager