Rater : définition de rater


Rater : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RATER, verbe

I. − Empl. intrans. Qqc. rate
A. − [Le suj. désigne une arme à feu, une charge explosive, une détonation] Ne pas partir, ne pas avoir lieu. Synon. louper (fam.), foirer (pop.).Louis tire à la fois avec les deux pistolets. Les deux coups ratent (Claudel,Pain dur,1918, ii, 3, p. 455):
1. Les pièces pyrotechniques envoyées à l'adresse du sieur Tuvache avaient, par excès de précaution, été enfermées dans sa cave; aussi la poudre humide ne s'enflammait guère, et le morceau principal, qui devait figurer un dragon se mordant la queue, rata complètement. Flaub.,MmeBovary, t. 1, 1857, p. 174.
B. − Au fig., fam. [Le suj. désigne une réalité abstr.] Ne pas réussir, ne pas obtenir le résultat souhaité. Synon. avorter, échouer, foirer (pop.), louper (fam.).Affaire, entreprise, projet qui rate. C'est bien là (...) la grande péripétie de la vie de Cromwell. C'est le moment où (...) pour employer une vulgarité énergique, sa destinée rate (Hugo,Préf. Cromwell,1827, p. 39).
[Empl. dans des tours impers.]
C'est raté, p. ell. raté (!). « Eh bien? » cria Jenny (...). − « Raté », fit Daniel sèchement (...). Nicole eut un sourire malicieux: − « Complètement raté! » répétait-elle (Martin du G.,Thib., Pénitenc., 1922, p. 804).Ce n'est rien. L'os n'est pas touché. Et la balle est ressortie. Allons, c'est raté! (Malraux,Conquér.,1928, p. 141).
Ça ne rate pas/jamais, ça n'a pas raté. C'est, c'était prévisible, inévitable. Cet excellent homme se trompe toujours en rendant la monnaie. Avec des clients comme moi, ça ne rate pas (Bloy,Journal,1904, p. 208).Je me disais: il a encore inventé quelque chose. Eh bien! ça n'a pas raté (Aragon,Beaux quart.,1936, p. 256).
II. − Empl. trans. Qqn rate qqc., qqn.Synon. fam. louper.
A. − [Le suj. désigne un tireur, un chasseur] Manquer (la cible, la proie) en raison du mauvais fonctionnement de l'arme, ou par maladresse. Rater un faisan, un lièvre. Raté plusieurs coups de fusil, ce qui m'enlève beaucoup de mon assurance. D'avoir réussi mes premiers coups, m'avait rempli de superbe. Je ne visais déjà plus (Gide,Voy. Congo,1927, p. 753).Il s'est réellement suicidé à côté de moi, il y a quelques jours (...) après avoir vidé son chargeur sur les gardes mobiles qui couraient sur nous et les avoir tous ratés (Abellio,Pacifiques,1946, p. 29).
En partic., empl. pronom. réfl. Ne pas réussir son suicide (avec une arme à feu ou par un autre moyen). Ils délibérèrent sur le genre de mort. Le poison fait souffrir. Pour s'égorger, il faut trop de courage. Avec l'asphyxie, on se rate souvent (Flaub.,Bouvard, t. 2, 1880, p. 108).Avec du véronal, aucune chance que j'en revienne. − Pourquoi pas un bon coup de revolver? (...) avec un revolver, l'arme se redresse, et on risque de se rater (Montherl.,Pitié femmes,1936, p. 1180).
B. − P. anal. ou au fig., fam.
1. Rater qqc.
a) Ne pas atteindre, ne pas obtenir ce que l'on visait; ne pas saisir une occasion.
[Le compl. désigne une chose concr., une réalité tangible] Un jour, au tennis, chez les Dubreuil... Tu me regardais tout le temps... Tu ratais toutes les balles (H. Bataille, Maman Colibri,1904, i, 12, p. 11).Les Anglaises que l'on rencontre à Saint-Moritz prétendent qu'elles s'y trouvent par erreur, ayant raté le train de Malte (Morand,Londres,1933, p. 76).
[Le compl. désigne une réalité abstr.] Synon. manquer.Rater une affaire, son effet. Il ratera son élection. Eh! bien, tant mieux: il sera déplacé et nous en serons délivrés (Stendhal,L. Leuwen, t. 3, 1835, p. 121).Si draconien soit-il, un règlement trouve toujours des accommodements. Notre mère, qui avait raté sa vocation de surveillante pour centrale de femmes, se chargea de veiller à sa plus stricte application (H. Bazin, Vipère,1948, p. 51).
Locutions
Rater le coche. V. coche2.
Rater son coup*.
Ne pas (ne jamais) rater une (l')occasion de (+ verbe inf.). Ne pas laisser échapper la possibilité de. Cet universel brochurier (...) ne rate jamais l'occasion de se faire un peu de réclame (Bloy,Journal,1892, p. 24).Edmond, lui, n'était pas un compagnon pour son jeune frère (...) il ne rate pas une occasion de l'humilier, parce qu'il n'est pas fort (Aragon,Beaux quart.,1936, p. 51).Ne pas en rater une (pop.). Accumuler les impairs, les gaffes. C'est le plus haut devoir des poètes, pendant les heures tragiques que nous traversons, déclara le professeur Bestombes, qui n'en ratait pas une, de nous redonner le goût de l'épopée (Céline,Voyage,1932, p. 124).
b) Ne pas réussir. Rater une robe, une sauce, un tableau; rater un examen. Il suait de peur à l'idée qu'il pouvait le rater, son bouquin (Martin du G.,Thib., Sorell., 1928, p. 1235).− Tu arrives en plein drame! me dit-elle gaiement. La mayonnaise est ratée! − Bonjour, dit Lambert d'un air sombre. Oui, elle est ratée, moi qui ne les rate jamais! − Je te dis que ça peut se reprendre, continue, dit Nadine (Beauvoir,Mandarins,1954, p. 214).
En partic. Rater sa carrière, sa vie. Ne pas réussir comme on pouvait l'espérer. Certes, sa vie était ratée, tout à fait ratée. Pourtant il avait aimé, lui (Maupass.,Contes et nouv., t. 1, Regret, 1883, p. 904):
2. Barrès a raté sa carrière. Il a beaucoup de charme, mais pas grande valeur. S'il avait su quelle était sa séduction, il ne se serait peut-être pas lancé dans des affirmations qui en comportent si peu. C'est pourtant lui qui fait les meilleurs articles dans le genre dit: nationaliste, mais encore faut-il les choisir. Gide,Corresp. [avec Valéry], 1899, p. 348.
2.
a) Rater qqn.Ne pas réussir à joindre, à rencontrer quelqu'un. Je vous attends demain vers 10 heures, et pour vous je rate la mère Viardot. Voilà un sacrifice! (Flaub.,Corresp.,1873, p. 81).J'ai raté l'abbé Chevance d'un rien, d'un cheveu, Mmed'Arpenans a failli me le faire rencontrer chez votre ami Tissier (Bernanos,Joie,1929, p. 644).
b) Ne pas rater qqn.Régler son compte à quelqu'un en usant parfois de violences verbales ou physiques; lui répondre de façon imparable. Gêné, il cherche à faire l'aimable, mais en voilà un qui ne me ratera pas, dans quatre ans (Renard,Journal,1904, p. 916).Ah! ces deux dégoûtants-là, je vous promets que s'ils me tombent sous la main, je ne les raterai pas (Aymé,Mouche,1957, p. 205).
REM.
Rateur, subst. masc.,hapax. S'il est un rateur et un raté de l'esprit, c'est bien lui [A. Daudet] (Verlaine, Œuvres posth., t. 2, Voy. Fr., 1896, p. 121).
Prononc. et Orth.: [ʀate], (il) rate [ʀat]. Homon. et homogr. rate (organe) et rate (fém. de rat). Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. a) 1715 verbe trans. « ne pas réussir (une entreprise) » (Lesage, Gil Blas, éd. M. Bardon, p. 158); b) verbe trans. 1718 « ne pas mener à bien une tâche » (Ac.); 2. a) verbe intrans. 1718 « ne pas faire feu, en parlant d'une arme » (ibid.); b) 1722 « échouer » (Marivaux, Le Spectateur français, 117); 3. a) 1833 rater son coup (Borel, Champavert, p. 350); b) 1873 rater qqn « ne pas le rencontrer » (Flaub., Corresp., p. 81); c) 1904 ne pas rater qqn (Renard, loc. cit.); d) 1929 ne pas en rater une (L. Daudet, Cœur brûlé, p. 82); 4. a) 1867 part. passé subst. sing. « personne qui n'a pas réussi dans sa carrière » (Goncourt, Man. Salomon, p. 138); b) 1890 part. passé subst. plur. « bruit anormal d'un moteur à explosion » (E. Delamare-Debouteville, Moteur à air dilaté, 5 ds Quem. DDL t. 6). Dér. de l'expr. prendre un rat (v. rat); dés. -er. Fréq. abs. littér.: 356. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 199, b) 483; xxes.: a) 621, b) 705.

Rater : définition du Wiktionnaire

Verbe

rater \ʁa.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Ne pas partir, en parlant d’une arme à feu.
    • La compagnie de perdrix partit à la portée de son fusil, mais son fusil rata.
    • Son revolver a raté.
  2. (Figuré) (Familier) Échouer.
    • Son coup a raté.

rater transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Ne pas toucher, manquer.
    • Rater une pièce de gibier.
  2. (Par extension) Manquer ce qu’on vise.
    • Et que serait-il arrivé si Faruk n’avait pas raté le pénalty ? Oui, ce pénalty-là, le dernier pénalty de la Yougoslavie, le rideau qui tombe sur la fin de la pièce. Ça n'aurait rien changé. — (Gigi Riva, Le Dernier Pénalty: Histoire de football et de guerre, traduit de l'italien par Martine Segonds-Bauer, Seuil, 2016)
    • Si Christophe Colomb avait calculé sa position avec une montre à quartz, il n’aurait pas raté les Indes mais il n’aurait pas non plus découvert l’Amérique. Donc exit l’aventure ? — (Jérôme Bonaldi, Les Choses de la vie quotidienne, avec la participation de Frédérique Drouin & de Nicolas Lewandowski, Le Pré aux Clercs, 1990)
  3. (Figuré) (Familier) Ne pas réussir dans une entreprise, dans une démarche, etc.
    • Il a raté cette place.
    • Il a raté son effet, il a raté son coup.
    • Rater un train, une occasion, sa vie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Rater : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RATER. v. intr.
Il se dit d'une Arme à feu dont le coup ne part pas. La compagnie de perdrix partit à la portée de son fusil, mais son fusil rata. Son revolver a raté. Il signifie, au figuré et familièrement, Échouer. Son coup a raté.

RATER s'emploie aussi transitivement et se dit de Celui dont l'arme rate au moment où il veut tirer. Rater une pièce de gibier. Il signifie encore, par extension, Manquer ce qu'on vise. Il a raté deux fois ce lièvre. Il se dit, figurément et familièrement, d'un Homme qui n'a pas réussi dans une entreprise, dans une démarche, etc. Il a raté cette place. Il a raté son effet, il a raté son coup. Rater sa vie. Le participe passé

RATÉ s'emploie adjectivement. Cet ouvrage est complètement raté. Il est familier. Il s'emploie aussi substantivement et désigne Quelqu'un qui au cours de sa vie n'a réussi dans aucune carrière, dans aucune entreprise. C'est un raté. Les ratés sont le plus souvent aigris et malveillants. Il est familier. Il a des ratés se dit d'un Moteur dont toutes les explosions ne se succèdent pas régulièrement.

Rater : définition du Littré (1872-1877)

RATER (ra-té)
  • 1 V. n. Se dit d'une arme à feu qui manque à tirer. Le fusil a raté.

    Fig. J'avais fort à cœur de ne pas voir rater ce canon, lorsque je m'étais chargé d'y mettre le feu, D'Alembert, Lett. à Voltaire, 27 août 1776.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

  • 2 V. a. Se dit de celui dont l'arme rate au moment où il veut tirer. Il rata le lièvre.

    Fig. et familièrement. Manquer son coup, ne pas réussir. Nous verrons si un jeune seigneur peut rater une conquête, Lesage, Gil Bl. III, 5. Cet endroit-là est peut-être celui de ma pièce le plus propre à me fournir des vers pompeux ; je ne le raterai pas, sur ma parole, Lesage, Diable boit. 14. Virgile orne mieux la raison [qu'Homère], A plus d'art, autant d'harmonie ; Mais il s'épuise avec Didon, Et rate à la fin Lavinie, Voltaire, Stances, I.

    Dans le langage libre, ne pas venir à bout d'une femme. Baour rata sa femme ; il a raté le Tasse ; Il rata d'Ossian le génie exalté ; Il rate encore Young ; il rate le Parnasse ; Et le pauvret, pour dernière disgrâce, Ratera la postérité, Épigr. contre Baour Lormian, dans le Recueil de Fayolle

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Rater : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

RATER, prendre un rat, se dit des armes à feu lorsqu’on a lâché la détente pour faire tomber le chien sur sa batterie, & que le coup n’est pas parti. Les mousquets étoient bien moins sujets à rater que les fusils, pistolets & mousquetons, parce que l’effet de la meche étoit plus certain que le feu de la pierre sur la batterie ; mais aussi les fusils ont beaucoups plus de commodité pour tirer promptement & commodément. Voyez Mousquet. Les gros fusils comme le sont ceux des Boucaniers, sont bien moins exposés à rater que les autres ; des batteries aussi fortes que celles de ces fusils ratent très-rarement, leurs pierres ne s’usent que très-peu & elles ne se cassent point. Voyez Armes Boucanieres.

Plusieurs causes font rater le fusil ; sçavoir, lorsque la pierre ou la batterie se trouve usée, ensorte que le choc du chien sur cette batterie ne produit point de feu, ou bien lorsque la poudre est humide ou mouillée, ou que la lumiere se trouve bouchée par l’espece de crasse que la poudre laisse dans le fusil en s’enflammant. (Q)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rater »

Étymologie de rater - Littré

Rat 2, dans le sens de prendre un rat, avoir un caprice. On a dit que dans le droit canon se trouvait la formule matrimonium ratum, sed non confirmatum, ratifié, mais non confirmé, et que les étudiants d'autrefois ont pu inventer le mot rater pour des circonstances analogues. Mais le mot paraît récent et dès lors il ne peut avoir une si lointaine origine.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de rater - Wiktionnaire

Du latin rasitare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de rater - Wiktionnaire

(1715) Dénominal de rat[1] et -er, dérivé de l'expression prendre un rat (« ne pas lâcher son coup, avoir des ratés ») → voir louper fait sur loup.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rater »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rater rate play_arrow

Conjugaison du verbe « rater »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe rater

Citations contenant le mot « rater »

  • Pour résumer, pour être certain de ne rien rater des matches de l’OM, il faudra posséder quatre abonnements :  à Canal+, Mediapro, RMC sports et Eurosport. OM - Olympique de Marseille par FootballClubdeMarseille.fr - mercato Info transfert OM, TV : Comment faire pour ne rater aucun match de l'OM la saison prochaine ?
  • " Je suis passionné de vélo, annonce Olivier. Les textes sont très bons, on comprend bien le déroulement de la course, les à-côtés… C’est une chouette exposition", lance le sportif, plus intéressé par les panneaux qui relatent les premiers passages du Tour en Corrèze que les derniers. "Celui qui a gagné en 1951 a vraiment gagné. Les dernières années, on ne sait plus qui a vraiment gagné…", confie-t-il. Voilà pourquoi il ne faut pas rater cette exposition. www.lamontagne.fr, Pourquoi il ne faut pas rater l'exposition "Le Tour de France en Corrèze", à Tulle, jusqu'au 2 octobre ? - Tulle (19000)
  • C’est bientôt les vacances ! Les valises sont prêtes, les ordinateurs éteints, mais vous pensez déjà aux événements passionnants et engagés qui vous attendent à la rentrée. Pour ne pas rater ces temps forts autour du mécénat, de l’entrepreneuriat social et de l’économie à impact, voici une liste de dix dates à retenir. , 10 événements engagés à ne pas rater à la rentrée | Carenews
  • Sorti de la bulle le 17 juillet, Montrezl Harrell n’est toujours pas revenu et il ne faut pas être un génie des maths pour comprendre que l’intérieur va rater la reprise, comme l’explique Yahoo! Sports : celle-ci aura lieu jeudi soir pour les Clippers, soit dans moins de deux jours, alors que le délai minimum de quarantaine est de quatre jours. Basket USA, Montrezl Harrell va rater la reprise de la saison | Basket USA
  • La vie à deux est une merveilleuse expérience chimique, à condition de suivre sérieusement les réactions afin de ne pas rater le résultat. De Lauréanne Harvey / L'Amour... assassin
  • Nous ignorons tous de quoi nous vivons, alors comment pourrions-nous rater quelque chose et avoir des regrets ? De Annemarie Schwarzenbach / Où est la terre des promesses ?
  • Il y a quelque chose de plus triste que de rater ses idéaux : c'est de les avoir réalisés. De Cesare Pavese / Le métier de vivre
  • Pour un raté... rater, c’est estimer avoir réussi là où les autres considèrent qu’ils ont raté ! De Raymond Devos / Je me suis fait tout seul
  • L'acte ne réussit jamais si bien qu'à rater. De Jacques Lacan / Discours à l'E.F.P - 6 Décembre 1967
  • On peut rater sa vie à cause d'un seul mot. De Amélie Nothomb / Biographie de la faim
  • Pour un rêve à finir, tu dois rater l'avion. De Pierre Perret / Comment Papa ?
  • J'ai toujours réussi à rater tous mes examens. De Raymond Devos / Je me suis fait tout seul
  • Mieux vaut rater sa chance que ne pas l'avoir tentée. De Proverbe chinois
  • Dans la vie, pour réussir il faut d’abord rater. De Dominique Glocheux / La boss génération
  • Mieux vaut rater un baiser que baiser un raté. De Anonyme
  • Autant rater sa vie du mieux possible. De Nicolas Rey / Revue de la Fédération Syndicale Unitaire - Janvier 2001

Images d'illustration du mot « rater »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rater »

Langue Traduction
Corse manchi
Basque miss
Japonais お嬢
Russe мисс
Portugais senhorita
Arabe يفوت
Chinois 小姐
Allemand fräulein
Italien perdere
Espagnol perder
Anglais miss
Source : Google Translate API

Synonymes de « rater »

Source : synonymes de rater sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rater »



mots du mois

Mots similaires