La langue française

Platitude

Sommaire

  • Définitions du mot platitude
  • Étymologie de « platitude »
  • Phonétique de « platitude »
  • Citations contenant le mot « platitude »
  • Images d'illustration du mot « platitude »
  • Traductions du mot « platitude »
  • Synonymes de « platitude »
  • Antonymes de « platitude »

Définitions du mot platitude

Trésor de la Langue Française informatisé

PLATITUDE, subst. fém.

A. − Caractère de ce qui est plat, sans relief. Platitude d'un champ, d'une plaine, d'un canal, d'une feuille de tôle. Quelle joie pour moi quand je sortais enfin de cette platitude du paysage de Mâcon, pour entrer dans les véritables collines du Mâconnais (Lamart., Nouv. Confid.,1851, p.75).Comme le squelette transparaissait sous la platitude de ses seins (Lorrain, Phocas,1901, p.196).Le plateau (...) bien triste avec ses cailloux et ses revêches palmiers nains, mais dont la platitude même est un repos pour l'esprit (Tharaud, Marrakech,1920, p.9).
P. méton. Terrain, paysage plat. La chebka.Une immense platitude de pierres. Une sorte de néant jaunâtre, sous un ciel sulfureux (Lenormand, Simoun,1921, 6etabl., p.62).Puis les dunes s'aplatirent de sorte que de toutes parts on ne voyait rien que de bas, de nu (...). Le soleil de la fin d'août avivait du reste les gris et les beiges dont se composait cette platitude (Drieu La Roch., Rêv. bourg.,1937, p.28).
B. − Au fig.
1. Caractère de ce qui est uniforme, sans trait marquant, sans attrait. Un de ces effets de lumière qui transfigurent souvent à Paris la grise platitude des maisons et la contrefaçon de grandeur des architectures bêtes (Goncourt, Man. Salomon,1867, p.391).Le caractère gras, par l'intermittence de son emploi, évite la platitude (E. Leclerc, Nouv. manuel typogr.,1932, p.262).On constate, en Grèce, à Versailles (...) de quelles lignes asymétriques est faite la beauté de leurs édifices. Le fil à plomb tue cette beauté presque humaine. On connaît la platitude, l'ennui mortel de nos immeubles où l'homme se renonce (Cocteau, Diff. d'être,1947, p.222).
En partic. ,,Caractère du vin plat, mou`` (Ren. Vin 1962).
− Dans le domaine des faits de pensée, de l'expr., de l'art.Manque d'originalité, d'élévation. Platitude des idées, d'une plaisanterie, d'une conversation; platitude d'un roman, d'un poème, de vers, d'un film, d'un sujet; tomber dans la platitude. Quel chien de sujet! Je passe alternativement de l'emphase la plus extravagante à la platitude la plus académique. Cela sent tour à tour le Pétrus Borel et le Jacques Delille (Flaub., Corresp.,1857, p.239).[Bonnat] a peint aussi Jules Ferry. Celui-là ressemblait (...) à un maître d'hôtel de palace et la platitude du tableau et de son jus maussade et brun s'accorde ici exactement avec la platitude du modèle (L. Daudet, Idées esthét.,1939, p.37):
1. J'essaie de lire un roman de P. de Kock (La maison blanche); mais l'insupportable platitude des personnages, des scènes et du style me fait mal au coeur. Pour quels gargotiers, portiers ou blanchisseurs, sont donc écrits des livres aussi bêtes et aussi vulgaires? Amiel, Journal,1866, p.374.
[P. méton., à propos d'un écrivain, d'un artiste] Je ne veux pas chanter Les Mémoires d'un Touriste [de Stendhal] Ça pourrait être long; c'est le Manuel du Voyageur homme d'esprit. C'est-à-dire une chose adorable à concevoir, un sublime. Relire Taine après cela pour toucher bien la platitude dudit (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1897, p.291).Essayé de relire du Lamartine et pris d'un ennui invincible dès la quatrième page (...) il est ampoulé quand il n'est pas d'une platitude honteuse (Green, Journal,1954, p.270).
[À propos d'occupations, de l'existence] Manque d'imprévu, médiocrité. Il s'assoupissait dans un engourdissement de félicité sommeillante, dans la platitude des causeries de ménage et du petit commerce (Goncourt, Man. Salomon,1867, p.379).L'existence quotidienne se poursuit dans notre trou avec sa platitude ordinaire (Tharaud, Relève,1919, p.140).Le métier de clerc d'avoué est la platitude même (Léautaud, Passe-temps,1929, p.43).
P. méton., gén. au plur. Ce qui a un caractère plat (actes, idées, paroles, oeuvre, événement). Synon. banalités, fadaises, lieux communs, poncifs.Dire, écrire des platitudes; jouer une platitude; les platitudes du mariage, de la vie. Couché vers minuit et écrit ce Memorandum, aussi insignifiant que ce qu'il rappelle. Quel tissu de platitudes que la vie! (Barb. d'Aurev., Memor. 1,1836, p.88).Parlé avec les professeurs en attendant l'heure de la conférence; nous avons gravement échangé des platitudes sur la température et sur la guerre (Green, Journal,1943, p.29):
2. Racine. −La chose dont je lui sais le plus de gré, ce n'est pas d'avoir écrit les chefs-d'oeuvre d'Athalie, de Britannicus, d'Esther, etc., etc... c'est de n'avoir laissé de lui, après lui, que ces belles tragédies et pas une platitude de circonstance comme firent Corneille, et même Molière. Pas un madrigal honteux, pas une fadeur... Vigny, Journal poète,1844, p.1222.
2. Manque de personnalité, d'élévation dans les idées chez une personne, dans une collectivité. Son dos même, son dos tranquille était irritant à voir, et elle y trouvait étalée sur la redingote toute la platitude du personnage (Flaub., MmeBovary,t.1, 1857, p.117).Vous m'avez offert une hospitalité et des secours que j'ai obstinément refusés. −Eh ! qui vous parle de cela? Vous les eussiez acceptés, que je n'aurais pas la platitude de vous les reprocher (Sand, M. Sylvestre,1866, p.292).L'ennui (qu'il [Flaubert] confesse) d'écrire ses romans de moeurs modernes et d'élever des monuments stylistiques à la platitude provinciale et bourgeoise (Valéry, Variété V,1944, p.202).
P. ext. Manque de dignité, caractère de celui qui manifeste une trop grande humilité pour obtenir des faveurs, la bienveillance de supérieurs. Synon. obséquiosité, servilité.On dit que Cousin manque aux saintes lois de la platitude et refuse de prêter serment! J'admire! (Hugo, Corresp.,1852, p.98).Ça vous dégoûte, la platitude de la presse, qui l'a autrefois et furieusement attaqué et qui, devant son gros succès de vente, a des attitudes de chien couchant (Goncourt, Journal,1888, p.768):
3. Le rire à l'académicien, la flatterie au ministre, la lèche au financier (...) ne vont pas avec la cabriole artistique, la gambade littéraire, ni les airs de mousquetaire aux champs. Il faut choisir entre la platitude et les Grâces... L. Daudet, Salons et journaux,1917, p.65.
P. méton., gén. au plur. Action basse, servile. Synon. fam. bassesses, courbettes.Si vous croyez que je vais revenir et vous faire des platitudes, vous vous trompez. Je suis fière (Hugo, Misér.,t.2, 1862, p.671).Sa vie toute entière se résumait en platitudes et petites précautions rusées pour retenir tout le monde, et se pousser du col (Aragon, Beaux quart.,1936, p.200).
REM.
Platitudineux, -euse, adj.,hapax, synon. de plat.Le désert de blé immense et platitudineux (Claudel, Corona Benignitatis,1915, p.434).
Prononc. et Orth.: [platityd]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. a) 1694 «(d'un discours, d'un style, d'une production de l'esprit) caractère de ce qui est sans élévation» (Ac.: Tout ce qu'il dit est d'une grande platitude); b) 1804 «absence d'originalité, d'imprévu, uniformité des choses» la platitude de la vie commune (Constant, Journaux, p.147); c) 1815 «médiocrité intellectuelle» (Id., ibid., p.449); en partic. 1817 «humilité excessive d'une personne» (Staël, Consid. Révol. fr., t.2, p.38); 2. a) 1776 «tabatière plate» (Bachaumont, Mém. secrets, 5 mai ds Brunot t.6, p.1106 et note 7); b) 1851 «caractère d'une chose plate, au relief peu accentué» la platitude du paysage de Mâcon (Lamart., loc. cit.). Dér. de plat1*; suff. -itude*. Fréq. abs. littér.: 285. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 224, b) 452; xxes.: a) 643, b) 391. Bbg. Darm. 1877, p.190.

Wiktionnaire

Nom commun

platitude \pla.ti.tyd\ féminin

  1. (Didactique) Ce qui est plat.
    • De place en place, une dune ressort sur cette platitude, donnant sa note propre avec ses grands pignons ou ses buissons de tamaris, seuls à résister au vent de la côte, et parfois de véritables bois comme cette extraordinaire génévraie des Bièges. — (Annales de la Faculté des sciences de Marseille, 1937, page 8)
    • D’après ses propres calculs, l’engin devrait être en mesure de monter à une altitude de cinq cent cinquante mètres, une altitude suffisante de son point de vue pour prouver la platitude de notre planète. — (Fred, Mike Hughes renonce une nouvelle fois à prouver que la Terre est plate sur FredZone.org. Mis en ligne le 6 février 2018)
  2. (Figuré) Caractère de ce qui est plat, sans relief, qui manque de caractère.
    • Ce discours, ce livre est de la dernière platitude.
    • La platitude de son style me dégoûte.
    • Sa conduite a été d’une platitude révoltante.
    1. Par rapport à la sensation, absence de goût.
      • Ce vin est d’une platitude extrême.
  3. (Figuré) Idées ou paroles banales.
    • L'auteur ne tombe pas dans les platitudes communes de la publiphobie ; il nous amène à connaître les mécanismes psychologiques et les facteurs sociaux de la publicité, envers laquelle d'ailleurs il ne montre nulle complaisance. — (« Analyses et Comptes-rendus (sur David Victoroff, Psychosociologie de la publicité, PUF, 1971) », dans Les Études philosophiques, Presses universitaires de France, 1971, p. 117)
    • Dans son école, deux à trois heures par semaine restent consacrées à l’étude du Roukhnama, le recueil de platitudes morales compilées par Saparmourad Niazov. — (Libération samedi 10 février 2007)
    • Nous les appelons "préjugés négatifs", car ils contribuent à la perte de rationalité et à la consécration de la platitude dans l'interprétation et la traduction des textes africains en général et égyptiens en particulier. — (Mubabinge Bilolo, Les cosmo-théologies philosophiques de l’Égypte Antique : Problématiques, Prémisses herméneutiques-et-problèmes majeurs, Travaux de l'Académie de la Pensée Africaine, sect. I, vol . 1, Kinshasa-Munich-Libreville, 1986 ; nouvelle édition, Paris : Menaibuc , 2003 , page 19)
  4. (Couture) Surface plane destinée à permettre l'assemblage à l'équerre de trois pièces de tissu.
    • Pour le col, on choisit une valeur de platitude d'un centimètre.

Nom commun

platitude \ˈplætɪtjuːd\

  1. Platitude, paroles banales.

Nom commun

platitude \Prononciation ?\ féminin

  1. Platitude, paroles banales.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLATITUDE. n. f.
Caractère de ce qui est plat, soit dans les ouvrages de l'esprit, soit dans la conversation, soit dans les sentiments et dans les procédés. Ce discours, ce livre est de la dernière platitude. La platitude de son style me dégoûte. Sa conduite a été d'une platitude révoltante. Il s'emploie aussi par rapport à la sensation du goût. Ce vin est d'une platitude extrême. Il se dit encore des Paroles, des actes qui marquent un esprit, un caractère plat. Il y a bien des platitudes dans ce discours. C'est un homme qui ne dit que des platitudes. Il a désavoué ce qu'il avait dit, c'est une platitude.

Littré (1872-1877)

PLATITUDE (pla-ti-tu-d') s. f.
  • 1Qualité de ce qui est plat dans les sentiments, dans les productions de l'esprit. La plus extrême simplicité est ce que j'aime [en Mérope] ; si elle dégénère en platitude, vous en avertirez votre ami, Voltaire, Lett. Thiriot, 10 avr. 1738. S'il fallait opter, j'aimerais cent fois mieux faire une impertinence avec grâce, qu'une politesse avec platitude, Boissy, Français à Lond. SC. 15.
  • 2Se dit en un sens analogue, en parlant de la sensation du goût. Ce vin est d'une platitude extrême.
  • 3Chose plate. Ces horribles platitudes [personnalités de l'abbé d'Aubignac contre Corneille] trouvaient alors des protecteurs, Voltaire, Comm. Corn. Sertor. Préface. Cette politesse si recommandée sauve bien des bassesses ; on serait trop heureux qu'elle ne couvrît que des platitudes, Duclos, Consid. mœurs, 4. Il prenait la parole, demandait silence, suspendait l'attention, et disait une platitude, Marmontel, Cont. mor. Heureusement.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « platitude »

 Dérivé de plat avec le suffixe -itude.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du français platitude.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « platitude »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
platitude platityd

Citations contenant le mot « platitude »

  • Un élève, c'est une personne qui répond à des platitudes par des platitudes. De Ernest Abbé / Pamphlet 1 : De l'éducation
  • La littérature est l'orchestration des platitudes. De Thornton Wilder / Littérature
  • Le bonheur, c'est peut-être ça : l'imagination. Quand on en manque, il ne reste que les platitudes de la vie. De Henri Duvernois / Un Gentleman-farmer
  • La platitude du style vient de l'âme. De Edmond et Jules de Goncourt / Idées et sensations
  • Le talent, c'est le relief donné à la platitude.
  • Eviter par dessous tout la platitude, les combinaisons de mots que l’on a déjà vues des milliers de fois. De Vladimir Nabokov / Kirill Nabokov - 1930
  • Rien ne produit autant d'effet qu'une bonne platitude. Cela donne à tout le monde un sentiment de parenté. De Oscar Wilde
  • L'amour est un divertissement que la réalité ne peut nous offrir. L'amour est une réponse de l'imagination à la platitude, à l'opacité, à la monotonie de nos vies. De Jovette Marchessault / Comme un enfant de la terre
  • De Bordeaux jusqu’à la pointe de l’estuaire, le Médoc regroupe en file indienne des appellations parmi les plus prestigieuses au monde. Margaux d’abord, puis saint-julien, pauillac, saint-estèphe. Ce majestueux quatuor est au bord de la Gironde, face à l’eau. Mais pourquoi est-il là et pas ailleurs ? A l’œil, impossible de comprendre. Quand d’autres vignobles exposent leurs atouts par leur relief ou leur exposition, celui du Médoc et de ses crus doit se percevoir autrement. La platitude qui s’offre à perte de vue abrite un sous-sol unique et une Gironde qui agit en sous-main. La platitude est trompeuse. Le Monde.fr, Dans le Médoc, une trompeuse platitude
  • La jeune femme a expliqué qu'elle faisait référence à une "dispute verbale", pas "physique". Sous le feu roulant des questions de l'avocate Eleanor Laws, elle a répété que les autres participantes n'avaient d'autre but que de tenter de pimenter une conversation d'une totale platitude, de "créer une histoire", en "cherchant des blessures qui n'étaient pas là". Journal L'Union, Les avocats de Johnny Depp tentent d'accréditer la thèse d'une Amber Heard violente
  • Pourquoi lui, en fait ? Pourquoi ce flic bourru, taiseux, à la vie conjugale d’une grande platitude est-il devenu « le » flic français ? Le premier mystère de Maigret, c’est Maigret lui-même. Son « autobiographie », qu’il a racontée dans Les Mémoires de Maigret (1951), livre-clin d’œil où il rencontre son créateur et corrige certaines de ses erreurs, est à peu près connue. Maigret est prénommé Jules. Son père était régisseur du château de Saint-Fiacre, dans le Berry, où il naît en 1887 et où il retourne résoudre une de ses plus célèbres affaires. A l’âge de 8 ans, il perd sa mère, morte en couches, et est élevé à Nantes par une tante. Alors qu’il étudie la médecine, la mort de son père l’oblige à se rendre à Paris pour gagner sa vie. Un voisin de palier l’aide à entrer dans la police, où il gravit les échelons, jusqu’au grade de commissaire divisionnaire. Le Monde.fr, Le commissaire Maigret, en quête de l’âme humaine
  • Personne ne peut être en désaccord avec la position normative de la lettre, qui relève de la platitude : oui il faut se battre pour la justice tout en préservant la liberté. Mais cet appel à la politesse est problématique, car les réseaux sociaux permettent aussi de donner une voix aux gens qui sont marginalisés par les institutions, contrairement aux signataires de la lettre, qui eux ont beaucoup de pouvoir.     Manon Garcia France Culture, "Cancel culture" : le débat est-il possible ?

Images d'illustration du mot « platitude »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « platitude »

Langue Traduction
Anglais flatness
Espagnol llanura
Italien pianura
Allemand ebenheit
Chinois 平整度
Arabe تسطيح
Portugais planicidade
Russe ровность
Japonais 平坦度
Basque lautasuna
Corse flatità
Source : Google Translate API

Synonymes de « platitude »

Source : synonymes de platitude sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « platitude »

Partager