La langue française

Agrément

Définitions du mot « agrément »

Trésor de la Langue Française informatisé

AGRÉMENT, subst. masc.

Action d'agréer; résultat de cette action (cf. agréer1).
A.− [L'agrément est donné] Approbation (cf. agréer1A).
1. Autorisation; accord. Demander, donner l'agrément (de qqn) :
1. En 1762, sans avoir consulté les habitans de la Louisiane, et sans qu'ils le sussent, on les avait cédés en toute propriété au roi d'Espagne, qui lui-même, sans demander l'agrément des intéressés, avait accepté cette donation. L.-N. Baudry des Lozières, Voyage à la Louisiane,1802, p. 115.
2. ... et ce n'était pas tout d'assassiner Jacques Cœur ou le maréchal d'Ancre, il fallait, pour avoir leurs biens, le bon plaisir, l'agrément du roi, c'est-à-dire des femmes qui gouvernaient alors le roi ou son ministre. P.-L. Courier, Pamphlets politiques,Simple discours, 1821, p. 83.
3. « Bernadotte, affichant une grande dépendance, vint me demander mon agrément, protestant avec une inquiétude trop visible, qu'il n'accepterait qu'autant que cela me serait agréable. E.-D. de Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène,t. 1, 1823, p. 977.
Avec, sans l'agrément de (qqn) :
4. Enfin, il n'est permis ni de puiser de l'eau à une fontaine enclavée dans un terrain, sans la permission du propriétaire, parce qu'en vertu du droit d'accession la source appartient au possesseur du sol, s'il n'y a possession contraire; ni de donner du jour à sa demeure sans payer un impôt; ni de prendre vue sur une cour, un jardin, un verger sans l'agrément du propriétaire; ... P.-J. Proudhon, Qu'est-ce que la propriété? 1840, p. 194.
5. − Je fais remarquer à monsieur l'avocat général, dit le président, que l'inspecteur de police Javert, rappelé par ses fonctions au chef-lieu d'un arrondissement voisin, a quitté l'audience et même la ville, aussitôt sa déposition faite. Nous lui en avons accordé l'autorisation, avec l'agrément de monsieur l'avocat général et du défenseur de l'accusé. V. Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862, p. 332.
6. ... l'humaniste qui aime les hommes tels qu'ils sont, celui qui les aime tels qu'ils devraient être, celui qui veut les sauver avec leur agrément et celui qui les sauvera malgré eux, ... J.-P. Sartre, La Nausée,1938, p. 150.
2. Reconnaissance officielle (cf. agréer1A 3) :
7. La circulaire ministérielle No22 du 27 janvier 1948 a fixé les conditions techniques d'agrément de tous les établissements de soins y compris les cliniques médicales et chirurgicales. Pages documentaires, no1, 1955, p. 35.
8. Un établissement agréé est donc un établissement qui a reçu [l'autorisation prévue par l'art. 4272 du Code de la S. S.]. À remarquer que les établissements publics de soins déjà autorisés par le ministère de la Santé publique, n'ont nul besoin de cet agrément. Lafon1963.
Lettre d'agrément :
9. Instrument d'une politique de crédit sélectif, dans une économie dirigée, la lettre d'agrément est un document par lequel le ministre chargé de la production industrielle invitait un entrepreneur à mettre en œuvre une fabrication de produits d'utilisation courante. Le même document précisait la nature, la valeur et la quantité de la production à entreprendre. Cette reconnaissance officielle avait sa conséquence en matière de crédit, et permettait le warantage industriel. Romeuf t. 1 1956.
3. DIPLOMATIE
a) ,,Accord donné par un État à la nomination sur son territoire d'un ambassadeur étranger. Le diplomate agréé est déclaré « persona grata ».`` (Aquist. 1966).
b) Arrangement amiable :
10. ... conclu enfin avec le Kremlin une sorte d'agrément pour le partage des Balkans en deux zones d'influence. Ch. de Gaulle, Mémoires de guerre,Le Salut, 1959, p. 50.
Rem. Il s'agit sans doute d'un calque sur l'angl. agreement (le texte dit : une sorte de ...). Cf. :
11. La pratique internationale est très riche en exemples d'accords conclus sous des formes diverses différentes du traité diplomatique solennel : accords entre ministres des affaires étrangères, déclarations communes, « gentlemen's agreement », etc... G. Vedel, Manuel élémentaire de droit constitutionnel,1949, p. 525.
B.− [L'agrément est reçu] Qualité de ce qui est agréable (cf. agréer1B).
1. [En dehors de la fonction de compl. de nom]
a) [En parlant d'une pers.] Qualité par laquelle on plaît :
12. Quant à la mère, chaque fois que je la vois, je suis tentée de lui dire que lorsqu'on n'a plus d'agrémens à mettre dans le commerce de la société, il ne serait pas mal d'y apporter quelques vertus... V. de Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 3, 1813, pp. 224-225.
13. Au surplus, c'est une très aimable personne; elle n'est point jolie, elle a trop d'embonpoint, mais elle est instruite, spirituelle et elle a quelque chose de décent et de tendre dans les yeux qui donne beaucoup d'agrément à sa physionomie. É.-J. Delécluze, Journal,1824, p. 50.
14. Tu pourrais peut-être, ici, trouver des gens plus brillants; mais l'esprit, l'agrément est le partage presque exclusif des bohèmes. G. Flaubert, Correspondance,1863, p. 124.
15. Bien que sachant à n'en point douter que Thérèse avait été laide et dépourvue de tout agrément dès sa jeune saison, je hochai la tête et lui dis avec une détestable malice : − Hé! Hé! Thérèse, j'ai appris que vous aussi vous eûtes en votre votre temps une jolie figure. A. France, Le Crime de Sylvestre Bonnard,1881, p. 283.
16. Gaspard aperçut Anne-Marie. Elle redescendait par le bois de bouleaux. Plus fine que sa mère, avec un agrément que ceux qui l'ont connue disent avoir vu à peu de personnes, elle avait ce maintien qui ne se compose, ne se concerte jamais; et loin des regards elle reprenait sans y penser sa vivacité de petite fille. H. Pourrat, Gaspard des montagnes,À la belle bergère, 1925, p. 187.
Région. Faire des agréments à qqn :
17. Faire des agrêments à qqn, − tâcher de lui plaire par des avances, des bienfaits, des avantages. Verr.-On, t. 1 1908, p. 22.
b) [En parlant d'un inanimé et souvent avec un compl. de nom] Qualité de ce qui procure du plaisir :
18. ... où l'on aime également et le calme du soir et la splendeur de l'aurore, et la sombre profondeur des forêts vieillies et l'éclat des prairies renouvelées, l'agrément des lieux faciles ou fréquentés et l'âpreté des lieux sublimes ou des ruines abandonnées, le bruit des hommes et la paix des déserts. É. de Senancour, Rêveries,1799pp. 63-64.
19. Un journal est une consommation de luxe; on en use, on n'en use pas; c'est un agrément, pas un besoin. En peut-on dire autant d'une paire de bottes et d'un paletot? Évidemment non. L. Reybaud, Jérôme Paturot,1842, p. 56.
20. Il ne faut pas refuser toute valeur aux productions des époques de calme et de régularité. Elles sont fines, sensées, raisonnables, pleines d'une délicate critique; elles se lisent avec agrément aux heures de loisir, mais elles n'ont rien de ferme et d'original, ... E. Renan, L'Avenir de la science,1890, p. 421.
21. Une maison effondrée, la bouche d'un abri, des hommes casqués qui montent la garde, pas l'indice d'une frivolité, pas l'indice d'un agrément : la vie dénudée et arquée, pour blesser, pour exister, pour faire face. H. de Montherlant, Le Songe,1922, p. 27.
22. Nous sommes excédés de sentiments décoratifs et vains, d'activités sans but, uniquement vouées à l'agrément et au pittoresque; ... A. Artaud, Le Théâtre et son double,1939, p. 138.
En partic., au plur. :
23. Même pour le succès du moment, il ne suffit pas qu'un ouvrage soit écrit avec les agréments propres au sujet; il faut encore les agréments propres aux lecteurs. Il faut qu'un livre rappelle son lecteur, comme on dit que le bon vin rappelle son buveur. Or, il ne peut le rappeler que par l'agrément. Un certain agrément doit se trouver même dans les écrits les plus austères. J. Joubert, Pensées,t. 2, 1824, pp. 140-141.
24. On peut se faire quelque idée maintenant de l'agrément des entretiens de Fabrice avec la duchesse : un silence morne régnait presque toujours entre eux. Pour augmenter les agréments de leurs relations, la duchesse avait cédé à la tentation de jouer un mauvais tour à ce neveu trop chéri. Stendhal, La Chartreuse de Parme,1839, p. 385.
25. Son sentiment n'est que la satisfaction de s'établir selon toutes les convenances, avec tous les agréments, c'est-à-dire un mari bien mis, de bonne famille, empressé, agréable à cheval, quatre mois à Paris, huit mois dans un petit château, beaucoup de bals et de toilettes, une corbeille de vingt mille francs. H. Taine, Notes sur Paris,Vie et opinions de Monsieur Frédéric-Thomas Graindorge, 1867, p. 193.
26. J'estime en somme que la plupart des liaisons mondaines, même très courtes, ne valent pas le mal qu'elles nous donnent ni tous les ennuis qui peuvent en résulter. Je comparais donc mentalement les agréments et les inconvénients que je pouvais espérer et redouter quand je crus m'apercevoir que le mari me suspectait et me surveillait. G. de Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, La Porte, 1887, p. 1074.
27. Le clergé a la réputation de ne pas faire fi des agréments de la table. Les couvents ne négligent pas de se bien pourvoir de nourritures variées. Des poètes satiriques, qui ont été formés par l'Église, reprochent volontiers aux prélats, parmi d'autres défauts, leur goût pour la bonne chère. E. Faral, La Vie quotidienne au temps de saint Louis,1942, p. 168.
2. [Dans la fonction de compl. de nom] D'agrément.
a) [Avec valeur de suj. d'un subst. verbal] Besoin d'agrément :
28. Les besoins économiques et d'agrément firent d'abord imaginer successivement les différentes parties de l'art employées dans les sciences naturelles; ... J.-B. Lamarck, Philosophie zoologique,t. 1, 1809, p. 19.
b) [Avec valeur de compl. de destination] Destiné au plaisir (p. oppos. à ce qui est utile). Propriété d'agrément.
Rare. [Compl. d'un subst. verbal] Dépense d'agrément :
29. 1634. Le vendeur est tenu de rembourser ou de faire rembourser à l'acquéreur, par celui qui l'évince, toutes les réparations et améliorations utiles qu'il aura faites au fonds. 1635. Si le vendeur avait vendu de mauvaise foi le fonds d'autrui, il sera obligé de rembourser à l'acquéreur toutes les dépenses, même voluptuaires ou d'agrément, que celui-ci aura faites au fonds. Code civil,1804, p. 301.
[Compl. d'un subst. désignant une occupation] Arts d'agrément :
30. ... dans cette classe sont presque tous les bois dont on se sert pour la teinture, ceux qu'emploient les ébénistes à des ouvrages d'utilité ou d'agrément, ... Voyage de La Pérouse autour du monde,t. 1, 1797, p. 171.
31. L'art du dessin pouvant être considéré sous des rapports d'utilité, l'on peut dire que, parmi les arts d'agrément, le seul introduit dans l'école de Pestalozzi, c'est la musique, et il faut le louer encore de ce choix. G. de Staël, De l'Allemagne,t. 1, 1810, p. 273.
32. Nos parents se séparèrent de nous sans tristesse; ils étaient persuadés que nous faisions un voyage d'agrément. F.-R. de Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 1, 1848, p. 388.
33. Cette manière d'apprendre un peu de tout aux demoiselles est certainement meilleure que de ne leur rien apprendre; c'est encore l'usage, et on appelle cela leur donner des talents d'agrément, agrément que nient, par parenthèse, les infortunés voisins condamnés à entendre des journées entières certaines études de chant ou de piano. G. Sand, Histoire de ma vie,t. 2, 1855, p. 386.
34. Tityre et Angèle commencèrent de cultiver ensemble avec succès différents beaux-arts d'agrément, et Angèle ayant manifesté des goûts particuliers pour la musique, ils louèrent un piano à queue, sur lequel Angèle exécutait les petits airs qu'entre-temps il composait pour elle. A. Gide, Le Prométhée mal enchaîné,1899, p. 337.
[Compl. d'un subst. désignant un lieu aménagé par l'homme] Jardin d'agrément :
35. Ces monumens étoient-ils religieux, ou de pur agrément? J. de Crèvecœur, Voyage dans la Haute Pensylvanie et dans l'état de New-York,t. 3, 1801, p. 185.
36. Il y a des produits immatériels auxquels un fonds de terre a la principale part. Telle est la jouissance qu'on retire d'un parc, d'un jardin d'agrément. Cette jouissance est le fruit d'un service journalier rendu par le jardin d'agrément, et qui se consomme à mesure qu'il est produit. On voit qu'il ne faut pas confondre un terrain productif d'agrément avec des terres absolument improductives, des terres en friche. Nouvelle analogie qui se trouve entre les fonds de terre et les capitaux, puisqu'on vient de voir que, parmi ceux-ci, il s'en trouve qui sont de même productifs de produits immatériels, et d'autres qui sont absolument inactifs. Dans les jardins et les parcs d'agrément, il y a toujours quelque dépense faite en embellissement. Dans ce cas, il y a un capital réuni au fonds de terre pour donner un produit immatériel. Il y a des parcs d'agrément qui produisent en même temps des bois et des pâturages. Ceux-là donnent des produits de l'un et de l'autre genre. (...). Sans doute ce serait être trop sévère que de reprocher à un propriétaire aisé les portions de son héritage qu'il consacre au pur agrément. (...). Le tilleul, le marronnier, le sycomore, les autres arbres d'agrément n'en étaient point exclus, non plus que les fleurs et les gazons; mais les arbres fruitiers embellis de fleurs au printemps, et de fruits en été, contribuaient à la variété des teintes et à la beauté du lieu. J.-B. Say, Traité d'économie politique,1832, pp. 130-131.
37. Elle [la mère du Nabab] n'y habita jamais [au château] ... s'étant logée dans la maison du régisseur, un pavillon de construction moderne placé tout au bout de la propriété d'agrément... A. Daudet, Le Nabab,1877, p. 203.
Rem. À l'École polytechnique, salle d'agrément. Foyer :
38. « ... on va [entre 2 h et demie et 5 heures] ... à la salle d'agrément lire les journaux. » (A. Comte, élève à Polytechnique, lettre de 1814). G. Claris, Notre École polytechnique,1895.
C.− P. méton., le plus souvent au plur. [L'agrément est un obj. qui donne du plaisir] (Ornements).
1. Accessoires ornant un vêtement, un meuble, etc. :
39. Nous condamnons l'application d'agrémens en paille sur les soieries, mais... L'Observateur des modes,25 juill. 1820, p. 77.
40. Dans ce cabinet dominaient les couleurs brunes, relevées par des agréments verts, car les plus habiles transitions de l'harmonie liaient toutes les pièces de l'appartement l'une à l'autre. Ainsi la couleur qui faisait le fond d'une pièce servait à l'agrément de l'autre, et vice versa. H. de Balzac, César Birotteau,1837, p. 199.
41. Le conducteur est un mayoral avec... une veste brune brodée d'agréments de couleur, des guêtres de peau et une ceinture rouge. T. Gautier, Tra los montes,Voyage en Espagne, 1843, p. 15.
42. Il y avait aussi, sur la cheminée, deux vases en porcelaine avec des fleurs, au milieu une pendule en albâtre avec des agréments affreux. H. Murger, Scènes de la vie de bohème,1851, p. 267.
43. ... nous vîmes approcher au petit pas un cavalier accompagné d'une dame en costume d'amazone... Elle portait, entre autres fâcheux agréments, une magnifique plume blanche roulée autour d'un chapeau d'écuyère. O. Feuillet, Le Journal d'une femme,1878, p. 219.
Rem. Agréments est parfois noté comme terme générique désignant la passementerie.
2. Toute espèce d'ornement, en particulier pour la toilette, dans les arts, etc. :
44. Filles : chemises blanches ou de couleur, avec une jupe sombre; jeunes, jolies, les ongles roses, coiffées, les cheveux relevés de petits agréments; ... E. et J. de Goncourt, Journal,juill. 1856, p. 259.
45. Sérafine exécuta sa morisque avec une fierté voluptueuse, des poses cambrées et provocantes, entremêlées de sauts pleins de souplesse, de changements de pied rapides et d'agréments de toutes sortes qui eussent fait pâmer d'aise même des personnes de qualité et des courtisans. T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 179.
46. Derrière le château s'étendent les jardins, remplis de jets d'eau, de statues et d'autres agréments pareils. Erckmann-Chatrian, Histoire d'un paysan,t. 1, 1870, p. 214.
47. Pour parer cette ossature un peu grêle et recouvrir cette nudité, les architectes ajoutèrent [au style rayonnant] quantité d'agréments décoratifs. L. Hourticq, Hist. générale de l'Art. La France,1914, p. 100.
48. J'ajoute que les raffinements et les agréments laborieux que les poètes avaient introduits dans l'art des vers depuis 1850 environ, l'obligation de séparer plus qu'on ne l'avait jamais fait l'excitation et l'intention initiales de l'exécution, me disposaient à considérer les lettres sous cet aspect. P. Valéry, Variété 5,1944, p. 88.
3. MUSIQUE
a) Vx. Agréments. Divertissements de musique et de danse accompagnant une comédie.
b) (Mus. vocale ou instrumentale). Agréments ou notes d'agrément. ,,Sons accessoires ajoutés au chant pour le rendre plus agréable.`` (Ac. 1835) :
49. Avec plus d'attention, je parvins à distinguer quelques notes perdues [de la Marseillaise] dans une foule d'agréments particuliers à la musique turque. G. de Nerval, Voyage en Orient,t. 2, 1851, pp. 70-71.
50. Les ornements, qu'on nomme aussi notes d'agrément, notes de goût ou de broderies s'écrivent en notes très petites, ou s'indiquent par des signes. Danhauser, Théorie de la musique,1872, p. 108.
51. Il ne faut pas confondre l'ornement ou agrément avec la variation. On a pu écrire un ouvrage considérable sur les notes d'agrément sans parler de l'art de la variation. J. Combarieu, La Musique,1910, p. 72.
52. Il est bon de savoir que dans les airs à Da Capo (c'est-à-dire ceux dans lesquels après avoir chanté tous les développements on reprend le premier thème ou exposition) aux dix-septième et dix-huitième siècles, les interprètes, au retour de ce thème y introduisaient des agréments ou ornements ou broderies... J. Arger, Initiation à l'art du chant,1924, p. 198.
53. Les agréments les plus fréquemment employés dans l'ancien style mélodique étaient l'accent, l'arpègement, les diverses formes de cadences, la chute, le coulé, le pincé, les variétés de port de voix et de tremblement. M. Brenet, Dict. pratique et historique de la musique,1926, p. 11.
54. Agréments (notes d'agrément). Ornements mélodiques formés par des notes ajoutées à un son principal pour augmenter son accent et sa force expressive. Rougnon1935.
Agréments mélodiques :
55. On peut noter... certaines particularités propres à Couperin-le-Grand, comme à J. Ph. Rameau. D'abord l'importance qu'y prennent ce qu'on appelait les « agréments mélodiques », tous ces grupetti dont s'ornait l'art des clavecinistes... Ch. Kœchlin, Traité de l'harmonie,t. 2, 1930, p. 158.
Table d'agréments :
56. Si l'on se rappelle en quels termes le P. Mersenne s'émerveille des « mignardises » dont se pare le jeu du violon, on doit se montrer surpris de rencontrer si rarement chez nos violonistes, de ces tables d'agréments dont nos clavecinistes sont si prodigues. L. de La Laurencie, L'École française de violon,1922, p. 110.
D.− Région. et arg.
1. Régional :
57. Agrémens. En Lorraine, ce mot signifie certaine portion de basse viande qu'on oblige l'acheteur de prendre avec la bonne, et au même prix. On dit ailleurs réjouissances. J.-F. Rolland, Dict. du mauvais langage,1813, p. 5.
2. Argotique :
58. Y a-t-on de l'agrément [au bagne de Brest], reprenait le pédagogue...? − De l'agrément...? − Oui, ... de l'agrément... Je veux demander si l'on peut se procurer quelques douceurs, si on est bien traité, ... si les vivres sont à bon marché (Propos de 1797). F. Vidocq, Mémoires de Vidocq, chef de la police de sûreté, jusqu'en 1827,t. 1, 1828-1829, p. 290.
59. Agrément. Plaisir; satisfaction. Ch.-L. Carabelli,[Langue populaire].
Avoir de l'agrément :
60. Agrément. (Avoir de l') Terme de coulisses... être applaudi. « Mademoiselle Mars n'a pas eu d'agrément en voulant s'initier prêtresse de la muse tragique. » (Petit dictionnaire des coulisses, 1835). L. Rigaud, Dict. de l'argot moderne,1881, p. 6.
Se pousser de l'agrément. S'amuser :
61. Agrément (Se pousser de l') S'amuser, ... Quand on a massé toute la semaine, il faut bien un peu se pousser de l'agrément le dimanche. L. Rigaud, Dict. de l'argot moderne,1881, p. 6.
Rem. Agrément s'abrège en ag. :
62. Vieille chanson restée populaire... Poussons-nous de l'ag., de l'ag., de l'ag., Poussons-nous de l'agrément. Ch. Virmaître, Dict. d'argot fin-de-siècle,suppl., 1899, p. 14.
63. Agrément (argot du peuple) : « Payons-nous d'l'ag et fichons-nous du quart. » (Bruant). H. Kjellman, Mots abrégés et tendance d'abréviation en français,1920, p. 34.
Agrément de banque :
64. Agrément de banque. Bénéfice réalisé dans la même journée à la Bourse. (Argot de la Bourse). L. Rigaud, Dict. de l'argot moderne,1881, p. 6.
Prononc. ET ORTH. : [agʀemɑ ̃]. Harrap's 1963 transcrit la 2esyllabe du mot avec [ε] ouvert : -gʀ ε-. − Rem. : On trouve parfois la forme arch. agréement : ,,L'octave donne l'accomplissement et l'entier agréement à l'harmonie.`` (Dom Jumilhac, La Science du plain chant, 1847, p. 162). Cette forme est condamnée dep. 1647 par Vaug., p. 413 et 443.
Étymol. ET HIST. − 1. Ca 1465 agreement « consentement, approbation » (Chastellain, Chron. des Ducs de Bourg., III, 87 ds Gdf. Compl. : Du sceu et agreement de son frere); 2. gén. au plur. aggremens « accessoires destinés à orner », en partic. a) 1502-1503 serr. (Compt. de dép. du chât. de Gaillon, Melville, 1850, p. 20 : Paié a P. Lejeune, serrurier, pour plusieurs serrures et aultres aggremens de son mestier pour servir a la grant maison); b) fin xviies. impr. (Boursault, Le Mercure galant, II, 7 ds Dict. hist. Ac. fr. t. 2 1884, p. 392 : J'ai fait graver exprès, avec des soins extrêmes, De petits ornements de devises, d'emblèmes, Pour égayer la vue, et servir d'agréments Aux billets destinés pour les enterrements); c) 1706 mus. « sons accessoires dans la mus. vocale et instrumentale pour rendre le chant plus agréable » (Rich. : Agrément [...] C'est une sorte de petite cadence ou de pincement qui se fait sur l'orgue); d) févr. 1728 dram. « certains divertissements de mus. ou de danse que l'on joint à des pièces de théâtre » (Annonce ds Mercure de Fr. ds Littré : Le Bourgeois gentilhomme, avec tous ses agréments); 3. 1636 « qualité de ce qui plaît » (Corneille, Le Cid., Avertissement ds Dict. hist. Ac. fr. t. 2 1884, p. 390 : Bien loin de s'amuser au détail des bienséances et des agréments qui peuvent être divers, il [Aristote] a été droit aux mouvements de l'âme, dont la nature ne change point); 4. 1665 « plaisir, avantage, sujet de contentement » (Molière, Œuvres complètes, éd. Intégrale Le Festin de Pierre, IV, 7 : Sais-tu bien que j'ai encore senti quelque peu d'émotion pour elle, Que j'ai trouvé de l'agrément dans cette nouveauté bizarre?). Dér. de agréer1* étymol. 1 et 2; suff. -ment1*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 1 005. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 2 102, b) 1 452; xxes. : a) 904, b) 1 157.
BBG. − Aquist. 1966. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bar 1960. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Boiss.8. − Bonnaire 1835. − Bruant 1901. − Cap. 1936. − Dup. 1961. − Dupin-Lab. 1846. − Girard 1756. − Guizot 1864. − Jal 1848. − Laf. 1878. − Lafon 1963. − Larch. Suppl. 1880. − Prév. 1755. − Réau-Rond. 1951. − Romeuf t. 1 1956. − Rougnon 1935. − Sardou 1877. − Sommer 1882. − Spr. 1967. − Synon. 1818.

Wiktionnaire

Nom commun

agrément \a.ɡʁe.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’agréer.
    • Que ce soit dans le cadre d’un agrément d’assistant maternel ou familial ou en vue d’une adoption, le travailleur social est chargé d’évaluer les capacités du ou des candidats et de rédiger un rapport qui présente son avis. — (Nathalie Mathieu, Rédiger un rapport d’agrément, 2009)
    • Il ne saurait disposer de cette maison qu’avec mon agrément.
    • Il ne veut rien faire sans l’agrément de sa compagnie. — La mère a donné son agrément pour ce mariage.
  2. Ce qui est agréable ; ce qui charme ; ce qui plaît.
    • Gazet n’était pas d’un âge à regarder celles qui sont jeunes, mais enfin il ne pouvait tout de même pas ne regarder que les vieilles. C’est pourquoi, étant un peu embarrassé, il les regarda toutes. Il dut bientôt en arriver à se dire :
      – Ah ! ç’a (sic) tout de même de l’agrément !
      — (Charles-Louis Philippe, Dans la petite ville, 1910, réédition Plein Chant, page 21)
    • C’était peut-être même le seul homme avec qui il avait conversé avec agrément durant ce séjour à Bruxelles. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 63)
    • - Qu’est-ce qu’on peut faire avec six milliards ?
      - Rien. C’est ça, l’agrément.
      — (Michel Audiard, dialogues du film Le Guignolo, de Georges Lautner, 1980)
    • Cette maison n’est pas régulièrement bâtie, mais elle a de grands agréments.
    • La solitude a ses agréments.
    • Il n’y a nul agrément dans cette pièce, dans cet ouvrage.
    • Les agréments de la figure, de l’esprit.
    • Cet homme trouve de grands agréments dans sa famille, dans sa profession, dans sa place, dans la compagnie dont il est.
    • Un pigeon d’agrément, d’ornement ou de fantaisie.  [3]
  3. Qui sert à ses loisirs.
    • Cette terre est une propriété d’agrément, par opposition avec « une propriété de rapport ».
  4. (Au pluriel) Ornement qu’on met aux vêtements et aux meubles.
    • Cette robe est trop unie, elle aurait besoin d’agréments, de quelques agréments.
    • Le conducteur est un mayoral avec un chapeau pointu orné de velours et houppes de soie, une veste brune brodée d’agréments de couleur, des guêtres de peau et une ceinture rouge : voilà un petit commencement de couleur locale. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
  5. (Musique) (Au pluriel) Ornement (trilles, roulades, etc.) que peut recevoir une note principale ou une mélodie, dans un chant ou dans une musique.
    • Ce chanteur fait trop d’agréments.
  6. (Diplomatie) Procédure selon laquelle un ambassadeur est agréé par le pays dans lequel il représentera son État d'origine.
  7. (Lorraine) (Boucherie) (Au pluriel) (Désuet) Portion de viande peu recherchée que le client devait acheter avec de la viande recherchée, au même prix.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AGRÉMENT. n. m.
Action d'agréer. Il ne saurait disposer de cette maison qu'avec mon agrément. Il ne veut rien faire sans l'agrément de sa compagnie. La mère a donné son agrément pour ce mariage. Il obtint l'agrément du Roi pour cette charge. Il signifie aussi Ce qui est agréable, ce qui charme, ce qui plaît. Cette femme n'est pas belle, mais elle a beaucoup d'agrément. Cette maison n'est pas régulièrement bâtie, mais elle a de grands agréments. La solitude a ses agréments. Il n'y a nul agrément dans cette pièce, dans cet ouvrage. Les agréments de la figure, de l'esprit. Cet homme trouve de grands agréments dans sa famille, dans sa profession, dans sa place, dans la compagnie dont il est. Cette terre est une propriété d'agrément, par opposition avec Une propriété de rapport. Il se dit au pluriel de Certains ornements qu'on met aux vêtements et aux meubles. Cette robe est trop unie, elle aurait besoin d'agréments, de quelques agréments. Il se dit encore, en termes de Musique, soit vocale, soit instrumentale, des Ornements (trilles, roulades, etc.) que peut recevoir une note principale ou une mélodie. Ce chanteur fait trop d'agréments, Il fait trop de fioritures. Arts d'agrément. Voyez ART.

Littré (1872-1877)

AGRÉMENT (a-gré-man) s. m.
  • 1Consentement, approbation. Donner son agrément pour une chose. Il ne saurait disposer de cette maison qu'avec mon agrément. J'ai présupposé qu'elle avait l'agrément de Madame, Bossuet, Lett. abb. 33. Depuis la perte d'Antoine, ce fut un agrément quasi général pour la conduite d'Auguste, Saint-Évremond, II, 109.
  • 2Qualité de ce qui plaît. L'agrément des lieux. Les agréments de l'esprit et du langage. Ayant plus d'agréments que de sagesse. Homme qui ne manque pas d'agrément. Les agréments de la figure. Dieu avait préparé un charme innocent au roi d'Angleterre dans les agréments infinis de la reine son épouse, Bossuet, Reine d'Angleterre. Leurs esprits se sont frappés d'un agrément égal ; ç'a été un coup double, Sévigné, 357. Il ne se fait point dans sa chambre un concours de monde de tous les états et de tous les sexes pour le féliciter sur l'agrément et la politesse de son langage, La Bruyère, 15. Je ne sais si l'on pourra jamais mettre dans les lettres plus d'esprit, plus de tour, plus d'agrément et plus de style que l'on en voit dans celles de Balzac et de Voiture, La Bruyère, 1. Ce qui est de certain, c'est qu'avec tous ses agréments et tous ses charmes, le monde n'a rien de comparable à ces saintes délices et à ces joies secrètes que la religion nous fait goûter, Bourdaloue, Pensées, t. I, p. 226. Pleine d'agrément et d'esprit, Hamilton, Gramm. 6. Sa compagne, ou je meure, a beaucoup d'agrément, Corneille, le Ment. V, 4. La dame avait un peu plus d'agrément, La Fontaine, Quipr. Il avait de l'esprit et de l'agrément, La Bruyère, 12. Il avait vu ailleurs combien l'art des agréments aide à la nature à faire des personnes aimables, Fontenelle, Czar Pierre. D'un agrément inépuisable dans la bonne fortune, Hamilton, Gramm. 5.
  • 3Plaisir, sujet de contentement. Les fables ont beaucoup d'agrément. Cette terre est une propriété d'agrément. La France, où les connaissances ont été portées aussi loin et les agréments de la vie plus loin que partout ailleurs, Fontenelle, Czar Pierre. Je ne savais pas qu'il eût eu tant d'agrément à Versailles, Sévigné, 554. Une femme qui fait tout l'agrément de votre vie, Sévigné, 144. Je l'ai reçu et je le lis avec agrément, Bossuet, Lett. 164. Louis XIV s'occupait à lire des livres d'agrément dans ce loisir, Voltaire, S. de Louis XIV, 25.
  • 4Ornement que l'on met aux vêtements et aux meubles. Je fis cinq charges en tout : j'en fus quitte pour la croupière de mon courtaud coupée, et un agrément d'or de mon habit bleu déchiré, Saint-Simon, 12, 140.
  • 5Sons accessoires qui donnent au chant plus d'élégance et de grâce. Ce chanteur fait trop d'agréments.

    Notes d'agrément, dans la musique écrite, notes plus petites qu'on est libre de faire ou de ne pas faire.

  • 6Arts d'agréments, arts comme la musique et la danse qu'on apprend pour son plaisir et le plaisir des autres.
  • 7Lavement. Usité au XVIIe siècle ; inusité aujourd'hui, l'on dit remède.

REMARQUE

Vaugelas dit : " Agrément s'écrit et se prononce agrément et non pas agréement avec deux e. " Plusieurs écrivaient et prononçaient ainsi dans le XVIIe siècle.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

AGRÉMENT. Ajoutez :

8Agrément de goutte, légère attaque de goutte. Il [M. de la Rochefoucauld] a un petit agrément de goutte à la main, qui l'empêche de vous écrire dans cette lettre, Sévigné, 17 avr. 1671.
9 Au plur. Se disait, au XVIIIe siècle, de cérémonies, d'accessoires soit de danse, soit de musique, joints à certaines pièces de théâtre, mais qu'on supprimait quelquefois. Le Bourgeois gentilhomme, avec tous ses agréments, Annonce, dans Mercure de Fr. fév. 1728.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AGRÉMENT, s. m. en Droit, signifie consentement ou ratification ; consentement, lorsqu’on adhere à un acte ou contract d’avance, ou dans le tems même qu’il se fait ; ratification, lorsqu’on y adhere après coup. (H)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « agrément »

(1465) Dérivé de agréer, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Agréer 1 ; ital. agradimento.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « agrément »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
agrément agremɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « agrément »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « agrément »

  • Que sert à une femme d'avoir de la tête et du coeur si le reste est sans agrément ? De Madeleine de Scudéry
  • La femme coquette est l'agrément des autres et le mal de qui la possède. De Voltaire / Epîtres
  • L'agrément de la raison ne suffit pas pour adopter une éthique. Il faut aussi l'adhésion du coeur. De Zaki Mubärak / Abdel-Malek
  • Comme la mode fait l'agrément aussi fait-elle la justice. De Blaise Pascal / Pensées sur la religion
  • On a des femmes bien de l'agrément, à condition qu'on les sorte l'après-midi, qu'on les amuse le soir, qu'on les caresse la nuit et qu'on leur fiche la paix le matin. De Paul Morand / Ouvert la nuit
  • Si l'on songe à la stupidité des gens dans leurs agissements et à l'agrément de leur conversation, on se dit que tout le monde irait peut-être mieux s'ils parlaient davantage et s'ils agissaient moins. De Somerset Maugham
  • Les prières sont pour les hommes ce que sont les poupées pour les enfants. Elles ne manquent ni d'utilité, ni d'agrément, mais il est difficile de les prendre au sérieux. De Samuel Butler / Carnets
  • En amour, il suffit de se plaire par ses qualités aimables et par ses agréments. Mais en mariage, pour être heureux, il faut s'aimer, ou du moins, se convenir par ses défauts. De Chamfort / Maximes et pensées, caractères et anecdotes
  • Dans un objet où la nature Aura mis de beaux traits et la vive peinture Tous ces dons pourront moins pour rendre un coeur sensible Qu'un seul agrément invisible. De Charles Perrault / Riquet à la houppe
  • Il n'y a dans l'homme que l'estomac à pouvoir être pleinement satisfait. La soif de connaissance et d'expérience, le désir d'agrément et de confort, ne peuvent jamais être apaisés. De Thomas Edison
  • La probité et la justice font la sûreté de la société ; la bonté et la bienfaisance en font l'utilité ; la douceur et la politesse en font l'agrément. De Gotthold Ephraim Lessing / Manuel de morale
  • C’est une bonne règle de conduite, que faire en sorte qu’il naisse toujours quelque agrément de l’échec de ce que nous espérons... De Henry de Montherlant / Service inutile
  • C’est un grand agrément que la diversité. Nous somme bien comme nous sommes : Donnez le même esprit aux hommes, Vous ôtez tout le sel de la société. De Antoine Houdar de la Motte / Fables
  • La décision est tombée hier, en fin de matinée, avec un communiqué du ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, annonçant la suspension de l’agrément pour la chaîne ovine de l’abattoir de Rodez accordé à l’entreprise Arcadie Sud-Ouest. Quelques heures plus tôt, l’association de défense des animaux L214 avait mis en ligne des images très crues et d’une grande violence (égorgements à vif) dénonçant des infractions dans les procédures d’abattage des agneaux. ladepeche.fr, L214 rompt le silence des agneaux, l’abattoir perd son agrément - ladepeche.fr
  • Un imam fiché S déjà privé deux fois de son agrément, qui intervenait dans les prisons de Borgo et d’Ajaccio, a obtenu une décision favorable de la cour administrative d'appel de Marseille. France 3 Corse ViaStella, Privé d'agrément, un imam fiché S qui intervenait en prison gagne en appel
  • L'agrément d'un abattoir ovin de l'Aveyron suspendu après une vidéo de L214 Nice-Matin, L'agrément d'un abattoir ovin de l'Aveyron suspendu après une vidéo de L214 - Nice-Matin
  • L'agrément de l'abattoir de Rodez suspendu , Environnement | Agneaux de Roquefort : après l'enquête choc de L214, l'agrément d'un abattoir suspendu
  • Dans une vidéo publiée mercredi, l'association de défense des animaux L214 dénonce les pratiques d'un abattoir industriel de l'Aveyron et porte plainte pour "sévices graves envers des animaux", des agneaux issus de la filière de production du fromage roquefort. Le ministère de l'Agriculture a suspendu l'agrément de cet abattoir, peu après la diffusion de cette vidéo. Orange Actualités, L'agrément d'un abattoir de l'Aveyron suspendu après une vidéo de l'association L214
  • En 2012, les contrats de concession Mercedes prévoient que la cession à une entreprise déjà membre du réseau de distribution est libre alors qu’une cession hors réseau est soumise à l’agrément préalable du concédant. A l’époque M. Carré Pistollet concessionnaire Mercedes-Benz à Bourg-en-Bresse et Lons-le Saunier demande à Mercedes l’agrément du groupe Suma, non membre du réseau. Le concédant le lui refuse et refuse également de recevoir ce candidat pour ne pas lui "donner de faux espoirs". Autoactu.com, Cession de concession : la cour d’appel de Paris valide un refus d’agrément de Mercedes | autoactu.com

Traductions du mot « agrément »

Langue Traduction
Anglais approval
Espagnol autorización
Italien autorizzazione
Allemand zulassung
Portugais aprovação
Source : Google Translate API

Synonymes de « agrément »

Source : synonymes de agrément sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « agrément »

Agrément

Retour au sommaire ➦

Partager