Alliance : définition de alliance


Alliance : définition du Wiktionnaire

Nom commun

alliance \a.ljɑ̃s\ féminin

  1. Union entre personnes, qui est le résultat d’une entente ou d’un pacte.
    • Louis la donnait pour femme au roi Alphonse VI, avec lequel il désirait resserrer son alliance. Deux ans plus tard cette princesse déposa son mari, et épousa Don Pedro son beau-frère, […]. — (Jean Charles Léonard Simonde de, Histoire des Français, Bruxelles : à la Société typographique belge, 1842, vol. 17, page 255)
    • Cette alliance des « partis ouvriers » avec des formations « bourgeoises ou petite-bourgeoises » allaient les empêcher de prendre les mesures énergiques et « anticapitalistes » que réclamait la situation économique et sociale du pays. — (Françoise Bosman, ‎Jean-François Chanet& al., La fédération de l’éducation nationale, 1928-1992 : histoire et archives en débat, Presses universitaires du Septentrion, 2010, page 160)
    • Cela dit, à l'intérieur de l’alliance centriste, chacun essaie de conquérir la position la plus forte, ce qui le conduit à s’appuyer dans une certaine mesure sur le parti extrême correspondant à sa tendance. — (Maurice Duverger, Sociologie politique, Paris : Presses universitaires de France, 1964, p. 162)
  2. (Bible)(Religion) Union entre Dieu et les hommes.
    • Arche d’alliance. → voir arche.
  3. (Politique) Union ou confédération qui se fait entre deux ou plusieurs États pour leurs intérêts communs.
    • Non seulement il invita ses concitoyens à déposer leurs ressentiments et leurs griefs sur l'autel de la patrie, mais il demanda encore que le bienfait de cette pacification fût étendu aux autres peuples, et que la France, introduisant parmi les nations une nouvelle diplomatie, jetât les fondements d'une alliance universelle. — (« ISNARD (Maximin) », dans la Biographie universelle et portative des contemporains; ou, Dictionnaire historique des hommes vivants et des hommes morts depuis 1788 jusqu'à nos jours, tome 10, Paris : chez l'Éditeur, 1836, p. 2141)
    • Toutes les parties idéologiques des traités locarniens sont tombées l'une après l'autre. Et le résidu constitue l’alliance. — (André Géraud, L'assistance mutuelle franco-britannique, dans la revue Politique étrangère, 1937, vol. 2, n°2, page 111)
    • Il est le premier ministre de la Guerre qui se soit déclaré hostile à l’alliance franco-russe, thème favori des hommes de la « Jésuitière ». — (Pierre Miquel, L'affaire Dreyfus, « Que sais-je ? » n° 867, Presses Universitaires de France, 1959)
    • L’alliance qui existe entre ces deux souverains.
    • Ils ont formé une alliance redoutable.
    • Renouveler une alliance.
    • Rompre une alliance.
    • Deux partis font alliance, ont contracté une alliance, etc.
  4. Liens contractés par le mariage.
    • Ce retour, nous l'avons vu, n'est pas la simple rémanence d'un passé tribal et paysan, mais la reconstitution dans une société moderne de modes traditionnels de loyauté et d'exercice du pouvoir : alliances matrimoniales, solidarité des corporations, clientélisme, c'est-à-dire échange de la loyauté politique contre une prébende matérielle. — (Olivier Roy, L'échec de l'islam politique, Éditions du Seuil, 1992,)
    • Il a fait une grande alliance, une alliance honorable en mariant sa fille à un tel.
    • Bague, anneau d’alliance, ou, absolument,
  5. Bague d’or ou d’argent, symbole de l’union contractée par le mariage.
    • Porter au doigt une alliance.
    • Les garçons et les filles couleur du pain bis qui passent près d'eux leur jettent le bref regard latin qui juge et jauge et résume à la fraction de seconde, avec une précision implacable : un couple de jeunes mariés (ils portent l’alliance), point riches, puisqu'ils sont ici et non là-bas ; elle, plus belle que lui ; lui, plus amoureux qu'elle. — (Jean-Louis Curtis, Un jeune couple, 1967)
    • Une alliance se cachait au fond du coffret ; elle prit aussi le chemin de la fonte, ce genre d’anneau n’étant sacré que laissé au doigt d’une morte. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 69)
    • Elle m’accompagne souvent au resto U de I’ÉcoIe et je pousse la plaisanterie jusqu’à m'acheter une alliance et la porter. — (Philippe Molle, Mémoires d’outre mers, 2005)
  6. Affinité entre un époux et les parents de l’autre époux.
    • Cousin, neveu par alliance.
  7. Affinité spirituelle.
  8. (Figuré) Union et mélange de plusieurs choses différentes, opposées, disparates.
    • Faire une alliance du sacré et du profane, du vice et de la vertu.
    • La hardiesse de certaines alliances de mots.
    • L’hémistiche « Il aspire à descendre » offre une heureuse alliance de mots.
  9. (Au pluriel) (Argot) (Rare) Poucettes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Alliance : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALLIANCE. n. f.
Union entre personnes, qui est le résultat d'une entente ou d'un pacte. En termes d'Écriture sainte, Ancienne alliance, L'alliance que Dieu contracta avec Abraham et ses descendants; et Nouvelle alliance, L'alliance que Dieu a contractée par l'Incarnation et par la Rédemption avec tous ceux qui croiraient en JÉSUS-CHRIST. L'ancienne alliance a duré depuis la vocation d'Abraham jusqu'à la venue du Messie. La nouvelle alliance dure depuis la venue du Messie et durera jusqu'à la consommation des siècles. Arche d'alliance. Voyez ARCHE. En termes de Politique, il se dit de l'Union, de la confédération qui se fait entre deux ou plusieurs États pour leurs intérêts communs. Ce peuple avait une ancienne alliance avec la France. Acte d'alliance. Traité d'alliance. La Sainte-Alliance. Alliance offensive et défensive. Faire alliance avec un peuple. Contracter, conclure une alliance. L'alliance qui existe entre ces deux souverains. Ils ont formé une alliance redoutable. Renouveler une alliance. Rompre une alliance. Deux partis font alliance, ont contracté une alliance, etc. Il se dit également des Liens contractés par le mariage. Il a fait une grande alliance, une alliance honorable en mariant sa fille à un tel. L'histoire a enregistré de nombreuses alliances entre ces deux maisons. Se pousser dans le monde par des alliances profitables. Bague, anneau d'alliance, ou, absolument, Alliance, désigne la Bague d'or ou d'argent, symbole de l'union contractée par le mariage. Acheter une alliance. Porter au doigt une alliance. Cousin, neveu par alliance, se dit d'une Affinité entre un époux et les parents de l'autre époux. Il se dit aussi d'une Affinité spirituelle. Voyez AFFINITÉ. Il signifie figurément Union et mélange de plusieurs choses différentes, opposées, disparates. Faire une alliance du sacré et du profane, du vice et de la vertu. La hardiesse de certaines alliances de mots. L'hémistiche, Il aspire à descendre, offre une heureuse alliance de mots.

Alliance : définition du Littré (1872-1877)

ALLIANCE (a-li-an-s') s. f.
  • 1Acte par lequel on s'allie.
  • 2Union, confédération entre des États. Traité d'alliance. Alliance offensive et défensive. Les Indes recherchent son alliance, Bossuet, Hist. I, 9. Après avoir fait alliance avec le nouveau roi, Fénelon, Tél. III. L'alliance qui venait d'être jurée, Fénelon, ib. X. Avec nous tu juras une sainte alliance, Racine, Esth. I, 3.

    Ancienne alliance, alliance que Dieu contracta avec Abraham. Nouvelle alliance, alliance de Dieu avec tous ceux qui croient en Jésus-Christ.

  • 3Union par mariage. Une riche alliance. Ah ! seigneur, songez-vous que toute autre alliance Ferait honte aux Césars auteurs de ma naissance ? Racine, Brit. II, 3. C'est là qu'il les attend pour bénir l'alliance, Corneille, Rodog. V, 2. Rome vous permet cette haute alliance, Corneille, Nicom. I, 1.
  • 4Bague de mariage.
  • 5 Fig. Union, mélange. Pour faire voir l'alliance qu'ils ont faite des maximes de l'Évangile avec celles du monde, Pascal, Prov. 7. Tout tombe sous son alliance [tout a un lien avec lui], Pascal, édit. Cous. Comme l'alliance de la géométrie et de la physique fait la plus grande utilité de la géométrie et toute la solidité de la physique, Fontenelle, Bernoulli.
  • 6Alliance de mots, toute réunion de mots formant une expression remarquable, telle est, dans Corneille, dévorer un règne. Il y a des alliances de mots qui sont bonnes, il y en a qui sont mauvaises. Cet autre exemple de Corneille est très beau : Et, monté sur le faîte, il aspire à descendre.

SYNONYME

ALLIANCE, CONFÉDÉRATION, LIGUE, COALITION. L'alliance est une amitié établie par des traités entre des souverains, des nations, des États, des puissances. La confédération est une union d'intérêt et d'appui contractée entre des corps, des partis, des villes, de petits États pour faire ensemble cause commune ; c'est cette condition de faire cause commune qui distingue la confédération de l'alliance qui, étant un mot plus général, n'implique pas la défense réciproque. La ligue est une jonction formée entre des souverains, des partis, des particuliers puissants, pour exécuter une entreprise commune et en partager les fruits. Ce qui sépare la ligue de la confédération, c'est que la ligue n'a pas la permanence de la confédération et a d'ordinaire un objet plus borné. Ligue prend souvent aussi une acception défavorable. Coalition diffère de ligue moins par le sens que par l'emploi ; on s'en sert pour désigner la réunion des souverains qui, en 1813 et en 1814, abattirent l'empire français ; on s'en servirait fort bien pour exprimer toute ligue analogue ; on s'en sert encore, et non pas de ligue, pour désigner dans les assemblées législatives la réunion de plusieurs partis à l'effet de renverser un ministère. La coalition des torys et des radicaux renversa le ministère whig.

HISTORIQUE

XIIe s. Dunc enveierent, si enporterent l'arche del. aliance Deu, ki sires est des oz [armées] e siet sur Cherubin, Rois, p. 14.

XIIIe s. Et pourparlerent entre lui et le conte Renaut que il feroient alliance au roi Jehan d'Engleterre et à l'empereour Othon, Chr. de Rains, 144. Si vous fais bien asavoir que je ne serai plus de vostre allianche ne de vostre acort, ib. 189. Et fu en cele alliance Hues de Broves, ib. 144. Si ne seroit mie boin que vous commencissiez la mellée, ne brisissiez l'aloiance, ib. 217. Brun, fet Renart, se je savoie Que je trovasse en vos fiance Et amistiez et alliance, Foi que je doi mon fiz Rovel…, Ren. 10250. Ou s'il a aucune aliance à li ou aucune compaingnie, Beaumanoir, V, 19.

XIVe s. En la maniere d'aucunes cités qui ont aliances ensemble pour aider l'une à l'autre à soy deffendre en batalles, Oresme, Eth. 236.

XVe s. Finablement, le conseil se porta tout d'un accord, d'une voix et d'une alliance que on eliroit au conseil douze hommes notables et sages, Froissart, II, II, 55. Comme j'ay dit, au partement dudit prince estoient logez toutes ces alliances [tous ces alliés] près dudit duc et venoient pour le combattre à l'heure du siege qu'il avoit devant Morat, Commines, V, 3. Prendre alliance avec, Commines, I, 1.

XVIe s. Il retira plusieurs villes de leur alliance, Amyot, Pyrrh. I, 57.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Alliance : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

ALLIANCE, dans les Saintes Ecritures ; on employe souvent le nom de testamentum, & en Grec diathiké, pour exprimer la valeur du mot Hébreu berith, qui signifie alliance ; d’où viennent les noms d’ancien & de nouveau testament, pour marquer l’ancienne & la nouvelle alliance. La premiere alliance de Dieu avec les hommes, est celle qu’il fit avec Adam au moment de sa création, & lorsqu’il lui défendit l’usage du fruit défendu. Le Seigneur mit l’homme dans le Paradis terrestre, & lui fit ce commandement : Vous mangerez de tous les fruits du Paradis ou du jardin : mais ne mangez point du fruit de l’arbre de la science du bien & du mal ; car aussi-tôt que vous en aurez mangé, vous mourrez, ou vous deviendrez mortels. C’est-là, dit saint Augustin, la premiere alliance de Dieu avec l’homme : testamentum autem primum quod factum est ad hominem primum, profecto illud est : quâ die ederitis, morte moriemini ; d’où vient qu’il est écrit : testamentum à soeculo : morte morieris. Genes. II. xvj. Aug. de civit. Dei, lib. XVI. cap. xxvij. Eccli. XIV. xviij.

La seconde alliance est celle que Dieu fit avec l’homme après son péché, en lui promettant, non-seulement le pardon, pourvû qu’il fît penitence, mais aussi la venue du Messie, qui le racheteroit & toute sa race, de la mort du péché, & de la seconde mort, qui est celle de l’éternité. Saint Paul, en plusieurs endroits, nous parle de ce pacte, par lequel le second Adam a racheté & délivré de la mort ceux que le premier Adam avoit fait condamner à mourir. Sicut in Adam omnes moriuntur, ita in Christo omnes vivisicabuntur : & ailleurs : Sicut per hominem peccatum in hunc mundum introivit, & per peccatum mors...... Sicut per inobedientiam unius hominis peccatores constituti sunt multi, ita & per unius obeditionem justi constituentur multi. Et le Seigneur parlant au serpent, dit : Je mettrai une inimitié entre toi & la femme, entre ta race & la sienne ; elle te brisera la tête, & tu l’attaqueras en secret par le talon. La postérité de la femme qui doit briser la tête du serpent est le Messie ; par sa mort il a fait périr le diable, qui avoit l’empire de la mort : Ut per mortem destrueret eum qui habebat mortis imperium, id est diabolum. 1. Cor. xv. 22. Rom. v. 12. 19. Genes. iij. 15. Hebr. ij. 14.

Une troisieme alliance est celle que le Seigneur fit avec Noé, lorsqu’il lui dit de bâtir une arche ou un grand vaisseau pour y sauver les animaux de la terre, & pour y retirer avec lui un certain nombre d’hommes, afin que par leur moyen il pût repeupler la terre après le déluge. Genes. vj. 18.

Cette alliance fut renouvellée cent vingt-un ans après ; lorsque les eaux du Déluge s’étant retirées, & Noé étant sorti de l’arche avec sa femme & ses enfans, Dieu lui dit : Je vais faire alliance avec vous & avec vos enfans après vous, & avec tous les animaux qui sont sortis de l’arche, ensorte que je ne ferai plus périr toute chair par les eaux du Déluge ; & l’arc-en-ciel que je mettrai dans les nues sera le gage de l’alliance que je ferai aujourd’hui avec vous. Genes. IX. viij. jx. x. xj.

Toutes ces alliances ont été générales entre Adam & Noé, & toute leur postérité : mais celle que Dieu fit dans la suite avec Abraham, fut plus limitée ; elle ne regardoit que ce Patriarche & sa race, qui devoit naître de lui par Isaac. Les autres descendans d’Abraham par Ismael & par les enfans de Cethura, n’y devoient point avoir de part. La ma que ou le sceau de cette alliance fut la circoncision ; que tous les mâles de la famille d’Abraham devoient recevoir le huitieme jour après leur naissance ; les effets & les suites de ce pacte sont sensibles dans toute l’histoire de l’ancien Testament : la venue du Messie en est la consommation & la fin. L’alliance de Dieu avec Adam forme ce que nous appellons l’état de nature ; l’alliance avec Abraham expliquée dans la loi de Moyse, forme la loi de rigueur ; l’alliance de Dieu avec tous les hommes par la médiation de Jesus-Christ, fait la loi de grace. Genes. xij. 1. 2. xvij. 10. 11. 12.

Dans le discours ordinaire nous ne parlons guere que de l’ancien & du nouveau Testament ; de l’alliance du Seigneur avec la race d’Abraham, & de celle qu’il a faite avec tous les hommes par Jesus-Christ, parce que ces deux alliances contiennent éminemment toutes les autres qui en sont des suites, des émanations & des explications : par exemple, lorsque Dieu renouvelle ses promesses à Isaac & à Jacob, & qu’il fait alliance à Sinaï avec les Israëlites, & leur donne sa loi : lorsque Moyse peu de tems avant sa mort, renouvelle l’alliance que le Seigneur a faite avec son peuple, & qu’il rappelle devant leurs yeux tous les prodiges qu’il a faits en leur faveur : lorsque Josué se sentant prêt de sa fin, jure avec les anciens du peuple une fidélité inviolable au Dieu de leurs peres, tout cela n’est qu’une suite de la premiere alliance faite avec Abraham. Josias, Esdras, Néhemie, renouvellerent de même en différens tems leurs engagemens & leur alliance avec le Seigneur ; mais ce n’est qu’un renouvellement de ferveur, & une promesse d’une fidélité nouvelle à observer les lois données à leurs peres. Exod. xj. 24. vj. 47. xix. 5. Deuter. xxix. Jos. xxiij & xxiv. Reg. xviij. Paral. II. xxij.

La plus grande, la plus solennelle, la plus excellente, & la plus parfaite de toutes les alliances de Dieu avec les hommes, est celle qu’il fait avec nous par la médiation de Jesus-Christ : alliance éternelle qui doit subsister jusqu’à la fin des siecles, dont le fils de Dieu est le garant, qui est cimentée & affermie par son sang, qui a pour fin & pour objet la vie éternelle, dont le sacerdoce, le sacrifice, & les lois sont infiniment plus relevées que celles de l’ancien Testament. Voyez Saint Paul, dans les épitres aux Galates & aux Hébreux. (G)

Alliance, s. f. (Jurisprud. & Hist. anc.) union ou liaison de deux personnes ou de deux familles par le mariage ; qu’on appelle autrement affinité. Voyez Affinité. Ce mot vient de la préposition latine ad, & de ligare, lier.

La loi des douze tables défendoit les alliances entre les personnes d’un rang & d’une condition inégale ; & l’on dit qu’en Portugal les filles de qualité ne sauroient s’allier à des gens qui n’aient jamais été à la guerre.

Alliance se dit aussi des ligues & des traités qui se font entre des Souverains, & des Etats, pour leur sûreté & leur défense commune. V. Traité, Ligue. &c.

La triple alliance entre l’Angleterre, la Hollande & la Suede, est très-fameuse. La quadruple alliance entre la France, l’Empire, l’Angleterre & la Hollande, ne l’est pas moins.

Alliés dans ce même sens est synonyme à confédérés : ainsi l’on dit le Roi & ses alliés. Voyez Confédération.

Quoique le titre d’allié des Romains fût une espece de servitude, il étoit pourtant fort recherché. Polybe raconte qu’Ariarathes offrit un sacrifice d’action de graces aux Dieux pour l’avoir obtenu. La raison en étoit, que dès-lors ces alliés n’avoient plus rien à craindre d’aucun autre peuple.

Les Romains avoient différentes sortes d’alliés : quelques-uns participoient avec eux aux priviléges des citoyens, comme les Latins & les Herniques ; d’autres leur étoient unis en conséquence de leur fondation, comme les colonies sorties de Rome ; d’autres y tenoient par les bienfaits qu’ils en avoient reçûs, comme Massinissa, Eumenes & Attale, qui leur étoient redevables de leurs Etats ; d’autres l’étoient en conséquence de traités libres, mais qui aboutissoient toûjours à la fin à les rendre sujets de Rome, comme les Rois de Bithynie, de Cappadoce, d’Egypte, & la plûpart des villes de Grece ; d’autres enfin l’étoient par des traités forcés & en qualité de vaincus : car les Romains n’accordoient jamais la paix à un ennemi qu’ils ne fissent une alliance avec lui, c’est-à-dire, qu’ils ne subjuguoient jamais aucun peuple qui ne lui servît à en subjuguer d’autres. Voyez Consid. sur les caus. de la grand. des Rom. c. vj. p. 62. & seq. (H).

Alliance, marchandise d’Orfévre, bague ou jonc que l’accordé donne à son accordée ; elle est faite d’un fil d’or & d’un fil d’argent en lacs.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Alliance : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « alliance » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « alliance »

Étymologie de alliance - Wiktionnaire

(XIIe siècle) De allier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de alliance - Littré

Allier (voy. ce mot) ; provenç. aliansa, alhiansa ; ital. allianza ; espagn. alianza ; basse-latinité, alligantia.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « alliance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
alliance aljɑ̃s play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « alliance »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « alliance »

  • Fortes de ce constat, la France et l’Allemagne ont refusé de rester les bras croisés. En marge de la 74e Assemblée générale de l’ONU à New York, en 2019, elles ont lancé officiellement l’Alliance pour le multilatéralisme. L’initiative a vite suscité un engouement. Quelque 80 Etats ont soutenu les projets avancés par l’alliance. Le Temps, Les vertus de «l'Alliance pour le multilatéralisme» pour raviver une coopération internationale en crise - Le Temps
  • Dans cette éventualité, une alliance avec Martine Vassal lui paraît compliquée, mais ses colistiers seraient invités à y participer. « Cela ne me gêne pas de travailler avec Lionel Royer-Perreaut ou Guy Teissier, par exemple, sur des domaines régaliens (sécurité, économie, gestion de la ville..) et avec certains – pas avec tous – écologistes que j’appellerais “compatibles” de parler d’environnement, d’aménagement de la ville », détaille-t-il dans Made in Marseille. Les élections sénatoriales, prévues en septembre et qui dépendent localement du résultat des municipales, pourraient jouer un rôle dans les discussions. « Comme par hasard, le 1er juillet, je suis invité à Paris pour une réunion de préinvestiture des listes sénatoriales dans les Bouches-du-Rhône », s’amuse-t-il dans 20 minutes. Soit la veille de l’élection du maire de Marseille. Marsactu, Bruno Gilles évoque une possible alliance au 3e tour avec les colistiers de Martine Vassal | Marsactu
  • L’alliance de dernière minute ne fait pas que des heureux. Cécile Dumoulin (LR), arrivée deuxième au premier tour des municipales (29,38 %) à Limay (Yvelines) a annoncé le 3 juin une fusion de sa liste avec celle du candidat LREM Sébastien Duprat, quatrième et dernier du scrutin (11,01 %). , Yvelines. Municipales à Limay : L'alliance Dumoulin/Duprat fait des vagues | 78actu
  • Ils siègent ensemble au conseil municipal depuis 2014, chacun à la tête de son opposition. Eric Blondiaux, 58 ans, s’est inscrit dans une opposition qu’il estime constructive ces six dernières années. Sébastien Rossano, 44 ans, s’est montré plus frontal dans son rapport avec la majorité. Deux styles différents qui pensent faire alliance depuis un certain temps. S’ils ont préféré partir chacun de leur côté au premier tour, ils se sont rapprochés dès le soir du scrutin. Dans ces circonstances, les deux candidats devenus colistiers affirment n’avoir eu aucun mal à associer leurs programmes respectifs, quasiment « identiques« . Une union scellée par l’ouverture d’un local de campagne commun, au 71 de la rue Salengro. Une première dans le paysage politique sentinellois. Cette fusion des listes – très demandée par la population aux dires des deux alliés – n’a pas toujours été vue d’un bon œil par les colistiers des deux candidats, déçus, pour certains d’entre eux, de devoir quitter la scène. Car Eric Blondiaux a intégré dix colistiers de la liste de Sébastien Rossano, dont sept feront partie des 18 élus. Sébastien Rossano prendrait, quant à lui, le poste d’adjoint aux finances et aux ressources humaines, son « domaine de prédilection« . « En 2014, je n’ai pas su faire alliance avec Roger Blondiaux, détaille l’ancien candidat. Donc je ne voulais pas faire la même erreur cette fois. » , La Sentinelle. L’alliance Blondiaux/Rossano face à Bernadette Sopo ce dimanche | L'Observateur
  • Pour son soixantième anniversaire, l’alliance militaire entre le Japon et les Etats-Unis traverse une phase délicate, marquée par des réticences nouvelles de l’Archipel à céder aux exigences américaines. Le ministre nippon de la défense, Taro Kono, a officialisé jeudi 25 juin l’annulation de la commande aux Etats-Unis de deux systèmes antimissiles Aegis Ashore, en raison d’un coût qui a plus que doublé, à 4,15 milliards de dollars (3,7 milliards d’euros). Le Monde.fr, Le Japon infléchit sa position sur l’alliance de sécurité avec les Etats-Unis
  • L'alliance est "le sésame ouvre-toi" de la femme, mais aussi l'anneau le plus solide de la chaîne forgée pour elle par des siècles de servitude. De Yvette Naubert / Traits et portraits
  • Tout mariage est une rencontre dramatique entre la nature et la culture, entre l'alliance et la parenté. De Claude Lévi-Strauss / Les Structures élémentaires de la parenté
  • La littérature contemporaine se rétrécit : elle recule devant la grande métaphore de l'avenir, cette alliance incroyable entre la poésie et les mathématiques. De George Steiner / Pierre Boncenne - Le Monde de l'éducation - Décembre 1999
  • Une femme vertueuse est celle qui, avant d'entrer chez son amant, ôte son alliance et enlève de sa chaîne de cou sa petite médaille bénite. De Gabriel Soulages / Du Coeur
  • Le génie et la nature ont conclu une alliance éternelle : ce que le premier promet, la seconde l'accomplit certainement. De Johann Friedrich von Schiller / Christophe Colomb
  • Croire n'est point trouver, mais vivre en même temps l'écart et l'alliance. De Jean-Claude Renard / La Lumière du silence
  • On devrait être assez cynique pour faire graver à l’intérieur de son alliance la date future de son divorce. De Jacques Sternberg
  • Un arbre est une alliance entre le proche et le lointain parfait. De Erri De Luca / Trois Chevaux
  • L’innovation est une alliance entre recherche, marketing, instinct, imagination, produit et courage industriel. De Antoine Riboud
  • Quand il gèle et qu’on n’a pas de gants, on supporte l’alliance. De José Artur
  • Faire alliance avec un homme puissant n'est jamais sûr. De Phèdre / Fables
  • Une alliance ne protège qu'un seul doigt. De Groucho Marx
  • Etranger est le parent par alliance de l'étranger. De Proverbe arabe

Images d'illustration du mot « alliance »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « alliance »

Langue Traduction
Portugais aliança
Allemand allianz
Italien alleanza
Espagnol alianza
Anglais alliance
Source : Google Translate API

Synonymes de « alliance »

Source : synonymes de alliance sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « alliance »


Mots similaires