La langue française

Bisbille

Sommaire

  • Définitions du mot bisbille
  • Étymologie de « bisbille »
  • Phonétique de « bisbille »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bisbille »
  • Citations contenant le mot « bisbille »
  • Vidéos relatives au mot « bisbille »
  • Traductions du mot « bisbille »
  • Synonymes de « bisbille »
  • Antonymes de « bisbille »

Définitions du mot bisbille

Trésor de la Langue Française informatisé

BISBILLE, subst. fém.

Fam. Querelle futile. Elle passait sa vie à créer des brouilles et des bisbilles (Quéffelec, Un Recteur de l'île de Sein,1944, p. 184):
1. Ainsi, pour éviter les inconvénients de l'existence en commun et les inutiles bavardages qui sont de constants motifs de bisbilles et de troubles, il serait nécessaire que chacun habitât séparément une maisonnette,... Huysmans, L'Oblat,t. 2, 1903, p. 141.
Être en bisbille avec qqn. Avoir un léger différend avec quelqu'un. Les deux familles seraient en bisbille (Reider, MlleVallantin,1862, p. 149).Mettre en bisbille :
2. Mais crac, patatra, quatre autres années plus tard, le fondateur de l'Action française quotidienne, et des frottements journalistiques dont le détail n'a pas d'intérêt, nous mirent de nouveau en bisbille, Henry Simond et moi. L. Daudet, Salons et journaux,1917, p. 49.
PRONONC. : [bis̬bij]. Durée mi-longue sur la dernière syll. dans Passy 1914, durée longue dans Barbeau-Rodhe 1930 (cf. aussi DG). Passy 1914 transcrit [biz-]. Barbeau-Rodhe 1930 donne également la possibilité de cette prononc. avec [z]. Fér. 1768 et Fér. Crit. t. 1 1787, ainsi que Gattel 1841, Nod. 1844, Fél. 1851 et DG notent [s] sourd; Land. 1834, Besch. 1845 et Littré [z]. Les Fér., Gattel, Nod. et Littré transcrivent la finale avec [λ] mouillé, Land. et DG avec yod.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1677 ([Widerhold], Nouv. dict. fr.-ital. et ital.-fr., Genève, J.-H. Widerhold). Empr. à l'ital. bisbiblio (Mén.; FEW t. 1, p. 580; DEI) attesté dep. la 1remoitié du xives. au sens de « chuchotement, murmure », au xves. au sens de « murmures pouvant exprimer la désapprobation, la médisance, l'intérêt, la stupeur, l'inquiétude »; déverbal de bisbigliare d'orig. onomatopéïque.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 16.

Wiktionnaire

Nom commun

bisbille \bis.bij\ féminin

  1. Murmure, petite querelle, dissension sur des futilités.
    • La bisbille a lieu entre gens qui sont ordinairement bien ensemble ; la querelle, entre gens qui se haïssent, qui ont des intérêts opposés.
    • […] ; il avait probablement lu tout fraîchement la polémique entre Turinaz et Rocafort et croyait sans doute que tout le monde était, comme lui, au courant des histoires qui mettaient en bisbille ces deux individus. — (Louis Pergaud, Un point d’histoire, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • « Le seul point noir au tableau, c’est ta querelle avec Suzanne. Car il doit sûrement y avoir eu quelque petite bisbille entre vous deux pour qu’elle soit venue me déballer son chagrin au guichet de la banque ! » — (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, pages 237-238)
    • Déjà en 2016, l’homme politique, en bisbille avec le Premier ministre social-démocrate de l’époque, avait lancé : « Pour se débarrasser du Premier ministre, qui ne vous convient pas, il y a une voie démocratique, les élections, et il y a une voie non démocratique, qui s’appelle la kalachnikov ! » — (« Cocktail tchèque », Le Canard enchaîné, 17 janvier 2018, page 8)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BISBILLE. n. f.
Petite querelle sur des objets futiles. Ces gens-là sont toujours en bisbille. Il est familier.

Littré (1872-1877)

BISBILLE (biz-bi-ll', ll mouillées, et non pas bizbi-ye) s. f.
  • Petite et futile querelle. Très familier.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bisbille »

Ital. bisbiglio, murmure, bruit sourd et confus ; bisbigliare, murmurer ; c'est une onomatopée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIe siècle) De l’italien bisbiglio « murmure », puis « murmures pouvant exprimer la désapprobation, la médisance, l’intérêt, la stupeur, l’inquiétude », déverbal de bisbigliare d’origine onomatopéïque.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bisbille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bisbille bisbij

Évolution historique de l’usage du mot « bisbille »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bisbille »

  • Ngolo Kanté est en bisbille avec son ancien conseiller. Image: AFP lematin.ch/, Football: N’Golo Kanté est en bisbille avec son ancien agent - News Sports: Football - lematin.ch
  • Impossible de ne pas faire le lien avec la crise qui a suivi le projet de fusion entre le club et l'US Raon l'Etape, bisbille qui a provoqué le départ d'une demi-douzaine de joueurs de l'équipe première ainsi que de l'entraîneur. Toujours est-il que le Sporting Club de Baccarat dépose les armes en Régional 3,. , Sport lorrain | Le SC Baccarat repart en district
  • Lorsqu’une personne a un différend avec une autre, on peut dire qu’elle «est en bisbille» avec cette dernière. Une expression apparue dans le langage courant au cours du XVIIe siècle. CNEWS, D'où vient l'expression «être en bisbille avec quelqu'un» ? | CNEWS

Vidéos relatives au mot « bisbille »

Traductions du mot « bisbille »

Langue Traduction
Anglais bickering
Espagnol el altercado
Source : Google Translate API

Synonymes de « bisbille »

Source : synonymes de bisbille sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « bisbille »

Partager