Contestation : définition de contestation


Contestation : définition du Wiktionnaire

Nom commun

contestation \kɔ̃.tɛs.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de contester.
    • Mais comme la rue était à peu près déserte, l’allumeuse de réverbère avait entendu notre contestation , et se tournant vers moi , elle me dit d'une voix cassée : […]. — (George Sand, Histoire de ma vie, Paris : chez Michel Lévy frères, 1856, vol.4, p.92)
    • La conversation dégénérait en un duel aimable de contestations. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 24 de l’éd. de 1921)
    • Puis, en grosses lettres, cette phrase : « Plus il y aura d'acheteurs de blé, meuniers ou négociants, plus les agriculteurs vendront le leur facilement et cher. »
      Il est hors de contestation que, si des éléments de concurrence nouveaux devaient surgir, le cultivateur y trouverait son compte.
      — (Annales de la Chambre des députés : Débats parlementaires, Paris : Imprimerie du journal officiel, 1921, page 1002)
    • En particulier, le Kinois a une « brique dans le ventre » ; il s'accroche à sa propriété foncière, au point que les querelles immobilières sont les contestations administratives et judiciaires les plus nombreuses. — (Marcel Yabili, « Pour une éthique du juriste », 15 nov. 2014, §. 24, dans Je crois en droit, éd. Bahû-Bab, 2015)
    • Si la contestation s'élève au cours et à l'occasion d'une nouvelle poursuite, elle est tranchée par la cours ou le tribunal saisi de cette poursuite. — (France, Jean-François Renucci, Code de procédure pénale, 2005)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Contestation : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONTESTATION. n. f.
Action de contester. Il s'est élevé une contestation. Ils ont été longtemps en contestation. Avoir une contestation avec quelqu'un. Être en contestation sur quelque chose. Le sujet d'une contestation. Obtenir sans contestation. Contestation en justice. On perdit le temps en vaines contestations.

Contestation : définition du Littré (1872-1877)

CONTESTATION (kon-tè-sta-sion ; en poésie, de cinq syllabes) s. f.
  • 1Action de contester, de refuser d'accéder. …Soldats, remettez-la chez elle ; Sa contestation deviendrait éternelle, Corneille, Médée, II, 2. La contestation est ici superflue, Et de tout point chez moi l'affaire est résolue, Molière, F. sav. II, 8. Vous entrez en contestation lorsqu'on veut vous interdire les pompes du monde, Massillon, Car. Pécher.

    Opposition. Obtenir sans contestation.

  • 2Débat de parole entre deux ou plusieurs personnes sur quelque affaire. Des contestations et des disputes qu'il avait eues, il était sorti je ne sais quelles clartés passagères qui avaient laissé quelque trace de lumière dans son esprit, Fléchier, M. de Montausier.

    Mettre en contestation, contester, révoquer en doute. Ce qui ne devrait pas être mis en contestation, Bossuet, Avert. 6.

  • 3Débat entre des particuliers ou débat politique entre des puissances. Contestation judiciaire. Former une contestation à quelqu'un, Patru, Plaid. 5, dans RICHELET. Nous avons dit dans les éloges de MM. Viviani, Guglielmi et Cassini, quels sont les embarras et les contestations que les rivières causent dans toute la Lombardie, Fontenelle, Manfredi. De vives contestations s'élèvent aussitôt entre les deux puissances, Raynal, Hist. philos. IX, 12.

HISTORIQUE

XVIe s. Polemon, Alcetas et Docimus entrerent ambitieusement en contestation contre luy, touchant la superintendance de l'armée, Amyot, Eum. 15. Ils feirent en cet endroit fin à leur contestation, et se departirent incontinent d'ensemble, Amyot, Brutus, 42. Quant à la contestation et defense, elle fut grande, Lanoue, 309. Il y eut entre eux de grandes contestations pour le rang et sur les termes dont ils devoient user en parlant à cette princesse, D'Aubigné, Vie, CXX.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Contestation : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

CONTESTATION, DISPUTE, DEBAT, ALTERCATION, syn. (Gram.) Dispute se dit ordinairement d’une conversation entre deux personnes qui different d’avis sur une même matiere, & se nomme altercation lorsqu’il s’y mêle de l’aigreur. Contestation se dit d’une dispute entre plusieurs personnes, ou entre deux personnes considérables, sur un objet important, ou entre deux particuliers pour une affaire judiciaire. Débat est une contestation tumultueuse entre plusieurs personnes. La dispute ne doit jamais dégénérer en altercation. Les rois de France & d’Angleterre sont en contestation sur tel article d’un traité. Il y a eu au concile de Trente de grandes contestations sur la résidence. Pierre & Jacques sont en contestation sur les limites de leurs terres. Le parlement d’Angleterre est sujet à de grands débats. (O)

Contestation, (Jurisprud.) signifie en général dispute, querelle, procès. (A)

Contestation en Cause, conflictus utriusque partis ; c’est le premier reglement ou appointement qui intervient sur les demandes & défenses des parties. Les défenses ne suffisent donc pas pour former la contestation en cause, il faut qu’il intervienne quelque reglement préparatoire.

Chez les Romains la contestation en cause devoit être formée dans deux mois au plus tard.

La coûtume de Paris, art. 104. dit que la contestation en cause est quand il y a reglement sur les demandes & défenses des parties, ou que le défendeur est défaillant, & débouté des défenses. Ces déboutés de défenses ont été abrogés par l’art. 2. du tit. j. de l’ordonnance de 1667 ; & l’art. 13. du tit. xjv. tient la cause pour contestée par le premier reglement, appointement, ou jugement après les défenses.

Avant la contestation en cause, on ne peut point appeller ; & après la contestation on ne peut plus recuser le juge, parce qu’il est saisi de l’affaire, & qu’on a procédé volontairement devant lui.

On n’étoit censé constitué en mauvaise foi chez les Romains, que du jour de la contestation en cause, & non pas du jour de la demande : mais parmi nous la demande suffit, & la restitution des fruits est dûe à compter du jour de la demande.

La coûtume de Paris, art. 102. porte que quand un tiers détenteur est poursuivi pour raison d’une rente dont est chargé l’héritage qui lui a été vendu sans la charge de cette rente, & dont il n’avoit pas connoissance, en renonçant à l’héritage avant contestation en cause, il n’est point tenu de la rente ni des arrérages, encore qu’ils fussent échûs de son tems & auparavant cette énonciation.

Il peut aussi, suivant l’art. 103. déguerpir après contestation en cause ; mais en ce cas il est tenu des arrérages de son tems jusqu’à la concurrence des fruits par lui perçûs, si mieux il n’aime rendre ces fruits.

La péremption d’instance n’avoit lieu autrefois qu’après que la cause avoit été contestée ; mais présentement la cause contestée ou non tombe en péremption par le laps de trois ans. Voyez Péremption.

Mornac, sur la loi j. au code de litis contestatione, & M. Cujas en ses observat. liv. X X. chap. xxj. sont d’avis qu’en matiere criminelle la contestation en cause se forme des l’instant que l’accusé a subi interrogatoire, ou qu’il est contumace : cependant l’opinion commune est qu’en cette matiere la contestation en cause n’est formée que par le recollement & la confrontation. Voyez au code, liv. I. tit. xx. l. 2. liv. III. tit. jx. l. 1. & tit. xxxj. l. 1. § 1. Brodeau sur Louet, lett. C, ch. jv. (A)

Contestation plus ample, signifie une plus ample instruction. Lorsque le juge ne trouve pas sa religion suffisamment instruite pour juger sur ce qui a été plaidé ou produit devant lui, il ordonne une plus ample contestation, ou que les parties contesteront plus amplement.

Mauvaise contestation, signifie celle qui est faite depuis que celui qui la soûtient a été constitué en mauvaise foi par la communication des pieces justificatives de la demande : on conclud aux dépens du jour de la mauvaise contestation seulement, lorsque l’on ne peut pas prétendre les dépens du jour de la premiere demande, parce qu’elle n’étoit pas suffisamment établie.

Téméraire contestation, est celle qui est évidemment mal fondée ; celui qui s’en plaint demande que pour la téméraire contestation son adversaire soit condamné aux dépens, & même quelquefois en des dommages & intérêts, si le cas y échet. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Contestation : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « contestation » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « contestation »

Étymologie de contestation - Littré

Lat. contestatio, de contestari, contester ; ital. contestazione.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de contestation - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin contestatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « contestation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
contestation kɔ̃tɛstasjɔ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « contestation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « contestation »

  • Lorsque le délai d’un mois pour former une contestation relative à une saisie-attribution expire normalement un samedi, un dimanche ou un jour férié ou chômé, il est prorogé jusqu’au premier jour ouvrable suivant. , Saisie-attribution : modalités de prorogation du délai de contestation - Contestation | Dalloz Actualité
  • La contestation du 17 octobre continue de pousser les manifestants à investir les rues, mais force est de constater que l’esprit plus ou moins unifié qui s’était manifesté sur le terrain au début du mouvement cède désormais régulièrement la place à des comportements sectaires, causant de graves dérapages sécuritaires. La dérive s’accentue depuis le 6 juin, jour où les affrontements ont opposé des partisans d’Amal et du Hezbollah à des contestataires chrétiens et sunnites, tant indépendants que partisans, de part et d’autre du ring Fouad Chéhab, sur l’axe Aïn el-Remmané-Chiyah et dans le quartier de Tarik Jdidé. Une résurgence des lignes de démarcation qui a rappelé les pages noires de la guerre. La cassure politique et religieuse est également apparue dimanche dernier. Si elle ne s’est pas traduite par un face-à-face physique, elle n’en a pas moins été exprimée par une manifestation à Moucharrafiyé (banlieue sud) et une contre-manifestation à Jal el-Dib, où la colère était particulièrement violente. Dans cette région du Metn, les contestataires ont lancé des slogans injurieux à l’encontre du Hezbollah, avant d’être violemment réprimés par les militaires. Selon des témoins, des éléments de l’armée n’ont pas résisté eux aussi à la dérive communautaire, brisant dans une tente une icône de la Vierge et arrachant une croix du cou d’un activiste. L'Orient-Le Jour, La contestation plus que jamais menacée par la polarisation - L'Orient-Le Jour
  • Les résultats seront proclamés par Clément Ménet à 19 h 30, non sans un mot pour les employés municipaux et les assesseurs qui se sont investis durant toute la journée. Et ce n’est pas l’éruption volcanique d’un Vicquois visiblement remonté qui gâchera la fête. "Visiblement la démocratie ne plaît pas à tout le monde" reprendra le maire. Seule contestation, à l’issue d’une victoire "sans appel". ladepeche.fr, Municipales à Vic-en-Bigorre : Clément Menet sans aucune contestation - ladepeche.fr
  • Si la société évacue la poésie comme mode d'expression non productif, c'est peut-être que la poésie est un foyer de contestation, un acte de résistance, une incompatibilité fondamentale avec le système dominant ? De Jean Rouaud / Le Monde de l'éducation - Juillet - Août 2001
  • La chance de la littérature, c'est d'être associée aux destins de la liberté dans le monde : elle reste une forme fondamentale de contestation et de critique de l'existence. De Mario Vargas Llosa / Le Monde de l'éducation - Avril 2000
  • Internet est une toile où se projettent les passions comme les fantasmes, des pans de vie réelle et des réalités virtuelles, un réseau où se côtoient contestation et aliénation, fatalisme et fanatisme. De Jiri Pragman / Le Matin
  • Je m’inquiète quand je vois le populisme en Europe progresser, l’extrémisme et la contestation de ce qui est le fondement même de la République. De François Hollande / 21 février 2015
  • Dans une contestation ne te laisse pas gagner par la colère, elle t’enlève une partie de ta force, et te livre désarmé à ton ennemi. De Proverbe algérien
  • La contestation par les institutions, s’est donc substituée une contestation des institutions elles-mêmes. De Fabien Jobard / Le Monde Culture & Idées, 7 février 2015
  • Le fait qu'une littérature ne mette rien en discussion signifie qu'elle est en train de perdre toute signification. Georg Brandes, Principaux courants de la littérature du XIXe siècle
  • Un intellectuel, pour moi, c'est cela : quelqu'un qui est fidèle à un ensemble politique et social, mais qui ne cesse de le contester. Jean-Paul Sartre, Propos recueilli dans le Nouvel Observateur, 19-25 juin 1968
  • Pauvre France, […] avais-tu donc besoin pour dernière épreuve, pour dernier affront, d'endurer la tyrannie des écoliers ! Charles Forbes, comte de Montalembert, Œuvres polémiques et diverses, I
  • Mais la jeunesse ardente et prompte aux changements Toujours mit sous le pied nos admonestements. Robert Garnier, Les Juives
  • Ma sympathie tend toujours vers la révolte, de quelque parti qu'elle s'élève. Marcel Arland, Étapes, Gallimard
  • On dit que les nouvelles générations seront difficiles à gouverner. Je l'espère bien. Émile Chartier, dit Alain, Propos sur l'éducation, P.U.F.

Images d'illustration du mot « contestation »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « contestation »

Langue Traduction
Corse disputa
Basque gatazka
Japonais 紛争
Russe спор
Portugais disputa
Arabe خلاف
Chinois 争议
Allemand streit
Italien disputa
Espagnol disputa
Anglais dispute
Source : Google Translate API

Synonymes de « contestation »

Source : synonymes de contestation sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « contestation »


Mots similaires