La langue française

Réfractaire

Sommaire

  • Définitions du mot réfractaire
  • Étymologie de « réfractaire »
  • Phonétique de « réfractaire »
  • Citations contenant le mot « réfractaire »
  • Traductions du mot « réfractaire »
  • Synonymes de « réfractaire »
  • Antonymes de « réfractaire »

Définitions du mot réfractaire

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉFRACTAIRE, adj.

A. − [En parlant d'un être hum., d'un animal]
1. Qui refuse d'obéir, de se soumettre. Synon. désobéissant, insoumis, rebelle.Réfractaire aux ordres du roi. Un religieux réfractaire aux ordres de son provincial (Ac.).[Dans le cas] où un Président du Conseil renversé par l'Assemblée dans les formes constitutionnelles refuserait de démissionner (...) la révocation du Président du Conseil par le Président de la République serait la constatation juridique de l'usurpation de pouvoirs commise par le Président du Conseil réfractaire (Vedel, Dr. constit., 1949, p. 438).
HISTOIRE
a) HIST. RÉVOLUTIONNAIRE, empl. adj. et subst. [En parlant d'un prêtre] (Celui) qui avait refusé, pendant la Révolution, de prêter serment à la Constitution civile du clergé. Synon. insermenté; anton. assermenté, constitutionnel (v. ce mot B 5).Des prêtres et des évêques réfractaires accusés de conspiration (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 44).Louis XVI, très sincèrement catholique (...) ne voulut avoir pour aumônier qu'un réfractaire (Hist. univ., t. 3, 1967, p. 389 [Encyclop. de la Pléiade]).V. insermenté ex. de France.
b) HIST. MILIT.
Conscrit réfractaire. Conscrit qui refuse de se soumettre au service militaire obligatoire. Mgr le duc de Berry fit relâcher six cents conscrits réfractaires (Chateaubr., Mél. hist., 1827, p. 123).Empl. subst. Poursuivre les réfractaires (Ac. 1835-1935).
Empl. subst. En 1941-44, sous l'occupation allemande en France, résistant qui refusait le travail obligatoire en Allemagne. Le stalag XII C, où, par un tour de force peut-être unique dans les annales de la captivité, des évadés et des réfractaires avaient réussi à occuper entièrement tous les services (Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 128).
2. P. ext. [En parlant d'une pers., d'une collectivité]
a) Qui résiste à une marque d'autorité, à une décision imposée, à une influence, qui cherche à s'y soustraire. Être réfractaire à toute innovation. Mon rêve a toujours été de vous marier, Clotilde et vous; seulement, vous me paraissiez si froid, si peu empressé, si réfractaire (Feuillet, J. de Trécœur, 1872, p. 36).En 1871 (...) la poste devint un service commun aux différents États, sauf pour le Wurtemberg et la Bavière, toujours un peu réfractaires à l'assimilation absolue (Albitreccia, Gds moyens transp., 1931, p. 148).
Empl. subst. En général, littérature ou peinture, Théophile Gautier est un Français légèrement révolté, un réfractaire (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 6, 1863, p. 327).Réfractaire, s.m. Bohème, homme de talent qui regimbe à suivre les modes morales de son temps (Delvau1867, p. 416).
b) Qui est incapable de comprendre (certaines disciplines). Synon. fermé (v. ce mot II B 1), (fam.; v. bouché II C).Odieuses suppositions, hypothèses invraisemblables, qui m'ont rendue réfractaire à l'arithmétique pour toute ma vie! (Colette, Cl. école, 1900, p. 46).
3. MÉD., PHYSIOL. Qui résiste (aux effets physiques, en particulier aux infections, aux maladies). Synon. immunisé, insensible.Organisme réfractaire à la contagion, à l'infection, à la maladie; animaux réfractaires à la peste. J'en prends des doses [d'arsenic] infiniment petites, et l'effet qui devrait s'ensuivre, si je n'étais pas réfractaire, serait de me faire respirer plus à l'aise (Mérimée, Lettres Viollet-le-Duc, 1864, p. 110).
En partic.
a) [En parlant d'une affection, d'une maladie] ,,Qui ne réagit pas favorablement au traitement`` (Man.-Man. Méd. 1977). Anémie réfractaire (Man.-Man. Méd. 1977).
b) ,,Qui ne réagit pas ou qui réagit peu à un stimulus physique, chimique ou de toute autre nature`` (Man.-Man. Méd. 1977).
Période réfractaire. ,,Temps qui s'écoule après le passage d'un influx nerveux et durant lequel la fibre nerveuse est inexcitable (...) ou moins excitable`` (Thinès-Lemp. 1975). Voir Couffignal, Mach. à penser, 1964, p. 76.
B. − TECHNOL., PHYS., CHIM. [En parlant d'un matériau] Qui est particulièrement résistant aux agents physiques ou chimiques, notamment aux températures très élevées. Argile, béton, brique, ciment, mortier, porcelaine, produit, terre réfractaire; réfractaire au feu. L'espace restant libre, et qui constitue le joint du fond, est ensuite garni de mortier réfractaire fortement argileux, qui est damé avec le plus grand soin (Barnerias, Aciéries, 1934, p. 169).[Le] foyer (...) qui ne comporte plus de grille, est pourvu d'un revêtement réfractaire rendu nécessaire du fait de la température très élevée de la flamme (Bailleul, Matér. roulant ch. de fer, 1951, p. 37).
Empl. subst. Matériau qui résiste à des températures supérieures à 1500oC. Il existe un grand nombre de réfractaires (Bader-Th.1962).
Prononc. et Orth.: [ʀefʀaktε:ʀ]. Ac. 1694, 1718: re-; dep. 1740: ré-. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. 1546 « difficile à soumettre, qui ne se laisse pas battre » (Rabelais, Tiers Livre, XVIII, éd. M. A. Screech, p. 135); 2. a) 1587 « qui ne se soumet pas à une autorité, à une règle » réfractaire à (Vignier, Bibl. hist., III, 79 ds Gdf. Compl.); spéc. b) 1792 prêtres réfractaires (Marbot, Législ., 20 sept., Arch. Parl., 1resér., t. L, p. 151, col. 1 ds Brunot t. 9, p. 895, note 6); c) 1816 conscrit réfractaire (Courier, Pamphlets pol., Pétition aux deux Chambres, p. 7); 3. 1762 (Ac.: Réfractaire, en Chimie, se dit d'Une substance minérale qui ne peut point se fondre, ou qui ne se fond que très-difficilement); 4. 1764 « qui ne se laisse pas appréhender, qu'on ne peut intégrer à un système » (Ch. Bonnet, Contempl. nat., XI, 3 [ Œuvres, éd. 1779-88] ds Littré); 5. 1784 « réfractif » (Bern. de St-P., Ét. nature, t. 1, p. 42); 6. 1827 méd. « insensible à, qui ne peut être affecté par (une maladie) » (Encyclop. méthod. Méd. t. 12); 7. 1834 « insensible, inapte à comprendre ou apprendre » (Balzac, Gaudissart, p. 5). B. Subst. 1. a) 1560 « celui, celle qui ne se soumet pas à une autorité, à une règle, rebelle » (Lettre du roi au Parlement ds Condé, Mém., éd. Champollion-Figeac et Champollion fils, p. 552); spéc. b) 1791 « prêtre ou émigré qui ne se soumet pas au régime institué par la révolution » (Doc. Hist. Révol., Contr. Dir., p. 297 ds Brunot t. 9, p. 895); c) 1828 « celui qui se soustrait à la loi du recrutement » (St-Edme t. 5); 2. 1956 « matériau réfractaire » (Uv.-Chapman). Empr. au lat.refractarius, -a, -um « intraitable, entêté », dér. de refringere, v. réfringent. Fréq. abs. littér.: 373. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 154, b) 611; xxes.: a) 487, b) 833. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 401. − Ranft 1908, p. 146. − Sculpt. 1978, p. 568.

Wiktionnaire

Adjectif

réfractaire \ʁe.fʁak.tɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est rebelle ou désobéissant.
    • D'une part, le mariage sera plus heureux, parce que les éléments réfractaires à la discipline conjugale se masculiniseront dans un célibat laborieux. — (François Renié, Paradoxes sur le Féminisme, dans la La Revue critique des idées et des livres, n° 66 du 10 janvier 1911, en recueil vol. 12, 1911, p. 65)
    • Si les vieux Ruthènes, ont été aussi réfractaires que nous le supposons à l'influence latine, d'où vient donc que nous rencontrons dans l'Aveyron tant d'importants travaux romains ? — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • […], il ne manqua pas de déserteurs en Lozère comme dans les autres départements. Pour les réduire au devoir, l'autorité employa d'abord les gendarmes, […] ; puis elle eut recourt aux garnisaires : on mettait des soldats en pension forcée chez les parents des conscrits réfractaires jusqu'à reddition de leur fils. — (J.-B. Delon, Histoire de Gévaudan-Lozère, Mende : Imprimerie Saint-Privat, 1941, page 121)
    • Pays pauvre qui ne vit que de l'aide humanitaire, notamment française, la Mauritanie reste l'un des bastions les plus réfractaires à l'abolition de l'esclavage. — (Zineb El Rhazoui, Mauritanie : esclaves contre dieux et maîtres, Charlie Hebdo, 7 janvier 2015)
  2. (Figuré) Qui n'est pas propice.
    • La vérité est que je n’ai jamais vu de terrains si dénudés, si arides, à tel point réfractaires à la végétation, […]. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. VI, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
  3. (France) (Histoire) Qualifiait un prêtre qui, sous la Révolution, avait refusé de prêter serment à la Constitution civile du clergé.
  4. (Chimie) Qualifie une substance qui résiste au feu, qui ne fond que très difficilement.
    • Argile réfractaire. - Un minerai de fer très réfractaire.

Nom commun

réfractaire \ʁe.fʁak.tɛʁ\ masculin

  1. Celle ou celui qui se rebelle, qui s'oppose ou qui résiste.
    • On le voit, l'idéologie méa-culpiste et les liturgies pénitentielles de Vichy trouvèrent en lui un réfractaire immédiat: il ne refusait certes pas l'examen de conscience mais ce moralisme stérile, déplacé, unilatéral, cette "fuite dans la morale". — (Cahiers Jacques Maritain, n° 30 à 35, Cercle d'études Jacques et Raïssa Maritain, 1995, page 19)
  2. (Militaire) Celui qui se soustrait à la loi du recrutement et refuse de servir l'armée.
    • […]; en cette année beaucoup de jeunes gens refusèrent de partir : […] ; d’autres se sauvaient dans les bois, on les appelait les réfractaires, et l’on ne trouvait plus assez de gendarmes pour courir après eux. — (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Je sors d'un département, l'Orne, qui est celui où l'on trouva le plus de réfractaires sous le premier Empire ; et ceux qui connaissent ce pays fourré et isolé comprendront que l'esprit de Chouannerie y est éternel. — (Alain, Souvenirs de guerre, page 173, Hartmann, 1937)
  3. (Arts) Céramique ou minéral qui résiste aux fortes températures
    • Ce résultat doit être rapproché du fait que si la paroi comprend une épaisseur assez importante de réfractaire, par contre la conductivité thermique de ce matériau, qui n'est pas un excellent isolant, reste encore assez forte. — (Jean-Pierre Couderc, ‎Christophe Gourdon & Alain Liné, Phénomènes de transfert en génie des procédés, Lavoisier, 2008, page 423)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉFRACTAIRE. adj. des deux genres
. Qui est rebelle, désobéissant. Réfractaire aux ordres du roi. Un religieux réfractaire aux ordres de son provincial. Prêtre réfractaire, Prêtre qui, sous la Révolution, avait refusé de prêter serment à la constitution civile du clergé.

RÉFRACTAIRE se dit, en termes de Chimie, d'une Substance minérale qui résiste au feu, qui ne fond que très difficilement. Argile réfractaire. Un minerai de fer très réfractaire. Il s'emploie comme nom masculin et se dit dans la Législation militaire de Celui qui se soustrait à la loi du recrutement et refuse de se ranger sous les drapeaux. Poursuivre les réfractaires. On vient d'arrêter plusieurs réfractaires.

Littré (1872-1877)

RÉFRACTAIRE (ré-fra-ktê-r') adj.
  • 1Qui résiste à l'autorité, à une autorité. Il vaudrait mieux… qu'ils fussent réfractaires à toutes les volontés, que de manquer à la moindre des miennes, Bourdaloue, Dim. t. II, p. 29, Soin des domestiques. Bien informé d'ailleurs que vous aimiez Clarisse, Et que vous deveniez réfractaire à ses lois, Refusant d'épouser celle dont il fit choix, Regnard, le Distr. V, 10. Le premier usage que fit Louis XIV des talents du jeune prélat, fut de le nommer pour médiateur entre le nonce du pape et quatre évêques français, réfractaires très obstinés à la condamnation de Jansénius, D'Alembert, Éloges, Card. d'Estrées.

    Substantivement. Il [Cavalier, chef des Camisards] répondit que, quand on lui désobéissait, sa prophétesse, qu'on appelait la grande Marie, était sur-le-champ inspirée, et condamnait à mort les réfractaires, Voltaire, Louis XIV, 36. Y a-t-il, disent les réfractaires, une contradiction plus grande ? Voltaire, Facéties, Quest. mir. 2e lett.

  • 2Conscrit réfractaire, celui qui se soustrait à la loi du recrutement et se cache pour n'être pas mené sous les drapeaux. Le magistrat qui les poursuit avec tant de rigueur aujourd'hui sous prétexte de bonapartisme… faisait saisir le conscrit réfractaire, et conduire aux galères l'enfant qui préférait son père à Bonaparte, Courier, Pétition aux chambres.

    Substantivement. Un réfractaire.

  • 3Prêtre réfractaire, celui qui a rompu ses vœux.

    S'est dit particulièrement, pendant la Révolution française, des prêtres qui avaient refusé de prêter serment à la constitution civile du clergé. …royalisent la république, tant par la mise en liberté et la rentrée des prêtres réfractaires, que…, Babœuf, Pièces, I, 107.

  • 4Qui résiste à diverses actions physiques ou chimiques. Que deviennent les substances dures, réfractaires et nuisibles que l'autruche avale sans choix ? Buffon, Ois. t. II, p. 262. L'argile blanche de Limoges, qui est tout aussi réfractaire au feu que le quartz ou le grès pur, Buffon, Min. t. I, p. 100. Le coton est très réfractaire à la teinture, et il ne s'en laisse pas humecter volontiers, Ameilhon, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. I, p. 576.

    Fig. Le kamichi, grand oiseau de l'Amérique, demi-aquatique, d'un genre fort singulier, et très réfractaire à la nomenclature, Bonnet, Contempl. nat. XI, 3.

    Absolument. Qui résiste au feu, qui ne fond pas, ou ne fond que difficilement. Selon moi, les substances les plus simples et les plus réfractaires ne résisteraient pas à cette action du feu, si l'on pouvait l'augmenter à un degré convenable, Buffon, Min. t. III, p. 147.

HISTORIQUE

XVIe s. Gens qui taschent à donner couleur à si damnable rebellion, pour induire les simples à penser qu'ilz ont eu quelque cause de se mouvoir, et confirmer les refractaires à suyvre leurs inventions, Condé, Mémoires, p. 552. Peut-estre que l'afection sincere que me portez, vous tire en partie adverse et refractaire, comme disent les clercs, Rabelais, III, 18.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « réfractaire »

Lat. refractarius, rebelle, de refractum, supin de refringere, de re, contre, et frangere, briser (voy. FRACTURE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin refractarius.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « réfractaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
réfractaire refraktɛr

Citations contenant le mot « réfractaire »

  • La poésie est élément. Elle est irréductible, incorruptible et réfractaire. Comme la mer, elle dit chaque fois tout ce qu'elle a à dire. De Victor Hugo / William Shakespeare
  • Combien sont-ils ? Combien de Français refusent de porter un masque malgré les recommandations ? Selon une enquête, les "réfractaires" seraient 15 %, certains en feraient même un étendard idéologique. Franceinfo, Gestes barrières : les réfractaires se démasquent
  • « Le marché Produit réfractaire mondial croît à un TCAC élevé au cours de la période de prévision 2020-2026. L’intérêt croissant des particuliers pour cette industrie est la principale raison de l’expansion de ce marché. Selon le Rapport, le marché Produit réfractaire devrait croître à un TCAC de xx % au cours de la période de prévision (2019-2027) et dépasser une valeur de XX USD d’ici la fin de 2027. » Thesneaklife, Rapport sur le marché Produit réfractaire mondial 2020 – Couvrant l’impact du COVID-19, informations financières, développements, analyse SWOT par les meilleures entreprises mondiales | Calderys, RHI, Magnesita Refratarios, Minteq International, Saint-Gobain – Thesneaklife
  • Le segment des services publics est principalement stimulé par laugmentation des incitations financières et des soutiens réglementaires des gouvernements à léchelle mondiale. Les denrées Équipement réfractaire actuelles sont principalement affectées par la pandémie de COVID-19. La plupart des projets en Chine, aux États-Unis, en Allemagne et en Corée du Sud sont retardés, et les entreprises sont confrontées à des problèmes opérationnels à court terme en raison des contraintes de la chaîne dapprovisionnement et du manque daccès au site en raison de lépidémie de COVID-19. LAsie-Pacifique devrait être fortement affectée par la propagation du COVID-19 en raison de leffet de la pandémie en Chine, au Japon et en Inde. La Chine est le centre épique de cette maladie mortelle. La Chine est un pays majeur en termes dindustrie chimique. Instant Interview, Marché mondial des Équipement réfractaire 2020: analyse de l’industrie et profils détaillés des principaux acteurs clés EZG Manufacturing, Thermal Specialities, Hilman Rollers, NAO, WARE – Instant Interview
  • Le rapport de marché Fibre céramique réfractaire (RCF) mondial comporte des informations à jour et détaillées, publiées par la compagnie CMR. Le rapport aborde une analyse approfondie et détaillée et l’impact sur le marché de l’épidémie de COVID-19 est abordé. Les données prises en compte dans l’étude fournissent une analyse détaillée sur la base des données historiques de 2015 à 2019, ainsi que les prévisions pour toutes les autres conditions du marché de 2020 à 2027. se connecter à la vente dexperts [email protected] or call us on +1-312-376-8303. Thesneaklife, Étude du marché Fibre céramique réfractaire (RCF) Mondial 2020 tenant compte de l’analyse des effets du coronavirus (COVID-19) par compagnies 3M, Unifrax, Lewco Specialty Products, Nutec, Morgan Thermal Ceramics – Thesneaklife

Traductions du mot « réfractaire »

Langue Traduction
Anglais refractory
Espagnol refractario
Italien refrattario
Allemand feuerfest
Chinois 耐火
Arabe المواد المقاومة للحرارة
Portugais refratário
Russe огнеупорный
Japonais 耐火物
Basque erregogorrak
Corse refrattariu
Source : Google Translate API

Synonymes de « réfractaire »

Source : synonymes de réfractaire sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « réfractaire »

Partager