La langue française

Réceptif

Sommaire

  • Définitions du mot réceptif
  • Étymologie de « réceptif »
  • Phonétique de « réceptif »
  • Citations contenant le mot « réceptif »
  • Traductions du mot « réceptif »
  • Synonymes de « réceptif »
  • Antonymes de « réceptif »

Définitions du mot réceptif

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉCEPTIF, -IVE, adj.

A. − Qui perçoit facilement des impressions, des suggestions ou des agressions; qui est sensible, émotif. Très impressionnable, très réceptive, elle [Jeanne Perraud] représente à merveille les vues et les aspirations religieuses des milieux dévots qui l'entourent (Bremond, Hist. sent. relig., t. 3, 1921, p. 577).Elle était si réceptive, si sensible à tout ce qui émanait de lui, que, soudain, sans que Jacques eût dit un mot, (...) elle comprit que (...), pour lui, elle ne comptait pas (Martin du G., Thib., Mort père, 1929, p. 1350).
État réceptif. Jamais je ne m'étais senti moins malade, plus vivant (...) qu'au sein de cette passivité: elle développait en moi un état réceptif qui me faisait accéder à la frange de l'intemporel (Du Bos, Journal, 1928, p. 40).
B. − P. méton. Qui témoigne de ce caractère, qui a trait à un tel caractère. Âme réceptive. Les auxiliaires principaux du langage sont les facultés réceptives qui font connaître les corps dont il s'agit de parler (Broussais, Phrénol., leçon 17, 1836, p. 610).Dans telle famille, l'enfant développe une attitude réceptive parce qu'il s'assure la maîtrise de la situation en étant agréable et affectueux (Delay, Psychol. méd., 1953, p. 162).
C. − Qui est particulièrement sensible à l'action d'un agent physique, chimique ou organique. On admet qu'entre nerf et muscle se trouve interposé une substance, dite substance réceptive (Policard, Histol. physiol., 1922, p. 357).Le peu de soleil matinal qui arrive par le portail à l'est n'est ménagé que pour sécher et épurer l'atmosphère intérieure, réceptive de buées, en y plongeant ses faisceaux étincelants (Pesquidoux, Livre raison, 1928, p. 144).
MÉD. Qui est prédisposé à contracter des maladies infectieuses ou contagieuses. Sujet réceptif aux microbes. Lorsqu'un microbe passe par un organisme réceptif, il augmente de virulence (Menetrier, Stéveninds Nouv. Traité Méd.fasc. 1 1926, p. 215).On observe des familles réceptives à la turberculose, à l'appendicite, au cancer, aux maladies mentales. D'autres, au contraire, résistent à toutes les maladies (Carrel, L'Homme, 1935, p. 247).
D. − Qui est relatif à la capacité d'accueil (en partic. dans l'hôtellerie). Si la capacité réceptive française est encore la plus importante d'Europe, son avance diminue (Jocard, Tour. et action État, 1966, p. 193).
REM.
Réceptibilité, subst. fém.Aptitude à recevoir une impression. L'essence très relevée du comique absolu en fait l'apanage des artistes supérieurs qui ont en eux la réceptibilité suffisante de toute idée absolue (Baudel., Curios. esthét., 1855, p. 176).Personne n'avait encore été magnétisé in articulo mortis. Restait à savoir (...) si dans un pareil état existait chez le patient une réceptibilité quelconque à l'influx magnétique (Baudel., Hist. extr., 1856, p. 245).
Prononc. et Orth.: [ʀesεptif], [-se-], fém. [-i:v]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. a) 1458 être receptif « recevoir » (Arnoul Gréban, Myst. de la Passion, éd. O. Jodogne, 3168); une autre attest. 1610 (Champeynac, Physique, p. 418 ds Gdf.: il faut que toute faculté cogniscitive soit principe effectif et receptif); b) 1818 faculté réceptive (Maine de Biran, Journal, p. 192); c) 1845 (Michelet, Journal, p. 605: Ces prétendus intuitifs, Alexandre, César, Christ, Napoléon ont été très réceptifs, réflexifs). Dér. du lat. receptum, supin de recipere « recevoir », v. ce mot; suff. -if*. Fréq. abs. littér.: 36.

Wiktionnaire

Adjectif

réceptif

  1. Qui reçoit, qui peut recevoir des impressions.
    • Une plaque réceptive.
    • Un esprit réceptif.
  2. Qui est sensible à un agent externe.
    • L’efficacité parasitaire des adultes peut se trouver limitée par la rupture de la coïncidence spatio-temporelle entre le stade réceptif des hôtes (œufs en cours d’embryogenèse) et le stade agressif du parasitoïde (Nenon, 1974). — (Annales de zoologie, écologie animale, vol.10, Institut national de la recherche agronomique, 1978, page 539)
  3. (Sexualité) Qui reçoit le pénis ; passif.
    • Ces catégories socio-sexuelles sont à leur tour « cadrées » par des rôles sexuels (insertif ou réceptif) respectifs. — (Homosexualités au temps du sida : tensions sociales et identitaires, Christophe Broqua, France Lert, Yves Souteyrand, EDK, 2003, p 204)
    • Ce sont ceux qui ont les moyens financiers, donc le pouvoir, qui vont jouer dans les relations sexuelles qu’ils pourraient avoir le rôle insertif ou encore connu sous le nom de rôle actif. Ceux qui sont délaissés joueront le rôle réceptif connu également sous le nom de rôle passif, en se laissant pénétrer par la voie anale ou […] par la voie buccale. — (La question homosexuelle en Afrique : le cas du Cameroun, Charles Gueboguo, L'Harmattan, 2006, page 106.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉCEPTIF, IVE. adj.
Qui reçoit, qui peut recevoir des impressions. Une plaque réceptive. Un esprit réceptif.

Étymologie de « réceptif »

(Siècle à préciser) Dérivé de réception avec le suffixe -if.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « réceptif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
réceptif resɛptif

Citations contenant le mot « réceptif »

  • Le Royaume-Uni est un territoire historiquement réceptif aux consoles et licences Xbox, ce qui est loin d'être le cas de tous les pays d'Europe continentale. Mais à en croire un récent sondage, les joueurs britanniques ne sont pour l'instant pas convaincus par la console next-gen de Microsoft.   Gameblog, 84% des joueurs britanniques intéressés par la PS5, 15% par la Xbox Series X selon un sondage
  • Si je vous fais rire, vous m’aimez plus, ce qui vous rend plus réceptif à mes idées. Et si je peux vous faire rire d’une chose que j’ai dite, comme vous en riez, vous en reconnaissez la vérité. De John Cleese
  • La phase 1 dont parlent ces scientifiques est l’état hypnagogique, durant lequel on entre en sommeil tout en restant en veille. Il s’agit tout simplement de la phase d’endormissement. Pour les auteurs, cet état est idéal : s’il est physiologiquement proche du sommeil paradoxal, on y reste pourtant sensible à des signaux extérieurs tels que le son. De fait, c’est un moment du sommeil où l’on est particulièrement réceptif aux suggestions influant sur les rêves. Numerama, Cette technologie du MIT permet d'influer sur le contenu des rêves

Traductions du mot « réceptif »

Langue Traduction
Anglais receptive
Espagnol receptivo
Italien ricettivo
Allemand empfänglich
Chinois 接受的
Arabe تقبلا
Portugais receptivo
Russe восприимчивый
Japonais 受容的
Basque hartzaileagoa
Corse ricettivu
Source : Google Translate API

Synonymes de « réceptif »

Source : synonymes de réceptif sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « réceptif »

Partager