Impénétrable : définition de impénétrable


Impénétrable : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

IMPÉNÉTRABLE, adj.

A. − [En parlant d'un objet ou d'un lieu] Dans lequel ou au travers duquel on ne peut pas pénétrer. C'était cette petite ville avec ses rues où ne passait personne, par une âme, pas un fantôme, avec ses maisons aux fenêtres impénétrables, aux vitres de verre glauque et tout aveuglées du givre matinal, plus fermées sur le regard que des paupières closes (G. Leroux, Roul. tsar,1912, p. 164) :
1. ... nous ne savons rien que ce qui se trouve dans les mémoires de Cartan, première exploration à travers une jungle presque impénétrable; mais celle-ci menace de se refermer sur les sentiers déjà tracés, si l'on ne procède bientôt à un indispensable travail de défrichement. Gds cour. pensée math.,1948, p. 314.
SYNT. Bouclier, continent, défilé, endroit, feuillage, fourré, jardin, lacis, masque, mur, passage, rempart, sanctuaire, voile impénétrable; allée, barrière, cuirasse, enveloppe, fenêtre, forêt, forteresse, frontière, haie, nature, obscurité, ombre, région, retraite impénétrable; charmilles, masses, nuages, rameaux, ténèbres impénétrables.
PHYS. [En parlant de la matière] Qui a la propriété de l'impénétrabilité. Molécules impénétrables :
2. Ici apparaît le triomphe du dualisme. La matière est déclarée impénétrable, non pas comme les matérialistes et le vulgaire se le figurent, par le témoignage des sens, mais par la conscience. Proudhon, Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 18.
B. − Au fig.
1. [En parlant d'une pers. et de tout ce qui révèle sa psychol.] Qui ne se laisse pas percer à jour. Caractère, figure, regard, sourire, visage impénétrable; yeux impénétrables; trouver qqn impénétrable; impénétrable amant; bonhomme, femme, fille, homme impénétrable. Il vient de grincer un sourire. Un sourire insondable, impénétrable, amer (Hugo, Légende, t. 2, 1859, p. 645).Il assista, impénétrable et serein, aux progrès du cancer (Bariéty, Coury, Hist. méd.,1963, p. 618) :
3. Thérèse avait repris son visage muet et rechigné. Elle était plus immobile, plus impénétrable, plus paisible que jamais. Zola, T. Raquin,1867, p. 57.
2. [En parlant d'une chose abstr.] Qu'il est difficile de connaître ou de comprendre, que l'on ne peut aborder. Tes desseins sont mystérieux, Seigneur, et tes voies impénétrables (A. France, Île ping.,1908, p. 131).L'âme russe est impénétrable (Alain, Propos,1930, p. 974).V. cryptogamme ex. :
4. ... Je crois que la seule parole qui me viendra à la bouche sera : « De quoi s'agit-il? » Mes préoccupations sont tellement impénétrables et incommensurables pour ceux qui m'arrêteront, qu'il me semble qu'à un moment ou l'autre il est fatal que cette évidence doive éclater... Montherl., Malatesta,1946, III, 3, p. 493.
SYNT. Âge, avenir, but, caractère, cœur, conseil, désespoir, esprit, jugement, monde, mythe, mystère, passé, sens, silence impénétrable; doctrine, circonstance, essence, froideur, grandeur, hostilité, intention, phrase, profondeur, sévérité, volonté impénétrable; dogmes, préoccupations, questions, raisons, secrets impénétrables; demeurer impénétrable.
Emploi subst. L'inaccessible ajouté à l'impénétrable, l'impénétrable ajouté à l'inexplicable, l'inexplicable ajouté à l'incommensurable, tel est le ciel (Hugo, Travaill. Mer,1866, p. 301).À quoi bon sonder l'impénétrable? (Huysmans, En route, t. 1, 1895, p. 131).
Arg. Coffre fort. (Ds Esn. 1947).
REM. 1.
Impénétrablement, adv.D'une manière impénétrable. Les yeux impénétrablement baissés (H. Bataille, Maman Colibri,1904, IV, 5, p. 29).
2.
Impénétrabiliser (s'), verbe pronom.,hapax. Se rendre impénétrable. Le rieur par excellence prend sa tête la plus chienne, s'enfonce dans son air de plus mauvaise humeur, s'impénétrabilise (Goncourt, Journal,1850, p. 36).
3.
Impénétrant, adj.,hapax. [En parlant d'une pers.] Qui ne pénètre pas, qui ne discerne pas profondément les pensées ou les sentiments des autres. Capable il est vrai des attachements les plus fidèles, mais toujours quelque peu in abstracto; au demeurant aussi impénétrant qu'impénétrable, sinon dans le domaine de l'idée (Gide, Journal,1931, p. 1045).
4.
Impénétration, subst. fém.Manque de pénétration. Impénétration de la nature ou du moins manque de contact (Gide, Corresp. [avec Valéry], 1895, p. 230).
Prononc. et Orth. : [ε ̃penetʀabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1380 « où l'on ne peut pénétrer; qui ne peut être traversé » (Evrart de Conty, trad. des Problèmes d'Aristote, ms. B.N. fr. 210, fo130b ds Gdf. Compl.); b) av. 1655 phys. atome (...) impénétrable (Gassendi ds Trév. 1704); 1718 « qui a la propriété de l'impénétrabilité » (Ac.); 2. av. 1662 « qu'il est difficile ou impossible de connaître, d'expliquer » (Pascal, Pensées, 199 ds Œuvres complètes, éd. L. Lafuma, 1963, p. 526); 3. 1681« qui ne laisse rien deviner de lui-même » (Bossuet, Discours sur l'hist. universelle, III, 6, p. 513). Empr. au lat. class.impenetrabilis « où l'on ne peut pénétrer », attesté chez les aut. chrét. au sens fig. « qu'il est difficile ou impossible de comprendre ». Fréq. abs. littér. : 833. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 111, b) 1 246; xxes. : a) 1 314, b) 1 135.

Impénétrable : définition du Wiktionnaire

Adjectif

impénétrable \ɛ̃.pe.ne.tʁabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui ne peut être pénétré ; au travers duquel on ne peut passer, pénétrer.
    • Trois fois Locksley lança son trait sur de Bracy, et trois fois la flèche rebondit sur l’impénétrable armure du chevalier normand. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Il savourait cette existence en plein air, sous les bois presque impénétrables qui hérissaient le penchant des collines, sur ces sommets déserts que les embruns de la Morgheda couvraient d’une poussière humide. — (Jules Verne, Aventures de trois Russes et de trois Anglais, 1872)
    • Mais New York ne copiait aucun peuple pour le désordre et le gâchis de son administration intérieure, un désarroi, grâce auquel des quartiers entiers échappaient à toute loi, devenaient impénétrables aussitôt que des batailles et des tueries de rue à rue y éclataient. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 210 de l’éd. de 1921)
    • Il est très répandu sur les terrains permiens des vallées voisines du Rabin et de la Savoureuse où il forme des fourrés impénétrables. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 130)
  2. (En particulier) (Physique) Qualifie la la propriété qui fait que deux corps ne peuvent jamais occuper ensemble le même espace.
    • Les corps sont impénétrables. La matière est impénétrable.
  3. (Ordinairement) (Figuré) Que l’on ne peut connaître, expliquer.
    • Destins destins impénétrables
      Rois secoués par la folie
      Et ces grelottantes étoiles
      De fausses femmes dans vos lits.
      — (Guillaume Apollinaire , La Chanson du Mal-aimé, 1913)
    • Ne serait-il pas plus sage d'admettre une bonne fois pour toutes que certains mystères sont destinés à nous rester impénétrables ? — (Antoine Bello, Enquête sur la disparition d'Émilie Brunet, 2010 ; édition Folio, 2012, p. 241)
  4. Qui cache soigneusement ses opinions, ses sentiments, ses desseins, en parlant des personnes.
    • Une lueur de joie passa dans le regard impénétrable du capitaine. — (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
    • Il portait un costume gris foncé, devait avoir dans les 60 ans, mais restait vif et musclé. Les rides qu'il avait au coin des yeux rayaient de vieillesse son visage dur et impénétrable. — (Jose Rodrigues dos Santos, La formule de Dieu, traduit du portugais par Carlos Batista, Paris : HC éditions, 2012, chap. 4)
    • S'il a peu d'affinités avec l’impénétrable Robespierre que tous ces jeunes queutards traitent d’eunuque, il est fasciné en revanche par l’éloquence de l’avocat Danton qui n'a pas son pareil pour retourner un auditoire hostile. — (Alain Bouzy, La loi de la guillotine: La véritable histoire de la bande d'Orgères, Le Cherche-Midi, 2016, part.4, chap.1)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Impénétrable : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IMPÉNÉTRABLE. adj. des deux genres
. Qui ne peut être pénétré; au travers duquel on ne peut passer, pénétrer. Une cuirasse impénétrable à la balle. Un cuir impénétrable à l'eau. Des ombrages impénétrables aux rayons du soleil. Un bois, une forêt impénétrable. Il se dit, particulièrement en termes de Physique, en parlant de la Propriété qui fait que deux corps ne peuvent jamais occuper ensemble le même espace. Les corps sont impénétrables. La matière est impénétrable. Il signifie plus ordinairement, au figuré, Que l'on ne peut connaître, expliquer. Les conseils, les desseins de Dieu sont impénétrables. II n'y a rien d'impénétrable aux yeux de Dieu. La prédestination est un mystère impénétrable, Un secret impénétrable. Il signifie également, en parlant des Personnes, Qui cache soigneusement ses opinions, ses sentiments, ses desseins. C'est un homme impénétrable.

Impénétrable : définition du Littré (1872-1877)

IMPÉNÉTRABLE (in-pé-né-tra-bl') adj.
  • 1Au travers duquel on ne peut passer, pénétrer. Une cuirasse impénétrable aux coups de flèche. Un bois impénétrable, dont le fonds est un marais, Bossuet, Louis de Bourbon. Des grilles affreuses, une retraite profonde, une clôture impénétrable, une obéissance entière, Bossuet, La Vallière. Elle est prête à périr auprès de son époux, Plutôt que découvrir l'asile impénétrable Où leurs soins ont caché cet enfant misérable, Voltaire, Orph. III, 5. Neuf ans de prison en un cachot impénétrable au jour, Genlis, Théâtre d'éduc. le Magistrat, I, 1.

    Fig. Dans lequel on ne peut faire impression, insensible. Vois-tu, comme le tien, des cœurs impénétrables ? Corneille, Poly. V, 4.

  • 2 Terme de physique. Qui a la propriété de l'impénétrabilité. La matière est impénétrable. De tous les philosophes grecs, les atomistes croyaient seuls que la matière fût impénétrable.
  • 3 Fig. Que l'on ne peut connaître, expliquer. Le ciel dans sa hauteur, la terre dans sa profondeur, et le cœur des rois est impénétrable, Sacy, Bible, Prov. de Salomon, XXV, 3. Mais, comme dit le Sage, autant que le ciel s'élève et que la terre s'incline au-dessous de lui, autant le cœur des rois est impénétrable, Bossuet, le Tellier. Rien ne vous sera impénétrable, Bossuet, Hist. II, 1. Il faut connaître avant toutes choses que Dieu est incompréhensible et impénétrable, parce qu'il est parfait, Bossuet, Serm. Culte dû à Dieu, 1. Il [Aratus] était fort propre à imaginer des entreprises contre les ennemis, à couvrir ses desseins par un secret impénétrable, et à les conduire à une heureuse fin par sa patience et par son audace, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. VII, p. 493. dans POUGENS. Éternelle justice, abîme impénétrable, Ne distinguez-vous pas le faible et le coupable ? Voltaire, Oreste, III, SC. 1re, variantes, de l'édition de 1750.

    Il se dit des personnes en un sens analogue. Il vient, dit-il [Jésus-Christ], comme un voleur, toujours surprenant et impénétrable dans ses démarches ; c'est lui-même qui s'en glorifie dans toute son Écriture, Bossuet, Mar.-Thér.

  • 4Qui cache soigneusement ses opinions, ses sentiments, ses desseins, en parlant des personnes. Le sénat fut impénétrable, Bossuet, Hist. III, 6. Seul il savait épancher et retenir son discours ; impénétrable, il pénétrait tout ; et, pendant qu'il tirait le secret des cœurs, il ne disait, maître de lui-même, que ce qu'il voulait, Bossuet, le Tellier. Jamais je n'ai trouvé le roi plus fermé, plus impénétrable et plus défiant, Maintenon, Lett. au card. de Noailles, 31 janv. 1700. Télémaque savait s'arrêter aux choses qui pouvaient donner quelque soupçon : par là son cœur était impénétrable et inaccessible, Fénelon, Tél. XVI. Je garderai votre secret, et je serai aussi impénétrable que la pierre la plus dure, Fénelon, t. XXIV, p. 465. Quoi, tu n'as pu pénétrer… ? - Oh ! Monsieur, Marine est une fille impénétrable, Regnard, Sér. 5. Du monstre impénétrable [le sphinx] affronter le courroux, Voltaire, Œd. I, 1. Impénétrables dieux, vous me faites trembler, Voltaire, Sém. V, 5. Il faut distinguer entre parler pour tromper, et se taire pour être impénétrable, Voltaire, Mœurs, 163.

HISTORIQUE

XVIe s. Elle [la concavité du nid de l'alcyon] ne peult recevoir ny admettre aultre chose que l'oyseau qui l'a bastie ; car à toute autre chose elle est impenetrable, close et fermée, Montaigne, II, 198. Un mur est, sans froissure, impenetrable à un corps solide, Montaigne, II, 261.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « impénétrable »

Étymologie de impénétrable - Littré

Lat. impenetrabilis, de in négatif, et penetrabilis, pénétrable.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de impénétrable - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin impenetrabilis → voir pénétrable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « impénétrable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
impénétrable ɛ̃penetrabl play_arrow

Citations contenant le mot « impénétrable »

  • Si nous voulons promouvoir ces droits, un jour aussi festif qu’aujourd’hui, nous devons alors reconnaître que les artistes exercent une profession essentielle. L’art, aussi expérimental, impénétrable ou léger soit-il, est au cœur de notre identité. En tant qu’individu, citadin ou villageois, Bruxellois, Flamand, Wallon, Belge, (Afro-)Européen et citoyen du monde. Nous l’avons clairement réalisé ces derniers mois, à chaque fois que nous devions dire adieu à un proche. Alors que nos ancêtres envoyaient leurs morts dans l’au-delà avec de l’or, des bijoux, des armes et des provisions, nous leur disons au revoir avec de l’art, de la poésie. Le Soir Plus, «Artiste, une profession aussi essentielle que médecin» - Le Soir Plus
  • C’était un rapace de nuit, un aigle impénétrable. Il évoluait hors du système, tournait ses films dans ses propres studios, affectait de ne jamais montrer ses émotions. Il avançait masqué, regard caché derrière des lunettes noires, Stetson sur le chef, faisait régner une ambiance de sadisme dans ses équipes, martyrisait ses acteurs et signait des films âpres, tranchants qui réinventèrent le film noir. Jean-Pierre Melville, comme le Jeff Costello du Samouraï, l’un de ses chefs-d’œuvre, solitaire, toujours aux aguets, intraitable et misanthrope. La Croix, Jean-Pierre Melville, indomptable et impénétrable
  • C’est pour cette raison que les 24 équipes vivront dans une bulle qui sera impénétrable, lorsque les joueurs vont arriver à Edmonton (équipes de l’Ouest) et Toronto (équipes de l’Est) le 26 juillet.        TVA Sports, LNH: tempête médiatique à l'horizon - TVA Sports
  • C'est à se taper la tête contre le mur. Un mur invisible, impalpable, certes, mais qui le rend encore plus impénétrable. leparisien.fr, Seine-Saint-Denis : l’impossible régularisation des lycéens sans-papiers - Le Parisien
  • Pour quiconque a l'imagination un brin fertile, le bloc opératoire d'un hôpital peut ressembler au cockpit d'un avion. Le chirurgien ou la chirurgienne comme commandant·e de bord, honorable et imposant·e, presque grandiose, avec son assistant·e et copilote à ses côtés, son équipe et l'ambiance particulière d'un lieu impénétrable, inconnu du grand public. Un endroit aux murs vierges, coloré de bleu, de vert et de blanc, cerné par les écrans noirs et leurs courbes jaunes et accompagné du tintement des instruments chirurgicaux. Il y a dans une opération comme un voyage, et parfois des turbulences qui prennent la forme de complications, d'une défaillance d'un organe, jusqu'au décès, fatalité invivable. «On a le droit de mourir dans les autres services, mais pas au bloc, ironise Fatima, infirmière de bloc opératoire (IBODE) à Nancy. Bientôt ce sera écrit à l'entrée.» Slate.fr, «C'est l'échec absolu»: des chirurgiens nous parlent de la mort au bloc opératoire | Slate.fr
  • Journaliste belge résidant à Londres depuis plus de 30 ans, Marc Roche y est correspondant pour « Le Soir » et « Le Point ». Biographe royal, il a énormément côtoyé le clan des Windsor au fil de ses reportages. Dans son livre « Elle n’a jamais voulu être reine ! », il revient notamment sur ses huit rencontres avec la Souveraine anglaise. Une femme connue du monde entier mais totalement impénétrable. Au fil des pages de son ouvrage, Marc Roche tente de lever un coin du voile sur cette femme pleine de mystères, au destin hors du commun. Un livre qui met... Soirmag, Élizabeth II: un portrait corrosif dressé par le journaliste Marc Roche - Soirmag
  • Une femme, qu'est-ce que vous voulez ? C'est un oiseau. C'est impénétrable, non pas parce que c'est profond, mais parce que c'est creux. De Edmond et Jules de Goncourt / Journal
  • Les voies de Dieu sont impénétrables, dit-on. Assurément. Je n'aurais jamais accepté, en aucune façon, de servir un Dieu dont les voies auraient été à la portée de la compréhension de l'homme. De Rabbi Menahem Mendel de Kotzk
  • Dieu demeure le mystère absolu et impénétrable, et ce n'est qu'en le reconnaissant comme tel qu'on peut saisir Dieu comme un "lui". De Karl Rahner / Petit dictionnaire de théologie catholique
  • Il n'y a qu'une seule et même raison pour tous les hommes ; ils ne deviennent étrangers et impénétrables les uns aux autres que lorsqu'ils s'en écartent. De Simone Weil / Oppression et liberté
  • Les coeurs de nos amis sont souvent plus impénétrables que les coeurs de nos ennemis. De Paul Valéry / Mélanges
  • Oui, quel est le plus profond, le plus impénétrable des deux : l'océan ou le coeur humain. De Lautréamont / Les Chants de Maldoror
  • Nul lieu n'est impénétrable pour quiconque est animé d'une foi sincère. De Anonyme
  • Comme ceux de la Providence, certains dessins sont impénétrables. De Francis Picabia
  • Dieu, dont les desseins sont impénétrables, Se sert de ses humbles créatures pour les accomplir. De Le facteur Cheval
  • Les seuls murs vraiment impénétrables sont ceux dont on s’entoure soi-même. De Luis Fernandez

Images d'illustration du mot « impénétrable »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « impénétrable »

Langue Traduction
Corse impensibile
Basque impenetrable
Japonais 突き通せない
Russe непроницаемый
Portugais impenetrável
Arabe منيع
Chinois 坚不可摧
Allemand undurchdringlich
Italien impenetrabile
Espagnol impenetrable
Anglais impenetrable
Source : Google Translate API

Synonymes de « impénétrable »

Source : synonymes de impénétrable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « impénétrable »


Mots similaires